Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Avril 2019, le brigadier Aurélie Deletraz trouve par hasard, dans une sous-pente du commissariat de Saint-Avold, un paquet de pages qui l’intrigue : le récit anonyme d’une enquête hors norme qu’elle avait menée cinq ans plus tôt, et qui avait abouti à un classement sans suite. Troublée, elle persuade Céline Dumouriez, ex-journaliste à l’Express sortant de cure de désintoxication, de reprendre discrètement les recherches sur les disparitions, en juin 2014, de personnes soi-disant évaporées dans une lumière surnaturelle... Ces phénomènes étaient-ils liés à l’assassinat d’Emmanuel Marchal ? Alice, qui allait se marier avec le jeune homme, était-elle victime d’hallucinations lorsqu’elle prétendait en avoir été témoin ? Pierre Orbain, industriel tyrannique condamné pour Le meurtre de Marchai, est-il la seule âme noire de cette histoire, ou bien est-ce quelqu’un d’autre, plus redoutable encore mais dissimulé, qui détient la vérité sur l’affaire Creutzwald ? Céline et Aurélie vont devoir faire taire leurs propres démons pour découvrir les traces de ce fantôme. Et pour l’affronter...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • loeilnoir 12 octobre 2020
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    L’affaire Creutwald est le premier roman que je lis de Thierry Berlanda . Constatation n°1 : l’auteur a une imagination débordante. Constatation n°2 : l’auteur sait l’utiliser à bon escient pour en tirer un roman passionnant ! Verdict : une lecture très sympathique, j’ai hâte de lire le suivant !

    En 2019, la brigadière Aurélie Deletraz, découvre par hasard dans une sous-pente du commissariat de Saint-Avold, un carnet relatant une enquête hors-norme qu’elle avait elle-même menée cinq ans plus tôt : plusieurs personnes semblaient s’être évaporées dans une lumière surnaturelle mais l’enquête avait été classée sans suite. Intriguée, Aurélie contacte Céline Dumouriez une ex-journaliste et la persuade de reprendre les recherches sur ces étranges disparitions.

    Le roman est divisé en deux parties. La première intitulée « Les Fantômes du Vernejoul » est le récit romancé d’un auteur inconnu de l’enquête menée en 2014 par Céline et Julien Valbaume, un stagiaire brillant et perspicace, fortement investi dans l’affaire. Le style de ce récit intrigue car il ne ressemble en rien à un rapport de police. Nous découvrons donc les faits par l’intermédiaire de ce carnet, retrouvé dans les combles du commissariat : disparitions soudaines entourées de lumières vives, une note de fantastique qui dans un polar pourrait en dérouter plus d’un… Je vous avoue que l’association polar et surnaturel me fait tiquer, mais j’ai accroché dès le départ grâce aux personnages, je les ai suivi les yeux fermés pour savoir où l’auteur allait nous emmener, en me disant que si j’étais déçue par la tournure que prendrait l’histoire, je ne serai pas déçue des personnages, qui sont vraiment passionnants.

    Et j’ai eu bien raison car dans la seconde partie plus cartésienne intitulée « Le mystère du fort de Queuleu« , consacrée à l’enquête menée par Aurélie et Céline, l’auteur nous entraine de façon très habile sur de fausses pistes ponctuées de multiples rebondissements, nous balade à droite à gauche sans jamais nous perdre, et finit par nous livrer un dénouement des plus réalistes. Les lieux évoqués, le bassin minier lorrain, sont gorgés d’histoire, et cette énigme autour de « ce qui est et ce qui a été… » est l’occasion de nous plonger sur les traces du passé…

    Cette enquête des plus sombres est donc servie par des personnages attachants auxquels je n’ai pas pu résister : deux personnages féminins forts se lient d’une belle et évidente amitié car toutes deux traversent une période difficile : Céline sort d’une cure de désintoxication, elle est fauchée, cherche le scoop pour être réhabilitée dans son équipe de presse… Aurélie est la mère désespérée d’un ado désoeuvré, dont le père l’a quittée pour la prof de français de ce dernier…. La relation de ces deux femmes est empreinte de complicité, les répartis font sourire, l’auto-dérision n’est jamais loin. Un pur régal ! Mention également pour le jeune stagiaire Julien Valbaume dont l’aplomb et la persévérance consterne et agace ses supérieurs, j’aurais aimé suivre ce personnage plus longuement !

    Je remercie les Editions de Borée de m’avoir confié ce roman, je suis ravie de cette lecture que je vous conseille vivement !

  • Saveur Littéraire 11 octobre 2020
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    La rencontre avec la plume de Thierry Berlanda s’est faite grâce à une précédente lecture que j’avais particulièrement apprécié, moi qui n’avais jamais lu de techno-thriller. Vous vous doutez bien que je n’allais pas m’arrêter après une délicieuse découverte ! L’affaire Creutzwald est un généreux cadeau que l’auteur a tenu à me faire, un grand merci à lui encore une fois !

    La première chose que vous remarquerez ? La couverture qui vous donne envie de vous plonger dans les étoiles, déjà. Je vous parle de ce qu’il y a dans le roman, vous ne voyez pas ? Les titres, pardi, les titres sont exquis ! Un peu d’humour pour nous soutirer un sourire en pleine enquête, c’est déjà le premier délice que l’on trouve. Vous remarquerez aussi la manière dont le roman est découpé : deux parties nous relatent l’enquête pour nous amener à une fin qui nous laisse sur les globules centraux, oui, parfaitement.

    Tout d’abord, l’enquête racontée d’un point de vue qui nous est inconnu. Une ambiance décalée qui a vite fait de nous happer dans ses filets. Irréaliste, surnaturel, complètement taré ? Oui, mais non. C’est là le charme de la première partie, le dépaysement total que rencontre le lecteur qui croit être dans un thriller, et qui se retrouve avec une enquête mêlée à des faits inexplicables. C’est ce qui incite à lire : une intrigue qui mélange enquête et éléments surnaturels ? Je prends, bien sûr !

    C’est ainsi que la deuxième partie s’ouvre : deux fortes têtes à caractère bien trempé, j’ai nommé Céline et Aurélie, se retrouvent à rouvrir l’enquête pour avoir le fin mot, elles qui ne croient pas à la théorie surnaturelle. Une journaliste et une fliquette parties en croisade contre des vérités enfouies. Toutes les deux sont fracassées par la vie, c’est pourquoi leur duo fonctionne si bien, bercé dans une ambigüité toute particulière. Elles se connaissent depuis peu, deviennent inséparables. Autre chose que l’on note sur ces fortes têtes, hormis leur fichu caractère, c’est bien les méthodes peu orthodoxes qu’elles emploient pour creuser la vérité. De quoi faire sourciller, ne m’approchez pas, mesdames !

    L’affaire Creutzwald, c’est une enquête qui prend son temps et qui permet de dérouler tous les fils, parsemé d’humour, de miettes d’infos distillées au bon moment. Des sujets d’actualité : les mines, les conditions de travail des mineurs, le peu de considération, et les magouilles des uns et des autres pour le pouvoir, ou la domination. On y parle aussi ruines humaines, que dis-je, épaves humaines ! Avec le duo de choc d’enquêtrices, toutes deux en pleine reconstruction, le roman explore une psychologie fracassée, tantôt avec sérieux, tantôt avec humour. L’autodérision de ces deux-là sur leur propre naufrage ne laisse pas indemne.

    Peu de personnages, c’est avant tout sur Céline et Aurélie que se portent les regards. Que vous dire de la fin ? Aux premiers abords, ça passe ou ça casse, comme dirait l’autre. L’identité de la personne responsable d’autant de disparitions et de morts semble tomber comme un cheveu sur la soupe, soudain, venu de nulle part. Ah oui, vraiment ? En êtes-vous sûr ? Avez-vous bien lu entre les lignes ? Je dirais que c’est un coup de maître dont l’auteur peut être fier, entre les petits détails disséminés par-ci par-là et les explications claires et crédibles, je suis conquise, tout simplement !

    Peut-être pas un coup de cœur, mais à coup sûr une lecture agréable, qui prend son temps pour nous amener là où on ne s’y attend pas, en présence d’un duo brisé, en pleine reconstruction, cinglé sur les bords, rempli de rage et d’espoir. Et une enquête pas comme les autres, pour notre plaisir.

    (https://saveurlitteraire.wordpress.com/2020/10/11/102-laffaire-creutzwald-thierry-berlanda/)

  • livrement-ka 4 mars 2020
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    Alors que Céline, journaliste sort de centre de désintoxication, elle reçoit un mail un peu particulier sur une affaire vieille de 5 ans sur d’étranges disparitions dans une ville de Moselle.

    Son expéditeur n’est autre qu’Aurélie, brigadière de profession.

    Ensemble elles vont enquêter et mettre au jour une histoire hors du commun.

    L’écriture est simple et n’a rien à envier à celle des plus grands maîtres de thrillers.

    La lecture est rendue agréable par la fluidité du texte et surtout par les explications vraiment claires.

    La relation entre les deux personnages principaux est vraiment bien travaillée et pleine d’ambiguïtés. On a du mal à faire la part des choses ; surtout quand on sait que les deux femmes se sont rencontrées récemment.

    Mais elles semblent être sur la même longueur d’ondes et surtout vouloir la même chose.

    La construction du livre est vraiment particulière. On retrouve dans une première partie les faits relatés par une personne extérieure dans des écrits qu’Aurélie va transmettre à Céline pour lui permettre de se plonger dans le bain.

    Puis avoir avoir vu le côté de l’intérieur, l’auteur va se pencher sur le côté extérieur des faits et les découvrant avec les deux jeunes femmes.

    Rien n’est laissé au hasard et c’est avec de nombreux détails et indices que notre duo de choc que l’on va suivre une enquête absolument déroutante.

    Chaque personnage personnage est longuement décortiqué et son passé analysé et nous démontre le côté obscur de chacun.

    Puis le stagiaire Julien Valbaume va jouer un énorme rôle dans cette histoire. Il est peu pris au sérieux, mais l’auteur laisse bien ressentir la sympathie qu’Aurélie a pour ce jeune homme.

    L’intrigue est magnifiquement ficelée et le fil est déroulé petit à petit pour permettre au lecteur de s’imprégner de chaque événement, chaque rebondissement mais également des paysages.

    Mon ressenti : j’ai vraiment apprécié ce thriller qui se laisse lire facilement et vous emporte aux portes du paranormal...mais juste aux portes !!!

    Petit plus : la couverture est magnifique et la relation entre les deux personnages font que l’on s’attache à elles sans difficultés.

  • Les lectures de Maryline 10 juillet 2019
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    Bon, je l’avoue, la couverture et le synopsis m’ont carrément tenté !! Elle est vraiment magnifique cette image, elle fait envie, elle envoie au mystère, au sombre... Bref, quand il s’agit d’une enquête, moi, je suis là pour tenter de la résoudre ! Et là, je suis passée complètement à côté du résultat ! Bravo Monsieur Berlanda, je n’ai rien vu venir ! J’ai souvent des doutes, parfois, je trouve même le coupable très vite mais alors là, je n’ai trouvé aucune route à suivre, chapeau !

    J’ai eu un peu peur au début parce que je n’aimais pas la façon dont l’auteur s’exprimait, l’écriture était pour moi assez trouble, je n’aimais pas les tournures de phrases, les mots employés, les verbes au passé... Bref, j’ai pensé que ça allait être compliqué pour moi... Et puis finalement, une fois que l’enquête est en route, je me suis complètement plongée dedans essayant de trouver ce qui pouvait bien se passer dans ce village en apparence si tranquille. La deuxième partie du roman est la meilleure, il y a de l’action, beaucoup de rythme et tout s’enchaine à une vitesse folle. La première partie met en place les personnage et le contexte, l’auteur nous y présente les évènements pour qu’on ne soit pas perdu en route.

    Je n’aime pas beaucoup le fantastique, mais il y a dans ce récit une toute petite dose de ce genre donc j’ai réussi à aimer tout de même. Je me suis prise au jeu moi aussi, tout comme les enquêtrices. Aurélie et Céline, une flic et une journaliste, décident de rouvrir une enquête bouclée depuis des années. Elles sont persuadées qu’il manque des éléments et qu’il faut trouver le meurtrier de plusieurs personnes disparues mystérieusement... J’ai aimé la façon dont l’auteur nous raconte les faits, à travers une lettre, c’est assez original.

    Ce qui m’a le plus dérangé ce sont les titres des chapitres, ils sont de trop. Ils donnent une indication trop précise de ce que nous allons lire et ça, je n’aime pas. J’ai donc arrêté de les lire rapidement. Je ne comprends pas pourquoi l’auteur a souhaité les intégrer à son texte, j’avoue que pour moi, ils sont complètement inutiles.

    Un polar très bien construit, une enquête vraiment très intéressante, un roman à ne pas louper !

  • polacrit 26 juin 2019
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    L’affaire Creutzwald a été publié en 2018 par les éditions De Borée. Le style est un peu ampoulé, surfait, avec des énoncés parfois approximatifs, des phrases déroutantes, à la construction incertaine. Cela dit, Thierry Berlanda possède indéniablement le sens de la formule, comme dans le passage suivant : "Céline ne s’éloignait jamais à plus de deux mètres de son PC, vénérable doyen de la gamme Toshiba. Et les fois où son psychisme fluctuant passait en mode gros remous, elle s’y agrippait comme à sa planche de natation une écolière lâchée dans le grand bain." (Page 10), ou dans ce passage : "Orbain change en clin d’œil son visage dur en bouille d’ange, mais un ange dont personne ne serait pressé d’entrer dans le paradis." (Page 99).
    Les chapitres, assez longs, sont répartis selon deux axes chronologiques : 2019, l’enquête menée par Céline avec l’aide officieuse du brigadier Deletraz ; 2014 : longs flash-backs relatant les événements survenus à Creutzwald racontés par écrit par une personne inconnue. Le découpage ainsi opéré est suffisamment clair pour permettre au lecteur de ne pas se perdre dans les méandres de l’histoire.L’humour...L’humour permet de faire passer toutes les pilules plus facilement, comme les apartés de Céline soulagent la pression allant toujours crescendo dans ce roman sombre : "Construire une chapelle au milieu de ce barnum, Très Saint Père, je ne sais pas si c’est une bonne idée ! Oui, je sais bien qu’il faut que l’Eglise sorte un peu de ses palais, mais là...même en repeignant les poubelles aux couleurs du Vatican, vous ferez plutôt marrer les corbeaux !" (Page 177). J’aime la dérision avec laquelle la jeune femme contemple le champ de ruines qu’est devenue sa vie.
    Le + : les dialogues bien menés font réellement progresser l’intrigue, notamment les conversations entre Aurélie et Céline dans la seconde partie du roman.
    Une intrigue bien ficelée, alternant rebondissements et fausses pistes, ponctuée d’émotion et d’humour, de tristesse, de rage et de révolte à des moments-clés. Je gage que cette plongée dans l’univers de Thierry Berlanda vous ravira et vous fera frissonner.

  • AnnieLecture 16 janvier 2019
    L’affaire Creutzwal - Thierry Berlanda

    "Il suffit d’être dans ce qui a été"
    Si je devais ne retenir qu’une phrase pour ce livre, ce serait celle-ci

    J’avais hâte de découvrir ce livre de mon ami Thierry Berlanda, et je le remercie infiniment.

    Au premier abord on commence par une histoire au pays minier de Lorraine, dans le passé, où un phénomène d’éclairs intenses suivis de disparitions se mélangent.
    Je me dis ok on entre dans du fantastique et ... et bien non !!!

    On aborde l’enquête au présent et on vit, on participe avec Aurélie et Céline à cette ancienne affaire que la policière a envoyé à la journaliste en toute discrétion. Le rythme de cette seconde partie s’accélère et tout s’enchaine sans temps morts.
    C’est très bien écrit, simple et efficace. J’ai beaucoup aimé cette lecture et je dirais que c’est un roman à ne surtout pas rater !!!
    Et alors le twist, parce qu’il faut que je vous dise ... cette finale ... jamais, non jamais je n’aurais pu imaginer cette fin ... c’est grandiose !!!!!

    Ma note pour ce genre, je dirais noir : 19/20

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.