Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le premier sang - Cédric Sire

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Cité les Ruisseaux. Surveillance de nuit. Eva Svärta et Erwan Leroy espèrent enfin faire tomber Ismaël Constantin. Mais le feu ravage son appartement et le caïd meurt brûlé vif.
Neuilly-sur-Seine. L’argent, le pouvoir, la beauté… Madeleine Reich avait presque oublié qu’il y avait un prix à payer. Ce soir, les anciennes blessures se rouvrent, et l’heure est venue d’affronter sa peur.
Eva, la policière albinos, ne le sait que trop bien : le temps n’a pas de prise sur les liens tissés dans le sang. Surgis de l’ombre, les fantômes du passé réclament leur dû.
Source : Éditions Pocket

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Nessa Booknlove 8 février 2022
    Le premier sang - Cédric Sire

    e suis toujours très étonnée lorsque j’entame un roman de Sire Cedric de voir à quelle allure je le dévore. J’ai englouti 655 pages en 3 soirées et cela pour des raisons très simples :
    Le rythme et la plume de l’auteur
    L’intrigue toujours très prenante
    Les chapitres courts et haletants

    Ces trois critères définissent parfaitement les romans de cet auteur que j’ai découvert il y a peu et que j’adore actuellement.
    Ces romans mêlants thriller et fantastique m’intéressent toujours beaucoup car je suis toujours étonnée de voir l’imagination qu’il a. On peut également ressentir que l’auteur a fait un tas de recherches sur son sujet car les notions de magie noire sont toujours très importantes et très travaillées. A chaque fois que je lis, je me dis que la recherche est vraiment parfaite et que sans ça, le roman ne serait pas pareil.
    La plume de l’auteur est donc mature et quand il écrit, je pense (ou je me trompe) qu’il sait ou il va. On ressent cela dans la lecture, on ressent que l’auteur cerne son sujet et qu’il veut emmener son lecteur dans ce monde qu’il a crée.

    J’ai plongé à nouveau dans une enquête hors du commune où j’ai pu retrouver mes héros de De fièvre et de Sang : Eva et Vauvert. Ces deux personnages atypiques m’impressionnent beaucoup et dégagent énormément. J’ai adoré les retrouver et suivre l’évolution tant de leur vie que de voir comment ils évoluent dans leur travail de flics. Eva, toujours aussi perturbée par la vie, par SA vie et j’aime également le parallèle que fait l’auteur entre SA vie et SES enquêtes.
    Vauvert lui est une personnage très attachant que j’apprécie de plus en plus. Son physique impressionnant est en total décalage avec son caractère tendre et j’aime ces contrastes qui apportent beaucoup à l’histoire.

    L’intrigue ici m’a énormément plu et quand je fais le rapprochement avec la premier opus, je pense qu’elle a été encore meilleure. J’ai douté pendant de nombreuses pages pour savoir ou j’allais et qu’allait être la finalité et j’ai été surprise et agréablement étonnée de lire ce que j’ai pu lire. Sire Cedric nous emmène dans un monde délirant et déluré et j’apprécie ces moments de lecture.
    Autant l’histoire peut être totalement déjantée autant l’auteur réussit à la rendre crédible et les questions qu’on se pose sont les suivantes : Existe t il vraiment des dingues pareils dans la VRAIE vie ? Je pense et je suppose que oui mais l’aspect fantastique du roman devient de plus en plus réel au fur et à mesure de la lecture et entre vous et moi, ça fait peur.

    Qu’on se le dise : Il faut avoir lu De fièvre et de sang avant Le premier sang et je pense qu’il faut terminer par La mort en tête. Les maisons d’éditions oublient de mentionner cela sur les couvertures mais je pense que c’est très important de suivre l’’évolution des personnages sans quoi on risque de passer à côté de beaucoup de choses. Il est par contre à signaler également que l’auteur fait beaucoup de rappel à premier tome quant aux évènements marquants donc n’ayant craintes, Sire Cedric ne vous abandonne pas sans notions.

    Je vous conseille donc cette lecture qui se lit très vite car on ne peut faire autrement que dévorer Le premier Sang

  • angelita 15 janvier 2022
    Le premier sang - Cédric Sire

    Le premier sang de Sire Cédric, présentation
    20 janvier, Neuilly sur Seine, Madeleine, 50 ans, femme d’affaires qui a réussi, dine avec son mari. Elle perd du sang de sa joue. Elle ne veut qu’aucun secours ne soit appelé car elle sait ce qui lui arrive. Les secrets bien enfouis refont surface.

    Paris, brigade criminelle, Eva revient travaller sur un dossier qui est son obsession. Elle l’étudie chaque jour. Ce sont des meurtres de femmes, dont sa mère et sa soeur. Depuis 25 ans, aucun indice n’est apparu.

    Avis Le premier sang de Sire Cédric
    Après avoir lu tous les derniers romans précédemment édités, il faut que je me mette à jour des premiers romans de Sire Cédric, même si j’en ai déjà lu quelques uns. Celui-ci est la deuxième enquête d’Eva et Alexandre. Elle travaille à Paris et lui à Toulouse. Mais Eva ne donne aucune nouvelle à Alexandre même s’ils sont très liés, et pas que d’un point de vue physique. Elle ne veut pas lui faire de mal.

    Tout commence à Neuilly sur Seine lorsqu’une femme d’une cinquantaine d’années, Madeleine, au pouvoir immense, dine avec son mari. Elle commence à voir du sang tomber de ses joues. Elle sait ce qu’il lui arrive et s’isole. Elle n’a jamais parlé de son passé à son mari.

    Eva accompagne un de ses collègues, dans une cité sensible. Ils n’ont pas informé leur hiérarchie. Ils vont tenter d‘appréhender un caïd, Ismaël, de la cité. Mais Eva voit une ombre qui lui rappelle une personne qu’elle connaît très bien et dont elle a un dossier. Mais pour les deux policiers, rien ne se passe comme ils le pensaient. Un incendie se déclare. Le suspect est brûlé. Ils vont trouver, dans un congélateur, le cadavre d’un nourrisson. Lorsqu’ils vont se rendre chez la mère d’Ismaël, Eva est ébranlée par les propos qu’elle va entendre et en plus aura des visions.

    A Toulouse, Alexandre doit enquêter sur la disparition d’un industriel. Lors de son enquête, il se trouvera en présence de Madeleine et il vivra une expérience inoubliable.

    Que ce soit à Paris et à Toulouse, les enquêtes continuent sans que les éléments les connectent entre elles. Mais Eva et Alexandre sont liés. Quoi qu’ils fassent, l’un et l’autre savent quand l’autre est en péril et que cela les concerne. C’est de cette façon qu’Eva se rendra à Toulouse et sauvera Alexandre et qu’ils pourront échanger sur leurs enquêtes et se rendre compte qu’elles peuvent être liées.

    De superstitions en incantations, en rites. Quand des jeunes gens, étudiants en histoire, ne prennent pas au pied de la lettre leurs cours mais vont chercher plus loin. Ils vont massacrer, se réunir dans un endroit isolé, croire dur comme fer à ce qu’ils font, même si Madeleine, à certains moments, veut se désolidariser de tout ça. Mais l’attrait du pouvoir est le plus fort. Faire couler le sang, surtout le sans du premier né et manger les organes pour être immortel. Ce qui s’est passé il y a 25 ans va ressurgir car un des membres est venu pour se venger. Et il va entraîner autant des éléments du passé que du présent. Est-ce que cela va permettre à Eva de vivre enfin sereinement, de ne plus se sentir coupable de la mort de sa mère et de sa jumelle, assassinées par son père, disparu depuis 25 ans et qui n’a plus donné signe de vie depuis ?

    Si ce roman est noir, peut faire froid dans le dos, Sire Cédric, maintenant Cédric Sire, fait couler beaucoup plus de sang maintenant et c’est beaucoup plus dur. On peut voir que la plume s’est énormément développée, qu’elle est toujours aussi incisive quant aux descriptions de ces personnages ou des éléments surnaturels. Est-ce vraiment du surnaturel ce qui est détaillé ici ? Je ne le pense pas vraiment. Tout cela existe. Aussi exacerbé ? Comme manger des organes humains ? J’ai tendance à le croire. Car certaines personnes prennent à leur compte des croyances, des rituels pour les porter dans ce qu’il peut y avoir d’indicible. Il n’y a qu’à voir les sectes. Un passé d’étudiants raconté pour amener ce présent où des protagonistes doivent faire face à celui qui se croit le plus fort. Et malgré tout, cela ne sera pas fini car il y a une suite à venir, que j’espère lire le mois prochain. En tous les cas, on en apprend un peu plus sur Eva, sur ce qui la ronge toujours, réellement. Pourra-t-elle, un jour, vivre sa vie malgré les fantômes de ce passé qui est toujours aussi présent. Alexandre est là, grand, fort, pour la soutenir. Mais lui aussi doit faire face à son passé. Lequel ? Ca, on ne le sait pas encore.

    Je remercie Sire Cédric, un des mes auteurs favoris dont j’achète les romans quoi qu’il arrive, pour ces rencontres dès que je le peux, pour son suivi sur les réseaux sociaux, et pour cette dédicace eue il y a quelques années de ça.

  • DesLivresEtMoi7 1er juin 2021
    Le premier sang - Cédric Sire

    Reprenant à la suite de son précédent roman (“De fièvre et de Sang” dont je ne saurais trop vous conseiller la lecture au préalable à l’opus qui nous concerne), c’est avec grand plaisir qu’on retrouve nos deux enquêteurs, lesquels investiguent chacun de leur côté : L’une à Paris, l’autre à Toulouse, la première évitant les appels de l’autre… Voilà que deux ans ont passé pour les séparer. Avec tout le talent qui lui sied, Sire Cédric use de sa plume tel un magicien d’une baguette pour nous happer sans délai au cœur même de son univers particulièrement angoissant. Les chapitres défilent et les cadavres s’empilent avant que les affaires ne se rejoignent et nos enquêteurs se retrouvent pour investiguer ensemble. Soumis à un suspense de tous les instants tant l’histoire ne manque pas de rebondissements, le lecteur se laisse bien volontiers piéger au cœur de cette intrigue diablement bien ficelée et prenante, fichtrement bien construit et angoissante, menée de main de Maître/Sire d’un bout à l’autre du roman jusqu’à un dénouement aussi réussi qu’ahurissant…
    S’il peut être un peu dérouté de retrouver nos enquêteurs séparés, c’est en tout cas avec beaucoup de plaisir que le lecteur les rejoint pour assembler toutes les pièces du puzzle et faire toute la lumière sur cette sombre histoire. Si l’on est ravi de suivre notre colosse au cœur tendre Alexandre Vauvert, on l’est d’autant plus en rejoignant la fascinante Evä, dont la personnalité nous est peu à peu dévoilée et approfondie, nous conduisant à comprendre ce qui la ronge depuis si longtemps, les peurs qu’elle devra surmonter, le passé qu’elle devra affronter. Bien que différents, nos deux acolytes se complètent à merveille et font des étincelles quand ils enquêtent ensemble, aussi nous nous attachons à eux sans retenue aucune.
    Toujours aussi vive, efficace et percutante, la plume est particulièrement soignée, le style travaillé, promesse d’un excellent moment de lecture aussi haletant que passionnant… Comme d’habitude…

    (Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2017/11/chroniques-2017-le-premier-sang-de-sire.html)

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.