Lectio Letalis - Laurent Philipparie

Notez
Notes des internautes
(15)
16
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.

Vos #AvisPolar

  • Wolf1316 5 février 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Super lecture. Le suspense monte crescendo, on est vraiment accroché. Les personnages sont complexes et on a envie de les suivre. L’idée d’un livre tueur est original et bien traité tout comme le thème de l’hypnose.

  • Djustinee 23 février 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Paris : Un jeune homme vient d’être embauché dans une maison d’édition. Le soir, on le retrouve mort. Il s’est suicidé en lisant un manuscrit qui lui avait été remis. C’est la troisième fois que cette situation se produit.

    Bordeaux : le lieutenant Gabriel Barrias enquête sur le meurtre d’un psychiatre. Ce dernier a été tué par un rapace ; peu commun comme modus operandi. Le lieutenant est en fait un ancien indic qui vit avec les démons du passé. C’est un traqueur de sectes.

    A priori, ces deux affaires n’ont aucun rapport mais en avançant dans notre lecture, on peut se rendre compte qu’un nom revient dans les deux affaires, celui d’Anna Jeanson. Quel est le lien entre ces deux affaires ?

    Des sectes, des suicides, un livre tueur, des rapaces meurtriers, des chasses à l’homme, des meurtres,... Autant d’éléments rassemblés pour créer un bon thriller.

    Notons que la couverture est magnifique et le titre énigmatique, ça donne envie.

    L’auteur nous embarque dans son suspense dès les premières lignes. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. Le rythme est soutenu et il n’y a pas de pauses.

    Les scènes sont bien détaillées, on est ici dans un bon thriller bien trash. Mon estomac s’est retourné quelques fois mais je ne suis pas une petite nature !

    Pour moi, ce livre se situe entre le Da Vinci Code et les livres de Maxime Chattam ; on se creuse la tête et on essaie de maintenir le contenu de son estomac là où il est. C’est un parfait mélange et j’ai passé un très bon moment lecture.

    Je vous conseille ce roman si vous êtes accro aux thrillers mais attention aux petits cœurs.

  • MELMAMAN 25 février 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Je viens de finir Lectio Letalis qui est un super livres dont le suspense monte crescendo, et qui nous permet de nous accroché a cette histoire.
    En ce qui concerne l’histoire, celle ci est bien traité et très original.
    Et pour finir les personnages sont passionnant et très complexes, cela donne envie au lecteur de lire ce livre jusqu’au bout pour pouvoir les suivrent du début a la fin du livre.
    En conclution, je conseil ce livre car il a une histoire accrocheuse, des personnages passionnant qu’on a envie de suivre.

  • Encore Un Livre 28 février 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Laurent Philipparie peut se targuer de savoir de quoi il parle. Si au départ les éléments ne se concentrent pas sur l’enquête, l’auteur a quand même réussi à me captiver dès les premières pages en installant ce climat de thriller urbain à travers son regard de capitaine de police. Portant sur quelques aspects des dysfonctionnements des services cette première partie tend à prendre un risque, afin de planter le décor, de présenter ses personnages dans une intrigue originale sur une trame bien ordinaire.

    Le risque est donc pris dès cette première partie, malgré une mise en place excessivement expédiée, j’ai eu l’appréhension de partir dans un tout autre registre que celui annoncé dans le résumé et dans l’interprétation de cette couverture.
    Heureusement, l’histoire prend une tournure bien différente, beaucoup plus représentative de ce que l’on m’a vendu.
    Tout mon intérêt s’est concentré dès l’arrivée et autour de Anna Jeanson. Survivante d’une secte maléfique, c’est le personnage qui tient le roman à mon sens, tantôt victime, tantôt coupable, elle devient une proie à traquer, à capturer dans les plus brefs délais sans faire de bruit et sans éclaboussures…
    Des vérités pertinentes se révèlent intéressantes dans LECTIO LETALIS qui est un thriller où le mystère est plutôt bien entretenu, les sectes sont de véritables dossiers sensibles, de délicates affaires, on en entend très peu parler pourtant, celles-ci sont passées sous silence malgré leur activité.
    L’idée de ce mélange dans milieu de l’ édition et des sectes me réjouissait ! Mais je sentais que quelque chose me dérangeait… Après quelques réflexions je suis mitigée quant à la forme du roman, si l’histoire est captivante, elle frôle seulement le thriller ésotérique pur et dur, les tenants et les aboutissants ne sont pas très denses, j’ai eu l’impression que l’auteur s’était limité dans la force de l’intrigue sans vraiment donner de l’épaisseur à l’ésotérisme, j’aurais aimé qu’on aille plus loin dans les détails et dans le cœur des sectes.
    Mais parallèlement, je trouve que cela suffisait à capter mon attention, en tout cas suffisamment pour que je n’ai pas du tout envie de laisser cette histoire de coté 😉
    Dans un style assez simple LECTIO LETALIS est un roman dynamique, où j’ai eu quelques réticences certes, mais je garde un ressenti plutôt positif de ce thriller qui m’a fait découvrir son auteur dans une variante d’ésotérisme plutôt sympathique.

  • hener76 1er mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.
    Proche de Chattam et Thilliez, l’ambiance est prenante, parfois oppressante. Les personnages sont complexes, leur part obscure est omniprésente. La question qu’on se pose tout au long du texte : est-ce que cette part va prendre le dessus..??
    Très bon moment de lecture, connaissant un peu Bordeaux et le Bassin d’Arcachon, on situe l’histoire encore mieux et visualise très bien ce qu’il se trame.

    Merci pour ce moment.

  • hener76 1er mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    J’ai oublié de noter ;-)

  • L’atelier de Litote 4 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    L’action se situe entre Paris et Bordeaux, entre un troisième suicide dû à la lecture d’un mystérieux manuscrit et l’attaque terrifiante d’un rapace dans le cabinet d’un psychiatre. Les deux affaires semblent liées en la personne d’Anna Jeanson, rescapée d’une secte se servant d’animaux pour tuer et d’un suicide collectif. L’inspecteur Nils Tièno de Paris ne tarde pas à rejoindre l’équipe bordelaise de la commissaire Galant dont fait partie le Lieutenant Gabriel Barrias qui ne va pas tarder à apparaître comme le personnage principal de cette enquête.
    Lire Lectio Letalis c’est comme monter dans un bus sans frein à pleine vitesse. L’action est intense et le rythme soutenu. Nous allons être entraînés dans une course poursuite avec de nombreux rebondissements à mesure que l’intrigue se dévoile. Il faut dire que le thème des sectes même s’il a été abordé à de nombreuses reprises est passionnant. J’ai apprécié le parti prix historique de cette secte un peu comme dans certains romans de Dan Brown, la perversion et la manipulation ne sont pas en reste. Le personnage de Gabriel Barrias tout comme celui d’Anna Jeanson dans une certaine mesure est très attachant avec son côté flic amoché borderline. L’histoire pourrait nous paraître fantaisiste à première vue mais se serait sans compter sur le talent de l’auteur, lui-même officier de police pour cadrer et relier tous ces éléments de façon à en faire un récit captivant et dans lequel on a envie de plonger.
    Bien que j’ai relevé quelques failles dans ce scénario extra - ordinaire, je dois dire que j’ai quand même apprécié ma lecture pour son côté ésotérique fumeux et son originalité dans le choix de ses mises à mort. Un petit mot pour dire que la couverture est magnifique et en parfaite corrélation avec le contenu du roman et vous encourager à tenter l’aventure du Lectio Letalis. Bonne lecture.

  • lireencore93420 4 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    On es dans un thriller très originale, un livre quand on le lit, les gens meurent, ça parle de secte, de société secrète. Du comte St Germain et d’oiseau tueur, j’ai vraiment adorer, l’enquete est hyper addictif et bourrée de bouleversements, une jolie histoire aussi se dessine entre le flic devenu otage et la soi disant tueuse, ça allège la tension, c’est très agréable, excellente lecture

  • Hanae part en livre 6 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Le Lectio Letalis ou "Leçon de mort" est un titre bien évocateur pour ce polar saisissant et atypique. En effet, il n’est pas uniquement question de meurtres, de sang et de scènes de crime, non ! On plonge ici dans les abysses d’une secte. Nous avons affaire à de l’hypnose et à un livre tueur. À la limite du mysticisme et aux frontières de notre propre perception, on franchit cette ligne qui n’est plus notre réalité.
    Il m’est difficile d’être concis dans cette chronique, d’arriver à susciter en vous l’envie de lire son histoire sans trop en dire tellement j’en ai adoré sa lecture. Je vais donc essayer, avec mes mots de vous en extraire l’essentiel.
    Par où commencer ? Par Paris, là où tout débute. Un assistant d’édition fraîchement embauché et heureux de concrétiser son rêve, se tranche les veines à la lecture du manuscrit qui lui a été confié. L’histoire est lancée. Après quelques recherches, les enquêteurs réalisent que c’est le troisième scénario-suicide survenu en l’espace de quelques semaines dans cette maison d’édition, avec pour dénominateur commun... ce manuscrit. La police creuse alors le passé de Paul Gerber, créateur et éditeur de cette maison du même nom.
    Nous partons maintenant pour Bordeaux où nous faisons connaissance de Gabriel Barrias, ancien SDF et indic devenu flic. C’est un homme dont ses vieux démons lui rappellent sans cesse pourquoi il est sur cette terre. En véritable électron libre, toute sa vie est structurée autour de ses traumatismes. Attachant et détestable, il enquête sur le meurtre d’un psychiatre qui, pendant une consultation, va être massacré par un rapace. Gabriel voue un véritable culte pour les sectes ainsi que les regroupements sectaires. Qu’à cela ne tienne ! Notre écorché va croiser la route de la mystérieuse et jolie jeune femme Anna Jeanson, qui détient en elle le lourd secret - pendant des siècles caché - de la langue adamique. Cette langue qui est capable de donner la mort. Anna en garde le code.
    C’est aussi une histoire de fauconniers qui, par des bas instincts quasi bestiaux, ne forment qu’une seule et même entité avec leur rapace. Ils n’ont qu’un seul but... Celui de tuer. 

    En premier lieu et en lisant mon avis, vous pouvez vous dire que ce roman est un peu tiré par les cheveux. Il y a une secte, un livre tueur, un langue mystique, des fauconniers tueurs mais surtout un ancien SDF reconverti en flic, que ces deux enquêtes, celle de Paris et celle de Bordeaux n’ont absolument rien en commun, etc.... Et bien, après la lecture de Lectio Letalis de Laurent Philipparie, je peux vous certifier que son talent rend cette histoire très crédible. D’une plume maîtrisée et remplie de savoir, cet auteur nous invite dans un monde à part. Un monde qui n’est pas le nôtre, un univers qui fait peur et qu’on regarde souvent avec beaucoup de recul à la télévision... le monde des sectes. Tous les personnages ainsi que les lieux jouent une part importante dans la compréhension nombreux événements. En bon métronome, Laurent Philipparie joue avec les rythmes, les dénouements et nos sensations. 

    Cette frontière entre le réel et le fantastique trouble le lecteur. C’est saisissant, c’est angoissant.

    GROS COUP DE CŒUR 2019       

  • Le Boobooker 6 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Pari réussi pour Laurent Philipparie, un thriller avec des rapaces tueurs c’est pas commun et plutôt casse gueule comme concept au premier abord. Mais l’auteur a su rendre tout cela méga intéressant (de par une documentation très réussie notamment) et me faire vibrer tout au long du livre, chapeau !

    Dès les première pages on assiste, à Paris, au suicide d’un assistant d’édition après la lecture d’un manuscrit, le troisième en quelques semaines. Du côté de Bordeaux on a affaire à l’assassinat hors du commun d’un psychiatre par un rapace. WTF ?? Le seul dénominateur commun à ces deux affaires s’appelle Anna Jeanson, unique survivante d’un suicide collectif au sein d’une secte très particulière.

    Le décor est posé et croyez-moi vous allez en avoir pleins les yeux. C’est sur un rythme très enlevé accompagné d’une écriture ultra fluide que l’auteur nous amène à suivre le lieutenant Barrias pour une enquête sous haute tension, où la limite entre son boulot de flic et sa soif de vengeance est souvent mise à rude épreuve (pour notre plus grand plaisir évidemment !).
    J’ai trouvé le thème du livre super original, mais surtout la mise en scène autour de celui-ci est terriblement efficace. C’est parfois effrayant, d’autre fois on s’énerve presque de certains comportements (je ne vous en dis pas plus) mais surtout le suspense est entier de bout en bout. Le rythme ne redescend jamais, c’est très précis, on sent vite que l’auteur est capitaine de police, comme Olivier Norek la plume est vraiment différente de ce qu’on peut trouver assez souvent niveau thriller. Il sait de quoi il parle, et c’est tant mieux.

    Le seul petit bémol, qui n’en n’est pas vraiment un, c’est que la fin n’est, pour ma part, pas assez longue, j’aurai aimé encore quelques pages de plus, mais ça reste dans le ton du livre tout de même (allez oui je l’avoue je chipote !)

    J’ai adoré ce deuxième roman de Laurent Philipparie, je vais sous peu me procurer son premier roman parce que oui c’est un auteur à suivre c’est certain. Au passage la couverture de ce livre est sublime donc a noté :D
    Je vous conseille vivement de vous jeter sur ce bouquin qui vous ravira certainement si vous êtes amateurs de sensations fortes, faîtes attention vous ne verrez jamais plus les rapaces de la même façon...

  • bookliseuse 9 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Paris 2013 :
    Alexandre, Assistant d’édition chez Paul Gerber, à la suite de la lecture d’un manuscrit, se suicide. En moins d’un mois c’est le 3eme employé de cette maison d’édition qui se suicide. Le commandant Nils Tiéno trouve ces morts étranges, d’autant plus que Paul Gerber s’enfuit avec le manuscrit.

    Région bordelaise :
    Un psychiatre est assassiné par un rapace. Première suspecte sur la liste son ancienne patiente, Anna Jeanson, seule survivante en fuite d’une secte.

    Sophie Galant commissaire demande au lieutenant Gabriel Borrias d’enquêter.

    Celui-ci est traumatisé par l’histoire qu’il a vécue 7 ans auparavant alors qu’il était un vagabond sans domicile à Paris.Depuis il n’a qu’une hantise : retrouver Albert Modeas, ancien inspecteur, auteur de plusieurs crimes atroces.

    On découvre le côté sombre d’une secte emprunt d’un but effroyable, dirigé par des hommes et des femmes au dessus de tout soupçon

    On découvre des êtres torturés, la vengeance les menant jusqu’à des actes inimaginables, leur autant tout leur côté humain.

    Au milieu de tout ce chaos, ce gâchis de vies humaines, 2 êtres normaux, Gabriel et Anna. Abîmés par la vie ils essaient de maintenir la tête hors de l’eau et de vivre une vie normale, malgré les fantômes du passé qui les hantent, ne leur laissant aucun répit. Leur chemin va se croiser, et ils vont pouvoir, enfin, avoir un espoir d’un futur plus joyeux.

    Un excellent roman, je ne me suis pas ennuyée un instant. On sent que l’auteur connaît les rouages de la police. Pas de cliché, pas de temps mort dans ce roman qui sort vraiment des sentiers battus (que peuvent parfois employer les officiers de police qui s’essaient à l’écriture). Je recommande !

  • lesmotsdelau 11 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Bonsoir à tous, me voici ce soir pour un retour d’un livre de Laurent Philipparie « Lectio Letalis »

    Titre : Lectio Letalis
    Auteur : Laurent Philipparie
    Éditeur : Belfond, le 17 janvier 2019
    Page : 368
    Prix : broché : 19,90€ / numérique : 9,99€

    Vague de terreur dans une maison d’édition parisienne, déjà 3 suicides en à peine un mois. Tout semblait sourire à ces personnes fraîchement promues aux éditions Paul Gerber.
    Tous trois s’étaient vus proposer un poste d’assistant d’édition, pourtant dès la lecture du premier manuscrit, le même geste incompréhensif se produit.
    Un livre qui tue peut-il vraiment exister ? Une enquête de police va débuter autour de ces morts très étranges.

    En parallèle, en région bordelaise nous allons suivre une autre enquête, mais cette fois sur l’assassinat d’un psychiatre en pleine consultation. Un fait là aussi très étrange, car il est question d’un meurtre et le suspect est un rapace. Des oiseaux qui tuent et un manuscrit poussant au suicide quel peut-être le lien entre ces deux histoires ? C’est dans cette atmosphère ténébreuse que je me suis plongée pendant quelques jours avec délectation.

    En premier lieu j’ai été séduite par cette couverture, ce mélange de bleu et de blanc attire l’œil, tout du moins le mien, le résumé était lui aussi prometteur. Ce titre en latin a éveillé ma curiosité « Lecture mortelle », rien que ces deux petits mots annoncent un programme pour le moins alléchant.
    J’ai entamé cette lecture confiante et cela tombe bien, car celle-ci elle commence dans le vif du sujet.
    Dès le premier chapitre, nous nous retrouvons avec ce mystérieux manuscrit.
    L’ambiance est posée et les nombreuses questions arrivent assez vite et il va falloir patienter et s’armer de courage pour avoir des éléments de réponse.
    L’intrigue est entraînante et ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. Les chapitres sont courts, on a cet effet de ne pas stagner dans la lecture et le tout s’enchaîne facilement de plus l’écriture est assez agréable.
    Les personnages sont bien travaillés, surtout celui d’Anna qui est très attachant, un personnage fort et intrigant avec un lourd passé puisqu’elle fut l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte.

    J’ai osé tourner les pages de ce thriller et j’y ai vécu une enquête palpitante, renfermant plein de délicieux mystères et vous oserez-vous tourner les premières pages ?
    Je remercie les Éditions Belfond ainsi que Bepolar pour l’envoi de ce livre.

    www.lesmotsdelau.fr

  • clothildePL 11 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Un seul mot : STUPEFIANT
    Un livre d’un auteur que je ne connaissais pas et quelle claque ! Pourtant, à la base l’intrigue me laissait perplexe. Une histoire de livre tueur, de secte et d’oiseaux carnassiers...Un peu tiré par les cheveux pour moi et finalement... Une histoire bien fiselée, qui tient la route du début à la fin. Un suspense insoutenable !
    Un livre qui débute avec le suicide d’un assistant d’édition suite à la lecture d’un étrange manuscrit. Et ce suicide est le troisième qui se produit dans la maison d’edition Paul Gerber, à Paris. Phénomène étrange dans cette maison d’édition, tous ces suicides à la suite de la lecture du livre, chez des personnes en bonne santé et aimant la vie.
    Gabriel Barrias, lieutenant, quant à lui, enquête sur l’assassinat d’un psychiatre massacré par un rapace à Bordeaux.
    Si ces deux affaires semblent éloignées en tout point, une personne se retrouve pourtant au coeur de ces deux affaires, Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique surveillante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.
    Dès lors une chasse à l’homme va commencer. Gabriel Barrias n’a qu’une idée en tête. Retrouver Anna. Mais la suite ne va pas se passer comme prévue...
    Je suis restée scotché à ce bouquin. Nous y découvrons de nombreux personnages, tous plus importants et plus énigmatiques les uns que les autres. Une sombre histoire de secte qui souhaite contrôler le monde grâce à l’hypnose.
    Je vous le conseille vraiment. Je suivrai pour ma par l’actualité de cet écrivain qui promet de bons thriller en perspective ! Merci Monsieur Philipparie

  • Saveur Littéraire 13 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Vous pourriez lire cette chronique, mais je tiens à vous prévenir des risques : si vous lisez jusqu’au bout, êtes-vous certain que vous survivrez ? Si c’est le cas, félicitations à vous, vous serez les survivant(e)s du Lectio Letalis, le livre le plus tueur que vous aurez l’occasion de croiser dans votre existence. Tout de suite, je tiens à remercier les éditions Belfont et le site BePolar pour l’envoi de ce livre. La couverture des plus intrigantes et le résumé alléchant, ainsi que le côté surnaturel, m’ont donné envie de m’essayer à ce papyrus.

    Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça commence fort, mais fort ! Un premier macchabée, paix à son âme douce, nous tombe dans les bras. Voilà de quoi nous faire comprendre dès le début dans quoi on va embarquer. On nous fait l’éloge d’un livre tueur, il n’aura pas raté son entrée celui-ci !

    Laurent Philipparie nous dresse-là un portrait peu reluisant des liens entre la police et la politique qui, sous couvert de scandales salissant les grosses têtes, taisent et cachent des secrets à vous faire peur. La plongée rapide dans le trafic de la drogue interpelle aussi par sa violence : les dealers se fichent des vies humaines en jeu, ce ne sont que des dommages collatéraux pour eux. Un aspect très bien présenté par l’auteur.

    Une bonne pelletée de personnages que l’on apprend à connaître, dont on apprend à se méfier, ou que l’on ne fait qu’effleurer. S’il y a eu relativement peu d’attachement au duo principal de Gabriel le flic et Anna la fugitive, je me suis davantage accrochée au duo improbable de flics qui ont du mal à s’entendre, à savoir Galant et Tiéno, des personnages qui pourtant ne sont pas censés coopérer et qui, par la force des choses, sont obligés de travailler ensemble. Et Titi, je vous parlerais bien de Titi, l’équipier de Gabriel que l’on voit peu, mais qui m’a fait rire, il a un quelque chose d’attendrissant.

    Ambiance flirtant avec le fantastique, le surnaturel et l’ésotérisme, cachoteries et secrets que l’on n’imagine même pas rythment Lectio Letalis. Des cadavres suivent le duo principal de Gabriel et Anna, obligés eux aussi de travailler ensemble s’ils ne veulent pas connaître une fin funeste.

    Le thème de l’hypnose est un sujet fascinant que Laurent Philipparie explore avec justesse. Il donne envie d’en savoir plus et de découvrir le sujet plus en profondeur. Il dresse aussi un portrait qui alerte sur les dangers de l’hypnose, et sur les dérives. On a aussi l’occasion de se confronter à la langue adamique, une langue que vous ne voulez pas entendre, croyez-moi. Croyez-en surtout le Lectio Letalis !

    Fin mitigée, avec son lot de cadavres et son lot de réponses. Arf, on va dire que la fin ne m’a pas transcendé, mais elle ne m’a pas déplu non plus. Globalement, un très bon roman qui a le mérite d’offrir un scénario des plus originaux ! Imaginez un peu les ravages que ferait un vrai livre tueur, ça fiche la trouille, n’est-ce pas ?

    Un rythme efficace, un bon rythme avec peu de temps morts, des cadavres et des secrets, un petit air de Da Vinci Code qu’on apprécie et un scénario particulièrement délectable, que demander de plus ? On a frôlé le coup de cœur ! Je vous invite à découvrir l’auteur qui signe-là un deuxième roman avec une saveur mortelle !

    Alors, vous pensez que vous allez survivre au Lectio Letalis ?

  • Le Monde de Marie 19 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Un très bon thriller aux personnages complexes et à l’intrigue originale qui nous emporte de la première à la dernière ligne.

    Une intrigue très bien orchestrée, sans fausse note et pleine de rebondissements avec un côté surnaturel autour de l’hypnose qui m’a totalement captivée tout en me faisant peur. Après les images subliminales, est-ce qu’un simple livre pourrait nous donner envie d’en finir !?

    Les fantômes du passé qui refont surface pour enfin mettre un terme à un terrible épisode, des liens qui se tissent entre Paris et Bordeaux, des protagonistes qui sont loin d’être ceux qu’ils semblent être. Une enquête qui ne laissera personne indemne....

  • Maks 20 mars 2019
    Lectio Letalis - Laurent Philipparie

    Laurent Philipparie dresse ici un portrait d’une société perdue, rongée par le secret, par l’étouffement d’éléments troublants pour protéger les hautes sphères du pouvoir.

    Lectio Letalis, titre original, intrigue qui, même si elle reste classique, sait s’imposer grâce à un sujet fort, une écriture directe et des chapitres courts, donnant une dynamique soutenue au récit. Le lecteur ne peut plus lâcher le livre une fois plongé dedans pour peu que le scénario lui plaise. Le petit côté ésotérique peut rebuter certains lecteurs et je les comprends, mais si vous n’êtes pas gênés par cela, c’est tout bon.

    Les personnages sont un des points forts, de part leur psychologie fouillée et exacerbée. Le thème des sectes est quand à lui, souvent utilisé dans les thrillers, mais ici c’est fait de manière originale, ce qui renouvelle un peu le genre, cela m’a plu.

    Les amateurs de thrillers et de mystères seront très certainement captivés par ces pages autant que par la belle première de couverture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.