Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Adultes - Caroline Hulse

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Parfois Noël peut se révéler plus qu’une simple fête de famille.
Claire et Matt sont séparés, mais décident, pour le bien-être de leur fille Scarlett, de passer Noël ensemble. Après tout, c’est une fête de famille, ce qui inclut désormais aussi leurs nouveaux partenaires respectifs. Claire arrive donc en compagnie de Patrick, un homme en apparence tout à fait sensible et admirable, mais qui cache une version Iron Man à l’intérieur.
Matt, de son côté, amène sa nouvelle femme Alex. Drôle, intelligente et d’une patience totalement exaspérante. Quant à Scarlett, elle a toujours avec elle son ami imaginaire, Posey, qui se trouve être un lapin rose.
Au programme : activités indignes, mais imposées, dîners trop arrosés et le soudain partage de secrets que personne n’a jamais voulu connaître.
Très rapidement, leurs vacances vont ressembler à un mélange d’explosifs jusqu’à cet appel à la police.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Annesophiebooks (Les lectures d’Anne-Sophie) 26 novembre 2019
    Les Adultes - Caroline Hulse

    Une lecture déjantée et d’actualité !

    Envie d’un roman qui sort de l’ordinaire ? Alors « Les Adultes », de Caroline Hulse, paru chez Fleuve Éditions est certainement celui qu’il vous faut.

    Un livre so british, cynique et caustique, avec juste une pointe de suspens pour faire bonne mesure.

    Le jour où Matt propose à Alex, sa petite amie, de passer les fêtes de Noël avec Claire, son ex-femme (qu’elle connaît à peine) et Patrick, le nouveau compagnon de celle-ci (qu’elle connaît encore moins) Alex se doute que cela risque de mal tourner...
    Et pour mal tourner, ça va très mal tourner !

    Mais comment dire non quand Matt s’abrite derrière l’excuse d’offrir un Noël en famille à Scarlett, sa petite fille de 7 ans, en partant tous ensemble passer un long week-end dans un parc familial ?
    Impossible sans risquer de passer pour une égoïste, et ça, Alex ne le veut pas !

    Surtout qu’après tout, ils sont tous adultes et raisonnables, non ? À l’exception de Scarlett et de Posey (son lapin imaginaire aussi capricieux que volubile), bien sûr.
    Enfin, normalement...

    Les voilà donc embarqués pour 5 jours de folie, durant lesquels grandes révélations, pieux mensonges et vieux secrets vont brutalement éclater au grand jour.

    Sans compter que dès le départ on saura que l’un des membres de cette étrange famille s’est pris un tir de flèche de la part d’un autre membre...

    Mais qui a tiré sur qui ? Et pourquoi ?

    Ça le lecteur ne le saura qu’à la toute fin de ce séjour... épique.

    Durant toute votre lecture vous adorerez détester chacun des protagonistes de cette histoire, qui avec leurs défauts, leur caractère, leurs différences et leurs querelles vous rappèleront sans nul doute nombre de réunions de famille que vous avez fatalement déjà savourées/endurées/imposées (rayez les mentions inutiles) dans cette joyeuse période de l’année !

    Tout à la fois totalement déjanté, profondément humain et sarcastique à souhait, ce roman aux situations abracadabrantes et aux dialogues savoureux vous donnera autant à réfléchir qu’à sourire et vous préparera comme il se doit aux fêtes qui approchent.

    Un roman à lire et à offrir sans limite, autant à ceux que vous aimez qu’aux autres, pour un Noël... explosif !

  • Lettres et caractères 15 mai 2020
    Les Adultes - Caroline Hulse

    Vous savez quelle est la pire idée quand on est séparé du père de son enfant ? Décider de passer Noël ensemble, avec les nouveaux conjoints, pour le bien de la petite. Demandez à Claire, elle vous le confirmera…

    Au départ, quand elle avait monté ce plan avec Matt, son ex, l’objectif lui semblait louable : offrir à leur fille un Noël avec ses deux parents. Mais avec le recul et un accident dramatique à la clé, il faut bien avouer que ça n’était pas tout à fait le réveillon qu’elle avait espéré pour sa petite Scarlett. Déjà qu’à la base Scarlett détestait Alex, la nouvelle copine de son père… Et que dire de Patrick, le nouveau compagnon de maman, légèrement psychorigide sur les règles de savoir-vivre. Non vraiment, papa et maman auraient été mieux ensemble qu’avec ces deux guignols mais pas sûr que les quatre adultes aient le même point de vue qu’une gamine de 7 ans affublée d’un ami imaginaire prompt à foutre le bazar là où il passe.

    Enfermez tout ce petit monde dans un cottage au fin fond d’une sorte de Center parc anglais et attendez que les étincelles embrasent toutes ces bonnes résolutions.

    La trame du huis-clos familial a de quoi donner lieu à des comédies savoureuses et j’espérais que Les adultes soit l’une d’elles. Hélas ce roman manque énormément d’imagination pour concocter des saynètes qui tiennent la route. On s’ennuie pas mal face à autant de normalité et de banalité : les personnages n’ont rien de tordu, leurs défauts sont à peine dévoilés, si bien que le lecteur n’a pas grand-chose à quoi se raccrocher pour rire de la situation ou s’en offusquer. A vrai dire, je pense qu’il est presque impossible dans la vraie vie qu’un week-end de ce type puisse se passer aussi bien tant les ex ont de l’imagination en temps normal pour se pourrir la vie et prendre leur enfant en otage pour démontrer la mauvaise foi de l’autre sans se rendre compte de leur propre culot.

    Et puis il y a un personnage qui prend bien trop de place dans ce roman en le rendant même un peu tarte par moment c’est Posey, le lapin imaginaire de Scarlett. C’est presque lui que l’on entend le plus et ce qu’il a à dire est loin d’être intéressant. Je lui aurais bien tordu le cou à ce lapin tant il m’a irritée à toujours la ramener.

    Malgré tout, après avoir passé plus de la moitié du livre dans une indifférence totale, j’ai commencé petit à petit à m’intéresser à la vie de Matt et Alex et de Claire et Patrick car enfin le masque de normalité finissait par se fissurer légèrement. J’ai donc pris plus de plaisir avec la deuxième partie du roman, jusqu’au dénouement même si celui-ci non plus ne cassait pas trois pattes à un lapin imaginaire, mais bon, on prend ce que l’auteure veut bien nous donner…

    En résumé, la promesse était alléchante mais n’a finalement pas été tenue. C’est d’autant plus décevant qu’en lisant ce livre, il nous vient des dizaines et des dizaines d’idées qui auraient pu rendre ce roman plus piquant. Alors quand je lis que ce roman est en cours de traduction pour une quinzaine de pays et que les critiques trouvent qu’il s’agit d’« Une comédie brillante et originale » (Daily Mail) et d’« un premier roman fabuleux – pétillant, sincère et incroyablement amusant » (Sunday Mirror), j’en rigole doucement en me disant qu’on n’a pas dû lire le même livre… Si je devais oser une comparaison, je dirais qu’il est à la comédie ce que La fille du train est au thriller. Vous voyez l’idée ?

    Avis complet sur le blog lettres-et-caracteres.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.