Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Fantômes de Reykjavik - Arnaldur Indridason

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • Honolu_lit 31 mars 2021
    Les Fantômes de Reykjavik - Arnaldur Indridason

    Un couple fait appel à Konrad, flic à la retraite, afin de l’aider à retrouver leur petite-fille Danni, disparue. Elle se drogue et semble être impliquée dans une affaire assez inquiétante. En parallèle, Eyglo, une de ses amies se retrouve hantée par le fantôme d’une jeune fille noyée dans le lac de Tjörnin en 1947. Konrad se voit “contraint” d’enquêter sur deux affaires a priori bien différentes. N’étant plus en activité, il va faire appel à Marta, une ancienne collègue et n’hésitera pas à emprunter des voies pas toujours légales lorsque cela se révèlera nécessaire.

    Je suis une amoureuse d’Erlendur, j’ai beaucoup aimé Flovent et Thorsson, mais j’aime beaucoup approfondir avec Konrad. Il a en commun avec mon héros préféré un côté un peu bourru qui n’est pas pour me déplaire, cachant néanmoins une certaine sensibilité. En effet, il traîne dans ses bagages une histoire familiale lourde qui lui vaut toujours aujourd’hui souffrance et tourments. Et forcément, cela le rend d’autant plus attachant.

    Les fantômes de Reykjavík s’est révélé être une lecture passionnante dans laquelle je ne me suis pas ennuyée une seconde. Comme à son habitude, Indriðason trouve toujours le juste milieu entre la critique de la société islandaise (récurrente dans ses romans) et l’aspect enquête policière. Les thèmes abordés ici sont assez actuels : en toile de fond, clairement, on remarque que le mouvement “me too”, les violences faites aux femmes n’épargnent pas non plus la société islandaise. Indriðason dépeint toujours parfaitement cette petite face sombre de l’Islande, et est je trouve, sacrément fort pour parler de l’humain. Encore plus quand il présente des failles.

    J’ai personnellement dévoré ce roman, que j’ai trouvé ultra prenant. J’ai été captivée par un suspense parfaitement dosé et maîtrisé. Si on ajoute à cela un ou deux rebondissements placés au bon endroit, c’était parfait. Tous les éléments sont réunis pour en faire un excellent polar. En bref, avec moi ça marche (quasiment) à tous les coups. Et ça fait un bien fou. Vive Indriðason, vive l’Islande !

  • Sylvie Geoffrion 4 juin 2020
    Les Fantômes de Reykjavik - Arnaldur Indridason

    J’ai retrouvé Konrad, ce policier à la retraite, tourmenté par son passé avec son père et surtout par l’assassinat de celui-ci voilà bien des années. Tourmenté aussi par l’attitude adoptée à l’époque face à sa mère et sa soeur qui étaient parties s’installer ailleurs. Konrad, veuf, vit avec ses souvenirs et les moins bons prennent presque toute la place. Ici, des amies de sa défunte épouse lui demanderont de rechercher leur petite fille et en même temps, la noyade d’une fillette bien des années auparavant refera surface. Il sera donc impliqué dans deux histoires à priori bien différentes mais pas tant au final. J’ai eu du plaisir à retrouvé ce retraité et pourtant me suis sentie énervée par l’incompréhension parfois incongrue qu’ont les personnages à certaines questions qu’on leur pose. Une question toute bête, toute claire, toute simple, on sait de qui on parle dans la question et la personne demande de qui on parle, dit qu’elle ne comprend pas. À plusieurs reprises j’ai eu ce sentiment d’agacement en me disant "Ben voyons c’est très clair pourtant" . Car c’était clair tant pour le personnage que pour le lecteur alors....Une façon de maintenir un rythme peut-être, une espèce de suspense , je ne sais trop mais bon, pas grave. Sinon, vous serez à l’aise car on commence à être intime avec les fantômes de Konrad. (Ceci dit, je m’ennuie beaucoup d’Erlendur ).

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.