Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Summer - Monica Sabolo

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Vos #AvisPolar

  • Lucie de Abracadabooks 17 janvier 2019
    Summer - Monica Sabolo

    Le cinquième roman de Monica Sabolo ne brille pas par son incommensurable originalité. L’auteur y raconte simplement la difficulté de ceux qui restent et pose une question : Comment survit-on aux fantômes ?

    Pour cela, elle utilise la voix de Benjamin, le frère de la disparue. Le récit commence 25 ans après le drame. L’adolescent disgracieux a fait place à un homme séduisant, accompli, mais brisé par le doute. Je dis bien « par le doute » parce qu’à mes yeux, le sujet de fond du roman n’est pas de savoir comment survivre aux fantômes mais comment accepter l’idée de ne jamais savoir ce qu’il est advenu de l’être cher, disparu depuis des décennies. Comment survivre à la douleur de ne pas savoir plutôt qu’à la douleur d’avoir perdu. Et c’est cette terrible question qui hante le narrateur, assis sur le sofa d’un psy trop heureux d’entendre les pensées les plus secrètes d’un membre de la famille Wassner…

    Car plus qu’une belle jeune fille de 19 ans, Summer Wassner était la fille aînée d’une famille modèle. Couple adulé d’une société dorée, les Wassner ont vu leur vie et leur standing partir en éclat ce jour-là. Pour moi, Monica Sabolo met ici en évidence un aspect sociologique intéressant : Comment survivre au sein d’un groupe lorsque notre identité s’effondre ?

  • Sangpages 18 janvier 2019
    Summer - Monica Sabolo

    Ca se passe en Suisse, j’ai forcément été tentée mais mon avis reste pourtant mitigé.
    Le style est excellent. La plume glisse toute seule et les descriptifs sont fabuleux. Des tranches de vie avant et après la disparition de Summer au travers de l’esprit tourmenté de Benjamin, son frère.
    Un récit vif sur le regard des autres, le qu’en dira-t-on propre à toute situation qui donne à pipeletter. La vie d’une ado entachée où tout devient matière à discussion, à tergiversation, à critiques mais aussi la découverte, au travers de ces récits, de ce qu’est devenu ce dit ado. Un enfant que l’on ne connaît plus vraiment.
    Des révélations, des secrets de famille. Un frère brisé par cette disparition qui s’interroge encore et encore. Un acte qui a bouleversé sa vie et la bouleverse encore 24 ans après.
    Tout est bien ficelé et surtout, comme je l’ai déjà dit, admirablement bien écrit mais c’est long, lent et répétitif. Une sensation en dent de scie...Je n’ai donc pas vraiment adhéré.
    Comme toujours, ce n’est que mon humble avis et le vôtre sera de toute façon plus juste 🙂

  • warlop 24 mars 2019
    Summer - Monica Sabolo

    Summer jeune fille de 17 ans et demi disparue 25 ans plus tot aux abords du Lac Leman, dans le vent, les arbres, l’eau, enlevée, noyée ? Benjamin, jeune homme névrosé, allongé sur le divan de son psy, se confronte aux flots de ses souvenirs enfouis dans les limbes de son cortex. Il remonte son passé à la découverte de la vérité. Une quête douloureuse face aux mensonges, secrets, non-dits de sa famille bourgeoise si lisse. Le narrateur hanté par sa sœur semble glisser indéfiniment dans les eaux sombres du Lac. Un jeune homme qui s’est arrêté de vivre 25 ans pluins tôt , un jeune homme à la vie fracassé, nourri aux anxiolytiques, aussi transparent et fantomatique que sa sœur disparue. L’ombre évanescente de la jeune fille plane tout le long de ce livre. L’inquiétude et la tension montent au fil des souvenirs de Benjamin. L’auteur nous décrit les apparences implacables, dérangeantes d’une famille idyllique mais le vernis s’écaille et la vérité se veut monstrueuse. Une vérité que Benjamin devra affronter pour peut-être enfin renaître.

    Le secret c’est de raconter une histoire à laquelle les gens ont envie de croire.

    Une disparition mystérieuse que l’auteur nous délivre telle une toile d’araignée dont on aurait tiré le fil, un roman envoûtant, un thriller psychologique, poignant, un drame familial, une ambiance oppressante, une écriture fluide, un twist inattendu.

  • Sharon 24 mars 2019
    Summer - Monica Sabolo

    Livre lu et pas vraiment aimé. Je crois que ces quelques mots résument à eux seuls assez bien la situation.
    Pourtant, les premiers chapitres m’avaient plutôt intéressés. Benjamin, vingt cinq ans après la disparition de sa soeur aînée, au prénom si étonnant pour le milieu dont elle est issue (la très haute bourgeoisie) ne se remet pas de ne pas savoir ce que la jeune fille est devenue. Il entre en dépression. Il consulte un nouveau psy, qui ne donnait pas du tout sa famille, ni son histoire.
    La famille, finalement, est très classique puisqu’elle est incapable de véritablement parler. Benjamin ? Une source de déception pour ses parents, et ce, dès sa naissance, il n’était pas aussi beau, pas aussi brillant que sa soeur. Il n’a pas reçu l’amour, la tendresse qu’il aurait dû avoir – mais sa soeur les a-t-elle vraiment reçus ? Oui, nous sommes bien dans les plus hautes couches de la société, où tout est dans le paraître, où la conversation est forcément mondaine, menteuse, creuse et vide de dense. Rien de ce qui est essentiel n’est réellement dit. Et, pour le dire, encore faudrait-il qu’il y ait, en face, des personnes qui aient envie d’entendre, de savoir.
    Ce livre n’est pas le récit d’une enquête sur une disparition, il n’est pas non plus le récit de survivants. Il est l’expression du grand mal être du narrateur, qui développe à satiété le motif de l’eau, de la noyade, sans qu’il parvienne à comprendre pourquoi il ressasse ce motif. J’ai trouvé que ces passages n’étaient pas les plus réussis du roman, ils semblaient particulièrement décalés par rapport à l’ensemble.
    Sans trop vouloir en dévoiler, j’ai eu tout de même une sensation de gâchis en refermant ce livre.

  • caro.l.i.t.ne 8 mai 2019
    Summer - Monica Sabolo

    "Dans mes rêves, il y a toujours le lac." Le lac de Genève.
    Au bord duquel vivaient Summer, Benjamin son frère, et leurs parents.
    Non loin duquel Summer a disparu à l’âge de 19 ans au cours d’un pique-nique. Il y a 25 ans.

    Le lac de Genève.
    Dont la surface lisse miroite l’âme de Benjamin.
    Qui plonge dans le passé.
    Se laisse submerger par les souvenirs.
    Sombre peu à peu dans la dépression.
    Aidé par un thérapeute, il vogue dans les méandres de son esprit pour comprendre ce qui s’est passé ce fameux jour.
    Le lac.
    La rivière. Le ruisseau. Le torrent.
    Benjamin navigue sur le fleuve de son passé à contre - courant.

    Le retour sur l’adolescence. Difficile.
    Physique ingrat, tics, isolement.

    Le retour sur l’enfance. Les sourires de ses parents, indéchiffrables. Les regards sur sa famille, les ragots, le vernis social qui étouffe toute émotion. Le culte de l’apparence. Le rejet du chagrin ou de la honte.
    Les non dits. Les silences.

    La disparition de Summer.
    Évaporée. Dissoute. Effacée. Diluée. Disloquée. Engloutie.

    Summer dont la présence diffuse flotte dans les airs, s’imprègne dans les champs, les arbres, les fleurs.
    S’enfonce dans les eaux profondes du lac. S’insinue dans l’esprit de Benjamin.

    Summer est partout.
    Et pourtant nulle part.
    Aucune trace d’elle depuis 25 ans.

    L’eau du lac est verte, bleue pâle, bleue translucide, bleue métallique, grise, grise sombre, violette.
    L’eau du lac prend la couleur des émotions de Benjamin.
    L’eau du lac est un miroir.
    Le reflet de l’âme de Benjamin.
    Le reflet d’un autre monde, celui, évanescent, des morts.
    Le reflet négatif de notre monde.

    L’eau purifie l’âme de Benjamin. L’âme des humains.
    Mais lavera-t-elle les péchés ? Tous les péchés ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.