Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Tout ira bien - Damian Barr

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

1901. Afrique du Sud. Une guerre sans merci oppose l’armée britannique et les premiers colons. Sarah van der Watt et son fils sont emmenés de force dans un camp de détention. La dernière chose que voit Sarah, tandis que les soldats anglais mettent le feu à leur ferme, est sa précieuse bibliothèque réduite en cendres. À leur arrivée au camp, le commandant se veut rassurant. C’est pour leur sécurité que les habitants ont été regroupés, on leur assure que « tout ira bien ». Dans les faits, c’est la naissance du premier camp de concentration de l’histoire…

2010. Willem, 16 ans, ne veut qu’une chose dans la vie, rester seul avec ses livres et son chien, et demande qu’on lui fiche la paix. Inquiets pour lui, sa mère et son beau-père l’envoient au camp « Aube Nouvelle », où on accueille des garçons pour en faire des hommes. Virils. Ici, lui assure-t-on, « tout ira bien ».

« Un premier roman plein de sagesse et de compassion… Poignant ! »
The Guardian

« On tremble pour chacun des protagonistes. Aussi haletant que déchirant ! »
Maggie O’Farrell

Source : Site de l’éditeur

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Matildany 26 janvier 2021
    Tout ira bien - Damian Barr

    2010. Willem, adolescent sensible et introverti, est conduit aux portes de "l’Aube Nouvelle", un camp de jeunes garçons, où il va passer trois mois, pour devenir "un homme, un vrai", selon les désirs de son beau-père. " Tout ira bien" lui dit-on.

    1901. Pendant la deuxième guerre des Boers, les Britanniques pratiquent la politique de la terre brûlée pour affaiblir les rebelles. Les fermes sont détruites par milliers, et femmes et enfants sont parqués dans des camps.
    "Tout ira bien", affirme le général Durham à Sarah Van der Watt, fraîchement arrivée avec son petit Fred de 6 ans. Ce campement est censé assurer leur sécurité. Elle commence alors à tenir clandestinement un journal intime, et nous relate le quotidien glaçant de ces déportés.

    Chacune des quatre parties du roman met en place un engrenage, qui nous permet de comprendre les mécanismes sociétaux de l’Afrique du Sud.

    Ses thématiques, sa construction, la richesse de la documentation, la découverte d’un pan de l’Histoire qui m’était inconnue, et son impact sur la société d’aujourd’hui dans un pays tourmenté par son héritage, en ont fait une lecture qui m’a emportée de bout en bout. J’ai aimé la psychologie des personnages, beaucoup sont émouvants, et le brio avec lequel l’auteur parvient à relier les deux époques ne peut que me faire vous conseiller ce livre !
    Un premier roman, ce qui renforce encore mon admiration !

    https://instagram.com/danygillet

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.