Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Derrière son éventail et ses hautes coiffes, Marie-Antoinette gère aussi les affaires sensibles du royaume. Quand un certain chevalier d’Eon se présente à la Cour, sa Majesté tombe sous le charme de ce curieux diplomate qui a pour habitude de revêtir des vêtements féminins. Mais voilà que le chevalier est accusé de meurtre. Et la Reine a horreur des injustices ! Persuadée de son innocence, elle ordonne à Rose et Léonard, ses fidèles détectives, de l’aider à échapper à la police royale.
Réussiront-ils à démasquer le véritable meurtrier ? Imaginez

Marie-Antoinette, la plus glamour des reines françaises, en enquêtrice malgré elle. Cadavres et surprises loufoques au royaume de France ! La plus drôle des séries policières !

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • nadge 23 juin 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Cela fait longtemps que je voulais découvrir cette saga, dont les couvertures pop m’ont toujours attiré. Je me lance donc avec le tome 7.

    Le chevalier d’Eon revient en France, après avoir quitter l’Angleterre. Mais partout où passe le diplomate/agent secret, les cadavres s’amoncellent... et il devient le suspect numéro un de la Police. Il va intervenir auprès de la Reine, qui va charger ses deux espions de lever le voile sur cette sombre affaire.
    Petit détail croustillant : il aime se grimer en femme (fait historique réel), et est un peu foufou et se joue des clichés de l’époque. Il va se révéler être un véritable boulet à surveiller pour nos deux acolytes. Un jeu de cache cache, à grands renforts de perruque et autre corset, va s’improviser dans les rues vivantes de Paris, entre eux et la police. Ce trio est au final explosif, pour le plus grand plaisir du lecteur.
    J’aime l’humour de cette histoire, tant dans certains échanges (mention spéciale pour les insultes - grand moment de rire) que dans certaines situations rocambolesques et légèrement théâtrales - avec une référence à Figaro à plusieurs endroits du roman.
    L’auteur présente une Marie Antoinette et un Roi légers, peu portés vers leur peuple et hors sol (les scènes sur la bergerie en constructions sont assez représentatives !) et fantasques. Mais on y découvre également une Reine intelligente et perspicace. Ce drôle de paradoxe m’a un peu perturbé, je l’admets.

    Il s’agit d’une saga littéraire, mais il n’y a aucun soucis à les lire dans le désordre. Certes il y a quelques références des précédentes enquêtes, mais rien de gênant dans le déroulé de l’histoire.

    L’auteur arrive à nous conter une histoire moderne, tout en l’intégrant dans la culture du 18ème. Avec beaucoup de second degré, l’auteur fait de nombreuses références à l’Histoire (et notamment en lien avec la future révolution Française) et de très belles descriptions de la vie à Versailles.
    J’ai adoré le duo d’enquêteur : la modiste un peu stricte et le coiffeur un brin farfelu. J’aime les histoires desservies par des duos qui semblent mal assorti : tout les oppose et pourtant, ils sont complémentaires.
    Ils passent leur temps à se chamailler (comme des enfants), mais peut être qu’il y a autre chose (une histoire d’amour couverait-elle ?)
    J’ai également adoré le célèbre chevalier d’Eon, qui est totalement atypique et attachant, malgré son tempérament très particulier.
    Je vais poursuivre cette saga (peut être en commençant par le tome 1). C’est loufoque, mais plutôt bien documenté sur le côté historique, et l’enquête policière est plutôt bien menée.

    Belle découverte.

  • zaza210 26 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Livre super léger qui nous amène dans des situations drôles, cocasses ou parfois dramatiques. Les personnages sont bien campées avec leurs gros défauts, mais ils sont attachants tant ils sont absurdes avec leurs manies.
    On ne s’ennuie pas à causes des multiples rebondissements, des fausses pistes et de l’enquête qui se poursuit dans toutes les directions.
    Très bon livre pour l’été pour ne pas se prendre la tête et suivre les péripéties de nos personnages.

  • petrock 22 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Après avoir fait de Voltaire un enquêteur hors-pair au temps des Lumières, après s’être emparé d’Arsène Lupin pour lui faire vivre de nouvelles aventures, Frédéric Lenormand consacre sa verve et son imagination à Marie-Antoinette, cette reine qui fut si décriée et si détestée des français.
    Dans une série qui lui est entièrement consacrée et qui en est déjà à son septième épisode, il imagine la reine en donneuse d’ordres d’un service secret dévolu à sa seule personne et à ses seuls intérêts. Pour ce faire, la reine a recruté deux improbables collaborateurs : la célèbre Rose Bertin, couturière favorite des nobles et des excentriques et le fameux Léonard, célèbre coiffeur des têtes les plus célèbres du royaume. Les deux allient un dévouement sans pareil à la reine avec la certitude qu’elle restera leur meilleure cliente.
    Dans cet épisode « les fourberies d’escarpin », Rose et Léonard sont chargés d’innocenter le chevalier d’Eon dont beaucoup semblent vouloir se débarrasser. Le chevalier a travaillé pour la Couronne en tant qu’espion au temps du roi Louis XV. Mécontent de ne pas avoir été traité à ce qu’il estime être sa juste valeur, il cherche à se venger et à gagner de l’argent en tentant de monnayer des lettres compromettantes écrites par le feu roi. Sa particularité, qui lui a valu de passer à la postérité, est de se transformer en femme chaque fois qu’il a besoin de se cacher et de tromper l’adversaire.
    Il est tellement passé maître dans l’art du déguisement que la Reine est persuadée qu’il est une femme accomplie simplement en avance sur son temps. Cet engouement royal ne facilite pas la tâche des deux agents secrets « Marie-antoinettiens » qui ne supportent pas ce butor égocentrique et indélicat !
    Dans une farandole réjouissante de péripéties incessantes et d’inventions littéraires alliant style et humour, Frédéric Lenormand mène son enquête tambour battant tout en traçant, sans avoir l’air d’y toucher, un portrait exact de la réalité historique du moment. Son roman est une très agréable comédie historico-policière dont on a déjà hâte de lire le prochain épisode.

  • Des plumes et des livres 19 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Les fourberies d’escarpin se déroule sous le règne de Louis XVI et la reine Marie-Antoinette vaque à ses occupations de souveraine tout en dépensant sans compter l’argent de l’état pour aménager la bergerie du Petit Trianon. Jusqu’au moment où le chevalier d’Eon se retrouve soupçonné de meurtre. Avec sa modiste Rose et son coiffeur Léonard, ils vont mener l’enquête et tenter de démasquer le coupable.

    Ce qui m’a frappé avec Les fourberies d’escarpin, c’est l’aisance de la lecture. On entre facilement dans l’histoire, et difficile de s’en défaire sans avoir lu une bonne paire de pages ! L’auteur, Frédéric Lenormand nous plonge avec humour sans cette époque lointaine et distille ici et là des expressions, des mots désuets typiques de cette période. C’est avec drôlerie et intéressement que je découvre des jurons, insultes, faits et anecdotes. D’ailleurs pour que le lecteur ne soit pas trop perdu avec les mots d’antan, quelques notes de bas de page sont là pour l’éclairer.

    Le seul reproche que je pourrai faire à Les fourberies d’escarpin est que l’enquête n’est pas le sujet principal de ce roman. Les investigations en elles-mêmes ne prennent pas trop de pages, le reste étant descriptions, dialogues et autres histoires entre les personnages. Ce qui n’est pas désagréable à lire mais qui pourrait reléguer le genre cosy mystery en deuxième voire troisième place…

    Néanmoins Les fourberies d’escarpin est une belle découverte. Si un jour ma PAL me le permet, je me lancerai sans doute à la découverte des autres tomes.

    https://desplumesetdeslivres.wordpress.com/2022/05/19/les-fourberies-descarpin-frederic-lenormand/

  • mylene16.4@wanadoo.fr 18 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Ce roman nous fait découvrir toute une époque de notre histoire et ses personnages sont richement décrits.
    Le chevalier d’Eon est plein d’ambiguïté : sympathique comme agaçant, habillé en femme aimant les fanfreluches mais gardant sa personnalité masculine.
    Rose et Léonard, personnages récurrents, sont des enquêteurs tout désignés mais semblent subir la situation.
    Pendant ce temps, la Reine fait construire sa ferme idéale, insouciante face la vie difficile du peuple

    Malheureusement, ce roman n’est pas pour moi. Je n’arrive pas à m’attacher aux personnages et l’histoire ne m’accroche pas.

  • Kkt8 18 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Voilà une femme qui s’emm.. oups pardon s’ennuie. Et tout ce qu’on lui propose ce sont des frivolités. Et oui nous sommes bien au 18eme siècle et cette femme n’est pas n’importe qui ! C’est Marie-Antoinette, elle-même. Elle se lance dans une enquête périlleuse qu’elle mène à la baguette ou plutôt aux fils pour manipuler ses marionnettes qui ne sont autres que le coiffeur et la couturière. Comme son mari de roi est un bon à rien, elle doit sauver la royauté, car des meutres pourraient compromettre son image.

    C’est truculent, drôle et moqueur. C’est décalé et l’immersion historique est vraiment réussie.

    Les touches historiques, sûrement très documentées, m’ont pesées un peu au début, mais on s’habitue.
    Je ne connaissais pas cette série, ni son auteur. Je ne suis pas très fan du style et je ne lirais surement pas les autres tomes. Mais j’avoue que c’est très bien écrit et original.

  • Asciena Rose 18 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    Bienvenue au pays de l’absurde, pardon au Royaume de France !! Le roman est une bouffé d’air frais, non seulement il est drôle de suivre le Chevalier D’Eon qui parade en robe dans les rues françaises, mais en plus les personnages sont tous très drôle et ont un sens de l’humour noirs et sarcastiques assez délicieux.

    Les personnages sont hauts en couleur, la/le chevalier(e) D’Eon semble aimer se travestir certes de par son métier, mais aussi parce qu’il est les fanfreluches et les plumes, on le constate bien et pourtant n’a pas du tout la silhouette féminine c’est un portrait tordant. Mais Rose Bertin et Leonard aussi sont vraiment pas mal dans leur genre !

    Le rôle de Marie-Antoinette dans ce roman se contente à la dépeindre en reine un peu fantasque qui dépense la fortune du roi dans une bergerie royale, mais ceci n’est que la partie émergée de l’iceberg, je n’ai pas trouvé qu’elle avait un rôle important dans le roman, je ne sais pas si c’est la même chose pour les tomes précédant, c’était un peu décevant.

    La force du roman ce sont les dialogues qui sont vraiment pleins d’humour et font vraiment pensé au théâtre burlesque, tant les tirades des personnages versent dans la bouffonnerie et l’inattendu. L’utilisation des mots un peu ancien notamment les insultes que se lance les personnages rendent les petites saynètes très comique. D’ailleurs on nous parle de la pièce de Figaro dans le roman et c’est un joli clin d’oeil.

  • CamilleBook 12 mai 2022
    Au service secret de Marie-Antoinette : Les Fourberies d’escarpin - Frédéric Lenormand

    De prime abord léger et fantaisiste, je pensais n’aimer que moyennement ce roman. Il s’avère qu’il est en fait assez travaillé et qu’il permet une bonne immersion dans cette fin de XVIIIème.

    Marie-Antoinette vaque à ses occupations et dépense sans compter l’argent de l’État pour aménager sa bergerie au Petit Trianon tandis que Louis XVI se démène pour empêcher la pièce de Beaumarchais d’être jouée. Le Mariage de Figaro raille bien trop la noblesse à son goût.
    Le chevalier d’Éon, ex membre du Secret de feu Louis XV (son réseau d’espion, dissous par Louis XVI) et personnage fantasque, se retrouve soupçonné de meurtre. Avec la modiste Rose et le coiffeur Léonard, tous deux au service de la reine, ils vont mener l’enquête et tenter de trouver le coupable.

    Les dialogues sont croustillants, le récit est bourré d’humour et il se dégage de ce roman une charmante outrance et une théâtralité qui collent parfaitement à la vision que l’on peut avoir de cette époque. Le côté historique n’est pas en reste puisque sous ses airs légers, ce récit regorge de faits et d’anecdotes, sur les lieux, les vêtements, les mœurs et le vocabulaire de l’époque. Quelques annotations en bas de page sont d’ailleurs les bienvenues pour comprendre ce que sont par exemple une escarpolette ou un frelampier. Mention spéciale pour toutes les injures tombées en désuétude que s’envoient à longueur de temps le très sympathique duo formé par Rose et Léonard : Gourgandine, jardin à poux, pimpesouée, récureux de burettes… formidable !

    Frais, léger, drôle et tout de même instructif, c’est pour moi une réussite. C’est le tome 7 de la série et je n’avais pas lu les précédents, sans toutefois en être gêné à la lecture. Je lirai les autres tomes avec plaisir.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.