Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Coup de vent - Haskell Smith Mark

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

A quoi sert d’avoir dix millions de dollars en devises variées si, comme Neal Nathanson, on se trouve perdu en mer à bord d’un voilier en train de sombrer ? Strictement à rien, sauf à en brûler un sac ou deux dans l’espoir fou d’attirer l’attention. Sauvé in extremis, Neal se réveille attaché au garde-fou d’une navigatrice en solitaire, méfiante et bien décidée à entendre son histoire. Neal lui parle alors de Bryan, un jeune loup de Wall Street qui a réussi à détourner un magot conséquent avant de s’enfuir dans les Caraïbes. Bien sûr, la banque qui l’employait a lancé des enquêteurs à sa poursuite, avant que les clients spoliés ne s’aperçoivent (enfin) que les traders sont des voleurs. C’est ainsi que Neal, accompagnée d’une pro de la finance, la très douée Seo-yun, s’est retrouvé en charge de récupérer l’argent. Simplement, il n’était pas le seul. Coup de vent est une folle course-poursuite sanglante dans les Caraïbes, aux rebondissements multiples et à l’humour féroce.

Vos #AvisPolar

  • Musemania 14 septembre 2019
    Coup de vent - Haskell Smith Mark

    En fin de compte, c’est le premier livre de la rentrée littéraire 2019 dans lequel je me plonge. Généralement je préfère attendre que l’effervescence se calme un peu avant de faire le tri parmi les quelques 500 livres qui sont parus cette année.

    J’ai pu découvrir ce livre grâce au Picabo River Book Club, groupe consacré à la littérature américaine que je vous recommande chaudement sur Facebook. Si vous ne le connaissez pas encore, foncez !

    Un trader new-yorkais détourne des millions de dollars à sa banque et fuit dans les Caraïbes. Son ancien employeur ne compte pas en rester là et lui met alors aux trousses son meilleur limier et sa plus proche collègue. Survient alors une course-poursuite contre-la-montre dans les îles des Caraïbes, parsemée de rebondissements multiples et de rencontres avec des personnages haut en couleurs.

    Polar sur fond de critique du système financier, les chapitres courts s’alternent pour conter les histoires des différents protagonistes. Parfois rocambolesques, les situations sont souvent truculentes et nous ne pouvons pas nous empêcher de sourire avec cet humour caustique développé par l’auteur, Mark Haskell Smith.

    L’écriture est directe et malgré les 278 pages, l’histoire est dense et complète. Ce fut un très bon voyage en compagnie de Neal, Bryan, Seo-yun, Chloë et les autres dans cette aventure originale et très rythmée aux couleurs chaudes et en eau profonde. En matière de polar original, en voilà un exemple parfait. Rien que la magnifique couverture vaut déjà le coup d’oeil.

    Merci donc au Picabo River Book Club et aux éditions Gallmeister pour ce très chouette partenariat.

  • Sharon 15 septembre 2019
    Coup de vent - Haskell Smith Mark

    Et si l’on commençait par la fin ? Au début du livre, nous découvrons Neal, l’un des protagonistes de ce récit qui se retrouve sur un bateau, seul, en mer. Nous allons découvrir comment ce geek gay (autant le définir tout de suite) en est arrivé là.
    Ceci est l’histoire d’un hold-up, le hold-up de Bryan, un hold-up moderne, ou presque, sans besoin de sortir un revolver et de le braquer sur un caissier, un hold-up discrètement lucratif, là où d’autres prédécesseurs célèbres ont subtilisé bien que la somme, pourtant conséquente, dérobée.
    Il ne s’agit pas tant de poursuivre le voleur, de l’arrêter, de le conduire en prison que de récupérer l’argent. Jeu de pistes à travers les traces que l’on peut laisser sur la toile ou dans le monde réel. Disparaître ne semble plus possible, dans notre monde actuel, même si l’on dispose d’argent.
    Ce livre nous interroge aussi sur l’identité. Qui est-on vraiment ? Par quoi, par qui est-on défini ? Même dans le monde de la finance, des liens sont censés être crées, ne serait-ce que pour motiver les équipes à gagner davantage d’argent. Interrogation sur les liens familiaux, aussi, avec des enfants qui suivent la voie tracée, voulue par leurs parents, ou bien son exact contraire – et à quel moment deviennent-ils eux-mêmes ?
    J’avais une chanson en tête en lisant ce livre, Ultra Moderne Solitude d’Alain Souchon, parce que les personnages sont seuls, désespérément. Même le mariage, ses préparatifs, chefs d’oeuvre de conventions sociales, ne parvient pas à unir deux adultes. La sexualité ? J’ai parfois eu l’impression que certains personnages redécouvraient qu’ils en avaient une, et qu’elle peut unir deux êtres, intensément. Neal peut dire à quel point, depuis sa rupture, il se sent seul – qu’il soit homosexuel est une donnée comme une autre, aussi banale à énoncer que la couleur des cheveux ou de ses yeux. Son compagnon est d’ailleurs tout à fait capable de se comporter comme le premier beauf venu, vautré sur le canapé en regardant le sport. Moralité : on peut acheter des meubles ensemble et vivre l’un à côté de l’autre. Canapé onéreux, bien entendu.
    Et l’on en revient à l’argent : ce que l’on en fait, pourquoi l’on désire en avoir – le héros dit pourquoi l’argent est tellement désiré, avec une grande lucidité. L’argent fait-il le bonheur ? A voir, à lire avec le dénouement.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.