Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Épaulard - Thierry Brun

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Béatrice est Épaulard, agent privé de protection rapprochée, héroïne invisible, figure discrète et forte à la fois qui a sacrifié sa vie à sa profession.

Exigeante, reconnue par ses pairs, elle est choisie pour sécuriser le déplacement d’une mère de famille et de ses deux filles mais le contrat se solde par une nuit d’horreur dont tous les médias se font écho.

Traumatisée, le corps brisé, rongée par l’échec et la culpabilité, Béatrice se réfugie seule dans un village du centre de la France. En disparaissant ainsi, elle va tenter de se reconstruire.

Ici, on respecte sa solitude, à l’exception de Pôl, l’homme d’Église, qui la pousse à se révéler au fil de leurs conversations.

Entre échanges de confidences le jour et combat de ses démons la nuit, Béatrice sent une menace qui rôde…

Saura-t-elle saisir les mains tendues de ceux qui veulent l’aider ? Qu’a-t-elle à sauver, elle qui a déjà tout perdu ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • universpolars 5 octobre 2022
    Épaulard - Thierry Brun

    Thierry Brun, dont je découvre l’écriture, nous emmène ici dans le domaine de la sécurité privée, respectivement de la protection rapprochée. Vous vous attendez alors sûrement à découvrir un homme tout en muscle et surentraîné qui gère tout cela, mais non, ce rôle est attribué à Béatrice Fournier, et c’est un sacré personnage. Exigeante, maniaque et perfectionniste. Mais avec un passé …

    En parlant de personnage, justement, c’est sur elle que nous allons vraiment nous pencher. Après une mission totalement ratée, cette femme, complètement cassée, va se « retirer du monde » et s’isoler dans un petit village français. Confidences, souffrance et introspection au programme.

    Nous changeons totalement de registre. Le récit prend un virage inattendu à 180 degrés. A cet instant, je ne comprends pas vraiment dans quelle direction souhaite m’emmener l’auteur. Nous n’avons pas la direction, et nous n’avons pas le rythme non plus. Personnellement, j’ai de la peine à crocher. Dans ce petit village, je m’y perds et je m’ennuie pas mal ! C’est un peu long à mon goût pour planter le décor et accrocher l’intrigue.

    En marge de ce récit, des thèmes intéressants sont abordés, tels l’abandon, l’amour difficile, l’homosexualité, la surconsommation ou plutôt les mauvaises habitudes de consommation - tout se perd ! Mais aussi le stress dans le cadre familial, qui mute en frustration puis en colère. Pas évident de trancher.

    Au final, je crois que la trame de base n’a pas une grande importance, limite un prétexte. Ce qui est profond, ici, ce sont les sensations, les non-dits, ou encore les aléas plus ou moins « ordinaires » de la vie, qui ne sont finalement pas si simples. Le personnage principal, cette femme assez complexe, est très touchant et on ne peut que s’interroger sur son comportement, sa vision des choses, son mal-être, sa force, son courage.

    J’ai aimé le côté introspectif de ce récit, mais aussi les relations entre certains protagonistes. Je pense, dans un premier temps, avoir mal négocié certains virages de cette intrigue. Je peux à présent vous conseiller d’aborder cette histoire en prenant en compte - surtout ! - l’autocritique et l’analyse de sa propre personne. C’est plutôt intense !

    On se demande parfois pourquoi la vie est aussi vache avec nous. Ce n’est pas forcément la bonne question …

    Bonne lecture.

  • L’atelier de Litote 11 juillet 2022
    Épaulard - Thierry Brun

    L’agent de protection rapprochée Béatrice Fournier dit Épaulard est l’héroïne de ce polar noir. Elle travail au sein d’une équipe où elle est apprécie pour ses hautes compétences. Un jour pourtant elle accepte de faire cavalier seul pour un ancien client. Pour elle se sera le contrat de trop, celui où elle échoue à garder en vie une mère et ses deux fillettes. Elle même ne s’en sort que de justesse, commence alors une lente rééducation et une envie de tourner la page et de disparaître des radars. Elle pose ses bagages un temps dans le dernier hôtel de la petite commune de Mhère dans le Morvan. Elle y rencontre Pôl le curé de la paroisse, le seul avec qui cherchera à faire plus ample connaissance. Malgré le calme de la campagne, elle ressent toujours une menace qui plane au dessus d’elle.
    Un personnage féminin déboussolée, en quête de sens, on ressent toute sa vulnérabilité sous la carapace de froideur qu’elle s’est forgée. L’auteur nous livre petit à petit des indices sur son enfance, son passé et on entre un peu dans sa vie. Je n’ai pas totalement réussi à m’attacher au personnage de Béatrice tant elle fait tout pour ne pas aller vers les autres et apprivoiser sa solitude, elle est douée pour ça. Un polar avec un côté rural qui nous réserve bien des surprises. Il y est surtout question de psychologie, de résilience, d’abandon mais aussi des laisser pour compte. Ce que je retiendrais, c’est surtout la solitude choisie où subie, celle de Béatrice mais aussi celle de l’hôtelier et du curé. J’ai aimé sentir la tension montée lentement, la menace se fait plus précise mais on ne sait pas de quel côté elle frappera. Le suspense est maintenu jusqu’à la fin pour un roman à la tension insidieuse. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/07/11/39531824.html

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.