Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Interview Storia

Bepolar : Comment est née l’idée de ce projet ?  
Damien Eleonori : Lorsque Phobia, le premier recueil au profit de l’association ELA, est paru, les réactions unanimes des lecteurs et lectrices nous ont tous profondément touché. L’implication des auteurs, leur envie de porter ce recueil, d’apporter leur engagement à cette association, a également prouvé le bien-fondé de notre initiative. L’idée de retenter cette aventure et de parvenir à amener à ELA un recueil qui deviendrait récurrent a donc naturellement émergé. Nous en avons discuté, avec les représentants de l’association ELA, et ils ont été immédiatement très enthousiastes. Aucune raison alors de ne pas se lancer, bien au contraire.

Bepolar : Pourquoi avoir choisi des nouvelles de thriller pour détourner des contes ?  
Damien Eleonori : Après avoir exploité nos peurs les plus profondes dans Phobia, je voulais quelque chose de plus léger, mais toujours ancré dans l’enfance. Mickaël Koudero, que vous connaissez en tant qu’auteur, m’a soumis l’idée de détourner les contes de fées. J’ai trouvé cette proposition parfaite, que ce soit au niveau de ce que nous, auteurs, pouvions avoir comme possibilités de revisites, mais également de ce que cela pouvait apporter aux lecteurs et lectrices. Nous allions raconter des histoires, comme tant de parents le font à leurs enfants. Au départ de ce projet, j’avais la volonté de l’ouvrir à d’autres genres littéraires, d’essayer de convaincre des auteurs bien loin de l’univers des thrillers, voire même loin de l’écriture de romans. Cela ne s’est pas fait, pour des raisons multiples, peut-être une prochaine fois. Au final, avec 17 auteurs de thrillers, tous très différents les uns des autres, que ce soit au niveau du style ou du choix de la revisite, Storia a trouvé son originalité et est un magnifique recueil dont nous sommes tous fiers.

Bepolar : Comment avez-vous choisi les auteurs et autrices qui sont au sommaire ?  
Damien Eleonori : Cela a été la partie la plus difficile, je l’avoue. Je voulais des auteurs humains mais aussi engagés, ayant l’envie de défendre ce recueil et de s’y impliquer. Surtout, j’ai pensé avant tout aux lecteurs et à ce que chaque auteur pourrait apporter à Storia, et donc à l’association ELA. Bien sûr, j’avais de nombreux noms en tête et nous avons, avec l’association ELA, avec toutes les personnes qui ont eu l’envie de s’impliquer dans ce projet, essayé beaucoup de choses. On m’a proposé beaucoup de noms, j’en ai refusé de nombreux, j’ai du bien évidemment faire des choix et nous avons également essuyé un nombre important de refus. Mais, au milieu de ces difficultés, certains ont spontanément accepté nos propositions et je ne saurai que trop les en remercier. Les auteurs qui m’accompagnent ont des qualités humaines indéniables, en plus de leur talent pour l’écriture, et ont cru en ce projet, ont eu envie de s’y impliquer, de m’aider à le mener à son terme en y consacrant du temps, de l’énergie, pour ELA. Au final, nous ne pouvions pas espérer meilleur casting...

Bepolar : Vous ont-ils étonné dans la manière dont ils se sont appropriés les contes ?
Damien Eleonori : Enormément. Je dirais même que je suis ravi d’avoir amenés certains, grâce à ce recueil et à sa thématique, à sortir de leur zone de confort. Pour leur plaisir autant que pour celui qu’auront les lecteurs à les découvrir dans un autre registre. Tous les auteurs ont joué le jeu et amené une part d’eux-mêmes, de leur univers, au conte qu’ils avaient choisi. Un coup de chapeau tout particulier à Alice Morgane, la gagnante du concours organisé sur la plateforme Fyctia, pour son étonnante audace et son originalité, du haut de ses 18 ans. Concrètement sur le prix du livre, combien reviendra à l'association Ela ? Tout dépendra de l’accueil qui sera réservé à Storia par les lecteurs et lectrices. Un double mécanisme est cependant en place : dès la sortie, ELA percevra une avance importante dans le cas où ce recueil ne rencontrerait pas le succès que nous espérons tous. Puis, à chaque exemplaire vendu, des royalties beaucoup plus élevées que ce qui se pratique dans le secteur du livre de poche, ce qui permettra à l’association ELA de financer de nombreux programmes, à hauteur de plusieurs milliers d’euros.

Bepolar : Y’a-t-il des événements qui auront lieu autour de ce livre ? 
Damien Eleonori : Cette année 2020 est très particulière, au vu du contexte sanitaire. Il a d’ailleurs fallu toute l’implication et la volonté des équipes Hugo Thriller pour que Storia voie le jour dans cette conjoncture. Nous aimerions tous pouvoir organiser des évènements autour de Storia, certains étaient d’ailleurs prévus mais les nombreuses annulations de salon, entre autres, en ont décidé autrement. L’essentiel étant qu’aucun risque de quelque sorte ne soit pris, que ce soit par les auteurs, ou par les lecteurs. Nous ferons le maximum pour que, dès que l’occasion se présentera, organiser des rencontres ou des évènements autour de Storia, en impliquant si nous le pouvons des familles touchées par les leucodystrophies.


L’ASSOCIATION ELA : Fondée en 1992 par Guy Alba, ELA regroupe des familles qui s’unissent pour vaincre ces maladies génétiques. Les leucodystrophies sont des maladies neurodégénératives qui affectent la myéline (gaine des nerfs) du système nerveux et détruisent peu à peu toutes les fonctions vitales (ouïe, vue, mobilité...). Depuis sa création, ELA poursuit les mêmes missions : accompagner et soutenir les familles concernées par une leucodystrophie, stimuler le développement de la recherche, sensibiliser l’opinion publique, développer son action au niveau international. Chaque semaine en France, 3 à 6 enfants naissent atteints de ces pathologies. Le combat continue plus que jamais !
Plus d’informations : www.ela-asso.com

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.