Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Deuxième Femme

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Sandrine ne s’aime pas. Elle trouve son corps trop gros, son visage trop fade. Timide, mal à l’aise, elle bafouille quand on hausse la voix, reste muette durant les déjeuners entre collègues. Mais plus rien de cela ne compte le jour où elle rencontre son homme, et qu’il lui fait une place. Une place dans sa maison, auprès de son fils, sa maison où il manque une femme. La première. Elle a disparu, elle est présumée morte, et Sandrine, discrète, aimante, reconnaissante, se glisse dans cette absence, fait de son mieux pour redonner le sourire au mari endeuillé et au petit Mathias.
Mais ce n’est pas son fils, ce n’est pas son homme, la première femme était là avant, la première femme était là d’abord. Et le jour où elle réapparaît, vivante, le monde de Sandrine s’écroule.

Vos #AvisPolar

  • VALERIE FREDERICK 20 février 2020
    La Deuxième Femme

    C’est la première fois que je lis un roman de Louise Mey et je reconnais que sa popularité est méritée.
    Ce thriller psychologique met en scène Sandrine, qui est une jeune femme timide, complexée par son corps, élevée par un père qui la traitait de « grosse vache » et qui avance dans la vie de la manière la plus discrète possible, embarrassée par son corps : « Elle a encore dû grossir, cette pensée lui coule dessus comme un souffle sur un cygne. Elle devrait se recroqueviller toute entière, paniquer, perdre pied à cette idée, mais comment faire tomber quelqu’un qui se débat déjà, à genoux, lentement et avec des gestes patauds, dans des méandres de sable mouvant ? »

    Un jour, elle tombe sous le charme d’un « homme qui pleure » à la télévision parce qu’il a perdu sa femme, disparue mystérieusement alors qu’elle faisait son jogging quotidien. Sandrine va tout mettre en œuvre pour le rencontrer, pour se rendre indispensable, elle qui ne rêve que de donner de l’amour. L’homme est sous le charme de Sandrine. Il lui fait même une place chez lui, auprès de Mathias, son fils.

    Mais voilà que quelques mois plus tard, la première femme réapparaît. Elle est vivante. Elle va donc revenir auprès de son homme, auprès de son fils. Que va alors devenir Sandrine, la « deuxième femme » ?

    De fil en aiguille, c’est une réalité qui n’est pas belle à voir qui va se révéler. Le phénomène #Metoo a débloqué la parole des femmes victimes de violences conjugales dont l’emprise, manipulation psychologique, est une forme. L’homme positionne la femme plus bas que terre : « elle n’est pas cultivée, non, il le lui répète assez, elle vient de la crasse et elle n’a pas à péter plus haut que son cul ». C’est d’une violence inouïe...

    Louise Mey utilise une narration particulière : les voix de la narratrice et du personnage de Sandrine s’entremêlent, sans indications concernant les personnages qui parlent, sans la typographie habituelle des dialogues, avec parfois des paroles relatées telles qu’elles le seraient dans le réel, avec des hésitations marquées… Cela permet au lecteur d’avoir l’impression d’entrer dans la tête de Sandrine afin de disséquer ses pensées, de comprendre son cheminement… de ressentir la violence de sa souffrance aussi... mais c’est parfois déstabilisant !

    Ce qui est sûr, c’est que j’ai désormais très envie de lire les autres romans noirs de cette auteure talentueuse !

  • Au fil des Pages 3 mars 2020
    La Deuxième Femme

    J’ai la chance d’avoir eu ce livre via Netgalley en avant-première (il est vente depuis Hier.) et je suis contente de cette découverte. Pourtant, je l’avoue ce n’était pas gagné, la narration m’a beaucoup dérouté … On parle de notre héroïne à la 3eme personne, AUCUN dialogue propre – ils sont insérés dans les paragraphes sans ponctuation - … ce qui rend pour moi ce livre « bourratif » mais je me suis accroché et j’ai continué ma lecture sans regret.
    Sandrine est moche, grosse, seule, sa vie est sans intérêt, mais le jour où elle rencontre cet homme, cet homme qui pleure sa femme, cet homme seul avec son fils, elle succombe, elle tombe sous son charme, elle sent que sa vie va changer… qu’elle va aimer et être aimée.
    Cette histoire est simple, une femme qui ne demande qu’à être aimé va vite déchanter quand la 1ère femme de son nouveau compagnon Caroline, présumée morte, revient …
    Un rythme anxiogène de la première à la dernière page, une thématique forte et bien réelle malheureusement, ce livre ne sera pas un coup de coeur à cause du style narratif malheureusement, mais tout l’intérêt est là ce qui est bien paradoxal. La manipulation psychologique au coeur de ce roman, qui malheureusement est réel, ici pas de fiction, on vit la douleur des personnages, on subit également grâce à la plume de l’auteure qui a su créer une ambiance angoissante et dramatique

  • Cathy81 25 mars 2020
    La Deuxième Femme

    Sandrine, jeune femme mal dans sa peau, est secrétaire dans un cabinet juridique. Elle n’a absolument pas confiance en elle, se trouve moche, grosse et inintéressante. Elle n’a pas de vie sociale, aussi, lorsqu’aux informations elle voit le témoignage de monsieur Langlois dont la femme a disparu, elle est bouleversé par cet homme qui pleure et décide de participer à la marche blanche qu’il organise. Elle rencontre ce mari éploré et très vite entame une relation... Mais un jour, la première femme revient, amnésique. Sandrine a peur de laisser sa place, cependant, l’histoire ne va pas évoluer comme on s’y attendrait. C’est un roman très bien construit, avec beaucoup d’empathie, le lecteur "pense" comme Sandrine, "vit "sa vie.
    Le rythme un peu lent de l’introspection de la première partie, devient plus rapide quand nous "vivons" l’éveil de Sandrine. Cet homme est-il aussi aimant qu’il le laisse croire ? Pourquoi les flics viennent régulièrement l’interroger ? La première femme as-t-elle vraiment tout oublié ? Nous sommes happés par cette histoire de manipulation et d’emprise et sachant que beaucoup de femme le vivent au quotidien, cela nous glace. Un grand merci à l’auteur, qui à travers ce roman nous montre les mécanisme de la violence faite aux femmes.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.