Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
4 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

« A quel moment fatidique ma vie a-t-elle quitté son orbite ? Qu’aurait-il fallu que je fasse ou ne fasse point pour éviter d’avoir aujourd’hui du sang séché incrusté le long de mes cuticules ? »

Un meurtrier aux abois, pris dans une spirale infernale…

Une agente d’entretien, obligée de prendre la fuite après avoir été témoin d’un meurtre…

Un étudiant sans histoires tombé du toit d’un immeuble en construction…

Une femme bien sous tous rapports retrouvée assassinée dans une forêt près de Toulouse…

Et si tous ces événements étaient reliés ? S’ils formaient les éléments d’une gigantesque toile ?

Le lieutenant de police Urbain Malot, dit le Zèbre, et la gendarme Éloïse Bouquet, enquêtent chacun de leur côté, tirant, sans le savoir, les fils d’une même pelote. Alors qu’Éloïse poursuit également la piste d’Anne Poey, la criminelle qui lui a échappé trois ans plus tôt, elle va devoir s’unir au Zèbre pour démêler l’écheveau qui les mènera jusqu’au dernier cercle des mensonges, au risque de se heurter à un adversaire beaucoup plus fort qu’eux…


Extrait : https://fr.calameo.com/read/006533445e37959e05ab0?authid=jU3BFy22DeAg

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • emy8909 16 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Deux enquêtes se déroulent en parallèles. Nous suivons tout d’abord Urbain Malot lieutenant de police, dit le Zèbre pour son vitiligo, et son équipe pour le meurtre d’une femme de ménage, puis d’un jeune homme tombé du toit d’un immeuble.

    Ensuite nous suivons la gendarme Éloïse Bouquet, qui enquête sur le meurtre d’une prof sans histoire. Éloïse revient d’un congé de 3 ans ( lire le cheptel de cet auteure).

    Petit à petit les deux enquêtes vont se relier pour dévoiler une terrible vérité qui va les réunir, mais ils vont se heurter à bien plus fort qu’eux.

    J’ai adoré ce livre, impossible de le lâcher il a été addictif. J’ai aimer chaques personnages, chaques liens qui les unis.

    Les chapitres ne sont pas trop long, l’écriture est plutôt petite alors ça fait pas mal de page au final, 467.

    Si j’ai un seul regret, ça serait de ne pas avoir lu le cheptel avant, car il y a certains événements qui se passe dans le livre, qui sont relié à l’histoire du cheptel.

    Je suis vraiment ravie d’avoir découvert Céline Dejean, je pense réellement lire ses autres livres, et suivre son actualité.

    Et je remercie Bepolar pour m’avoir fait découvrir ce livre et cet auteure.

  • Sylvain V 15 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    C’est un polar classique dans sa conception avec 2 enquêtes principales menées en parallèle qui se rejoignent pour un dénouement final. Le style est clair et va à l’essentiel avec des enquêtes menées tambour battant par différentes équipes de recherche.
    Cependant l’auteure a voulu trop en faire (imbroglios d’intrigues qui partent dans tous les sens, suite d’une 3ème enquête inachevée dans un précédent roman "le cheptel"). On se retrouve un peu perdu dans cet enchevêtrement de complots au milieu des sans-papier, SDF, tueurs à gage venus de l’est, puissants lobbyistes et haute finance, du big pharma, du jeu clandestin, de la prostitution et de la traite d’êtres humains, du darknet, ...
    Dans un polar, il faut savoir viser un certain équilibre et ne pas chercher à compiler tout ce qu’on peut trouver de soit-disant complotiste et borderline dans nos sociétés actuelles. Il faut a minima que l’intrigue reste crédible.

  • deslivresetmoi 10 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Un meurtre Se déroule sous les yeux d’une femme de ménage un homme est jeté d’un toit et l’un des tueurs l’a vu elle se cache et le lendemain découvre sa collègue morte. Elle décide de fuir et on apprend que le jeune homme et le neveu d’un ministre. On a donc deux morts d’un côté dont un simple suicide. De l’autre un tueur inconnu nous parle du meurtre qu’il vient de faire sur sa maitresse qui va amené une autre enquête d’un autre côté. On va au fil du roman suivre ces enquêtes et ses rebondissements ainsi que les doutes des enquêteurs dont le zèbre un homme atteint de vitiligo. Qu’est ce qui peut relié ces meurtres pour qu’ils soient notifier dans ce livre ? A vous de savoir en lisant ce livre.
    Franchement c’est un petit coup de coeur de cette année. Il n’y a rien d’extravagants de spectaculaire pas d’horreurs a lire. On lit vraiment ce que l’on pourrait voir vraiment dans une enquête policière. Et j’ai beaucoup aimé d’en apprendre plus des deux côtés pas seulement suivre les enquêteurs mais aussi avoir de temps en temps des récits des tueurs eux même sans savoir qui ils sont. Cela est magistralement amené à mon sens. Et la fin mon dieu la fin elle nous laisse un peu perplexe comme cela doit arriver dans les enquêtes à vous de savoir pourquoi. Et d’un autre côté on est heureux de ce qui va arriver jusqu’à la toute fin qui nous amène et l’auteur le précise elle a écrit cela avant le covid mais le parallèle est extrêmement flippant à lire dans la situation actuelle. Je vous le recommande vivement et c’est un pavé alors si vous aimez les petites lectures oubliez sinon foncez

  • Cacou06 9 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Ce polar se compose de deux enquêtes en parallèle, qui, on s’en doute, vont finir par se rejoindre.
    J’ai particulièrement apprécié le fait que les deux histoires nous tiennent en haleine, mais sans jamais trainer en longueur, alors même que le livre fait plus de 450 pages.
    Par contre, une troisième "enquête" sert de conclusion à un précédent roman de Céline Denjean, j’ai pu me sentir un peu frustrée par cette partie vu que je n’avais pas lu les précédents romans.
    Par contre, cela m’a donné envie de les lire.

  • celine85 5 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Efia qui faisait le ménage dans une société assiste à l’assassinat d’un homme. Elle a été repérée. Elle n’a pas d’autre choix que de prendre la fuite
    Un autre corps, celui de Nadia Sissoko est retrouvé.
    Et à moins d’un kilomètre du lieu du crime de Nadia, on retrouve le corps du neveu du ministre des finances qui semble être en première apparence un suicide car il a envoyé un dernier texto indiquant « Je suis désolé. Pardonnez-moi. Je vous aime »
    Le lieutenant Urbain Malot dit « le zèbre » et Margaux Dutilleux vont devoir gérer ses affaires.
    De son coté la gendarme Eloïse Bouquet va notamment être à la recherche d’Anne Poey, une criminelle qui lui a déjà échappé une première fois. Elle souhaite mettre fin à sa fuite et pour cela elle va se faire aider d’Amanda une journaliste. Mais Eloise va avoir des morts a gérer aussi.

    Ce livre fait quelques références à d’autres livres de l’auteur « Le cheptel » ou l’auteur nous avait laissé un peu frustrée et on retrouve aussi Eloïse de « Double Amnésie » Il se passe beaucoup de chose car on suit 2 enquêtes en parallèles qui ne semblent pas initialement avoir de lien mais on finit toujours par tout démêler et y voir plus clair à la fin. Cette construction a pour moi été déstabilisant au début (il faut arriver à suivre avec tous ces morts, ces personnages) mais c’est ce qui permet aussi de donner un bon rythme. Un roman passionnant, palpitant, où on ne s’ennui pas. Avec Celine Denjean tout est net et précis dans ses enquêtes. Pour l’instant c’était mon 3ème livre de l’auteure (le cheptel et double amnésie) et je vais surveiller la sortie du prochain…

  • Lectures noires pour nuits blanches 2 juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Céline Denjean et Le cheptel ont été une de mes plus belles découvertes de l’année dernière. J’étais plus que ravie de me replonger dans son univers avec ce roman.

    On va suivre deux enquêtes menées parallèlement par la police et la gendarmerie. Le lecteur assiste à tout le déroulement des investigations dans leurs moindres détails lui donnant l’impression qu’il y participer activement. C’est bien construit, bien ficelé, tout est parfaitement calibré. Pas de temps mort, les chapitres courts alternent entre les deux équipes et rythment le récit. Les deux intrigues finissent par s’imbriquer vers la fin.
    Cerise sur le pompon, Éloïse fera tout pour clore le chapitre du Cheptel resté en suspens.

    On retrouve des personnages déjà vu dans les précédents opus. Ils sont tous très attachants. J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Éloïse et j’ai également bien aimé le Zèbre. Les sujets abordés sont effroyables et révoltants et l’épilogue fait froid dans le dos. Les auteurs visionnaires sont flippants... ;)

    Une enquête à tiroirs menée de main de maître et servie par la fine plume de l’auteure. C’est net, précis, réglé comme du papier à musique. Une fois plongés dans cette histoire il vous sera bien difficile d’en sortir. Vous ne verrez pas les pages se tourner.

    J’ai juste un tout petit bémol pour la fin. Je trouve cette histoire de "poids et contrepoids" un peu trop facile. Voilà, c’est tout, le reste est tout bon.

    On ne parle pas assez de Céline Denjean et c’est bien dommage. Pour moi elle est devenue une valeur sûre du polar et thriller français. J’ai hâte de continuer à la découvrir et je vous invite instamment à en faire autant. Vous ne serez pas déçus.

    Merci aux Éditions Marabout pour leur confiance et cette excellente lecture.

  • tinou1982 1er juin 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Ce roman d une remarquable densité nous embarque très vite dans un environnement malsain à tout niveau et à tout point de vue passant avec une grande fluidité du monde de la rue à celui des hautes sphères en passant par celui des petits malfrats.

    L’auteure multiplie les pistes et les terrains de jeux qu’elle parvient à relier avec une grande dextérité. Deux enquêtes en parallèle se poursuivent permettant au lecteur d assembler lui même les différents éléments du puzzle. Services de gendarmerie et de police mettent ainsi en commun leur analyse et leur sens du service public pour tirer les fils d’une intrigue complexe.

    En conclusion j’ai pris un grand plaisir à découvrir cette auteure que je ne connaissais pas encore. Dommage toutefois que certaines clés de l énigme trouve leurs sources dans ses précédents romans car cela pénalise un peu les nouveaux lecteurs pour la bonne compréhension de l histoire.
    _

  • Alex-Mot-à-Mots 4 mai 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Ouvrir un roman de Céline Denjean, c’est être sûre de retrouver une vieille copine : son personnage principal Héloïse.

    Elle enquête sur la mort d’une femme mariée retrouvée dans un bois. Les investigations s’orientent vers son amant.

    Nous suivons en parallèle l’équipe de policier de Urbain, dit Le zèbre à cause de son vitiligo, qui s’intéresse au suicide du neveu d’un ministre, et celle du meurtre d’une femme de ménage survenue juste à côté.

    Mais Héloïse n’oublie pas la prêtresse Kali et continue de la poursuivre avec Amanda la journaliste.

    J’ai aimé attendre impatiemment que les enquêtes et les personnages se croisent.

    J’ai apprécié d’être tenu en haleine sur le pourquoi des disparitions de SDF.

    J’ai aimé le personnages secondaires : Hang Fang, Yakouchine, Bruno Lamarte…

    J’ai été étonnée de la fin dans laquelle tout est affaire de poids et de contrepoids.

    L’auteure continuera-t-elle avec Héloïse dans son prochain roman ?

    L’image que je retiendrai :

    Celle du cercle vicieux de dette de jeu dans lequel tombe l’amant, pourtant HQI.

    https://alexmotamots.fr/le-cercle-des-mensonges-celine-denjean/

  • Aude Lagandré 2 avril 2021
    Le Cercle des Mensonges - Céline Denjean

    Je referme le dernier roman de Céline Denjean et les premiers mots qui me viennent à l’esprit sont : précision, justesse et exactitude. Comme pour « Le Cheptel » ou « Double Amnésie » son précédent roman, l’auteur nous livre un thriller au carré, soucieuse du détail, attentive à la recherche stylistique sans verser dans la lourdeur du phrasé, obnubilée par la précision des mots, l’implacabilité de l’intrigue, l’exigence dans la psychologie des personnages et leur devenir.

    Deux enquêtes sont menées de front. L’une par Urbain Malot dit le zèbre concerne le meurtre d’une femme de ménage, la cavale d’une autre et le suicide présumé de Thomas Andrieu, fils du ministre des Finances. L’autre est conduite par Eloïse Bouquet (voir « Le cheptel ») qui enquête sur le meurtre sauvage de Céline Servat, microbiologiste, tout en poursuivant également sa quête pour retrouver Anne Poey, la criminelle qui lui a échappé quelques années plus tôt. Si vous n’avez pas lu « Le Cheptel », je vous en recommande vivement la lecture pour le plaisir d’enchaîner les deux. Si tel n’est pas le cas, soyez sans crainte, vous suivrez l’intrigue sans problème et serez très peu spoliés. Dans « Le cercle des mensonges », Céline Denjean alterne des chapitres courts en passant d’une enquête à l’autre. Cela confère beaucoup de rythme au récit et c’est une construction que j’affectionne particulièrement lorsqu’elle est bien menée. Cela veut dire qu’une enquête ne doit pas prendre l’ascendant sur l’autre, et que le moment où elles se rejoignent doit être parfaitement amené, presque sans que le lecteur s’en aperçoive, un peu comme si cette nouvelle dynamique était normale. Cerise sur le gâteau, l’auteur insère de temps en temps des chapitres intitulés « songes » qui donnent une voix à un personnage particulier. À travers lui, le lecteur a l’immense avantage de toujours avoir plusieurs coups d’avance sur l’enquête, puisque comme une confidence murmurée à l’oreille, il reçoit des indices que les enquêteurs n’ont pas encore. Puis, toute la maestria consiste à analyser comment Céline Denjean s’y prend pour que ces protagonistes prennent les bonnes décisions et parviennent aux bonnes déductions. L’ensemble doit être fluide, sans temps mort, sans accroche, porté par des personnages magnétiques et attachants, soit dans leurs tempéraments, soit dans leurs failles. Ici, comme dans ses précédents récits, les personnages portent le roman, mais les enquêtes restent absolument passionnantes. J’aime la précision de l’écriture de Céline, sa ténacité à respecter les procédures pour rendre l’histoire crédible et son souci du détail. Par exemple, je ne sais pas combien j’ai lu de thrillers/polars/romans noirs depuis que je suis lectrice, mais jamais personne n’a cité le « Nomogramme de Henssge », méthode utilisée pour estimer l’heure de la mort en fonction de différents critères. La rigueur de Céline Denjean est celle-là !

    Il devient difficile, pour moi en tout cas, de lire un simple thriller où il n’est question que d’un crime, d’une enquête et de la résolution de cette enquête. Si c’est certes divertissant, il me manque quelque chose d’essentiel : l’approche d’une thématique sociétale, un sujet qui interroge et fait réfléchir, des enjeux qui pèseraient sur notre futur. Céline vous en dit plus sur la manière dont elle a construit « Le cercle des mensonges » grâce au flash code que vous trouverez sur l’intérieur de la couverture (dernière page). Elle précise comment la fiction dépasse parfois la réalité en se mélangeant dans ce monde qui souvent déraille. Visionnaire ? Vous verrez que certains évènements vont vous sembler bien familiers et que les conséquences de ces évènements méritent qu’on s’y attarde quelques instants. « Le malheur des uns fait le bonheur des autres. » n’a jamais sonné aussi juste… J’ai aimé sa conception objective de l’être humain, capable de jouer à l’apprenti sorcier, susceptible d’orchestrer le pire pour satisfaire ses plus bas instincts, sa propension à contextualiser les progrès de la science au regard de nos connaissances actuelles. Elle développe très bien les aspects éthiques, moraux et les luttes de pouvoir de notre société. « Il y a quelque part au-dessus de nous des intouchables que nos institutions républicaines protègent, des hommes qui peuvent tout se permettre. Leurs méthodes sont abjectes, leurs desseins bien obscurs, et leur pouvoir est quasi illimité… Et quand toi, minuscule maillon défenseur des valeurs que consacre notre Constitution, tu te heurtes à ce genre de salopards invisibles et insaisissables, tu prends conscience de l’étendue de ton impuissance… Et subitement, tout ce en quoi tu crois, tout ce qui fonde ton inscription au monde est profondément ébranlé… »

    Si vous acceptez l’idée de devenir le cobaye de Céline Denjean, vous verrez que vous deviendrez plus exigeants, plus pointilleux, plus perfectionnistes aussi. On peut l’imaginer capable de modifier notre ADN de lecteur pour nous encourager à exiger plus, à réclamer mieux, à prétendre à plus de fond et de forme. Je ne vous donne ici que mon humble avis : Céline a gagné ses lettres de noblesse d’auteur du noir et fait partie du cercle des grands auteurs féminins du genre. Lisez-la !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.