Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Maman a tort - Michel Bussi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

13 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant...
Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil. Le compte à rebours a commencé.
Qui est vraiment Malone ?

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • murielb34 8 mars 2018
    Maman a tort - Michel Bussi

    Je n’avais jusqu’ici jamais lu un seul des livres de Michel Bussi (oui je sais j’entends déjà des voix qui s’élèvent « mais comment, toi qui est fan de policiers, polars et autres thrillers tu oses être passée à côté de Bussi » …et bien oui …), et le voyant disponible à la médiathèque, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir son dernier roman. Mais autant vous le dire, j’ai été déçue, très déçue. Je me suis en effet très vite ennuyée.

    Le style d’écriture est simple, certes agréable car facile et rapide à lire, mais il manque, à mon goût, nettement de finesse et de subtilité avec un vocabulaire que j’ai trouvé souvent redondant.

    Le récit lui m’a posé de nombreux soucis et dès les premières pages : pas une seconde je n’ai pu croire que des flics surchargés sacrifient une bonne partie de leur temps et de leur énergie pour prendre en charge cette histoire d’enfant de 3 / 4 ans qui explique à son psy que sa maman n’est pas sa maman, surtout quand ils sont à la recherche d’une bande de braqueurs violents et d’un tueur sans scrupule. Et jusqu’à la fin tout est du même acabit, même si pour ne pas spoiler je ne donnerai pas d’exemple.

    Mais le pire ce sont les personnages, qui m’ont parus stéréotypés au possible, qu’il s’agisse des policiers comme de ceux qu’ils recherchent ! La commandante obnubilée par un seul sujet : se trouver un mâle un vrai, qui pourra lui faire un enfant ; le beau flic viril et doué qui fait fantasmer toutes les femmes parce que en plus c’est un papa modèle ; le méchant tellement méchant, tueur sans cœur de flics, de femmes, d’enfants (de chiens et de chatons aussi ??) ; le psychologue scolaire beau et intelligent et sensible qui défend cet enfant et le croit contre tous les avis … La place des personnages féminins m’a particulièrement hérissée, car toutes réduites à un seul rôle, celui de mère : les vraies, les fausses et celles qui rêvent de l’être, elles ne sont que cela et rien d’autre tout au long du livre, et franchement au bout d’une centaine de pages je n’en pouvais plus ! D’ ailleurs pour les hommes ce n’est guère mieux finalement : tous des géniteurs, des violeurs ou de lâches séducteurs en puissance.

    Alors oui je sais, certains diront que nous sommes dans la version adulte d’un conte, avec l’ogresse, l’homme au dragon (ben oui le dragon c’est la moto …), le chevalier, etc etc, et que le premier principe des contes c’est d’être simple, voire stéréotypé, et de poser des postulats pas forcément crédibles. Mais tout de même, ce conte là manque singulièrement de saveur et de complexité pour me plaire.

    Bon vous l’avez compris, je n’ai pas accroché du tout à ce roman, ce qui n’est bien sûr que mon simple avis ! Et comme je n’aime pas rester sur une première déception, je tenterai de lire autre chose de cet auteur, histoire de me construire un avis plus précis.

  • Les lectures de Maryline 19 décembre 2018
    Maman a tort - Michel Bussi

    J’aime beaucoup Michel Bussi, j’ai déjà lu "Nymphéas noirs", "Un avion sans elles" et "Ne lâche pas ma main", et je les ai adoré ! Mais celui-ci m’a déçue. Je n’ai pas accroché à l’histoire.

    En effet, j’étais contente de l’avoir enfin entre les mains. Depuis le temps que je lisais des avis sur ce livre, il était temps ! Malheureusement, une déception pour moi. Je l’ai trouvé lent, sans grand intérêt et surtout, sans grand suspense. Ok, il y en a du suspense, mais il ne m’a pas fait vibrer, on connait une partie de la fin dès le début de l’histoire, du coup, je trouve qu’on perd un peu de magie tout au long du livre. Je ne comprends pas pourquoi certains auteurs aiment démarrer par la fin pour ensuite passer au reste de l’histoire en notant "6 mois plus tôt", je n’aime pas car ça enlève des questions.

    Bien sûr, on se demande qui est ce petit garçon, comment il peut raconter toutes ses histoires et d’où elles viennent, mais ces questions sont assez rapidement résolues, du coup la deuxième partie est lente et longue... On reste encore dans le doute sur un détail mais c’est tout, le reste est déjà tout décidé et compris.

    Et le dernier chapitre est complètement inutile et idiot ; il l’a rajouté pour donner une fin à la vie de la commandante de police qui suit l’enquête du début à la fin, mais ces dernières pages n’apportent rien et sont futiles, voire même ridicules.

  • aa2liiinee 20 février 2019
    Maman a tort - Michel Bussi

    Un très bon roman mais pour moi pas le meilleur. Livre très bien écrit avec beaucoup de rebondissement. J’ai passé un bon moment.

  • jeanmid 5 mars 2019
    Maman a tort - Michel Bussi

    C’est bien connu la vérité sort de la bouche des enfants. Comment donc ne pas croire Malone , ce petit bout de chou de trois ans et demi qui affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman. ? Mais s’agit il de sa vérité ou celle qu’on lui a imprimée dans sa mémoire encore friable via son inséparable peluche Guti ? Voici donc le « pitch » que nous propose Michel Bussi dans son dernier roman ; une sorte de fil rouge conducteur qui relie les principaux personnages Vasile , Marianne , Amanda , Angélique , Dimitri entre eux . En parallèle de cette intrigue l’auteur nous fait suivre l’enquête menée tambour battant par Marianne et son équipe de lieutenants du commissariat du Havre , Papy , Jibé et les autres qui traquent les auteurs du braquage sanglant commis à Deauville quelques mois plus tôt . Enfin un roman de Michel Bussi n’en serait pas un sans en toile de fonds la découverte de la région normande : du Havre et ses alentours en passant par l’ex région minière située dans le Calvados à Deauville et son Casino.
    Un nouveau roman jubilatoire qui sème ces petits cailloux afin de nous conduire malicieusement au milieu de ces histoires qui s’entremêlent , de ces personnages qui recèlent plusieurs facettes cachées pour mieux laisser le suspens s’installer , nous surprendre lors de multiples rebondissements inattendus et nous amener vers un épilogue totalement insoupçonnable.

  • colorandbook 24 mai 2019
    Maman a tort - Michel Bussi

    Je ne peut que vous le conseiller, même s’il peut un peu nous perdre, c’est un roman passionnant et addictif.

    Les personnages sont un peu clichés et pas tous très attachants, mais malgré tout très intéressants à suivre. J’ai beaucoup aimé certains et aimé détester les autres.

    L’histoire est palpitante. Par moment l’auteur a su me perdre, me mettre sur de fausses pistes. J’ai aimé avoir des informations éparpillés au fils des pages.

    En bref, c’est un très bon roman. Il n’étais pas parfait certes, il y avais quelques défauts et la fin m’a un peu déçue, mais j’ai passé un super moment de lecture et je vous le conseil !

  • chromopixel 12 juin 2019
    Maman a tort - Michel Bussi

    J’ai adoré toutes les petites informations distillées sur la mémoire de l’enfant, qui ne font que nous faire monter en pression de page en page. La lecture est très agréable, les personnages sont bien travaillés et le suspense est vraiment bien amené. Je lirai avec plaisir un nouveau livre de Michel Bussi.
    Avis détaillé sur mon blog : http://chromopixel.fr/maman-a-tort-de-michel-bussi/

  • LadyBe 29 août 2019
    Maman a tort - Michel Bussi

    Une lecture toujours aussi agréable malgré quelques longueurs. Un peu déstructuré comme roman. Une fin qui m’a un peu déçue. Peut-être parce que j’avais un peu de mal à être complètement absorbée par ce roman. Cela dit, on s’attache aux personnages évidemment, grâce au talent de Bussi.

  • l’oeil de sauron 14 février 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    Pas mon préféré de cet auteur, peut être est ce parce qu il parle d enfants ? Dans ce cas, j ai toujours beaucoup de difficultés.
    Il m a fallu un certain temps pour entrer dans l’histoire et cette fois, j attendais le retournement de situation mais pas avec la même frénésie que d habitude. J étais trop angoissée mais pas à cause de l écriture, juste par ce que cela traitait d enfants.
    Du coup, même si c est un bon livre, c’est loin d’etre Mon préféré.

  • Auryn 4 avril 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    Vasile, psychologue scolaire, contacte la commandante Augresse car il est inquiet pour l’un de ses jeunes patients. Malone, 3 ans, soutient que sa maman n’est pas sa vraie maman.
    La commandante Augresse, préoccupée par son enquête concernant un casse qui a eu lieu il y a quelques mois, ne prête pas trop attention à ce problème. Mais bien vite, les problèmes autour de cet enfant s’accumulent. Et si ce petit garçon détenait un secret ? A elle de le découvrir.

    Michel Bussi est devenu l’un des auteurs incontournables. Ces romans sont toujours un régal. Il a une telle capacité à emmener son lecteur sur de fausses pistes et de faux-semblant que dans tous les cas, on sera surpris par la fin.

    Son dernier roman ne fait pas exception à la règle. Et même si l’on avait réussi à deviner certaines choses, les derniers chapitres nous démontrent que l’on était encore loin du compte.

  • Clémence Bernard Delpy 31 mai 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    Mon troisième Michel Bussi, que m’a prêté ma maman. Après une déception (Nymphéas Noirs) et une 1ere lecture très appréciée (Un avion sans elle), j’ai tenté un troisième essai plutôt réussi !
    En effet, j’ai passé un excellent moment avec Maman a tort. Si la couverture laisse à désirer (surtout l’ours en peluche...), le contenu est détonnant ! Michel Bussi a le chic pour surprendre ses lecteurs, c’est le moins que l’on puisse dire ; si j’avais su deviner un certain nombre d’éléments de l’intrigue, je suis également passée à côté d’indices ou ne les ai relevé qu’au dernier moment.
    Le livre est divisé en 3 parties, chacune centrée sur une femme ; nous sommes directement plongés au coeur de la "tourmente" et assemblons les évènements au fur et à mesure. Certains chapitres commencent par un extrait du site enviedetuer.com (genre de VDM version je tue quelqu’un) qui sont parfois rigolos mais pas forcément d’un grand intérêt pour le récit.
    Les personnages principaux sont attachants sans vraiment l’être, l’auteur mettant en évidence leur côté les plus dérangeants, mais c’est plutôt l’envie de savoir qui nous fait tourner les pages. J’ai tout de même eu un petit coup de coeur spécial pour Malone qui est adorable et a tout d’un grand du haut de ses 4 ans.
    Malgré quelques longueurs dans l’écriture, Maman a tort est un très bon livre que j’ai trouvé fort bien ficelé (je suis peut être trop crédule si j’en crois certains commentaires) et qui m’a fait passé un moment agréable, même si j’ai été agacée par le peu de sagacité de certains personnages !

  • Leratquilit 5 juin 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    J’ai beaucoup aimé ce thriller, nous sommes partagés entre deux versions pendant tout le long du roman, jusqu’au denouement final. La plume est fluide, comme chaque Bussi que j’ai pu lire, même si celui-ci n’est pas son meilleur.

  • Oryane 7 juillet 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    𝕄𝕒𝕞𝕒𝕟 𝕒 𝕥𝕠𝕣𝕥 𝕕𝕖 𝕄𝕚𝕔𝕙𝕖𝕝 𝔹𝕦𝕤𝕤𝕚, 𝕖𝕕𝕚𝕥𝕚𝕠𝕟 ℙ𝕠𝕔𝕜𝕖𝕥
    ........
    Résumé : Vasile Dragonman est psychologue scolaire et parmi ses petits patients figure un enfant dont les déclarations l’intriguent. Malone, trois ans et demi, prétend que sa maman n’est pas sa vraie maman. Il raconte, avec des précisions étonnantes pour un garçon de cet âge, sa vie d’avant. Une vie où Malone affirme avoir vu des fusées et un bateau pirate.
    L’insistance de l’enfant, sa capacité à décrire avec autant de constance certains détails éveillent en Vasile une intuition. Celle que Malone dit la vérité. Pourtant, tout atteste du contraire mais Vasile décide de contacter la police.

    Marianne Augresse, commandante, n’a guère de temps à consacrer à ces histoires qu’elle prend pour des fables tout droit sorties de l’imagination d’un enfant. Elle est sur le point de coincer un dangereux braqueur en cavale, Timo Soler, impliqué avec des complices dans un casse à Deauville qui a fait deux morts et dont on n’a toujours pas retrouvé le butin ni coincé les auteurs…

    ........
    Avis : Le roman commence dans un aéroport. Un enfant, Malone, s’apprête à prendre l’avion avec sa maman dans une atmosphère de tension extrême. Un braqueur en cavale depuis de longs mois est sur le point d’être intercepté par la police, qui pense qu’il pourrait s’enfuir via l’aéroport du Havre-Octeville.
    Des affiches ont été accrochées partout : un portrait d’Alexis Zerda, le cerveau de la bande responsable du braquage… et la photo d’une femme, elle aussi recherchée par la police.

    Lorsque l’employée de l’aéroport parle à Malone de sa « maman » qui l’accompagne, elle surprend un regard étrange de l’enfant qui, au lieu de lever les yeux vers la femme avec qui il voyage, fixe celle dont le visage s’étale sur l’avis de recherche.

    Nous sommes ensuite projetés dans le passé pour comprendre les événements qui ont conduit Malone dans cet aéroport. Le livre Maman a tort s’articule donc autour de deux intrigues : la traque de braqueurs ayant escamoté un butin conséquent… et le mystère de cet enfant qui « s’invente une vie ». Mais Malone invente-t-il vraiment ? En est-il capable à cet âge ?

    Il prétend que son doudou lui raconte des histoires et lui parle de sa « vraie maman ». Il confie au psychologue scolaire qui le suit de nombreux détails sur cette « vie d’avant ». Toujours les mêmes. Évidemment, le psy commence à se poser des questions car le récit de Malone ne varie jamais d’un iota, si étrange semble-t-il. Il n’invente pas de péripéties au gré de son imagination.

    Pourtant, tout semble si normal. Malone est attachant, vif, intelligent. Ses parents ont, comme tous les parents, de nombreuses photos de lui depuis sa tendre enfance. Le père est un peu bourru et distant, certes, mais la mère aime son fils, c’est évident. Alors pourquoi Malone s’obstine-t-il à répéter que sa vraie famille est ailleurs ? Le psy, Vasile Dragonman, espère d’autant plus percer le mystère qu’à cet âge, la mémoire d’un enfant s’efface vite. Le temps presse.

    Mais la police se moque bien de ce signalement… car rien ne laisse penser qu’il s’agit d’autre chose que de l’imagination débordante d’un petit garçon. Et puis, l’équipe est surchargée. La commandante Marianne Augresse est autant obsédée par la traque des braqueurs que par celle du père de ses futurs enfants. A 39 ans, le tic-tac de son horloge biologique la rend folle.

    Deux intrigues qui s’entrecroisent, des rebondissements, une bonne dose de psychologie de l’enfant. L’intrigue, la résolution progressive de l’affaire repose sur une multitude de détails si ambiguë que l’on se demande comment il est possible qu’aucun grain de sable ne vienne enrayer le mécanisme.

  • fanchloua 16 août 2020
    Maman a tort - Michel Bussi

    J’ai lu l"ensemble des ouvrages de Michel BUSSI à ce jour, dont ce "Maman a Tort" porté à l’écran et rediffusé ces jours derniers. J’ai adoré le livre, qui n’égalait pas "Le Temps est assassin" selon moi. C’est prenant, bien écrit et chargé de suspens. Je recommande ce livre en cette période estivale, propice à l’évasion par la lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.