Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Nanny - Gilly Macmillan

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

12 #AvisPolar
7 enquêteurs
l'ont vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

​Entre Chanson douce de Leïla Slimani et Rebecca de Daphné Du Maurier, un thriller élégant et terrifiant.
Jocelyn, sept ans, aime sa nourrice plus que tout. Lorsque celle-ci disparaît sans laisser de traces, Jo est inconsolable. Comment a-t-elle pu partir ainsi, sans même lui dire au revoir ?
Trente ans plus tard, Jo se voit obligée de retourner vivre dans la demeure familiale, malgré la relation conflictuelle qu’elle entretient avec sa mère.
Alors qu’elle passe des jours sombres dans la bâtisse immense et inquiétante, une nouvelle vient bouleverser son quotidien : Hannah, sa nourrice, est de retour. Jo exulte, ravie de retrouver enfin la seule personne qui l’a réellement aimée.
Mais lorsque des restes humains sont découverts dans le jardin, la situation vire au cauchemar. Que s’est-il réellement passé lorsqu’elle était enfant ? Quels secrets cachait sa nourrice et que fuyait-elle ? Peut-elle faire confiance à sa mère ?
Huis clos étouffant, La Nanny prouve une nouvelle fois le talent de Gilly Macmillan pour les intrigues psychologiques parfaitement maîtrisées.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Et chez vos libraires en click & collect

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 2 juillet 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Jocelyn est veuve, elle et sa fille quittent les Etats-Unis pour retrouver Lake Hall, le manoir de son enfance en Angleterre où vit encore sa mère avec qui elle ne s’entend pas du tout. Peu de temps après réapparaît Hannah, sa nounou adorée qui avait disparue l’année de ses huit ans. L’arrivée de cette dernière est perçue comme une agression par sa mère, alors que Jocelyn est toute à la joie de renouer avec son ancienne nounou. Pourtant sa mémoire lui joue des tours et ses souvenirs ne semblent pas correspondre à ceux d’Hannah. La tension monte au cœur du sombre manoir gothique, on retrouve un peu, en moins cossue, une ambiance à la Downton Abbey avec le petit personnel d’un côté et la riche aristocratie de l’autre. Je n’ai eu aucun souci à imaginer le personnage de la mère Virginia sous la forme de l’actrice Maggie Smith. Les chapitres alternent les points de vue de Jocelyn et de Virginia ainsi que ceux de l’inspecteur Andy Wilton et on effectue de nombreux retours en arrière où l’on découvre le personnage d’Hannah. Tous se fait en finesse, comme de la dentelle les intrigues psychologiques sont dévoilées au compte goutte avec intelligence. L’auteure semble parfaitement dans son élément et assure une maîtrise dans l’art du huis clos. Les dialogues et les pensées intimes des personnages nous donnent le sentiment de vivre une autre époque lors des flashbacks. Il y a tellement d’indices et de pistes à suivre qu’il y a de quoi faire avec en toile de fond ce côté British qui assure un charme certain à ce récit. Une seconde enquête liée à l’Art vient se superposer pour enrichir ce thriller et nous donner du fil à retordre. J’ai passé un excellent moment de lecture dépaysant et très humain, je ne me lasse pas de l’exploration du lien mère fille. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/07/02/38373897.html

  • Celine Vendée 8 juillet 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Jocelyn constate un matin que sa nanny ne vient pas la réveiller. Elle va voir dans sa chambre, ses affaires ne sont plus là. Quand elle interroge ses parents, ils lui répondent juste qu’elle est partie. Cette petite fille de 7 ans a l’impression que son univers vient de s’écrouler car elle était très attachée à elle.
    On retrouve ensuite Jocelyn à l’âge adulte. Elle a du revenir vivre à Lake Hall avec sa fille Ruby qui a 10 ans. Pour faire plaisir à celle-ci, elle l’emmène faire une ballade sur le lac mais celle-ci va prendre une drôle de tournure quand elles vont découvrir un crâne humain qui présente une fracture. Jocelyn va repenser à Hannah sa nanny mais il ne peut pas s’agir d’elle car finalement elle refait surface à ce moment là. Alors à qui appartient ce crâne ? Qu’est ce qui est arrivé à Hannah à l’époque, pourquoi a-t-elle disparu brutalement ? Que s’est il passé a Lake Hall ?

    Ce livre sera parfait pour votre été si comme moi, vous aimez les histoires de secrets de famille, les huis clos, les histoires de vengeance et de manipulation. Ce thriller est dynamique car il s’agit d’un roman polyphonique, alternant passé et présent. La plume de Gilly Macmillan est agréable. J’ai passé un bon moment mais pas de coup de coeur.

  • bonne_heure_litteraire 30 juillet 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Je voulais depuis un moment découvrir ce roman que je voyais régulièrement passer ici et qui avait des retours plutôt positifs sans parler de la beauté de la couverture.😍
    .
    Et franchement, c’est un super roman, j’ai trouvé cette histoire parfaitement aboutie. Par moment ça m’a fait penser à "la maison des oubliés" de Peter James mais en bien mieux, là le roman est exploité en profondeur (sans jeu de mot, pour ce qui l’ont lu 😅)
    .
    On se perd dans cette histoire, on remet tout en question, on se demande qui à tué qui ? Qui est réellement Hannah ? Est t’elle bien celle qu’elle prétend ? Jocelyn va t’elle retirer ses oeillères ? Tellement de questions où il vous faudra attendre la fin pour en connaitre les réponses.
    .
    Une histoire machiavelique où la vengeance règne au milieu de la campagne anglaise, entre secrets de famille, mensonges, scandales, nons-dits, entre passé et présent, Bienvenue au manoir de Lake Hall parmi ce trio de femmes pour le moins surprenant !

  • myfabulousreading 4 août 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    👶🏻Une chanson douce, que me chantait ma maman...👶🏻

    Qui n’a jamais entendu cette jolie petite chanson dans sa plus tendre enfance ? Et bien, en tout cas pas Jocelyn, puisque sa mère était plutôt du genre à laisser sa nourrice s’occuper d’elle, et à vaquer à ses propres occupations mondaines. Sa nanny Hannah était tout pour Jo, elle l’aimait plus que sa propre mère. Mais un jour elle est partie, sans même lui dire au revoir. Pourquoi un départ si soudain ? A cause de qui ? Un souvenir bien amer pour Jo...

    Trente ans ont passé, Jocelyne devenue veuve et sa fille Ruby, se voient contraintes de retourner vivre chez Virginia, mère détestée pour Jo, mamie adorée pour Ruby. Elle quitte la Californie pour l’Angleterre et Lake Hall, cette superbe demeure connue de tous, symbole de l’aristocratie anglaise dans toute sa splendeur et qui fût jadis, un lieu incontournable des réceptions les plus guindées du couple Holt.

    Et puis un beau jour, Hannah est de retour, pour le plus grand plaisir de Jo, tout comme quelques cadavres dans le placard refont surface...

    L’auteure va alors habilement nous embrumer dans une histoire entre passé et présent, faite de fausses pistes et faux-semblants, et ce pour notre plus grand bonheur. J’ai été captivée du début à la fin, par cette écriture, ce suspense et cette tension palpable à chaque page. J’ai été torturée psychologiquement mais j’ai adoré ça ! Le lecteur est maintenu en alerte constante et la tension ne redescend pas jusqu’au bout. La fin clôture parfaitement ce thriller on ne peut plus addictif, où tous les éléments s’emboîtent à la perfection !

    Je mentionne également l’excellent travaille de traduction de ce roman, et qui fût un grand plus dans mon appréciation de cette lecture.

    Alors, dans une ambiance 100% bristish, entre opulence, raffinement et machiavélisme, parez vous de vos plus beaux atours pour débarquer chez Lord et Lady Holt !

    Prêts pour un petit tour du propriétaire ?

    https://www.instagram.com/p/CDRa-biHhMu/?igshid=1m7jqrzf0um44

  • Matildany 17 août 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    1987. Jocelyn, 7 ans, se réveille un matin et découvre qu’Hannah, sa Nanny adorée, a quitté le domaine de Lake Hall, prétendument en raison de son attitude capricieuse de la veille.
    De nos jours. Jocelyn a quitté les États-unis après la perte de son mari et est revenue vivre au domaine avec sa fille Ruby, onze ans. La cohabitation avec sa mère, Lady Virginia Holt, elle-même veuve depuis peu, s’avère difficile, les relations mère-fille ayant toujours été conflictuelles.
    Lors d’une promenade sur leur lac, Ruby et Jo trouvent un crâne humain.
    Commence alors un récit à trois voix, alternant celles de Jo, Virginia, et l’inspecteur Andy Wilson qui mène l’enquête.
    Quand Hannah réapparaît après trente ans, et s’impose dans leur vie, les certitudes de chacun seront remises en doute.

    Plus on avance dans le roman, plus on se rend compte que les personnages ne sont pas toujours ce qu’ils semblent. J’ai trouvé le début un peu confus, mais au fur et à mesure, le brouillard se lève. Comme dans beaucoup de thrillers psychologique, les personnages psychotent beaucoup chacun dans leur coin, ce qui amplifie leurs problèmes, et le lecteur en est réduit à s’énerver tout seul au fil des pages.
    Le personnage du flic, s’il est une voix à part entière aurait mérité un peu plus d’ampleur, selon moi. Quelques longueurs aussi sur la première moitié, après il est difficile à lâcher, même si pas toujours vraisemblable. Les fans de manipulation, ambiance anglaise, secrets de famille adoreront, moi il a manqué de profondeur pour me séduire totalement.
    Ma note 3,5/5

    https://instagram.com/danygillet

  • Le Monde de Marie 25 août 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Ce livre j’en attendais beaucoup et je n’ai vraiment pas été déçue. Une ambiance sombre, oppressante et anxiogène sous fond de huis-clos pour une intrigue où le suspense est intense et les personnages très attachants.

    Un joli côté British pour le décor et les personnages. Un village où tous se connaissent, tous se mêlent et où les rumeurs vont bon train. Une communauté dans laquelle il n’est pas forcément évident de faire sa place.

    Une intrigue où le suspense est intense et constant. Jusqu’au bout, jusqu’au moment où enfin l’auteure nous apporte la réponse on doute et on ne cesse de vouloir analyser chaque fait et geste pour déceler l’élément clef qui nous donnera la réponse.

    La narration passe d’un personnage à l’autre, du passé au présent. On suit un quotidien, une enquête, une plongée dans l’angoisse et la paranoïa. Mais aussi, la naissance d’une folie perverse et dangereuse. Les secrets sont nombreux et les apparences peuvent être trompeuses. Rien n’a été laissé au hasard dans ce récit qui nous tient en haleine de la première à la dernière ligne.

    L’auteure m’a séduite par sa plume, par la manière dont elle fait passer les émotions, la façon dont elle nous immerge dans son récit et l’empathie que l’on développe. Une histoire que l’on vit avec les protagonistes. J’ai souvent été horrifiée de voir leur naïveté face aux manigances de ce redoutable adversaire. Et ce, quant bien même je n’étais pas toujours certaine de bien les appréhender moi-même.

    Tout a été pensé dans la finesse jusqu’au dénouement. Une conclusion parfaite à laquelle je ne m’attendais pas du tout !

  • mouffette_masquee 1er septembre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Résumé : Quand Jo perd son mari dans un tragique accident de voiture en Californie, elle ne peut plus subvenir seule aux besoins de sa fille Ruby et décide de rentrer au Royaume-Uni pour vivre chez sa mère Virginia, dans un grand manoir anglais. Les relations entre la mère et la fille ont toujours été très compliquées, mais Ruby et Virginia s’entendent à merveille.
    Tout se complique le jour où Jo découvre un crâne humain dans le lac de la propriété. Depuis quand est-il là ? Qui est-ce ?
    Quelques jours plus tard, l’ancienne nounou de Jo, Hannah, qui avait disparu dans son enfance, refait surface dans la vie de la famille après des années de silence.

    Mon avis : N’ayant pas spécialement apprécié son dernier livre, je n’étais pas trop emballée, mais portée par l’enthousiasme de Cécile, je me suis lancée avec elle dans ce thriller à l’ambiance très british. On se croyait presque dans les années 50, et non de nos jours. Quelle bonne surprise ! L’intrigue tourne principalement autour des trois femmes : Jo, sa mère Virginia et la nounou Hannah. Tout de suite, on ressent l’ambiance pesante sur fond de secrets de famille. Les personnages sont mystérieux, on comprend que ça a un lien avec l’enfance de Jo, mais sans en savoir plus. Les protagonistes, chacun à leur tour, sont insupportables. Combien de fois ai-je râlé auprès de Cécile pour dire qu’unetelle méritait des baffes ? Là où l’autrice a été parfaite, c’est qu’au fur et à mesure de l’intrigue, on change d’avis sur la personnalité des personnages. J’ai ressenti de la lassitude, de l’énervement et même une haine féroce à leur égard ! Petite déception tout de même, la résolution un peu trop rapide à mon goût. Après une lente mise en place, j’aurais aimé entrer plus dans le détail.

  • Les_lecturesdeflo 3 septembre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Je ne vais pas m’étaler pour ne pas spoiler cet excellent thriller psychologique.
    C’est machiavélique, angoissant, oppressant, bourré de manipulation et de suspens, mais surtout diaboliquement bon !
    J’ai été happée par cette histoire et ses personnages.
    J’ai tourné frénétiquement les pages en élaborant de multiples dénouements, mais je suis à chaque fois tombée à côté.

  • Emysbook 12 septembre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    La Nanny est un très bon thriller psychologique.
    Au travers des chapitres se trouvent les divers éléments nécessaires pour en faire un livre addictif.

    J’ai tout d’abord vivement apprécié me lancer dans ce roman "so british" où règne une ambiance aristocrate de taille. Cette famille est à la fois dans l’excellence et à la fois dans la bourgeoisie intense ! Je me voyais d’ailleurs très bien évoluer dans ce manoir pour des vacances. Mais seulement des vacances car il est vrai que le domaine dégage un côté malsain et repoussant. On sent une présence et un nuage noir sur ce toit aisé.

    On évolue donc au côté de Jocelyn alias Jo. La jeune femme est retourné dans sa maison natale après le décès soudain de son mari. Celle-ci élève seule sa fille et peine à se reconstruire après une vie aux États-Unis.
    Jo porte toujours la disparition soudaine de sa Nanny ; Hannah. Cette femme qu’elle voyait comme un gardienne, un ange, une mère. Loin de l’image qu’elle se fait de sa propre mère qu’elle déteste et repousse...

    Ce roman psychologique évolue entre manipulation et secret de famille. Tandis que Hannah réapparaît dans leurs vie, la doyenne du domaine essaye de repousser cet être que son enfant adore et admire.
    C’est un jeu narcissique qui s’installe afin de plonger le lecteur dans un once de doute et de menace.
    Cette habitation semble maudite et rien ne peux venir déranger ce silence durant depuis des années.
    J’ai beaucoup aimé évoluer au travers des chapitre car on passe du présent au futur ; cela apporte une indication temporelle importante.
    Cependant pour les amoureux de sensations fortes ou d’actions il n’en est rien dans cet opus orienté sur la personnalité et les secrets dangereux.
    Parfois cela pouvait être un peu long et c’est ce qui fait que je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce récit bien qu’il rentre très bien dans la catégorie des thrillers psychologiques.

    Ce que j’ai particulièrement adoré c’est la fin ! Il a un retournement de situation inattendu auquel on ne s’attend pas du tout ! Bien que l’on se dise tout au long des pages que " CETTE FOIS JE NE SERAIS PAS SURPRISE" et bien c’est loupé... Gilly Macmillan a très bien dosé cette fin ! Bravo c’est à la fois remplis de suspenses et d’intrigues !

    Merci Anne pour cette découverte !

  • lecturesdudimanche 22 septembre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Troisième lecture de cette auteure, et troisième réussite ! Gilly Macmillan aime parler de la maternité. Cette fois, elle met en avant la relation compliquée qu’entretiennent Jocelyn et sa mère. Incapables de se comprendre depuis toujours, Jocelyn, qui était partie s’installer aux Etats-Unis, est forcée de réintégrer la vaste demeure familiale auprès de sa mère lorsque son mari décède et que sa situation financière l’y contraint. Avec sa fille Ruby, la voilà projetée dans cette atmosphère anglaise un peu guindée, dans ce manoir où Virginia, sa mère maintenant veuve, se comporte en vrai châtelaine tyrannique et égocentrique. Jocelyn espère que cette situation ne sera que provisoire, aussi perçoit-elle assez mal la relation entre Ruby et sa grand-mère qui évolue vers une franche complicité, elle qui n’a jamais su communiquer avec sa mère. Jocelyn est particulièrement amère car sa nounou, Hannah, avait disparu du jour au lendemain sans laisser de trace alors qu’elle n’avait que sept ans, la laissant seule face à cette mère détestée qui semble bien plus maternelle à l’égard de sa petite fille.

    Un jour ; malgré l’interdiction formelle de Virginia, Jocelyn et Ruby utilisent la vieille barque remisée dans un hangar pour voguer sur le lac du manoir. Elles y découvrent un crâne humain ! Voilà qui suscite nombre de questions, notamment dans la petite ville où Virginia n’a pas forcément bonne presse…

    En utilisant une narration alternée entre passé et présent ainsi qu’entre différents personnages, Gilly Macmillant laisse s’élever plusieurs voix dans ce thriller psychologique à l’ambiance totalement envoûtante ! La relation entre Jocelyn et Virginia est terrible, pourtant, on en vient à se demander si Virginia est vraiment aussi horrible que le pense sa fille, d’autant que son âge semble commencer à occasionner des faiblesses que Jocelyn est prompte à condamner. À côté des deux femmes qui ne communiquent que par remarques piquantes interposées se dresse Ruby, adorable petite fille au tempérament volubile.

    Evidemment, des rebondissements vont venir agrémenter cette intrigue pour la rendre aussi crédible qu’inattendue !

    C’est un sans-faute pour moi, car on se balade avec aisance dans des décors savamment décrits auprès de personnages relativement attachants, particulièrement Ruby et Virginia (j’avoue que Jocelyn m’a pas mal exaspérée…). L’absence de scènes d’action survitaminées n’empêche pas ce roman de se dévorer, ce qui en fait un thriller psychologique particulièrement addictif !

  • Nourriture livresque 5 octobre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    J’ai bien aimé la lecture de ce thriller domestique.
    Il m’a fallu un certain temps avant d’être vraiment absorbée par l’histoire, mais au final ça a marché pour moi.
    Pas totalement conquise cela dit, mais ce fut une histoire agréable de par la facilité que j’ai eu à la lire. Parce que pour le reste, on ne peut pas dire que l’histoire était très agréable ! Je ne souhaite à personne de rencontrer une telle nanny ! Marrant ; nanny ça rime avec zizanie. ;)

  • lafilleaux1001lectures 15 octobre 2020
    La Nanny - Gilly Macmillan

    Envie d’un thriller psychologique « so british » ! Alors venez par ici !
    .
    Suite au décès de son mari, Jocelyn se voit dans l’obligation de quitter les États-Unis avec sa fille, Ruby, et retourner vivre chez sa mère dans leur vaste propriété de Lake Hall en Angleterre.
    .
    La cohabitation entre la jeune veuve et sa mère ne va pas démarrer sous les meilleurs hospices. Il faut dire que de vieilles rancoeurs animent les deux femmes et vont rendre rapidement l’ambiance familiale très pesante. Et la complicité naissante entre Ruby et sa grand-mère n’y changera rien.
    .
    Mais quand la nanny de Jocelyn, disparue de manière soudaine et mystérieuse durant son enfance, refait surface et réintègre les rangs de la famille, l’ambiance va devenir alors totalement irrespirable…
    .
    Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un thriller psychologique ayant pour décor l’aristocratie anglaise. Tous les ingrédients du genre sont réunis : la demeure anglaise, le savoir-vivre, les secrets de famille, les non-dits de bienséance, les apparences trompeuses et bien sûr quelques cadavres.
    .
    Malgré un début un peu lent à mon goût, on se laisse prendre par cette lecture. On se sent oppressé parfois par certaines situations et on s’interroge sur tous les mystères familiaux disséminés ça et là.
    Pour ce qui est du dénouement, il m’a paru un peu trop rapide et certaines zones d’ombre, que j’aurais aimé éclaircir, persistent.
    .
    En tout cas, après avoir lu ce livre, vous réfléchirez à deux fois avant de recruter votre future nanny !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.