Le silence et la fureur - Natalie Carter, Nicolas d’Estienne d’Orves

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Un lac perdu de l’Ontario, et au milieu, une petite île escarpée où souffle le vent mauvais du soupçon.
Max King, pianiste adulé dans le monde entier, y vit reclus dans sa maison, prisonnier de ses obsessions et de ses cauchemars.
Il y a dix ans, un drame l’a condamné au silence : la moindre note sur le clavier provoque en lui d’effrayantes douleurs.
Pour cet immense artiste, la musique est devenue un bourreau.
Mis à part sa gouvernante, Max King ne voit personne. Ni sa femme Fiona, ni son fils Luke, qui a quitté l’île et que tout le monde surnommait le " petit prince ".
Un futur pianiste de génie, comme son père.
Le retour de Luke résonnera comme un cataclysme sur cette terre maudite.
Et du silence jaillira bientôt la fureur.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Maks 9 février 2019
    Le silence et la fureur - Natalie Carter, Nicolas d’Estienne d’Orves

    "Le silence et la fureur" est un roman avec une ambiance vraiment particulière, apaisant et angoissant en même temps, la phobie du personnage de "Max" envers la musique suite à un traumatisme est vraiment bien travaillée, le rythme a beau être calme, ce personnage impose une tension permanente.

    C’est un roman où il y a 3 narrateurs différents, le musicien, son fils et la femme qui aide Max au quotidien.
    Toujours sur ce rythme faussement calme, jusqu’à se sentir mal à l’aise avec l’intervention d’un des personnages qui va faire basculer le récit dans la peur et la folie. Au niveau de l’intrigue, les auteurs prennent un malin plaisir à multiplier des soupçons sur plusieurs personnages, jusqu’à en suspecter toute l’assemblée, la fin est bien maîtrisée.

    Les décors de cette petite ile canadienne battue par les vents, la pluie et le froid, les falaises, l’eau glaciale et le morne village sont superbement retranscrits et renforcent le suspense ainsi que le sentiment d’étouffement.

    La musique (piano) fait partie intégrante de l’histoire, même sans l’entendre elle est omniprésente, tel un personnage à part entière.
    J’ai vraiment apprécié ma lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.