Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

7 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
9 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Céleste Ibar a quitté Paris et la BRI, où elle avait passé dix ans, après une agression d’une brutalité extrême. Souffrant de séquelles, meurtrie dans sa chair, portant sur son visage défiguré les stigmates d’une violente séquestration, elle rêve de retrouver une vie normale et sereine. A peine arrivée à la PJ de Nantes pour prendre son nouveau poste de capitaine de police, elle est mise au ban car elle a arrêté un homme en flagrant délit de violence maritale sans savoir que c’était un collègue. On l’envoie constater le suicide d’une riche industrielle de la bourgeoisie nantaise, Anne Arnotte. Une affaire qui semblait banale. Mais tout se révèle troublant : des objets qui manquent, la victime violentée et son corps marqué d’une étrange manière. Et sa fortune léguée à un inconnu. Céleste devra imposer sa personnalité particulière, son style acéré qui masque une profonde humanité. Elle déterrera malgré elle des secrets profondément enfouis, qui continuent de hanter les vivants. Et découvrira la part très obscure d’un monde où les apparences règnent, où les apparences tuent.
Source : Les Presses de la Cité

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Nessa Booknlove 20 janvier 2022
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    J’ai pris un grand plaisir à découvrir cette première enquête de Céleste Ibar, une enquêtrice hors norme qui sort des sentiers battus. Lorsqu’elle réintègre la police après une expérience douloureuse à la BRI, elle doit résoudre une enquête assez étrange. Une jeune femme respectable sous tout rapport est retrouvée morte chez elle. Mais plus l’enquêtrice creuse, plus l’affaire devient étrange et le profil d’Anne Arnotte, la défunte, ne correspond pas à l’image qu’elle renvoie. On découvrira petit à petit que les apparences peuvent être trompeuses.

    Dans ce premier opus, on découvre une enquête sur plusieurs voix : Célèste, son collègue Ithri et les différents protagonistes de l’entourage d’Anne Arnotte, elle-même. Quelques chapitres sont dédiés à la défunte, avec sa voix dans le passé, qui permettent de comprendre la personnalité et le passé d’une vie. Selon moi, les chapitres dédiés à Anne aurait du être plus nombreux pour réussir une immersion plus complète dans sa vie. L’intrigue est vraiment bien menée ; les indices apparaissent petit à petit et la résolution de l’histoire se dévoile au fil des pages. Il n’y pas vraiment de grandes surprises à la fin du roman car les indices sont annoncés petit à petit et le tout dernier chapitre, révélateur, ne m’a pas étonnée. Je m’y attendais.
    Mais le fil rouge du roman est bien mené et j’ai adoré découvrir les secrets et mensonges d’une protagoniste hors norme.

    Concernant Célèste, je n’ai malheureusement pas accroché au personnage. J’aurais aimé avoir plus d’informations sur son passé, pour comprendre son présent et son caractère si détaché. Mais si l’auteure prévoit une suite, peut-être découvrirons-nous Célèste un peu mieux. Cela me permettrait, en tant que lectrice, de m’y attacher un peu plus. Elle est assez froide et son attitude, parfois, je l’avoue, un peu détestable. Mais son duo avec Ithri fonctionne à merveille. C’est d’ailleurs un personnage que j’ai adoré suivre pour sa proactivité et son engagement envers l’affaire. J’espère que ce « second rôle » apparaîtra dans les prochains opus.

    Il me tarde de lire les prochaines aventures de Céleste Ibar pour une immersion plus en profondeur dans sa psychologie et son passé. Finalement,en ne nous dévoilant pas tout, l’auteure nous donne envie de lire la suite.

    Un roman policier à découvrir.

  • Emilie Chloé Trigo 19 janvier 2022
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    Comme à chaque réception du site Bepolar, je découvre un.e nouvel.le auteur.e de polar, et je suis conquise.
    Nous suivons ici Céleste Ibar, capitaine de police fraîchement nommée au commissariat de Nantes après 10 ans passés à Paris.
    Alors qu’elle n’est censée, à l’origine, qu’aller constater un suicide, elle se retrouve face à une enquête terriblement troublante : qui était réellement Anne Arnotte, cette riche industrielle que tout le monde adule ?
    Dans ce récit mené tambour battant, les personnages se croisent, se mêlent, chacun semblant cacher aux autres des secrets inavouables.
    Les chapitres sont courts et portent tous le nom d’un personnage, permettant de suivre l’évolution de l’enquête selon le point de vue de celui-ci.
    Secrets de famille, souvenirs de jeunesse, amitiés oubliées, violences sexuelles et conjugales… certaines scènes sont crues et peuvent mettre mal à l’aise, mais pour les amoureux des thrillers noirs, alors vous serez servis !
    Pour ma part j’ai adoré !

  • Wismag 18 janvier 2022
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    J’ai commencé cette lecture assez enthousiaste car le 4ème de couverture me semblait très alléchant. Malheureusement, j’ai vite déchanté.

    Plusieurs choses ne vont pas dans ce roman.

    Commençons par le prologue : il est intense et je me suis dit aussitôt que si la suite était du même niveau, j’allais passer un bon moment avec un page-turner. Mais cela n’a pas été le cas et j’y reviendrais plus loin. Surtout ce qui m’a embêtée, c’est que ce qui se passe dans ce prologue n’est réutilisé nulle part par la suite. C’est comme si on cachait une arme dans un tiroir dès les premières lignes : je m’attends forcément à se que l’arme serve. Alors on se doute bien ( ou pas ) que cela concerne Céleste ( qui n’est pas citée dans le prologue), mais j’aurais aimé que l’auteure y revienne pour donner plus d’explications, mettre en lumière certains questionnements. Si ce qui est relaté page 401 avec les découvertes d’Ithri sur Céleste est la seule explication que nous aurons, je trouve cela un peu maigre. Ou alors cela sera peut être développé dans un autre tome ?
    En tout cas, première déception.

    Deuxième problématique : l’histoire en elle-même et surtout l’enquête est cousue de fil blanc. Le coupable est trop coupable. Les indices qui nous mènent à lui sont trop faciles à trouver. Le suicide qui n’en est pas un, la manipulation des diverses preuves, je n’y crois pas une seconde. J’ai tout de suite compris où l’auteur voulait me mener et cela a gâché ma lecture.

    Ce qui m’a fait continuer ma lecture c’est que je devais donner mon avis car c’était un partenariat, mais aussi le fait que j’étais en vacances et que j’avais du temps, à perdre.

    D’autres points gênants : le nombre élevé de personnages et les chapitres, pour certains ultra courts, souvent pour ne rien faire avancer à l’intrigue, ont aussi été extrêmement pénibles et ont failli me faire arrêter plusieurs fois la lecture de ce roman. La plupart des personnages sont peu développés, je me suis même demandée ce qu’ils faisaient là et leur utilité.

    Les autres, un peu plus développés, passent leur temps à pleurer ou sont une caricature de mecs testosteronés donc hyper violents dans leurs actions, leurs pensées, leur langage et leurs rapports aux femmes. Alors je ne me voile pas la face, des mecs comme cela existent bien mais je trouve que c’est quand même poussé à l’extrême.

    Le roman est plutôt lent, avec de longues descriptions des lieux où vont les enquêteurs, où habitent les protagonistes, leurs décorations, les états d’âme des personnages… Ce qui n’apporte pas grand chose à l’intrigue.
    Prenons par exemple les chapitres où il est question du psychiatre qui a traité la victime quand elle était adolescente. Il y a 3 chapitres le concernant et les 3/4 de ces chapitres très courts se concentrent sur ce qu’il mange au petit déjeuner. Et alors qu’il est en vacances dans la région où a eu lieu le meurtre, il attend d’être rentré chez lui pour téléphoner à la police suisse pour qu’elle contacte la police française pour expliquer pourquoi il s’était occupé de la victime. Cela aurait pu être résolu dans un grand chapitre unique ou à la rigueur dans deux petits. C’est un exemple parmi tant d’autres de chapitres qui, à mon avis, ne servent à rien, sinon remplir plus de pages.

    Vous aurez compris que ce roman m’a vraiment déçue. Et c’est bien dommage car Céleste me plaisait bien, son passé bien que juste évoqué pouvait amener à plein de choses, sa vie personnelle aussi.
    Mais je ne suis vraiment pas sûre de lire la suite, si suite il y a.

  • la_tete_dans_mes_livres 5 janvier 2022
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    LES BEAUX MENSONGES – CÉLINE DE ROANY – UNE AUTEURE A SUIVRE, UN THRILLER PARFAIT.

    Céleste Ibar, ancienne de la BRI devient capitaine de la PJ de Nantes après une agression très brutale. Elle est chargée de l’enquête sur la mort d’une riche femme d’affaire. Les apparences disent que c’est un suicide, mais ce n’est pas aussi simple. Anne Arnotte a enfoui son passé sous ses airs très respectables…

    J’ai tout de suite été séduite par le personnage de Céleste. On peut dire que quand elle fait son entrée avec sa cicatrice au visage, elle ne cadre pas vraiment dans le décor. C’est une femme qui a su se battre pour s’en sortir lors de son agression, elle se relève toujours. La personnalité de Céleste me rend admirative ! Ensuite, j’ai été intriguée par la victime, c’est trop lisse pour être parfait. Je voulais connaitre ses secrets.

    Au fil des pages, on découvre que chaque protagoniste de l’entourage d’Anne apporte son lot d’interrogations. A cela, s’ajoute Ithri qui mène l’enquête avec Céleste et je dois dire que le duo fonctionne très bien.

    Honnêtement, je n’ai pas vu passer le temps en compagnie de cette lecture. L’enquête est rondement bien menée, on ne s’ennuie pas, c’est très bien ficelé et c’est efficace. L’auteure a su merveilleusement bien me captiver. Ce livre est parfait !

    Je vous le conseille !! Pour moi, c’était un livre de la rentrée littéraire à découvrir. Vous ne pourrez pas passer à côté du talent de Céline De Roany. C’est une auteure à suivre. Bref, j’ai adoré. Un thriller prenant, mené habillement,au côté d’une enquêtrice au charisme redoutable.

  • kris_k 29 octobre 2021
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    C’est dans le cadre de la masse critique mauvais genre de Babelio que j’ai eu la chance de découvrir ce livre.

    Ici on retrouve pour la première fois Céleste Ibar, qui après une agression à la BRI reprend du service à la PJ de Nantes. À la suite d’un début difficile, elle va se retrouver sur l’affaire d’une riche industrielle, Anne Arnotte qui est retrouvée morte chez elle. A première vue tout indique un suicide mais Céleste ne laisse rien au hasard et penche peut-être pour un meurtre. Ensemble avec son collègue Ithri ils vont enquêter sur cette mort étrange.

    Un livre que j’ai bien aimé lire dans l’ensemble, avec une histoire plutôt bien construite et une intrigue bien menée. Des personnages qu’on découvre au fil des pages. Je dois quand-même vous prévenir qu’il y en a beaucoup. Si vous êtes comme moi, vite débordé par le trop de personnages, je vous conseille de prendre des notes, on s’y retrouve plus facilement.
    J’ai beaucoup aimé Céleste même si je n’ai pas été spécialement touché par les personnages, peut-être justement parce qu’ils étaient fort nombreux, mais voilà c’est ne fut pas un problème parce que finalement je me suis laissée mener par cette enquête qui m’a intrigué et dont je n’aurai pas deviné la fin.

    En conclusion, un très bon roman policier très bien ficelé ou l’on découvre pour la première fois Céleste Ibar et j’imagine qu’il y aura une suite. Une série donc à suivre et pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu, un livre à découvrir !

  • jeanmid 16 octobre 2021
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    Lu il y a quelques années sous un autre titre dans le cadre d’un jury littéraire , c’est avec plaisir que j’ai à nouveau plongé dans cette histoire brillamment construite qui se déroule à Nantes et sans ses environs.

    Tout démarre avec le suicide d’une riche entrepreneuse et notable de la région, Anne Arnotte , dont la mort paraît suspecte aux yeux des enquêteurs chargés de l’enquête , en l’occurrence la capitaine Céleste Ibar et son collègue Ithri Maksen. Deux profils fort différents mais unis pour résoudre cette enquête complexe aux multiples rebondissements. Une ancienne de la BRI parisienne marquée dans sa chair et un flic qui ressemble à une gravure de mode. Ils vont devoir découvrir qui se cache vraiment derrière l’image de bienveillance et de noblesse d’âme dont témoignent tous les amis ou les personnes ayant côtoyé de près ou de loin la défunte.

    Un roman qui porte au premier plan la voix féminine à travers ces personnages de premiers plans. Des personnages au destin tourmenté qu’ils portent l’uniforme de la police, celui d’une femme soumise , de pouvoir ou d’une amie en plein doute. Des protagonistes qui n’ont rien de lisse et qui ont la force de caractère d’une Céleste Ibar, une survivante qui combat les mauvais souvenirs en montrant une ténacité sans faille et un caractère d’acier quelles que soient les circonstances. L’écriture, enlevée, ne laisse que peu de place aux temps morts dont ne disposent d’ailleurs pas les enquêteurs compte tenu de l’emballement médiatique et la pression de la hiérarchie judiciaire. C’est aussi ce qui fait la force de ce roman aux personnages bien fouillés dont on s’attache sans aucun mal.

    Ravi que l’auteure ait pu être signée par un grand nom de l’édition française et bravo à ces petites maisons qui ont le mérite de faire confiance à des auteurs moins connus et de leur ouvrir les portes du succès .

  • Hedwige 7 octobre 2021
    Les beaux mensonges : Une enquête de Céleste Ibar - Céline de Roany

    Céleste Ibar est sortie de l’enfer marquée par deux balafres au visage et de multiples blessures à l’âme. Intégrée dans la police de Nantes, elle est boudée par sa nouvelle équipe parce qu’ayant pris un de ses enquêteurs en flagrant délit de violence conjugale, elle refuse d’étouffer l’affaire. Par rétorsion, son chef l’envoie constater le suicide d’une riche bourgeoise, Anne Arnotte, avec, pour la seconder, Ithri, jeune policier aux allures nonchalantes mais génie des écrans.
    Très vite, Céleste écarte la thèse du suicide et en effet l’autopsie révèle une bien sombre et triste histoire cachée sous les riches vêtements, la distinction et la générosité de celle que tous disent sainte. Une histoire où un étrange testament sème la confusion et où les mensonges ne sont beaux que de protéger les belles réputations

    Superbement écrit et construit, ce livre frappe par son sérieux, son humanisme et sa tristesse en bruit de fond.
    L’intrigue se déploie autour de deux figures que tout oppose :
    - Anne, la seule qui parle en je, camoufle et maquille ses blessures. Elle est le trou noir de ce roman vers lequel convergent aussi bien la bonté des femmes que les plus vils instincts des hommes
    - Céleste, que les épreuves ont dépouillée de tout ego, expose et assume son visage balafré. Elle est, en quelque sorte, le trou blanc de ce livre puisque sa gravité tient les autres à une distance qui impose le respect, mais entrave tout élan de sympathie

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.