Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

November Road - Lou Berney

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

21 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Sur une route perdue de l’Ouest américain, un homme roule à tombeau ouvert.
Cet homme, c’est Frank Guidry. À ses trousses, un tueur à gages mandaté par le mafieux Carlos Marcello, qui veut se débarrasser d’un témoin indésirable dans le crime du siècle : l’assassinat de JFK.
Guidry sait que la première règle, quand on est en cavale, est de ne pas s’arrêter. Et que la seconde est de ne compter que sur soi-même. Pourtant, lorsqu’il aperçoit, au bord de la route, une femme avec une voiture en panne, deux petites filles et un chien sur la banquette arrière, il y voit une proie facile. Et la couverture qui lui permettra de leurrer l’homme qui le traque.
Alors, Guidry prend le risque.
Il s’arrête.

Vos #AvisPolar

  • jeanmid 2 février 2019
    November Road - Lou Berney

    « November Road » est le premier roman de l’auteur américain traduit en français .
    Il nous plonge à l’automne 1963 , plus précisant en novembre , où le 22 , à Dallas , le président John F Kennedy , est assassiné . Cette date résonne comme un déclic pour deux personnages principaux : Frank Guidry et Charlotte Roy .
    Frank fait partie de la mafia de la Nouvelle Orléans dirigée par un certain Carlos Marcello . L’auteur fait sien la théorie selon laquelle la mafia est le commanditaire de l’assassinat du Président et Frank est chargée par Séraphine , le bras droit du boss , de nettoyer toutes les traces - et notamment sa voiture - que le tireur d’élite - véritable meurtrier de John Kennedy - a laissé derrière lui . Mais Frank va vite comprendre que Marcello souhaite également effacer toutes les pistes compromettantes qui pourraient permettre de remonter jusqu’à lui y compris ceux en charge du nettoyage …Il n’a donc plus qu’une solution : mettre les voiles au plus tôt et tenter de se mettre à l’abri chez un vieil « ami » basé à Las Vegas .
    Sur sa route il va croiser le chemin d’une jeune femme , Charlotte , et ses deux filles Rosemary et Joan . Charlotte vient d’avoir un accident et sa voiture est immobilisée pour (grosses ) réparations . Elle a décidé de quitter sa petite ville , Woodrow, Oklahoma , sa petite vie ordinaire et ennuyeuse, son mari alcoolique afin de tenter une nouvelle aventure sur la Côte Ouest , en Californie où vit sa tante Marguerite . Pour Frank la rencontre avec Charlotte et ses files représente une opportunité inespérée de passer inaperçu plus facilement et de semer les tueurs qu’inévitablement Séraphine va lancer à ses trousses , notamment le pire d’entre eux , un certain Barone ..

    Lou Berney nous embarque donc pour un road trip fascinant et émouvant , d’Est en Ouest , de la Louisiane , à travers l’Oklahoma , le Texas , le Nouveau Mexique jusqu’à Las Vegas . Deux destins qui se croisent pour le meilleur et surtout pour le pire . L’écriture , fluide , happe totalement le lecteur qui suit avec angoisse la fuite en avant des deux protagonistes . Mélangeant pour plus de réalisme véritables personnages historiques et d’autres de fiction , le récit gagne encore en intensité dramatique en se transformant en véritable course poursuite haletante entre Frank et le tueur après lui
    S’installe alors un suspens haletant qui ne laisse aucun répit au lecteur , anxieux mais impatient de connaitre le dénouement final .
    Merci à BePolar et Harper Collins pour cet envoi.

  • maud 3 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Un livre qui nous plonge dans les États-Unis en 1963, et l’événement qui va faire basculer la vie de Franck Guidry ! Bon Guidry n’est pas un enfant de cœur, il travaille pour Marcello chef de la pègre. Quand le président Kennedy est assassiné et que tout ceux qui y ont été mêlés de près ou de loin sont retrouvés mort Franck comprend que ce sera peut-être bientôt son tour.
    Il décide alors de partir vers l’ouest mais Marcello ne le laissera pas partir comme ça et va mettre sur sa route le tueur le plus impitoyable qui soit, Barone. S’en suit une course poursuite où Franck ne pourra faire confiance qu’à lui-même.
    Alors quand Franck croise la route de Charlotte et de ses 2 filles, il se dit que ça peut être la solution pour passer inaperçu !
    Un road trip prenant, palpitant, qui nous fait voyager à travers les États-Unis des années 60. L’auteur traite également de plusieurs sujets important comme le racisme ou la condition de la femme avec le personnage de Charlotte que j’ai beaucoup aimé.
    J’ai aimé comment l’auteur à partir d’un évènement à réussi à bâtir un véritable scénario en mêlant réalité et imaginaire. Les différents narrateurs apportent beaucoup au récit, on apprend beaucoup sur chacun des personnages, leur passé, leurs sentiments…
    Un livre que j’ai dévoré malgré un passage un peu long vers la fin mais je devais être trop impatiente de savoir comment ça allait finir ! D’ailleurs j’ai beaucoup aimé la fin !!

  • Ivredelivres59 4 février 2019
    November Road - Lou Berney

    A peine reçu, déjà dévoré. Ce livre est un vrai page Turner et il m’était difficile voire impossible de le lâcher.
    Pas besoin de meurtres affreux, de gore, d’explosion de sang ici. Juste des personnages attachants et un road trip envoûtant.
    On découvre tout d’abord Guidry, qui travaille pour un gros mafieux, Carlos.
    On suit ensuite Charlotte, maman de deux petites filles, épouse blasée de sa vie quotidienne qui ne la satisfait plus tant au plan personnel avec son époux alcoolique qu’au plan professionnel. Elle travaille pour un photographe ne lui laissant pas libre court à sa créativité.
    Lassée de tout cela, sur un coup de tête, elle plie bagages et emmène ses filles et son fidèle compagnon à quatre pattes pour une destination inconnue qu’elle choisira en temps voulu.

    En parallèle a lieu l’assassinat de JF Kennedy à Dallas, et Guidry impliqué à son insu, sent le vent tourner et décide de s’enfuir.
    Sa cavale l’amènera sur les traces de Charlotte et de sa famille et de profonds liens se lieront entre eux.

    Ce livre est une superbe découverte, un road trip passionnant et addictif. L’écriture est rythmée, sans aucune longueur. Le jeu du chat et de la souris entre Guidry et ses poursuivants est captivant.
    On est ici pas face à du polar mais on slalome entre plusieurs genres. Il y a même une touche de romance qui fait beaucoup de bien dans cette lecture. Tout est bien dosé ce qui rend une lecture passionnante.

    J’ai voyagé avec l’ensemble des personnages à travers les différents états d’Amerique. Je m’y suis presque crue.Que du bonheur.
    Comme Guidry ne pouvant se permettre une seule minute de repos, un seul moment de répit, j’ai avalé les chapitres à une vitesse folle.
    Véritable chasse à l’homme ce roman m’a captivé du début à la fin.

  • Happy Manda Passions 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Réalisme à couper le souffle, roman noir pétrifiant. L’écriture de Lou Berney est fabuleuse.

    Malgré un début de lecture un peu chaotique qui m’a mis le doute, j’ai été totalement sidérée par la suite.

    1963, Etats Unis, le président Kennedy vient d’être assassiné, l’amérique est dans une sidération totale. Une organisation mafieuse dirigée d’une main de maitre par Carlos fait la loi. Franck Guitry mouillé dans cet assassinat en sait vraimenet trop il devient l’homme a abattre. La baronne est lancée à ses trousses. Franck s’invente une autre vie sur la route 66 avec Charlotte et ses deux petites filles. La route de la rédemption, du "tout est encore possible". En sortiront ils vivants ? Leur quête de liberté a t’elle une issue heureuse et surtout possible ?

    Des personnages extraordinaires qui vous surprennent de chapitre en chapiture. Malgré leur manque d’empathie vous allez vous attacher à chacun d’entre eux.

    Ce n’est pas une course poursuite effrenée, l’auteur prend tout son temps vous allez savourer votre lecture, vous imaginer à bord d’une voiture sur la route 66, sentir la chaleur du desert, le vent de liberté.

    Roman choral sur les pensées des différents protagonistes.

    J’avais l’impression d’être téléportée en 1963, Je n’avais jamais lu un roman noir dans une atmosphère qui parait pourtant si douce à la fois.

    Le choix du road trip est parfait, la route 66 devient la route de la seconde chance. La romance inattendue donne un bel équilibre à l’ensemble.

    C’est avec finesse que Lou Berney utilise la théorie du complot autour de l’assassinat de Kennedy. Ce thriller est envoutant. Une texture riche, des personnages élégamment travaillés, l’auteur écrit bien avec beaucoup d’authenticité. Une très bonne lecture qui mêle plusieurs genres littéraires qui plaira à beaucoup.

    https://happymandapassions.blogspot.com/2019/02/november-road-lou-berney.html

  • Valérie 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Très très bon polar !!!
    J’ai totalement adhéré.
    Les deux héros sont humains,accessibles...lui le "méchant " avec un coeur gros comme ça !!! Et elle femme courage en avance sur son temps....
    On a envie de voyager avec eux...de découvrir cette légendaire Route 66...
    Ce que j’ai particulièrement apprécié aussi c’est que tout en restant un excellent polar on pourrait presque aussi ranger ce roman dans la catégorie romantique !!!
    Une fin triste...préparez vos mouchoirs...

  • Hanae part en livre 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Nous plongeons ici dans une folle histoire. Un véritable Road Trip aux allures de Scarface qui nous amène dans une course poursuite à travers les États-unis. L’Amérique en 1963, à la Nouvelle-Orléans ou Frank Guidry, bel homme d’une trentaine d’année y a ses habitudes, ses restaurants, ses clubs mais aussi ses filles. Guidry est en somme un beau parleur, un inconditionnel charmeur qui travail pour Carlos Marcello, un gros de la mafia. Tout est alors très simple pour Frank. Il jouit d’une vie qu’il maîtrise jusqu’au jour où un événement tragique plonge l’Amérique dans une angoisse et une tristesse inqualifiable. Le président de l’époque, John Fitzgerald Kennedy est assassiné. Une balle se loge derrière sa tête. L’Amérique est sous le choc. Nous sommes alors en Novembre 1963. Qui se cache derrière ce terrible meurtre ? Lee Harvay Oswald ? Non d’après Guidry ce dernier n’aurait jamais pu tirer un coup pareil. Un autre homme de Carlos peut-être ?
    La procédure habituelle dans les assassinats commandités par Carlos est de prévoir une voiture. Non loin du lieu du crime pour que le tueur puisse y accéder facilement pour la déplacer plus loin. Un autre homme est relayé à la récupérer pour ensuite la jeter dans le lac. Guidry était à lors en charge de foutre cette bagnole à l’eau. Mais voilà que cette voiture, une Cadillac est la seule preuve qui relie Frank à l’assassinat du président. Guidry, homme intelligent comprend vite le stratège et se voit fuir la Nouvelle-Orléans pour tenter de rester en vie. Carlos ne voyant pas cela d’un très bon œil décide de balancer ses hommes sur les traces de Guidry.

    Un autre personnage tout aussi fascinant et très important est Charlotte, qui évolue dans les premières parties du roman en parallèle de Frank Guidry.

    Charlotte est également une jeune trentenaire, jolie femme mariée à un homme depuis une décennie. Elle est le clichée d’une mère au foyer dans les années 60. Maman depuis déjà longtemps de deux petites filles Joan et Rosemary. Charlotte est une femme à tout faire, s’occupant de la maison, de l’éducation de ses enfants mais aussi de son mari, alcoolique. Elle rêve d’émancipation, elle aspire à une vie qu’elle a choisie, une vie loin de cette maison, loin de cette prison. Par un beau dimanche, sa belle famille vient déjeuner chez eux. À table, Charlotte se sent seule, incomprise et surtout pas elle même. Elle rêve de théâtre, de comédie mais elle ne récolte que les bassesses de sa belle famille qui voit Charlotte comme la simple femme de son mari. La scène qui va suivre est majeur car c’est le déclencheur idéal dont Charlotte a besoin. Elle rassemble ses affaires, celles des filles, le strict minimum suffit, sans oublier le chien, prend la voiture est disparaît direction Los Angeles ou Charlotte souhaite y refaire sa vie. Peut importe des quand dira t-on, des non-dits. Charlotte pense a elle, pense a ses filles. Malgré certains doutes, plus rien de peut l’arrêter.

    Deuxième partie d’un roman. Frank Guidry rencontre Charlotte et ses filles dans une petites villes. Celui-ci y voit la proie idéale pour camoufler sa cavale. Un homme, une femme, deux enfants et un chien. La famille parfaite loin de l’homme solitaire que tout le monde recherche mort ou vif. Charlotte et Franck vont se rencontrer, se parler mais aussi se charmer. Une histoire ambiguë. Y a t-il un amour naissant ? ou simplement une simulation de Frank pour rester en vie et quitter ce pays au plus vite ?

    Lou Berney ne s’attarde pas dans ce jeu là et c’est une excellente chose. Nous sommes ici dans un véritable polar. L’essence même du roman est ailleurs. D’une écriture magnétique et extrêmement bien maîtrisée, Lou Berney a réussi avec brio à enchevêtrer deux histoires complètement différentes pour nous révéler une fin, loin de tous nos soupçons. C’est un roman exaltant à la limite de l’angoisse. À LIRE ABSOLUMENT

  • lireencore93420 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Le président KENNEDY viens d’être assassinée, Franck GUIDRY, petit voyou a la petite semelle du mafieux Carlos, sent qu’il as des responsabilités dans ce drame, depuis qu’il sait qu’il est sa proie, il ne peut que mourir.
    Donc nous suivons une course poursuite entre GUIDRY et le tueur à gage de Carlos, sur sa route, il va croiser Charlotte et ses deux petites filles, seront -elles une aubaine pour lui ? Une sorte de laisser passer, ou d’autres problèmes plus importants ?
    J’ai beaucoup aimer cette plongée dans l’époque de KENNEDY et l’univers des mafieux et tueurs a gages, mais il y a autre chose, un petit plus, Charlotte qui décide de tout quitter pour avoir une nouvelle vie avec ses petites filles.
    Ca donne de l’émotion au récit, la thématique est effectivement très dense en actions et divers rebondissements, on ne peut pas en lâcher une miette, on s’attends pas a ce genre de fin, qui est vraisemblablement tournée vers l’avenir.
    Merci a BEPOLAR et les éditions HARPER COLLINS NOIR pour l’envois de ce livre

  • Polars urbains 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Un tueur témoin d’un des événements les plus mystérieux du siècle dernier (l’assassinat de JFK, pas moins) fuyant son mafieux de patron, une jeune femme lassée de son alcoolique de mari partie sur la route avec ses enfants et un chien épileptique, deux histoires parallèles qui finissent par se rejoindre. Ce qui nous donne tous les éléments du genre : des espaces à perte de vue et souvent déserts, des miles avalés par des voitures puissantes mais plus très jeunes et les traditionnels et inévitables stations-service, motels, snack-bars et autres « diners ». Et bien sur, tous ces gens vont vers l’ouest (Californie et Vegas) puisque, depuis les pionniers et la conquête, tous ceux qui fuient ou cherchent autre chose se dirigent vers le soleil couchant.
    Pas mal de péripéties donc dans November Road, c’est la loi du genre, et du suspense puisque tout le roman se limite à une seule question : Franck Guidry et Charlotte échapperont-ils à leurs poursuivants, des tueurs pour l’un, un mari blessé et son avocat pour l’autre.
    November Road, synthèse du road-movie (comment dit-on pour les livres, un road-novel ?) et du récit de gangsters est présenté par l’éditeur comme « un road-trip envoûtant et inclassable ». C’est peut-être un peu exagéré : envoûtant certes car les personnages sont bien typés et crédibles et l’histoire est prenante. Inclassable, pas vraiment. C’est un roman finalement très cinématographique (je peste souvent contre ces livres qui ressemblent de plus en plus à des scénarios) dans lequel la fuite désespérée de Frank Guidry fait immanquablement penser à « Guet-apens » (The Getaway) de Sam Pekimpah, et l’histoire de Charlotte et de ses deux filles tentant d’échapper à une vie monotone à « Thelma et Louise ».
    Pas vraiment un polar, un peu un thriller quand même, November Road est quand même un assez bon roman d’aventures, à classer dans la longue liste des romans de la route américains.

  • Polars urbains 5 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Bien vu et bien dit !

  • Mes évasions livresques 6 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Lou Berney nous livre avec ce nouveau roman un road trip haletant.
    Tout commence en novembre 1963 lors de l’assassinat de JFK, Franck Guidry, en sait trop. Le mafieux, Carlos Marcello, décide d’éliminer ce témoin gênant et envoie à ses trousses un tueur à gages, Barone.
    La route de Guidry va croiser celle de Charlotte, fuyant un mariage et une vie qui l’ennuient avec ses deux filles. Pour lui, c’est l’occasion de traverser le pays avec une couverture qui distancera son traqueur.

    Ce roman fut une excellente lecture pour moi, un véritable page turner, notamment grâce à une plume addictive et très cinématographique ainsi que grâce aux trois personnages principaux.
    Le personnage de Franck Guidry est parfait dans la peau de l’homme traqué qui fera tout pour sauver sa vie.
    Barone, un tueur à gages implacable, une véritable machine à tuer, dont une blessure montrera les fêlures de la carapace.
    Et enfin Charlotte, la femme en détresse, la proie facile, qui se révèlera plus futée que les apparences le montrent...
    Les personnages secondaires ne sont pas en reste avec des personnalités marquantes.

    On se laisse vite entraîner par ce road-trip dans l’Ouest Américain dépaysant et haletant. Un roman utilisant tous les codes du roman noir, avec ce qu’il faut comme péripéties en laissant la part belle aux personnages et à leurs émotions.

    Une excellente évasion livresque :)

  • L’atelier de Litote 6 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Lancez-vous dans un road trip noir aux côtés de Charlotte et ses deux fillettes sans oublier leur chien et Franck Guitry qui tente désespéramment d’échapper à un contrat sur sa tête par le mafieux Carlos Marcello. On va suivre cette équipée sauvage dans le grand ouest américain de la Nouvelle Orléans à la Californie en passant par les lumières de Las Vegas au rythme tantôt lent et syncopés du Jazz . Dans ce thriller il y a un troisième personnage et pas des moindres, le tueur à gage qui est là pour tuer. 1963, JFK vient d’être assassiné, ça c’est le côté historique et tout tourne autour de ce drame, qui est derrière ce geste ? L’auteur nous emporte dans une fiction montée à partir de ce fait réel. Il semble bien que Franck soit devenu un témoin bien malgré lui du crime du siècle. Carlo Marcello tien à faire le ménage et c’est ainsi que débute une longue traque ou la proie déploie des trésors d’intelligence afin d’échapper au chasseur Paul Barone dont la réputation est qu’il ne lâche jamais rien.
    Dès la rencontre de Charlotte et de Franck, on sent que l’intrigue prend un nouveau tournant, plutôt surprenant puisque les sentiments vont naître et c’est toujours superbe d’être là en témoin d’un amour balbutiant. Tous les éléments du road trip sont là, à la Thelma et Louise, même si l’on sait qu’en général cette errance ce termine mal. J’ai aimé les nombreuses références au Magicien d’Oz et à son chemin de briques jaunes.
    Le rythme du roman est souvent lent mais il y a de belles accélérations lorsque la situation se corse ce qui ne manque pas d’arrivée tout au long des miles parcourus. Petit à petit l’ambiance change et se charge en éléments dramatiques, une course poursuite dont personne ne ressortira indemne, surtout pas le lecteur qui est happé dans ce tourbillon. Cette chasse à l’homme est équilibrée par les moments de douceur et de tendresse passés aux côtés de Charlotte, on peut presque y voir apparaître un élément rédempteur pour Franck même si nous sommes dans un roman noir, il n’est interdit de rêver. J’ai pris un grand plaisir à ma lecture, je suis restée sous le charme de Franck et j’ai apprécié les multiples retournements de situation ainsi que l’épilogue inattendu. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/02/06/37079797.html

  • Root 6 février 2019
    November Road - Lou Berney

    À La Nouvelle-Orléans, Franck Guidry est en place. Baigné par le jazz et les paillettes du Vieux Carré qui ont depuis longtemps perdu de leur superbe, Franck est au service de Carlos Marcello, un des parrains locaux. Lorsqu’il prend conscience, après une mission qu’il pensait sans grande importance, qu’on l’a mêlé à son insu à l’assassinat de Kennedy, Franck panique doublement. Connaissant les méthodes de Carlos, aucun témoin, de près ou de loin, n’aura la vie sauve. Mais Carlos a le bras long et des « antennes » dans toutes les villes. Fuir ne suffira pas. Dans un premier temps, c’est toutefois la seule solution. Talonné par Barone, le pire sbire du boss, Franck va devoir faire marcher ses propres relations. Mais qui est prêt à trahir Carlos Marcello ?

    Mue par le besoin d’épargner à ses deux petites filles l’avenir tout tracé qu’elle ne leur souhaite pas, Charlotte, elle, a plié bagage et planté son alcoolique d’époux en Oklahoma. Au détour d’un motel de Santa Maria, Nouveau-Mexique, les deux fugitifs vont se croiser. Entre Franck et la jeune femme, l’attirance est indéniable. Tous deux marchent sur des œufs (ne pas trop en dire, ne pas trop en faire…) mais dans leur solitude, ils décident de poursuivre la route ensemble…

    Mais quel bouquin ! Je ne crois pas avoir pu reprendre mon souffle avant de l’avoir refermé. Après avoir planté un décor duquel on perçoit les odeurs et la musique, Lou Berney envoie son héros au casse-pipe. Charmeur et sûr de lui, avec son élégance de voyou, Franck Guidry a du chien – le genre de personnage auquel je ne résiste pas. Allez savoir pourquoi, je me le suis imaginé sous les traits de Justin Theroux, option « yeux bleus ». Enfin bref. Il en faut du chien pour porter une fiction inspirée d’un des plus grands crimes de l’Histoire ! La tension monte sans attendre et les chapitres se succèdent exactement quand il faut. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’auteur a le sens du noir. Il règne une ambiance étrange dans ce roman, un sentiment de fatalité, d’impuissance et pourtant, le suspense demeure intact jusqu’à la fin. On prend la route sans savoir où elle nous mènera, dès les premières lignes, on signe. On ne peut se permettre de s’arrêter ne serait-ce qu’une minute car au propre comme au figuré – en la personne de Charlotte – des vies sont en jeu. En cavale avec les personnages, on plonge dans ce récit très cinématographique taillé au millimètre, en prenant le temps de s’interroger sur la valeur d’un homme et le rôle que chacun joue dans sa propre vie. November Road est un roman brillant (le premier de Lou Berney publié en France, j’attends les autres avec impatience), écrit avec classe, qui m’a rappelé, jusqu’à son dénouement, pourquoi j’aime la littérature américaine.

    ♫ When your rooster crows at the break a dawn
    Look out your window and I’ll be gone
    You’re the reason I’m trav’lin’ on
    Don’t think twice, it’s all right… ♫*

    *Don’t Think Twice, It’s Alright, Bob Dylan

  • Djustinee 7 février 2019
    November Road - Lou Berney

    1963, le président Kennedy est assassiné. Franck Guidry est impliqué puisque c’est lui qui a fourni le véhicule au meurtrier. L’histoire pourrait s’arrêter là mais son patron , le mafieux Carlos Marcelo, décide d’envoyer son homme de main éliminer Franck, témoin gênant.
    Franck l’a senti venir et décide de fuir. C’est une vraie chasse à l’homme qui est lancée et l’homme de main de Carlos est prêt à tout.
    Sur la route, Franck tombe sur Charlotte, ses deux filles et leur chien qui ne peuvent malheureusement pas continuer leur route vu que leur voiture, tombée en panne, n’est plus réparable. Charlotte a quitté son mari, alcoolique, et décide de traverser l’Amérique pour entamer une nouvelle vie.
    Pour Franck, cette rencontre est véritablement du pain béni ; Charlotte et ses filles lui assurent la couverture du parfait père de famille.
    Sans avoir lu le résumé toujours, j’ai cru qu’on rentrait dans une énième théorie sur la mort de JFK mais loin de là... C’est juste le point de départ de ce roman. Le point de départ donc de la chasse à l’homme menée contre Franck.
    Ce polar se lit facilement, les pages se tournent à toute vitesse tant le suspense est prenant. C’est fluide et le bouquin est bien tourné.
    Je ne m’attendais pas à la fin, c’était une surprise !

  • laplumedelulu 9 février 2019
    November Road - Lou Berney

    22 novembre 1963, le jour où JOHN FITZGERALD KENNEDY EST MORT ABATTU à DALLAS. la face de l’Amérique va en être toute changée, et la vie de Franck Guidry également, quand tu as des tueurs à tes trousses,
    mon bonhomme, et qu’il en va de ta survie, ben tu fonces, tu ne t’arrêtes pas pour faire le joli coeur, sauf si éventuellement, cela peut servir tes plans et donner l’illusion à tes poursuivants que tu les as semés. FALLAIT PAS t’arrêter FRANCK. Fallait enquiller la route et la quatrième vitesse. mais bon, tu l’as prise autrement la route, tu t’es arrêté, tu as fait la connaissance de Charlotte et de ses deux filles et de Lucky leur chien.
    Peut être que quand on veut aller trop vite, on ne réfléchit pas assez, comment le pourrait-on quand il y a un limier sur tes traces ?
    Un road trip émouvant, où on en prend plein les mirettes, on voyage, on se serre les coudes, on est happé par cette histoire, attrape moi si tu peux, ou si tu l’oses.
    Un polar qui se lit très bien et que j’ai vraiment aimé.

  • Ophé Lit 26 février 2019
    November Road - Lou Berney

    Chronique d’un roadtrip initiatique

    Alors que Kennedy vient d’être assassiné, la mafia s’affole. Guidry doit fuir, il est un témoin gênant. Charlotte, quant à elle, veut fuir sa triste existence. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer… Et Pourtant.

    Si les intrications mafieuses m’ont un peu perdue au début du roman, je me suis, ensuite, laissée rapidement transporter dans ce roadtrip qui m’a fait voyager dans l’ouest américain. Lou Berney nous embarque par sa plume vive, aux accents poétiques, tout en saupoudrant son récit de pointes d’humour et de petites phrases percutantes.

    Si l’histoire en elle-même est assez classique, un mafieux qui s’entiche d’une demoiselle en détresse, le contexte dans lequel l’auteur a choisi de placer son roman est passionnant : L’assassinat de Kennedy. Une autre hypothèse sur les commanditaires de sa mort mais aussi le traumatisme de sa disparition pour le peuple américain. L’auteur illustre d’ailleurs parfaitement le charisme de l’ancien Président et l’espoir placé en lui par les minorités de son pays (les noirs, les femmes, les jeunes…)

    Ses idées, contestées par ses opposants, sont évoquées en fil rouge tout au long de l’intrigue et Lou Berney nous décrit une Amérique puritaine mais en pleine révolution sociale.

    Outre ces aspects, ce roadtrip a également une portée initiatique : les gens peuvent-ils réellement changer ? Qu’est-ce qu’engendrent nos choix ?

    Sont également évoqués des sujets tels que la confiance, l’amitié, le respect de la parole donnée…

    Lou Berney nous livre des personnages complexes dans leurs interrogations, attachants, puissants. Et si certains peuvent, initialement, générer une certaine aversion chez le lecteur, la tendance s’inverse au cours de la lecture au point de ressentir, pour certains, une réelle affection.

    November Road est un roman noir passionnant. Embarquez sur la route 66, en compagnie de Guidry et Charlotte, laissez vous porter par le style remarquable de Lou Berney et découvrez un autre hypothèse, certes romancée, de l’origine de l’assassinat de Kennedy.

  • Sharon 1er mars 2019
    November Road - Lou Berney

    Partons sur la route. Ou plutôt, fuyons.1963. Les merveilleuses années 60. Tout va bien. Enfin, non, puisque Kennedy est assassiné. Notre héros n’a presque rien à voir dans cette histoire. Presque. Mais quand on sait quelque chose, que l’on a participé à l’insu de son plein gré, il vaut mieux très vite se mettre au vert. le "très vite" signifiant tant que l’on est encore en vie, et ce n’est pas une expression toute faite.Sympathique, le héros ? Oui, non, peut-être, cochez la bonne case. Il sert avant tout son intérêt, et tant pis pour les dommages collatéraux.Sur la route, il fait des rencontres, tout en brouillant les pistes. le récit est noir - chacun pour soi, tous les meurtres sont permis - mais l’humour n’est pas absent, ce qui offre un peu de respiration, de temps en temps. Puis, il y a la rencontre - avec Charlotte. Elle a quitté son mari, emportant ses deux filles et son chien épileptique dans sa traversée du pays. Elle nous rappelle ce que cela signifiait qu’être une femme dans ses années soixante. L’émancipation des femmes passe d’abord par leur propre décision.Ne ratez pas l’épilogue, qui nous en apprend beaucoup sur le devenir de certains personnages.

  • Ju lit les Mots 17 mars 2019
    November Road - Lou Berney

    Certaines lectures sont surprenantes et prenantes, et ce, dès les premières lignes. November Road revisite un fait historique qui a marqué et qui continue de susciter des interrogations. L’alternative qu’il propose est plausible, au point qu’il arrive à nous embarquer dans son intrigue, pourtant assez classique.Un thème passionnant, avec une hypothèse sur l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, mais surtout, et c’est là que l’auteur entre en œuvre, il propose un panorama complet sur la société américaine et l’impact que cela a eu sur elle.Un traumatisme palpable et prégnant tout le long de cette lecture, aussi bien sur les femmes que sur les noirs, dont il représentait l’espoir d’émancipation.L’auteur exploite la thèse, largement répandue de l’implication de la Mafia, notamment Carlos Marcello, parrain de la Nouvelle-Orléans, qui ne cachait pas sa haine de Kennedy.Avec cet assassinat, les commanditaires ont, non seulement tué l’homme, mais surtout fait avorté toute évolution de cette société puritaine et raciste.Un destin qui semblait tout tracé, échangé contre la vie à laquelle ils aspirent.Une plume agréable, parsemée d’humour, au service d’un road trip initiatique, avec plusieurs thèmes en toile de fond, l’amitié, la confiance, l’attachement aux valeurs familiales, les respect...Des personnages hauts en couleur, aux personnalités fouillées qui, vont évoluer, prendre de l’épaisseur et même si, pour certaines, on a de l’aversion, leur évolution se fera au rythme de ce voyage initiatique, finissant par devenir sympathique et susciter une certaine tendresse.Un roman sombre, passionnant, un réel page turner, un brin rétro, au charme indéniable. Un style qu’on aimerait pouvoir lire plus souvent. En bref... Du très bon !

  • Le Boobooker 19 mars 2019
    November Road - Lou Berney

    C’est la traque d’un homme, Franck Guidry, témoin gênant d’un meurtre et pas n’importe lequel : celui du très célèbre JFK. Une traque va commencer afin de ne prendre aucun risque, et d’éliminer Franck de l’équation. Entre Barone et lui la course poursuite est lancée 🚘

    On n’est pas dans un récit très haletant ici, sûrement le choix de l’auteur, qui a préféré prendre le temps, poser les choses. C’est ce choix qui m’a plus ici. A travers un décor très jazzy au départ (Nouvelle Orléans oblige), on prend la route à travers le Texas et on voyage très loin à travers cette Amérique encore sous le choc de la perte de leur président. Extrêmement bien ficelé !

    Franck va décidé d’adopter une couverture très particulière en utilisant une femme et ses deux enfants, affaire à suivre...

    J’ai vraiment été pris dans ce road trip très noir, entre corruption, pot de vin, mensonges et jeux de dupes, l’ambiance pesante de ce livre est vraiment mis en avant et décrite très justement par l’auteur pour que le lecteur ne se sente jamais de côté. J’ai adoré !

  • VALERIE FREDERICK 8 mai 2019
    November Road - Lou Berney

    Frank Guidry, tueur à gages basé à La Nouvelle Orléans, se retrouve en danger suite à l’assassinat de J.F. Kennedy. Il lui faut fuir très vite Carlos, le chef de la mafia locale qui est à deux doigts de lancer ses hommes à ses trousses. Comment passer inaperçu lorsqu’on est connu comme le loup blanc dans tous les environs, comme l’est Guidry, avec son sourire charmeur et ses yeux clairs de cajun ?
    C’est le hasard qui va lui donner un coup de pouce en plaçant sur sa route Charlotte, quadragénaire qui vient de décider de quitter son mari alcoolique, et qui prévoit de rejoindre Los Angeles, avec ses deux filles, Joan et Rosemary, ainsi que leur chien épileptique, Lucky.
    Les routes, en ce mois de novembre sont verglacées, et la voiture de Charlotte glisse, glisse, jusqu’à dégringoler dans un fossé. Le voyage est écourté, mais la mère de famille ne renonce pas à son projet. Et ça tombe bien, Guidry passe par là…
    J’ai bien aimé l’écriture très cinématographique de Lou Berney. Les paysages, les personnages, aussi bien les gentils que les méchants, prenaient vraiment forme dans mon esprit. Ce livre ferait probablement un très bon scénario de film.
    Les répliques ironiques de Guidry sont d’ailleurs très savoureuses ; j’ai souri plus d’une fois, fait rarissime dans un roman noir !!!
    Le seul point négatif de ce roman est, à mon avis, la lenteur de la première partie. L’intrigue met du temps à se mettre en place alors que Charlotte et Guidry ont tous les deux un caractère coriace et entreprenant.
    Bref, un bon moment de lecture qui permet de s’évader sur les routes désertiques reliant la Nouvelle Orléans à la Californie.

  • Yannick Provost 6 juin 2019
    November Road - Lou Berney

    Un roadmovie noir rythmé, mais à un rythme lent. Une Amérique aux airs de Jazz qui nous ramène à l’Amérique de Kennedy.
    Posé le long de trois personnages principaux typés, ce thriller (car cela en est un) , un roman noir au cœur tendre, flotte sur les spéculations autour des commanditaires de l’assassinat de Kennedy. Nous sommes le 22 novembre 1963.
    Franck Guidry, de la mafia de la Nouvelle Orléans, est devenu un témoin gênant de la pègre. Sa peau mise à prix par un parrain Carlos Marcello. Il lui faut mettre à profit son savoir et ses sens pour la sauver. Sur sa route, il croise Charlotte, une mère fuyant une vie minable et un mari alcoolique, vers la Californie. Une mère accompagnée de ses deux filles deux filles Joan et Rosemary. Derrière Franck, il y a Paul Barone, un tueur à gages, froid et méthodique engagé par Marcello. Il est lancé à leurs trousses. Rien ne l’arrêtera.
    A mesure que l’on s’éloigne de la Nouvelle-Orléans pour rejoindre Las Vegas, ville de la pègre et du vice, le livre de Lou Berney se transforme peu à peu en une histoire d’amour improbable. L’espoir est-il suffisant pour mériter la rédemption ?
    On va vers l’Ouest. Comme d’habitude. De temps à autre, on rencontre de rares personnages secondaires, des stations-service et des motels. Juste ce qu’il faut. Car Berney ne se trompe pas. Au fil des kilomètres, ce roman gagne en intensité dramatique.
    La lucidité de Franck, la déchirure du voile de Charlotte. Chacun se découvre une force insoupçonnée pour faire face à leur ancienne vie.
    November Road bénéficie d’un style fluide comme un tour de roue sur la route 66 au son de Round Midnight. L’auteur y grave des scènes très cinématographiques, peut-être trop. Il y a chez Franck un parfum de The Getaway et chez Charlotte, un soupçon de Thelma et Louise. Mais l’ambiance est réussie. On déroule avec un vrai plaisir cette course poursuite qui nous entraine vers un eldorado californien.

  • booksandmartini 10 juillet 2019
    November Road - Lou Berney

    Lecture en demi teinte.

    Un polar dans le milieux mafieux américain des années 60 ? JACKPOT.

    Peut être même trop pour le coup. Je me suis retrouver happé en quelque pages par cette chasse à l’homme, par cette cavale de Guidry. On ce laisse volontiers guidée dans ce rapide road trip a travers l’Amérique. On finit par s’attacher aux personnages, en le voyant évoluer souvent sous plusieurs angle grâce au chapitres alterner entre les différents protagonistes. Mais la fin vous coupe l’herbe sous le pied.

    Alors j’en conviens, Lou Berney est aller au bout de son roman, au bout de son intrigue. Les personnages sont fidèles a ce qu’il devrait être dans une Amérique digne d’un vieux film mafieux. Et justement. Ces personnages, cette histoire, sont tellement bien travaillés que la fin en deviens inéluctable.

    Histoire fluide, road trip aux ambiances très oldies plus que réaliste !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.