Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Atteinte d’une maladie rare et condamnée à l’obscurité, Chiara, huit ans, fait des rêves aussi étranges qu’effrayants : dans la forêt qui jouxte sa maison, elle voit un arbre couvert de mystérieuses inscriptions au pied duquel repose un cœur d’enfant.
Chiara est convaincue que son rêve fait écho à des événements réels. Terrifiés, ses parents contactent la police, lançant la commissaire Battiglia sur les traces d’un passé tourmenté.
Dans cette région d’Italie où la terre est brûlante, seuls peuvent enquêter ceux qui survivent à la lumière de la nuit…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Ninaalu 26 juillet 2022
    A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

    Quelle belle découverte que l’écriture de l’autrice ! Ce n’est pas forcément quelque chose qui me marque lorsque je lis des polars, mais pour celui-ci cela m’a rapidement touché. C’est très littéraire, limite poétique, et l’importance de la nature et de ses mystères se marie très bien avec son style. J’oubliais d’ailleurs régulièrement que j’étais en Italie et m’imaginais dans un pays nordique.

    Concernant l’histoire : tout d’abord nous avons une enquêtrice âgée, ce qui est rare (et m’a rappelé La Dame de Reyjkavik) et que j’ai apprécié. Et son acolyte, plus terre à terre, nous donne un duo qui fonctionne très bien. L’enquête débute avec le rêve d’une jeune fille atteinte de la maladie de la lune, l’obligeant à vivre cloitrée. C’est un peu maigre pour creuser, mais l’enquêtrice détecte la peur derrière ces rêves et la possibilité que ce soit un vrai souvenir, qui ressurgit dans son inconscient, et qu’un enfant soit bien mort. Tout ce qui entoure cette jeune fille est intriguant : ses parents, son histoire, sa maison près de la forêt. Le côté onirique est très bien traité.

    Néanmoins, rapidement on débouche sur des pistes bien plus terre-à-terre avec des usuriers et surtout la route des Balkans et ses immigrés. Je ne dirais pas que j’ai été déçue mais j’aurais aimé rester sur le lien avec la nature et ce côté onirique, que je trouvais plus original. D’ailleurs cette deuxième partie de l’enquête est traitée rapidement, voire trop rapidement, pour que ce soit réellement creusé. On sent que le portrait de femme est plus important que l’enquête.

    Un bémol final : on parle énormément d’une enquête précédente, et on sait notamment qui en était le criminel. Donc d’un côté ça m’a donné fortement envie de lire les précédents, mais de l’autre ça gâche un peu la lecture de ce tome car on passe à côté d’informations et je crains que cela gâche la lecture des précédents sachant qu’on connait le meurtrier… Ce n’est pas la première fois que le Grand Prix des lectrices Elle nous fait lire un polar issu d’une série, c’est un peu dommage.

    En résumé : très belle découverte de la plume de l’autrice et de son enquêtrice, jolie couverture, mais un conseil : commencez par son premier ouvrage !

  • Ninaalu 26 juillet 2022
    A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

    Quelle belle découverte que l’écriture de l’autrice ! Ce n’est pas forcément quelque chose qui me marque lorsque je lis des polars, mais pour celui-ci cela m’a rapidement touché. C’est très littéraire, limite poétique, et l’importance de la nature et de ses mystères se marie très bien avec son style. J’oubliais d’ailleurs régulièrement que j’étais en Italie et m’imaginais dans un pays nordique.

    Concernant l’histoire : tout d’abord nous avons une enquêtrice âgée, ce qui est rare (et m’a rappelé La Dame de Reyjkavik) et que j’ai apprécié. Et son acolyte, plus terre à terre, nous donne un duo qui fonctionne très bien. L’enquête débute avec le rêve d’une jeune fille atteinte de la maladie de la lune, l’obligeant à vivre cloitrée. C’est un peu maigre pour creuser, mais l’enquêtrice détecte la peur derrière ces rêves et la possibilité que ce soit un vrai souvenir, qui ressurgit dans son inconscient, et qu’un enfant soit bien mort. Tout ce qui entoure cette jeune fille est intriguant : ses parents, son histoire, sa maison près de la forêt. Le côté onirique est très bien traité.

    Néanmoins, rapidement on débouche sur des pistes bien plus terre-à-terre avec des usuriers et surtout la route des Balkans et ses immigrés. Je ne dirais pas que j’ai été déçue mais j’aurais aimé rester sur le lien avec la nature et ce côté onirique, que je trouvais plus original. D’ailleurs cette deuxième partie de l’enquête est traitée rapidement, voire trop rapidement, pour que ce soit réellement creusé. On sent que le portrait de femme est plus important que l’enquête.

    Un bémol final : on parle énormément d’une enquête précédente, et on sait notamment qui en était le criminel. Donc d’un côté ça m’a donné fortement envie de lire les précédents, mais de l’autre ça gâche un peu la lecture de ce tome car on passe à côté d’informations et je crains que cela gâche la lecture des précédents sachant qu’on connait le meurtrier… Ce n’est pas la première fois que le Grand Prix des lectrices Elle nous fait lire un polar issu d’une série, c’est un peu dommage.

    En résumé : très belle découverte de la plume de l’autrice et de son enquêtrice, jolie couverture, mais un conseil : commencez par son premier ouvrage !

  • Mousquetaire11 3 juillet 2022
    A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

    Quelle joie de retrouver la commissaire Teresa Battiglia toujours en train de malmener le pauvre Marini, un petit nouveau venu de la grande ville quelques semaines plus tôt.

    Alors qu’ils viennent de résoudre une affaire éprouvante, les enquêteurs reçoivent l’appel à l’aide d’une mère inquiète. Sa fille, la jeune Chiara fait des rêves troublants qui semblent plus vrais que nature. Cette fillette de 9 ans, condamnée à se cacher de la lumière à cause d’une maladie rare vit chaque nuit des événements cauchemardesques et traumatisants. Malgré l’étrangeté de la situation, Teresa va prendre au sérieux les propos de jeune fille.
    Et si ces cauchemars avaient une explication logique et rationnelle ? C’est donc tout naturellement que Teresa et Marini vont mener l’enquête et découvrir où les rêves de Chiara peuvent les conduire...

    J’ai été contente de pouvoir découvrir le nouveau roman policier d’Ilaria Tuti qui fait suite à "sur le toit de l’enfer" et dont de nombreuses références en sont tirées. Polar se lisant très facilement on est rapidement emporté par l’histoire que j’aurais aimé plus longue pour rester un peu plus avec les personnages.
    Il ne me reste maintenant plus qu’à sortir "la nymphe endormie" de ma pal pour retrouver Teresa Battiglia sur le terrain lors d’une nouvelle enquête...

  • Chineuse Deculture 31 décembre 2021
    A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

    Un troisième roman un peu rapide pour Ilaria Tuti, qui confirme le réel essor d’une littérature polarde italienne. L’intrigue de départ captive mais le déroulement s’empêtre un peu dans la torpeur de ces personnages. A suivre...

  • L’atelier de Litote 11 décembre 2021
    A la lumière de la nuit - Ilaria Tuti

    Nous retrouvons Teresa Battaglia et son équipe pour une nouvelle aventure italienne dans la région montagneuse du Frioul aux frontières de l’Autriche et de la Slovénie. Un livre dont les droits d’auteur seront reversés à la recherche sur le sarcome d’Ewing.
    Chiara a huit ans et ne supporte pas les rayons du soleil, aussi lorsqu’elle fait un rêve étrange, ses parents pensent que c’est juste un rêve. Bouleversant, effrayant mais c’est seulement un mauvais rêve, non ? Ils reviennent de plus en plus souvent, au pied d’un arbre au tronc gravé, elle est certaine qu’il y a un enfant. La commissaire Battaglia vient seulement de refermer un dossier que déjà elle se laisse happer par l’histoire de Chiara, elle est la seule à la croire, mais avec l’aide de l’Inspecteur Marini plus dubitatif, ils se lancent sur cette piste nauséabonde.
    Avec une écriture sobre et envoutante, on entre un peu plus dans la personnalité de Teresa, dans sa grande solitude on ne voit rayonner que son noble cœur et son attachement à la parole de l’enfant. L’auteur nous propose littéralement un cas à déterrer, une histoire ancienne qui a encore ses ramifications dans le présent. Je n’en dis pas plus juste qu’une fois encore l’enfance est mise à mal. Une lecture touchante qui reste en parfaite adéquation avec ce qui se passe encore de nos jours aux frontières de nombreux pays. Une relation professionnelle entre Marini et Battaglia qui fonctionne parfaitement, l’une suit son instinct, l’autre suit sa supérieure. On commence à en apprendre un peu plus sur Teresa, son passé et pourquoi elle est comme elle est. Un roman policier qui laisse toute sa place au mystère avec une touche historique sombre qui vient se révéler et foudroie le lecteur. Bonne lecture.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/12/11/39210047.html

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.