Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Je pensais t’épargner - Pétronille Rostagnat

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

« L’heure de la punition avait sonné. La porte de sa prison s’ouvrirait bientôt, révélant ses pires craintes. »

Une fillette est trouvée morte dans le coffre d’une automobile. Le père, accusé de maltraitance par son épouse, est soupçonné du crime. Très vite, la commandante Laroche, qui dirige l’enquête, réalise que l’affaire est loin d’être simple. Surtout lorsque l’avocate Pauline Carrel se saisit du dossier. Un quête de la vérité qui va confronter les enquêteurs aux tabous les plus redoutés.

Source : Marabout


Ici un extrait du livre => https://fr.calameo.com/read/00653344523bc228901cc?authid=ukgwPxdeSrWr

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • Le Monde de Marie 22 avril 2021
    Je pensais t’épargner - Pétronille Rostagnat

    Un prologue choc mais dont la fin donne une petit bouffée d’espoir et puis l’histoire commence et là, après que l’espoir s’est éteint, on n’a plus qu’une seule envie, apprendre qui, apprendre pourquoi et le voir payer !

    J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la commandante Alexandre Laroche et la voir mener l’enquête avec son équipe. Des investigations très complexes pour d’abord découvrir l’identité de la victime et puis ensuite, appréhender le coupable tant les différents suspects se rejettent la balle.

    Beaucoup de plaisir aussi à retrouver mon avocate préférée, Pauline Carrel. Elle s’est prise en charge. Elle a perdu de sa froideur et commence à ressentir de l’empathie pour les victimes. Un dossier qui sera d’autant plus difficile pour elle car il va lui rappeler son propre vécu. Serait-ce l’occasion pour elle de comprendre une part de sa propre histoire à travers celle de cette petite fille ?

    Une intrigue tenace, bouleversante et diaboliquement efficace. Outre la maltraitante infantile, elle s’intéresse également à un sujet rarement abordé, celui des hommes battus. Démêler le vrai du faux s’avère ici très complexe. Des dépositions qui sont revues. Des attitudes qui paraissent suspectes. C’est finement mené et très bien orchestré. Les faits ne vont pas tourner comme on s’y attend et la fin va être terrible !

    Une auteure dont la plume sait se faire intense, prenante, bouleversante et dramatique. Une belle maturité dans ce texte dont l’intrigue mais aussi les personnages ont été travaillés avec doigté et parfaitement approfondis. Pétronille Rostagnat est devenue pour moi une valeur sûre du Thriller, une auteure à suivre que je vous recommande les yeux fermés.

  • DesLivresEtMoi7 12 avril 2021
    Je pensais t’épargner - Pétronille Rostagnat

    Fidèles à ses excellentes habitudes littéraires, l’autrice nous happe et nous attrape dès les premières pages au moyen d’un prologue qui donne le ton comme la couleur – c’est de la littérature noire ou je ne m’y connais pas ! – pour mieux nous entraîner au cœur d’une intrigue particulièrement sombre et incroyablement maîtrisée, mais surtout bien plus retorse qu’il n’y paraît, abordant le délicat sujet des maltraitances… Mais pas seulement celles auxquelles on peut tout de suite penser, nous offrant ainsi un angle de vue plus ambitieux mais surtout inédit car (trop) rarement évoqué, et ce alors même que toutes les formes de violences méritent d’être dénoncées. L’autrice nous annonce les faits : A nous de lire entre les lignes pour les interpréter… Dès lors la lecture se fait de plus en plus prenante, addictive et captivante jusqu’à un final… Absolument inattendu et ahurissant qui nous laisse complètement pantois et interdit… Voire même un tantinet frustré pour tout vous avouer…
    Mais si l’histoire est si saisissante, c’est aussi parce qu’elle est portée par une poignée de personnages fort bien campés, étoffés avec beaucoup de justesse et de crédibilité pour leur offrir plus de profondeur et d’authenticité. A commencer par nos deux héroïnes, Alexane et Pauline, que l’on est ravi de retrouver mais qu’on prend surtout plaisir à voir avancer et évoluer au gré de ce parcours semé d’embûches qu’on appelle la vie. Elles non plus ne seront pas épargnées tout au long de ce récit, à l’instar des autres personnages, que l’on retrouve ou rencontre avec beaucoup d’intérêt, en espérant retrouver certains d’entre eux pour de prochaines aventures.
    Porté par une plume fluide, agréable et soignée mais peut-être plus mature et efficace aussi, un style vif et percutant, rythmé par des chapitres courts lui apportant dynamisme et nervosité, le récit s’en fait d’autant plus addictif, tant et si bien qu’on tourne les pages avec avidité, à la recherche du moindre indice et sans jamais voir le temps passer.

    (Chronique complète : https://deslivresetmoi7.fr/2021/04/chroniques-2021-je-pensais-tepargner-de-petronille-rostagnat.html)

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.