Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Niko Tackian, Valentine Imhof, Laurent Guillaume : les polars préférés de vos auteurs et autrices #8

Avec Zippo, Valentine Imhof nous a livré un polar brûlant il y a quelques semaines...
Je vais me contenter de piocher, presque au hasard, dans mes souvenirs de lectures, et me contenterai de citer les premières qui viennent ou me reviennent et qui toutes ont en commun de m’avoir émue, durablement, bouleversée ou amusée, intéressée par une écriture ciselée, belle, singulière, et aussi par leur originalité – ce sont sans doute ces deux derniers aspects qui leur permettent de rester en mémoire et de se distinguer dans la somme de mes lectures (mais cet exercice de la « shortlist » est particulièrement difficile, et la liste sera sans doute différente la prochaine fois qu’on me posera la question). Donc les voici, sans ordre de préférence : Le Vampire de Ropraz, Jacques Chessex (Grasset, 2007), Grise Fiord, Gilles Stassart (Rouergue noir, 2018), Les Cafards n’ont pas de roi, Daniel Evan Weiss (Gallimard La Noire, 1997), J’irai cracher sur vos tombes, Vernon Sullivan/Boris Vian (Éditions du Scorpion, 1946), Vivre fatigue, Jean-Claude Izzo (Librio, 1998).

Niko Tackian est un habitué des interviews Bepolar. Son dernier roman, Celle qui pleurait sous l’eau nous a une nouvelle fois plus que convaincu...
Je ne lis pas beaucoup de polars, je suis plus anticipation/SF et biographie de personnalités ou témoignages.
Cependant j’en citerai un : Un roi sans divertissement de Jean Giono… C’est sans doute le livre fondateur, découvert très jeune, qui a orienté mon goût pour les histoires policières métaphysiques et la montagne…

Laurent Guillaume vient de nous offrir Doux comme la mort, un polar qui se dévore...
Lune Sanglante de James Ellroy pour le personnage de Lloyd Hopkins. La trilogie est sublime. Pour moi ce sont les meilleurs bouquins du Dog. Oui, je sais le grand nulle part et le Dahlia noir… mais moi je préfère Lune sanglante…
Necropolis de Herbert Lieberman, pour l’intrigue sombre et désespérée qui m’a mis le pied à l’étrier du polar.
La lune dans le caniveau de Goodis, plus un roman noir qu’un polar, mais un bouquin magistral et schizophrène.
Kif de Laurent Chalumeau, un récit déjanté avec un ex-CRS qui s’appelle Georges Clounet dans la veine de La Brava, de Stick et de Glitz d’Elmore Leonard. Chalumeau est l’un des rares à égaler le maître.
La position du tireur couché de Manchette pour le traitement de la question des tueurs à gages et l’épure du style.

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.