Sombres Resurgences - Jb. Leblanc

Notez
Notes des internautes
2
#AvisPolars
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Paul Grassi, fonctionnaire de police à l’unité de protection sociale, n’en peut plus de sa profession. Il ne gère plus ce quotidien de violence, de sordide, de misère humaine et de pression psychologique. Son métier a fait de lui un homme violent envers ses enfants et négligeant envers son épouse.
Un jour, il craque et quitte le domicile conjugal sans prévenir sa famille. Il ne se présente plus à son travail. Sa hiérarchie n’ayant pas été avisée, Paul devient un homme recherché. Il s’éloigne de sa vie pour atterrir dans un village du nord de la France, achète une maison en ruine pour y vivre en ermite et se couper de toute relation humaine.

Mais cette maison a appartenu à une personne particulière, toujours en quête d’un secret enfoui. Et le village abrite un tueur en série en sommeil depuis près de trente ans... L’arrivée de Paul Grassi va provoquer de nombreux remous.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Louison Lit 7 mai 2018
    Sombres Resurgences - Jb. Leblanc

    Aller, je ne vous fait pas languir, autant le dire tout de suite ce livre a été un véritable coup de cœur. On sent ici un univers très masculin, Paul Grassi en est le personnage principal, ce fonctionnaire de police est en train de faire un p….. de Burn out. L’auteur ne nous épargne pas, les flash-backs ainsi distillés sont crus et dérangeants mais surtout ils apportent de la profondeur au récit. J’ai apprécié le réalisme des mises en situation terribles auquel il est confronté tous les jours la violence, les cas sociaux et la précarité, il devient un homme peu recommandable et c’est pour protéger sa famille de sa propre noirceur qu’il décide de tout quitter. Une fuite inexpliquée loin de son travail, de sa femme et de ses fils. Il achète dans le plus grand secret une maison en ruine avec l’idée de la rénover et d’en faire un havre de paix. Mais bien entendu rien ne va se passer tel qu’il l’espérait. La maison a une lourde histoire, sa propriétaire a disparu plus de trente ans auparavant et le frère de celle-ci, très âgé lui demande de reprendre l’enquête non élucidée à ce jour. A partir de là, on va suivre une lente descente aux enfers en faisant la connaissance du second personnage fort de l’histoire, un tueur fou, psychopathe dont on voit se dont il est capable dès le premier chapitre histoire de nous mettre directement dans le grand bain. Le pire pour moi c’est d’avoir éprouvé de l’empathie pour ce tueur dont la personnalité est bien travaillée et fouillée. Trois personnages féminins très différents apparaissent la femme de Grassi , la disparue et Eva qui est celle qui m’a le plus touché par son amour inconditionnel. Alors avec un rythme infernal, chapitres courts on tourne les pages sans s’en rendre compte et le polar ce transforme en un thriller bien huilé pour ma plus grande satisfaction. Un seul personnage m’a laissé sur ma faim c’est celui du détective privé dont j’aurai voulu connaître l’histoire. Mais comme on le comprend dans les remerciements, il y aura certainement une suite que je lirai avec grand plaisir, la plume de JB Leblanc est acérée et précise autant pour ce qui est de nous décrire une atmosphère (j’ai encore les mauvaises odeurs de la maison dans le nez) que pour nous brosser une galerie de personnages forts. Si comme moi vous êtes fan de polar/thriller n’hésitez pas une seconde « Sombres résurgences » pourrait bien vous surprendre et emporter avec lui une petite part de votre humanité.

  • Encore Un Livre 4 mars 2019
    Sombres Resurgences - Jb. Leblanc

    Une couverture et un titre qui me parlent et un auteur que je ne connaissais pas. le résumé peut paraître classique, un énième thriller qui aborde les turpitudes d’un policier, avouez que ca peut paraitre déjà vu, lu et relu. Et pourtant il n’en est rien. Lecteurs de thrillers vous en aurez pour votre compte...la folie et le sordide sont au rendez-vous..à la façon Jibé Leblanc !
    Je savais que l’auteur écrivait dans le genre fantastique, donc j’ai osé espérer un petit mélange, et en fait rien du tout ! La mise en place de l’intrigue est immédiate, les pages se tournent toutes seules..
    Paul Grassi lâche tout ! Être flic c’est être confronté au sordide, au glauque et à l’horreur..Sa famille ? Il fera preuve de beaucoup de lâcheté, mais que peut il faire d’autre quand lui même s’est transformé en ce qu’il traquait tous les jours ?
    La noirceur l’a emporté, elle le poursuit....mais il ne sait pas ce qui l’attend quand il prend la décision d’ acheter la maison de Marceline Sourdeval, disparue 30 ans plus tôt...
    Une intrigue qui dès le départ prend forme, une première partie où il est impossible de ne pas s’imprégner de Paul Grassi, grâce à la précision de l’écriture et à ce réalisme fou lors de ses quelques flashbacks qui font grincer des dents..
    C’est incroyablement captivant, et addictif grâce aux chapitres assez courts où d’habitude je n’y prête pas plus attention. Et pourtant ici c’est bien orchestré tant dans la psychologie que dans les descriptions utiles et agréables de cette maison où tout est resté en l’état depuis 30 ans. Comme si Marceline était toujours la maitresse de ces lieux il y réside cette rareté de sensations plus que palpables...
    Un dénouement prématuré m’a fait appréhender la suite, ce qui en fait est nécessaire pour le final où se croisent la folie, le sordide et où l’angoisse monte crescendo..L’origine de cette disparition est tout simplement digne des plus hallucinantes horreurs que j’ai pu lire..
    En bref..
    L’écriture et le renouvellement pour une histoire c’est ce qui fait la différence pour une très bonne lecture, il ne faut pas que je me lasse. La manière d’écrire et l’impression de ne pas lire la même chose est ce qui fait pour moi de Sombres résurgences une histoire marquante et captivante.
    J’ai été conquise par la richesse de cette écriture, l’atmosphère très prenante, et la place que prend la "noirceur"...
    Je ne vais pas en rester là avec JB Leblanc, il a des choses à dire, des choses à me raconter ! C’est une très belle découverte d’un auteur talentueux, je remercie chaleureusement Fleur Sauvage pour me l’avoir fait découvrir.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.