Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Tuer le fils - Benoît Séverac

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Matthieu Fabas a tué parce qu’il voulait prouver qu’il était un homme. Un meurtre inutile, juste pour que son père arrête de le traiter comme un moins que rien. Verdict, 15 ans de prison. Le lendemain de sa libération, c’est le père de Matthieu qui est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais pourquoi Matthieu sacrifierait-il une nouvelle fois sa vie ? Pour l’inspecteur Cérisol chargé de l’enquête et pour ses hommes, cela ne colle pas. Reste à plonger dans l’histoire de ces deux hommes, père et fils, pour comprendre leur terrible relation.
Derrière cette intrigue policière qu’on ne lâche pas, ce nouveau roman de Benoît Séverac nous parle des sommes de courage et de défis, de renoncements et de non-dits qui unissent un père et un fils cherchant tous deux à savoir ce que c’est qu’être un homme.

Vos #AvisPolar

  • Kirzy 22 février 2020
    Tuer le fils - Benoît Séverac

    Mathieu a-t-il tué son père au lendemain de sa sortie de prison après 13 ans derrière les barreaux suite à un meurtre odieux commis pour prouver quelque chose à ce dernier ?

    Benoît Séverac choisit certes de résoudre l’enquête policière mais surtout de plonger le lecteur dans un roman noir d’une rare densité psychologique et émotionnelle. Tous les personnages vibrent , de la première page à la dernière, à commencer par Mathieu dont on suit rétrospectivement le parcours durant toutes les étapes de sa vie, d’enfant à jeune adulte. Plutôt que de classiques flash-backs pour éclairer son passé douloureux au côté d’un père terrible, c’est au travers de ses carnets d’écriture rédigés lors d’ateliers en prison. Tous ses extraits sont superbes, dignes et intenses pour dire toute la détresse de ce jeune homme qui découvre la rédemption en prison grâce à l’écriture.

    Les personnages secondaires sont tout aussi magnifiquement incarnés, tout particulièrement l’inspecteur Cérisol ( ainsi que ses deux acolytes policiers ) ou son épouse, sportive de haut niveau et aveugle. Les pages, au tout début du livre, dévoilant les angoisses nocturnes de cette femme, ainsi que son rapport au monde et au couple depuis que la cécité l’a frappée, sont d’une justesse bouleversante. Chaque personnage est une formidable rencontre, de celles que tu aimerais faire dans la vraie vie.

    En fait, ce qui intéresse l’auteur, ce qui est le coeur et l’âme de ce roman, c’est la relation père-fils et toutes les thématiques qui en découlent : l’éducation, la quête d’identité, la virilité, les normes sociales, le regard sur les différences lorsqu’on ne ressemble pas à ses parents. C’est la collision de tous ces thèmes qui permet de comprendre le pourquoi intime de Mathieu et les raisons du passage à l’acte qui l’a conduit en prison. Cela sert également la résolution de l’enquête. Une fois que le lecteur a compris qui était Mathieu, il sait s’il a pu tuer son père ou pas.

    Le dénouement ne m’a pas surprise car il est amené de façon cohérente et intelligente, avec de subtils indices, mais je n’y ai pas totalement adhéré : je n’avais pas envie que l’auteur nous amène là, dans quelque chose de plus banal ou du moins de plus classique, j’aurais préféré rester dans le registre de la confusion des sentiments dans lequel il excelle. Reste que ce roman noir porteur d’humanité et de lumière, oscillant entre force et sensibilité, est remarquable. Du très haut de gamme.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.