Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La femme dans le frigo - Gunnar Staalesen

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Qui connaît le port norvégien de Stavanger ? Que sait-on des hommes et des femmes employés sur les plates-formes pétrolières du large où les hélicoptères tournent parfois comme des brindilles avant de s’écraser ? Ce monde est un mystère fait de solitude et de calme trompeur. Ancien salarié à la Protection de l’enfance devenu détective pour avoir eu la main lourde sur un type qui prostituait une gosse en perdition, Varg Veum se rend dans cette ville étrange transformée par l’or noir. Une mère d’une soixantaine d’années l’a chargé de retrouver son fils disparu du jour au lendemain. Un garçon sans histoires. La logeuse confirme. L’appartement est vide. Aucune trace de désordre... À un détail près : dans le frigo, le corps sans tête d’une femme...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 28 décembre 2020
    La femme dans le frigo - Gunnar Staalesen

    La femme dans le frigo : publié en 1981 en Norvège ( titre original "Kvinnen i kjøleskapet" ) - France 2003, Gaïa Éditions ). C’est le quatrième titre de la série Varg Veum ( voir le troisième ici ).

    Varg Veum a accepté de retrouver Arne Samuelsen qui a laissé sa mère sans nouvelles. Cela ne lui ressemble pas, il ne lui rendait visite qu’occasionnellement car il travaille sur des plate-formes pétrolières en mer du Nord. Cependant il lui écrivait très souvent. Avec Gunnar Staalesen le décors est vite planté, le lecteur est emmené à Stavanger. C’est une ville au sud de Bergen, nouvel eldorado du pétrole, prêt à satisfaire tous les désirs de ceux qui y séjournent après plusieurs semaines passées sur des plate-formes isolées en mer du Nord. Bars, tripots et filles faciles sont offerts à une clientèle jeune, bruyante et éméchée sous l’oeil vigilent d’entreprises américaines arrogantes et sûres d’elles depuis la toute récente élection de Ronald Reagan.

    La police est peu regardante, pas étonnant que les recherches de Varg Veum ne sont pas vues d’un très bon oeil, surtout par Ole Johnny et ses gros bras chargés d’assurer la protection d’un incontournable lieu de débauche. Varg Veum dérange et tous ceux qui pourraient le relier à Arne Samuelsen finissent en cadavre. Une épidémie de morts violentes ! Varg découvre même le cadavre d’une femme dans un frigo, une femme décapitée !

    Les récits de Gunnar Staalesen sont toujours rondement menés, l’installation de l’intrigue est rapide avec une pointe d’empathie ( la mère d’Arne est attendrissante dans sa détresse ). Le déroulement de l’enquête est classique mais je ne m’en lasse pas, les questions et l’attitude pince sans rire de Varg Veum l’emmènent inévitablement vers des menaces, avant les passages à tabac, l’enlèvement et l’évasion en compagnie d’une belle jeune femme ( cette fois-ci elle se nomme Elsa et elle n’a pas son pareil pour recueillir les confidences des hommes ). La fin est toujours émouvante et bien encrée dans les dérives de la société, de l’époque puisque ce polar noir remonte à 1981 mais elles restent malheureusement très actuelles.

    Bibliographie de l’auteur ICI

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.