Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

22 #AvisPolar
10 enquêteurs
l'ont vu/lu
9 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Galerie photos

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • feursy 7 août 2017
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Ils voient tous le tricycle rouge, la flaque de sang qui s’écoule et le petit garçon étendu sur l’asphalte. Ils savent que leur vie vient de basculer et qu’elle ne sera plus jamais la même.

    Cela fait 5 ans que Noah, ancien profileur, n’a pas mis les pieds sur une scène de crime. Un homme mutilé, sa fille à ses côtés avec la tête qui n’est plus qu’un morceau de charbon. Près des deux corps une carte postale avec le nom de Noah et de Steve son ancien équipier de la police d’état du Vermont. D’autres cadavres vont suivre… Un mode opératoire similaire au "démon du Vermont", mais ce monstre est mort il y a 5 ans dans un accident où Maggie la femme de Noah a laissé la vie. Ce tueur psychopathe a une raison de se venger, mais laquelle ?

    Sophie une blogeuse reçoit un mail anonyme concernant Trout un ancien journaliste devenu détective spécialisé dans la recherche de personnes disparues . Personne n’a eu de ses nouvelles depuis les années 70 où il avait été embauché par Giovanni Napolitano, un authentique gangster, pour retrouver sa fille. Et les morts vont s’accumuler dans le sillage de la jeune femme.

    Le lecteur va devoir bien s’accrocher pour lire ce thriller, d’abord parce que l’auteur ne fait pas dans la dentelle dans l’horreur des crimes commis, membres coupés, émasculation, tortures et ensuite il va devoir connecter tant de fils pour comprendre l’intrigue et assembler les différents morceaux du puzzle. Au fil des pages on va croiser une belle rousse aux formes avantageuses, un juge mort, en 1992 , avec toute sa famille dans un accident et qui est photographié trente cinq ans plus tard en train de faire un barbecue, une femme démente qui a fracassé le crâne de sa meilleure amie et qui dessine toujours le même dessin… un tricycle rouge.

    Personnellement je préfère les thrillers qui sont ancrés dans la vraie vie, autant dire que cette histoire de programme de la CIA visant à transformer des enfants surdoués en machines à tuer m’a un peu dérouté.

  • FLORENCE CHOLLET / VOYAGELIVRESQUE 10 mars 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Très bon livre, bien construit, bien ficelé. On y trouve de la matière , de la recherche et de la réflexion.Des scènes de crime criantes de vérité dans l’horreur, sorte de puzzle pour reconstituer les fils de l’intrigue .
    Un vrai talent d’écriture. Un thème prenant , des phases de paranormal, pas de lourdeurs, de lenteurs ....

    L’histoire, cela fait 5 ans , que Noah, ancien profiler, n’a pas mis les pieds sur un scène de crime . Une affaire sordide va le faire revenir sur le devant de la scène . Près des deux corps , un père et sa fille , on a déposé une carte postale avec le nom de Noah et de Steve , son ancien équipier du Vermont.
    Une série de cadavres va suivre . Un modus operandi similaire au « démon du Vermont » qui sévissait des années en arrière et qui a trouvé la mort en même temps que la femme de Noah .
    De son côté Sophie est une blogueuse à la recherche d’un ancien journaliste devenu détective et qui a disparu dans les années 70 .

    La corrélation entre les deux et avec le petit garçon étendu près d’une mare de sang et d’un tricycle rouge... vous la découvrirez en lisant ce premier roman de l’auteur
    Un thriller assez dur pour certaines âmes sensibles , ce qui est certain c’est qu’il ne vous laissera pas insensibles....

  • Louison Lit 5 avril 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Je découvre l’écriture de Vincent Hauuy et je ne le regrette pas. Dans ce thriller il y a tout ce que j’aime, une intrigue passionnante, du suspense, du gore mais surtout un personnage central hyper zarby et très attachant. En tant que profileur Noah va être très proche de l’enquête et pourtant très vite on se rend compte qu’il y a certainement un truc entre lui et le tueur et là cela devient très intéressant. J’ai adoré les deux autres personnages féminins secondaires Clémence et Sophie et je ne vous parle pas de Rachel, elles vont avoir de superbes rôles. Parce que autant vous le dire tout de suite, il y a pléthore de personnages, j’ai bien failli prendre mon petit carnet de mémé pour tous les noter et faire les liens car au début c’était un peu le b. dans ma tête et puis finalement c’est bien passé. Un thriller que l’on lit à toute vitesse, des chapitres courts, de l’action à chaque tournant et des mots incroyables à découvrir. Bon l’histoire du loup je la connaissais déjà (je crois l’avoir lu aussi dans Si Vulnérable de Simo Hiltunen) mais cela n’enlève rien à son charme et à sa part de vérité. J’ai aussi apprécié le côté mise en scène des crimes et leurs descriptions bien trash, j’espère que cela ne fait pas de moi une fille complètement tordue. En fait c’est tout le côté visuel de cette écriture qui m’a enchantée. Alors bravo pour un premier roman, j’applaudis Vincent Hauuy et même si j’avais déjà lu sur cette thématique cela ne m’a pas trop gêné, bon c’est certain ce n’est jamais agréable d’avoir un sentiment de déjà lu. Il m’a manqué un petit plus, un truc de ouf qui te fait dire à la fin « waouh ! » la chute ne m’a pas procuré ce frisson final même si cela reste un bon thriller. D’ailleurs j’ai hâte de retrouver Noah, Clémence et Sophie dans Le brasier qui sort aujourd’hui. Bonne lecture

  • nathalie gonnachon 16 juillet 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Récit addictif modelée comme un puzzle, il est pas facile à lire, mais hyper interessant, j’ai vraiment adorer, et particulierement le personnage de Noah Wallace ou le coté profiler m’as énormement captiver, ça donne un sens plus profond a l’enquête.

  • Laure Manda Marie 26 septembre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Un thriller que l’on oublie, des passages difficiles, une intrigue bien ficelée j’ai beaucoup moins aimé le coté "pouvoirs surnaturels" mais il n’en reste pas moins un roman d’une grande qualité

  • mavic 1er octobre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Encensé sur les réseaux sociaux, une couverture et un résumé qui donnent envie… j’ai vite craqué pour ce nouveau thriller. Et je ne suis pas déçue ! Beaucoup de choses m’ont plu, l’intrigue est assez bien menée, assez pour nous embrouiller en tout cas et on finit sur une fin en apothéose comme j’aime !
    On commence donc par une introduction où ce fameux tricycle rouge apparaît et nous laisse après avec des questions plein la tête. Que s’est-il passé ? Que sont devenus ces personnes ? Où l’auteur va-t-il nous mener ?

    Ensuite, on nous embarque dans deux histoires qui vont se retrouver lié malgré elles. La première, celle de Sophie Lavallée, jeune blogueuse et journaliste qui s’intéresse énormément aux théories du complot et les disparitions inexpliquées. Autant dire qu’elle ne fait pas forcément l’unanimité dans son entourage. Elle va être contactée pour rechercher un homme disparu depuis des années sans plus jamais donné de nouvelles. Elle va entamer un travail d’investigation sans se douter que ce qu’elle va trouver va la dépasser et mettre sa vie, et celle de ses proches, en danger.

    Et la deuxième, c’est Noah Wallace, ancien profileur, et Steve Raymond, flic, qui se retrouve réuni par de malheureuses circonstances. En effet, Steve Raymond reçoit un appel du Canada concernant une scène de crime où un message a été laissé à ces derniers. Ils se retrouvent donc à chercher le coupable, en collaboration avec la Sûreté du Québec. Ils vont embarquer dans une affaire étrange, d’autant plus étrange que les scènes de crime sont des messages à l’attention de Noah. Jusqu’où tout cela va les mener ? Vaste question, et l’auteur nous entraîne dans des endroits parfois bien glauques.
    Ces deux enquêtes, que chacun mène de son côté, permet de mieux appréhender et découvrir les personnages, notamment Noah Wallace. Un personnage intriguant avec un passé douloureux. En effet celui-ci a perdu sa femme lors de la poursuite d’un sérial killer mais a également été victime d’un accident de voiture. Depuis, il lutte avec ses propres démons et les séquelles que cela a laissé en lui. Lorsqu’il se trouve sur la scène de crime un phénomène étrange survient qui vont l’aider à avancer sur l’affaire et sur les autres scènes de crime à venir. J’ai eu un peu de mal à intégrer ce côté-là dans le sens où ce n’est pas quelque chose qui me soit familier dans les thrillers. Après, il y a un semblant d’explications où je me suis dit, bon pourquoi pas, tant que ça ne prend pas des proportions énormes. Et l’auteur a su doser cette partie-là avec justesse, sans être dans l’excès et c’est quelque chose que j’ai pu apprécier. Les chapitres sont donc souvent du point de vue de Noah et j’ai pu ressentir avec lui cette angoisse qui monte lorsqu’il se met à recevoir des lettres anonymes à l’odeur de myrrhe. Pour quelqu’un qui tente de se reconstruire, on ne va pas dire que les évènements du moment lui soit d’une grande aide.

    De plus, durant cette enquête il va travailler en collaboration avec Clémence, une profileuse travaillant pour la sûreté du Québec. Et quel caractère ! J’ai adoré ce personnage franc et malin qui sait appuyer là où ça fait mal. Avec Noah, ils forment un duo de choc, suscitant parfois le mécontentement de leurs coéquipiers.

    Evidemment, il faut aussi parler de Sophie Lavallée qui a toute son importance dans ce thriller et surtout de ses recherches sur cet homme mystérieusement disparu. Elle n’hésitera pas à prendre de nombreux risques et à s’allier à des gens qui ne veulent pas forcément que bien. Un caractère bien trempé, parfois un peu tête brûlée. Et c’est ce côté qui peut parfois être agaçant notamment par certaines réactions qu’elle peut avoir. Mais malgré ça, je l’ai apprécié et elle arrive à se démener malgré tout ce qui s’oppose à elle, et je peux dire que les obstacles paraissent parfois infranchissables.

    En soi, l’intrigue est une intrigue que l’on peut retrouver assez souvent dans d’autres thrillers mais le rythme que donne l’auteur fait que ça marche tout aussi bien. J’ai eu cette impression d’oppression et d’angoisse qui m’est si cher même si après j’en rêve pendant des jours. J’ai suspecté tout le monde, je ne savais pas à qui me fier et à qui les personnages principaux pouvaient faire confiance. Et c’est terrible de se dire que peut-être ils se trompent et de ne pas pouvoir leur dire !

    Le sujet traité est basé sur des faits réels et ce qui m’a fait sourire c’est que le livre que j’ai lu juste avant (Le cri de Nicolas Beuglet) aborde le même thème même si décrit différemment. Du coup, ça m’a aidé à une meilleure compréhension et à la différence du Le cri, j’ai trouvé ça, malheureusement (ou heureusement selon le point de vue où l’on se place) beaucoup plus réaliste. Ce qui montre la plume efficace de Vincent Hauuy. Il nous montre l’horreur dans son état pur, enfin ce que moi je considère comme horrible et me répugne. Et pourtant j’ai avalé ces pages parce qu’il arrive à rendre son récit addictif, d’une part par les chapitres courts qui donnent un rythme, et d’autre part par l’intrigue qui est construite de sorte qu’on se pose toujours plein de questions et que le début des réponses n’est pas pour apaiser forcément notre curiosité.

    A la fin, tout se dégoupille et je me suis dit « ah c’est donc pour ça, tout s’explique ! ». J’ai refermé le livre satisfaite malgré le petit plus de Noah qui m’a un peu dérangé au début. C’est un thriller qui se lit tout se seul, de par l’intrigue et les personnages intéressants même si j’aurais voulu en savoir plus sur certains. Malgré certains passages où j’ai pu me sentir un peu perdue, j’ai réellement apprécié ce premier roman et je suis persuadée que le prochain livre de l’auteur sera encore meilleur !

    En bref, une intrigue bien ficelée, un thème basé sur des faits réels, des personnages intéressants. Un rythme effréné, donnant l’envie de toujours en savoir plus et des scènes parfois bien glauques. L’auteur ne vous épargnera pas mais c’est ce qui fait que l’on apprécie encore plus ce livre.

  • universpolars 24 novembre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Bonne intro ! Telles que les choses sont présentées dès le départ, je perçois déjà les signes annonciateurs d’une trame vive, sèche et sans concession. Plusieurs points de vue sur un événement par différentes personnes dans diverses situations : j’aime ça.

    La suite confirmera d’ailleurs mes premières impressions.

    Si le lecteur pense suivre ici une bonne histoire de serial-killer, il n’aura que partiellement raison de le croire. Oui, partiellement, car nous irons un peu plus loin que cela au niveau de la complexité.

    Nous entamons une histoire qui débute d’une manière assez standard au niveau de la trame, qui nous laisse avec nos certitudes de lecteurs aguerris, mais qui s’avère finalement plutôt coriace.

    Je ne vais évidemment rien vous dévoiler, mais il faudra aller creuser un peu du côté de la manipulation. Et, cerise sur le gâteau, cela n’est pas forcément issu de la fiction, loin de là ! Voilà, fin des révélations.

    L’auteur français, expatrié au Canada, nous fait découvrir le premier plan de cette histoire en faisant pivoter la caméra sur un homme usé et déchiré : Noah Wallace.

    Cet américain, habitant l’Etat du Vermont, officiait comme "profileur", un excellent "profileur". Mais la vie, le destin, a décidé de le détruire, de déchirer son existence en miettes. Il perdra sa femme, dans un accident peu banal, sa santé et également son job. Noah restera l’ombre de l’homme qu’il a été.

    Mais sa vie va changer le jour où l’un de ses anciens collègues le contactera pour l’emmener sur une affaire, respectivement sur une immonde scène de crime chez leurs voisins québécois. Le motif de leur présence sera assez clair : le tueur a laissé une carte postale avec son nom et celui de son collègue inscrit dessus. Noah Wallace, sur le lieu du crime où un homme et sa fille ont été tués, brûlés, découpés et mis en scène, sera obligé de faire la constatation suivante : le tueur est un homme qui a déjà œuvré 5 ans auparavant et qui est censé être mort.

    Que vient faire un tricycle rouge dans les pensées du profileur face à cette boucherie ? Ça...

    Pour celles et ceux qui aiment les scènes de crimes plutôt spectaculaires, je dois dire que l’auteur est doté d’une imagination très fertile. Je vous laisserai le soin d’apprécier cela par vous-même.

    Nous irons également à Manhattan, où nous découvrirons les travaux de Sophie, qui est blogueuse et journaliste. Son thème de prédilection ? Les vieilles affaires classées mais aussi les fameuses théories "conspirationnistes". Une affaire de disparition datant des années 1970, sur laquelle elle enquête depuis quelques temps, va carrément lui exploser au visage. Un email reçu d’un inconnu, l’invitant à se connecter sur le darknet, va l’envoyer vers du sérieux, et un peu dans le mur aussi.

    À partir de cet instant, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi, son arrêt de mort est signé. Plus qu’à l’exécuter. La curiosité est un vilain défaut, paraît-il.

    Niveau personnages, c’est du lourd. Ils sont d’une subtilité et d’une vivacité extraordinaires. Les interactions sont vives et se déroulent tout en finesse.

    Le personnage de Wallace est surprenant et troublant. Cet homme est un observateur-né ; il dévisage, il écoute, il dérange, presque aucun détail ne passe à côté. Je suis obligé de faire un parallèle avec Le Dr Cal Lightman, de l’excellente série "Lie to me". Mais c’est également un homme aux abois, qui garde constamment la tête 5 cm au-dessous de la surface de l’eau. Son passé le tient fermement par la jambe et le tire en bas, par à-coups.

    Il sera pourtant obligé de refaire surface car quelqu’un semble le mettre méchamment au défi. Mais est-ce peut-être encore autre chose ?

    Quant à Sophie, la blogueuse-journaliste, c’est également intéressant de la suivre dans ses recherches. L’auteur nous dépeint un personnage qui aime aller jusqu’au bout, un peu naïf, complètement écolo, et qui aime prendre des risques pour des causes peut-être perdues pour certains, mais importantes pour elle.

    Les chapitres sont courts, l’intensité monte plus ou moins à chaque page. L’auteur lance toutes les pièces d’un puzzle en l’air, peut-être même l’équivalent de plusieurs puzzles, pièces qui nous retombent une à une sur la tête, et bien mélangées. Heureusement, il nous aidera à les assembler pour, au final, nous dévoiler une histoire aux nombreuses ramifications.

    Et il y aura toujours ce tricycle rouge, en toile de fond, qui ne nous emmènera pas vraiment vers la lumière, du moins pas tout de suite.

    Le dénouement est bluffant, il surprend, j’aime vraiment ça. Les personnages donnent une énorme consistance à ce thriller ! La preuve ? Ils m’ont énormément touché, et ce n’est pas une chose courante, et encore moins acquise..

    Ne touchez jamais à l’innocence d’un enfant !

    Bonne lecture.

  • AnnieLecture 14 décembre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Ce qu’il faut savoir … il y a une tonne de personnages alors je vous conseille de les noter … vous vous y retrouverez mieux

    Autre chose, il commence ses chapitres avec des mots inconnus alors n’hésitez pas à utiliser le dictionnaire, c’est hyper intéressant

    Quel régal ! A peine plongée dedans j’ai été happée par l’histoire. Vincent a su me tenir en haleine et j’avais du mal à arrêter ma lecture. C’est un livre vraiment captivant et un final époustouflant. Par ailleurs certaines scènes sont parfois difficiles à supporter. Un enfant de 3 ans renversé alors qu’il roulait sur son tricycle rouge … et l’enfer commence !!!

    Chaque personnage, que ce soit Noah Wallace, flic profileur bourru, usé, qui sort d’un coma, Clémence la profileuse, Sophie la journaliste, même l’inspecteur Tremblay qui va discrètement enquêter sur Noah, a quelque chose d’attrayant et on ne peut que s’y attacher. Noah va se retrouver plongé dans des crimes revenus du passé, par l’intermédiaire d’une simple carte postale.

    C’est un excellent thriller mais à ne pas mettre entre les mains des âmes sensibles, surtout lorsque cela concerne les enfants. Chaque chapitre nous emmène dans les méandres du mal

    Ma note : 18/20

  • Emilie Resse 15 décembre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    ALERTE COUP DE CŒUR !!!!!

    Oui oui oui : coup de cœur pour le tricycle rouge de Vincent Hauuy !

    Vincent Hauuy a réussi à réunir tous les meilleurs ingrédients pour un thriller parfait :

    Une super intrigue pour laquelle il va falloir trouver l’emplacement de chaque pièce du puzzle. On tri d’abord, puis on fait le contour, pour enfin remplir le milieu et percevoir tous les tenants et aboutissements de l’histoire

    Des personnages exceptionnels : entre Noah Wallace (l’un de mes personnages préférés avec Sophie) sujet à des problèmes de concentration, des pertes de conscience et de très grosses migraines, sans compter sur son amnésie concernant son enfance ; l’inspecteur Tremblay qui semble cacher quelques secrets ; Et Sophie Lavallée, la journaliste-blogueuse qui fourre son nez partout où il ne faut pas. Quand tous ces personnages se rencontrent...wahou !!! Tous sont vraiment très bien développés et exploités avec leurs forces et leurs faiblesses.

    Une enquête pleine de rebondissements qui semble avoir des similitudes avec une ancienne affaire : on a des meurtres avec des mises en scène spectaculaires et du sang

    Le sujet abordé est loin de nous laissé indifférent (je n’en dirais pas plus afin de ne pas spoiler)

    L’écriture est d’une telle fluidité et les chapitres sont courts

    J’ai appris également pas mal de mots grâce à vous Mr Hauuy, et j’ai du prendre mon dico plus d’une fois pour assouvir ma curiosité !

    Merci pour ce thriller qui est un véritable feu d’artifice ! Un page-turner exceptionnel qui file à 100km/h

    Je vais vite me procurer Le brasier, pour retrouver ces personnages qui me manquent déjà !

  • Sangpages 18 décembre 2018
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Voilà un livre qui va m’être difficile de chroniquer et pour le coup, vais pas trop m’étaler...
    Avis très mitigé, vous l’aurez compris !
    La trame est intéressante, bien menée, le tueur est particulièrement vicieux et le final tient la route mais voilà...j’ai pas adhéré 😕
    Un côté beaucoup trop Holywoodien, déjà vu, cliché.
    Un meli mélo qui m’a perdue à plusieurs reprises et surtout cette impression, qui ne m’a pas quittée, de lire d’autres histoires connues mises ensemble pour n’en faire qu’une. Une inspiration trop basée sur du déjà écrit, déjà filmé...déjà vu !
    C’est peut-être moi qui lit trop, qui regarde trop en fait ?
    Voilà je n’en dirai pas plus et comme toujours, cela reste ma propre perception... A vous de vous faire la vôtre !!!

  • Au rayon des livres 23 janvier 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Un tricycle rouge qui dévale les rues en croisant sur sa route trois hommes sans qu’ils s’en rendent compte, jusqu’au moment où l’engin déboule sur une voiture. Quand la conductrice percutée sort de son véhicule, elle découvre alors un garçonnet qui baigne dans son sang…
    Cinq ans plus tard. Une scène de crime à la mise en scène particulièrement orchestrée d’un père et de sa fille et une carte postale adressée à un ancien binôme d’enquêteurs. Steve Raymond, un inspecteur usé et Noah Wallace, un ex-profileur détruit physiquement et psychologiquement suite à sa dernière enquête où il a tout perdu. Une similitude dans ce crime qui rappelle à Wallace un tueur mort depuis 5 ans.
    Blogueuse et journaliste pigiste, Sophie Lavallée enquête sur la disparition d’un reporter de guerre disparu sans laisser de trace 40 ans plus tôt.
    Quel est le point commun entre ces 3 affaires, alors qu’un nouveau crime met une fois de plus en scène un père et ses enfants ?

    Un pavé de quelques 500 pages pour ce premier roman très dense, avec ici et là un vocabulaire assez recherché.
    On est happé dès les premières pages avec un style direct. Un roman qui à peine débuté, on ne peut plus lâcher.
    Les personnages nombreux, sont autant de pièces de puzzle à tenter de recouper.
    Roman intriguant car à première vue, on a plutôt envie de se poser la ou plutôt des questions : qui et comment ce gamin a pu terminer sa course de cette manière ? Qui est le responsable ? Et puis comment intégrer à cette histoire ces 3 hommes qui n’ont rien en commun et quel rapport avec cet accident auquel ils n’ont pas assisté ? Mais plus on avance dans cette lecture et plus on est totalement pris dans cette enquête de crime familial, au point d’en oublier ce tricycle rouge et l’enquête que tente d’élucider la jeune blogueuse.

    Plus un mélange de genres (roman psychologique, policier, cold case) que thriller à proprement parler, avec une intrigue qui réside autant dans la part d’ombre des personnages que dans l’histoire en elle-même. Et au fil du roman, au lieu de se dénouer l’histoire va devenir de plus en plus complexe.

    Vincent Hauuy est l’un de ces auteurs, de surcroît avec un premier roman, capable dès le départ de vous faire passer l’envie d’anticiper la suite de votre lecture.
    Pas de rebondissements qui vous scotchent ou qui relancent l’histoire. Tout est dans le style, parfaitement maîtrisé, qui par moments peut dérouter.
    Concernant les scènes de crime, l’auteur ne fait pas dans la demi-mesure. Là encore, on a à faire à un auteur à l’esprit particulièrement tordu (pour notre plus grand plaisir).

    Ce premier roman interpelle car dès les premières pages on a la quasi certitude d’avoir du très bon entre les mains.
    Alors que Le Tricycle rouge n’a pas encore fini sa route, que l’on a déjà envie de savoir si Vincent Hauuy va confirmer nos premières impressions avec Le Brasier, son deuxième roman.

    Si hic il y a, même si le roman compte pas loin de 500 pages, tentez de vous y plonger en une seule fois pour ne pas “casser” le rythme, car tout tient dans la densité qui ne faiblit à aucun moment.

  • Musemania 4 février 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Les éditions Hugo Thriller (et en particulier, Célia) ont eu l’extrême gentillesse de me faire parvenir, « Le brasier », second opus avec les personnages du profileur, Noah Wallace et de la blogueuse Sophie Lavallée. C’est pourquoi j’ai décidé de commencer l’histoire par le premier tome : « La tricycle rouge ». Résultat : je n’ai absolument pas été déçue et je comprends mieux l’enthousiasme dont les lecteurs ont fait preuve lors de la sortie de ce thriller.

    On est dans le gore, dans le TRES gore. Le tueur du film « Seven » n’était qu’un enfant de choeur comparé à ce qu’il se passe ici. Le suspens est haletant au point qu’il est parfois dur de le lâcher et de retourner à la vie réelle.

    Enquête menée à la fois au Canada et aux Etats-Unis (dans le Vermont et à New-York), l’auteur m’a fait voyager dans son univers, sombre et torturé. C’est un thriller très bien foutu, tant par sa trame narrative que par la consistance de ses personnages. Comment et pourquoi Noah Wallace a-t-il perdu la mémoire et par là même, son job de profileur ?

    Ce livre a reçu le Prix VSD-Michel Bussi du meilleur thriller et c’est amplement mérité. Il fait maintenant partie de la sélection pour le prix des lecteurs des éditions du Livre de Poche (catégorie thrillers/polars). Les lecteurs auront la très dure tâche de départager ce livre avec d’autres très bons polars, tel que « Toxique » de Niko Tackian. Je n’aimerais pas être à leur place…. quoique en fait, si énormément !!!

    La sélection comprend près d’une vingtaine de livres à lire et ces derniers sont toujours très bien choisis. C’est l’un de mes espoirs cachés que d’avoir la chance un jour de faire partie de ce jury. Vous l’aurez compris, je suis une fana des jurys :) A chaque fois que j’ai participé à des sélections, j’y ai fait de très belles découvertes tant humaines que littéraires.

    Maintenant, il me tarde de découvrir le second opus, « Le Brasier ». S’il est aussi bon que le premier, cela promet du bon temps en perspective.

    Chronique sur mon blog : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2018/09/le-tricycle-rouge-de-vincent-hauuy.html

  • La Papivore 18 février 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    C’est un bon livre.

    J’ai été surprise parce que le résumé ne m’avait pas convaincue plus que ça, mais je me suis prise d’affection pour Noah Wallace. Peut-être parce qu’il a la même manie que moi : noter des mots compliqués, peu utilisés comme agélaste, obduration ou encore cacochyme.

    Le livre est construit sur l’histoire de deux personnages qui n’ont rien en commun (au début), Noah et Sophie, une journaliste. Et il y a une alternance des personnages à pratiquement chaque chapitre. Noah est un ancien flic qui a perdu à la fois la mémoire et sa femme dans un accident de voiture. Et un de ses anciens collègues fait appel à lui pour une série de crimes assez horribles, perpétrés par un serial killer à qui il a déjà eu affaire. Autant vous dire que les crimes sont très sanglants ! Quant à Sophie, elle vient de quitter son fiancé, c’est une journaliste en quête du bon coup journalistique.

    C’est donc un bon livre et pourtant à partir du dernier tiers je me suis ennuyée ; j’avais même hâte que ça se termine parce que la solution est apparue assez tôt et du coup, j’ai eu l’impression que la fin c’était plus du remplissage qu’autre chose. Une fois l’identité du serial killer annoncée, j’ai vu qu’il restait encore une bonne centaine de pages ! J’ai donc peiné à me motiver pour le finir…

    C’est toutefois un bon thriller mais pas un coup de cœur !

  • Loudiebouhlis 26 février 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    J’avais entendu parler du premier roman de Vincent Hauuy, il y a maintenant un an. Et vu les nombreux avis que j’avais pu récolter, j’étais très impatiente de le lire. Malheureusement le soufflé est retombé bien trop rapidement à mon goût. Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis déçu, mais ma lecture ne fut pas des plus attrayantes.

    Notre principal protagoniste, Noah Wallace, ancien profileur, est brisé par la vie depuis l’accident qui lui a causé la perte de sa femme. Jusqu’au jour ou un ancien ami policier revient vers lui pour obtenir son aide dans des meurtres qui ressemblent étrangement à une ancienne affaire résolue il y a longtemps. Des crimes sordides mis en scène d’une façon atroce accompagnée d’un petit message à l’intention de Noah. D’un autre côté, Sophie, jeune journaliste cherchant à obtenir le poste de ses rêves, reçoit des mails troublants au sujet de la disparition d’un reporter survenu il y a plusieurs années. Deux enquêtes parallèles se mettent alors en place.

    Des chapitres courts alternant entre Noah puis Sophie, une intrigue qui semble bien ficelée à première vue, créant cette envie d’en connaître le dénouement. J’ai été assez partagé par la plume de l’auteur, me laissant happé par la formation de ces phrases, tout en étant à la fois agacée par différents mots dit "compliqués" ou du moins inconnus à mes yeux. J’ai été contrainte de chercher, à de nombreuses reprises, la signification de ces derniers. Et je dois dire que devoir interrompre ma lecture pour comprendre les mots, m’a fait perdre le fil de ma lecture. Qui plus est, j’avais du mal à m’immerger réellement dans l’histoire, à m’y plonger complètement. À chaque fois que je devais reprendre ma lecture, j’y allais à reculons. L’intrigue n’évoluait pas, ne s’amplifiait pas. Bien au contraire, elle restait plate, et même ennuyeuse à la fin. Pour finalement, se rendre compte que le dénouement n’est pas si incroyable que ça, même bien trop simple pour l’intrigue de début mis en place. C’est comme si, celle-ci n’avait pas été suffisamment exploitée. Et puis des personnages que j’ai trouvé un peu trop stéréotypé à mes yeux. Des personnages que j’ai trouvé bien fade et bien trop sans intérêt.

    J’en ressort en me disant que ce livre fut une lecture moyenne, ni décevant, ni bonne. Une lecture sans grand intérêt, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Mais ce n’est que mon avis de lectrice de thriller compulsive. Je pense que malgré tout, les gens appréciant la découverte de mot peu commun, sauront apprécier la plume de l’auteur. Que les gens qui ne recherche pas une intrigue trop complexe, l’aimeront également. Bien que ça ne l’est pas fait pour moi, je ne pense pas pour autant que ce soit un mauvais livre. C’est un premier roman qui laisse tout de même l’envie de voir évoluer l’auteur.

  • Clem Go 7 mars 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    J’ai reçu ce livre dans le cadre d’une rencontre avec l’auteur. J’ai pu découvrir un roman policier intéressant et passionnant.
    Dans ce roman, Noah Wallace un profiler, aux dons de déductions étranges. Il doit résoudre une série de meurtre commis par le "démon du Vermont".
    Il a été appelé par son ancien coéquipier, Steve Raymond, un lieutenant américain qui travaille pour la Vermont State Police.
    Ce meurtre rappelle le mode opératoire du "Démon du Vermont", le meurtrier que poursuivait Noah, il y a quelques années et que tout le monde pensait mort.
    Noah est handicapé, il se déplace avec une canne suite à un accident de voiture, qui a couté la vie à sa femme, il y a cinq ans. Il a eu de lourdes séquelles.
    Il écrit des mots de vocabulaire dans son carnet, car il a peur d’oublier les choses.
    Il y a des zones d’ombres dans son passé, il ne se souvient pas de grands choses.
    Et parfois le lecteur est autant dans le brouillard que lui. le tueur du Vermont joue avec Noah et ses nerfs.
    Une partie du passé de Noah est révélé dans ce livre.
    Pendant ce temps, Sophie Lavallée enquête sur reporter disparu dans les années soixante-dix et elle met les mains dans un engrenage terrible, elle se met en danger (elle et son entourage) en remontant la piste de criminels.
    Il y a de nombreux rebondissements. de nombreux personnages et organisations américaines et canadiennes sont impliquées dans cette histoire.
    Sophie et Noah sont deux personnages qui mettent un coup de pied dans une fourmilière.
    On se pose des questions sur le héros. Pourquoi et en quoi est-il lié au tueur du Vermont ? Je me suis même demandé si ce n’était pas lui, s’il n’était pas un tueur schizophrène psychopathe car ces déductions sont parfois surprenantes mais tout s’éclaire au fur et à mesure.
    L’intrigue est bien ménée. Ce qui est surprenant c’est que ce roman a été écrit dans le cadre d’un concours de polars en quelques mois sur la plateforme Fyctia (plate-forme d’écritures participative) et il est très bien documenté et fourni. J’ai bien aimé le passage avec le conte amérindien. A dévorer si vous souhaitez lire un livre qui vous tient en haleine jusqu’au bout et si vous n’avez pas peur des scènes de crimes à la Dexter.

  • Komboloi 28 mars 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    J’avoue, j’ai eu un peu de mal avec ce roman. En fait, j’ai trouvé que ça partait dans tous les sens tout au long de l’histoire et je me suis perdu plus d’une fois au milieu de tout ces personnages, bribes d’histoire...

    Je trouve ça un peu dommage car l’intrigue n’est pas mauvaise, les personnages sont bien travaillés mais voilà il y en a trop...trop de tout en fait...A tel point que je n’ai pas eu ce petit moment de surprise si agréable à la révélation du nom du coupable. J’aime bien les puzzles mais on s’y perd vraiment trop et la lecture perd de sa fluidité.

    Je vais attaquer la suite, j’espère être agréablement surpris avec le deuxième opus.

  • genli 12 avril 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Un thriller échevelé dans la construction de l’intrigue, pour le moins complexe, avec moult personnages et le rythme nerveux de la narration.
    Un thriller très cru dans la description des scènes de crimes, très inventif dans le va-et-vient entre passé et présent, entre enquête et vie personnelle de l’enquêteur principal, un ex-profileur affecté de troubles mémoriels, et enfin très riche dans son vocabulaire, ce roman est particulièrement bien écrit.

    Même si le thème nous semble familier pour l’avoir lu ou vu dans de nombreux livres ou films, (les expérimentations scientifiques sur des enfants placés en institution), on se laisse embarquer dans cette histoire, pressé de connaître les réponses à toutes les questions que l’on se pose tout au long (500 pages) de ce récit labyrinthique.
    Addictif donc, même si l’histoire est un peu trop tarabiscotée et le ton du récit un peu froid à mon goût.

  • QuoiLire 5 mai 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Comment parler de ce roman sans en divulguer l’intrigue ?Je crois que c’est tout simplement impossible, aussi ne vais-je pas présenter l’histoire plus que ce que le fait la quatrième de couverture. Cependant, je peux ajouter qu’en lecteur averti on devine quelque peu la fin, mais que la qualité d’écriture de Vincent Hauuy permet de garder le suspense jusqu’au bout de l’histoire, et de ne donner les explications que tout à la fin.
    L’histoire est soutenue par des personnages forts, mystérieux, qui se dévoilent et se découvrent au fur et à mesure de l’investigation. Du fait de leur passé et de leur aventure respectifs, leur psychologie est différente, complexe, interrogative ; sans pour autant rendre ce thriller psychologique.
    Tant les actions que les rebondissements jalonnent ce roman ; et avec la fluidité d’écriture, les pages défilent sans jamais lasser le lecteur.Un point qui m’a quelque peu perturbé : l’auteur, à propos de Noah, fait de nombreuses allusions à des enquêtes passées. Or je ne savais pas si ce roman faisait partie d’une série (infirmation de ce point après quelques recherches) ou si cela faisait partie intégrante du roman pour renforcer le personnage.
    Seul point négatif, mais qui est très personnel, est l’accumulation des personnages dont certains avec des noms d’emprunt. Aussi, soit vous lisez Le tricycle rouge en très peu de temps et d’interruptions et vous pourrez vous souvenirs de qui est qui, soit vous avez un très bonne mémoire des noms, soit vous vous munissez d’un petit papier pour combler la déficience de vos neurones.
    https://quoilire.wordpress.com/2019/05/05/vincent-hauuy-le-tricycle-rouge/

  • lectures_criminelles 17 mai 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    J’ai beaucoup aimé cette lecture très addictive : on est tout de suite plongé dans une ambiance sombre et étouffante, dont l’intrigue complexe se révèle petit à petit. Les chapitres courts accentuent encore l’atmosphère angoissante dans laquelle évoluent les personnages et les indices, comme les pièces d’un puzzle, se mettent en place au fur et à mesure des découvertes des enquêteurs. Ces révélations s’infiltrent en nous comme du poison, et la progression dans l’horreur ne semble jamais s’arrêter jusqu’aux dernières pages qui nous délivrent, enfin, de ce suspense oppressant. J’ai bien aimé les aptitudes éranges de Noah, ses flashs de lucidité et de souvenirs à travers le brouillard de son amnésie, cette duplicité qui nous amène à certains moments à douter de son innocence, de son identité. Amateurs de thrillers, si vous ne l’avez pas lu, vous ratez quelque chose.

  • ju_se_livre 11 juin 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Après avoir lu ce bouquin, je vais pouvoir m’inscrire à des chiffres et des lettres et épater la galerie avec des mots que même les présentateurs n’auront jamais entendu !

    Je suis vraiment très contente d’avoir sorti ce livre de ma pal parce que maintenant j’ai un nouveau chouchou : Noah Wallace ! Directement entre lui et moi ça l’a fait. Peut être son petit côté dr House mais j’ai aimé le suivre dans cette enquête palpitante. Ah parce que le pauvre Noah il a pas la vie facile. Il a perdu sa femme dans sa traque du Démon du Vermont et ça déjà ça laisse de sales séquelles. Mais quand ce tueur en série refait surface alors qu’il est censé être mort les choses se corsent.

    Le tricycle rouge c’est 500 pages engloutis en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. L’histoire est vraiment prenante, pas de temps morts. Les personnages sont attachants. On va de rebondissements en rebondissements et le suspense est bien présent. Ce qui au départ apparaît comme une traque classique va se révéler beaucoup plus tordu au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. Et ça moi j’aime !

    Il me tarde de lire Le brasier pour retrouver Mr Wallace dans une nouvelle aventure.

  • Le Boobooker 13 juin 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Un thriller très addictif, que j’ai eu le plaisir de dévorer très rapidement puisque je ne l’ai quasiment pas lâché pendant 2 jours ! Il faut dire aussi que c’est très très réussi, ce qui explique cela 😁
    .
    On a affaire ici à une enquête de haute volée ! Noah Wallace, un profileur très brillant jusqu’à ce qu’un accident change tout, va devoir reprendre du service avec son ex coéquipier Steve. Une carte postale lui est destinée sur le lieu d’un crime, forcément il va falloir qu’il mouille la chemise 👍🏻 En parallèle on suit Sophie, une blogueuse qui enquête sur la disparition d’un reporter dans les années 70. Deux enquêtes qui semblent liées par la même chose, mais quoi ? 🤔
    .
    De la première à la dernière page j’ai adoré ! J’ai tout de suite été happé dans l’engrenage fou que nous propose ici l’auteur. Une plume très efficace alliée à un rythme assez dingue, ce qui rend son oeuvre vraiment super addictive et impossible à lâcher. J’ai beaucoup apprécié son style, et sa capacité à toujours remettre en question les certitudes acquises aux cours des pages précédentes, on est réellement malmené dans ce livre 😊
    .
    L’auteur a approfondi son sujet sans trop en faire, les indices distillés au compte goutte font avancer l’enquête au rythme idéal, et on finit par ne plus avoir envie de lâcher cette petite perle qui, sincèrement, aurait pu être un coup de coeur. Il m’a manqué peut être inconsciemment un petit quelque chose en plus pour que ça le soit. Mais c’est excellent quand même je vous rassure ! Le personnage de Noah est marquant, en tout cas pour moi, je l’ai trouvé génial. Très juste et absolument en adéquation avec cette grosse enquête assez complexe finalement 👊🏻
    .
    Très content d’avoir enfin pu lire et découvrir Vincent Hauuy, un auteur au talent indéniable 😍 J’ai hâte de lire l’un de ses autres livres !

  • Amandine Bouquine 23 juin 2019
    Le tricycle rouge - Vincent Hauuy

    Soyons honnêtes, je n’ai pas éprouvé l’enthousiasme et l’engouement que j’ai pu voir dans différentes critique plus que élogieuse sur ce roman.. J’en ressort au contraire plutôt mitigée.
    .
    L’histoire commence avec des meurtres sordide sur fond d’ambiance glauque. Noah Wallace, profileur, victime de flash et d’un certain don de déduction est mis sur l’enquête.. Simple enquêteur, ou plus proche des victimes et du tueur qu’il veut bien le laisser paraître… ?
    Au fur et à mesure de la lecture, les liens entre les différents ( peut-être même trop ) personnages est difficile à comprendre, de même que certains dialogues. Je me suis sentie perdue à certains moments. Il faut dire que l’enquête est assez complexe.. Mention spéciale pour le personnage de Sophie que j’ai A-DO-RÉE 😍
    Le complot FBI / CIA m’a paru un peu gros. Le suspense est distillé ça et là, l’auteur n’en fait pas trop et j’apprécie beaucoup.
    J’ai aimé l’écriture de l’auteur qui nous fait vraiment vivre les scènes.
    La fin m’a plu également, même si encore une fois tout m’a paru un peu flou.
    .
    Malgré un avis mitigée, je vous conseille de lire ce livre ne serait ce pour découvrir le talent d’écriture indéniable de Vincent Hauuy !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.