Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Silences - Amélie Antoine

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Édouard Bresson est l’humoriste préféré des Français. Le moindre de ses spectacles se joue à guichets fermés. Mais, à chaque tournée, au premier rang, une place reste désespérément vide. Et, à chaque fois, son cœur se déchire un peu plus.
La France entière l’adule et l’envie.
La France entière, sauf son fils, qui ne vient jamais l’applaudir, parce qu’il le déteste de l’avoir négligé toute son enfance.
Que faire quand on réalise qu’il est peut-être désormais trop tard pour rattraper ses erreurs ?
Imaginez un homme qui a tout, absolument tout pour être heureux.
Sauf l’essentiel.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Leratquilit 6 juin 2020
    Les Silences - Amélie Antoine

    Jai adore le style d’écriture, on alterne les personnage de chapitres en chapitres mais avec un petit twist de la part de l’auteure : chaque chapitre finit par une phrase et commence le prochain par la même.

    C’est assez bien écrit, très touchant et drôle à la fois (le personnage principal est humoriste— un humoriste d’ailleurs adulé et adoré, ce qui m’a parfois agacé et fait pensé que l’éloge était un peu trop exagéré et lourd. Avec du recul je me dis que c’est sans doute pour mieux contraster avec les critiques qui lui sont faites, un homme aimé de tous cherche simplement l’amour et la reconnaissance d’une seule personne.
    C’est une lecture facile et rapide, je le conseille à toutes les personnes qui aiment les romans de vie, avec des personnages et des situations réalistes.

  • Aude Lagandré 6 octobre 2019
    Les Silences - Amélie Antoine

    Titre précédent avant la sortie en poche : Quand on n’a que l’humour

    Amélie Antoine est un OVNI littéraire.

    L’année dernière, j’ai eu entre les mains son roman « Fidèle en poste ».
    Comment en ai-je entendu parler à l’époque ?Honnêtement, je ne sais plus, Facebook sûrement, des lecteurs publiant dans des groupes de lecture leurs coups de coeur pour ce roman. Et quel roman !!!
    En quelques mots, c’est l’histoire d’un couple, Chloé et Gabriel. Chloé meurt en se noyant.
    Rien d’extraordinaire me direz-vous dans ce pitch, ème histoire de deuil où l’autre devient dingue à tenter de survivre.. Sauf que… Pas du tout ! Amélie nous entraine là où nous n’avions pas envisagé d’aller. En quelques pages, elle nous happe, et elle nous tient.
    Tous les auteurs ne peuvent pas se targuer de ces qualités là et en cette rentrée littéraire, certains feraient bien d’en prendre de la graine… Impossible de donner plus de détails sur ce roman sans en révéler trop car Amélie a le don du retournement de situation et ce serait vraiment dommage de gâcher ça.

    Amélie Antoine est donc un OVNI, et un OVNI qui s’est faite toute seule. Elle publiait il y a quelques jours sur son compte Facebook, une photo du tas de lettres de refus pour son « Fidèle au poste ». Tas édifiant, comment ne pas se décourager et finir par se dire que le roman que l’on vient d’écrire est vraiment médiocre car il n’intéresse personne.
    Voici son post :

    En cette semaine de rentrée, j’avais envie de partager cette photo à tous les auteurs qui s’acharnent, qui s’escriment, qui s’obstinent, et qui, parfois, désespèrent.
    Qui, parfois, auraient envie d’abandonner en se disant « A quoi bon ? »
    Qui, souvent, doutent d’eux-mêmes et de leurs textes.
    Qui pourtant retrouvent encore et toujours le chemin de l’écriture et de la fiction, malgré les obstacles, malgré les embûches, malgré les angoisses, malgré les gifles et les revers.
    Ce tas de lettres de refus pour Fidèle au poste est la preuve qu’on ne peut pas plaire à tout le monde.
    Mais quand on connaît la suite, quand on sait la chance que ce premier roman a eue, quand on sait le destin inattendu qui lui a été réservé quelques mois après… On se dit que ça vaut le coup de continuer à y croire un peu avant de remiser son texte dans un tiroir de bureau.
    A vous tous qui inventez, façonnez, écrivez, à vous tous qui insufflez la vie à des personnages sortis de votre imagination : ne baissez pas les bras.
    Ne baissez pas les bras.
    (Pour enfoncer le clou, je précise : ces lettres ne sont qu’un échantillon, les refus par mail étant plus nombreux 😉)
    Pour que ce roman sorte, elle a choisi l’auto-édition et elle a eu raison : les lecteurs sont au rendez-vous et l’encouragent. On parle d’elle, on écrit des articles sur elle, elle existe enfin quand personne
    ( entendez par là les éditeurs ) n’avait voulu de son manuscrit.

    Moi je dis chapeau bas Amélie !

    Je l’appelle par son prénom, parce que qu’elle est accessible, ouverte, soucieuse et curieuse de ce que ses lecteurs pensent de ses romans. Parce que quand on lui écrit, Amélie répond ! Amélie veut savoir, Amélie veut comprendre, Amélie veut entendre les mots de ses lecteurs et leurs coeurs battre !

    Son petit dernier s’appelle « Quand on n’a que l’humour »

    C’est l’un de mes plus gros coups de coeur 2017.
    J’ai été tellement bouleversée par ce roman, émue, remuée, il a déclenché tellement d’interrogations, de réflexions, d’émotions, que j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans quelque chose d’autre après ça.
    En quelques mots, c’est l’histoire d’Edouard Bresson, un humoriste adulé par son public … Un comique qui ne fait rire que les autres mais dont la vie personnelle est lourde à porter, pour lui un désastre.
    C’est aussi l’histoire de son fils, Arthur qui déteste son père et tout ce qu’il représente et qui vit dans la haine de ce père tant admiré parce qu’il en a été privé, victime de ses absences.
    Quelques articles de presse ont trop révélé de ce roman, et je n’en dirai donc pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte car souvenez-vous, Amélie c’est la reine du retournement de situation.

    Voilà quelques mots que j’écrivais à Amélie en refermant son livre :
    « Incontestablement, l’adulte que l’on devient est façonné par l’enfant que l’on a été et surtout l’enfance que l’on a vécue, et on devient parfois ce qu’on a tant détesté… Et puis la vie fait qu’on grandit, qu’on comprend, qu’on accepte. Vous décrivez à merveille les errements de cet homme qui fait comme il peut avec ce qui lui a été donné enfant, et les interrogations de ce fils, qui parvient à comprendre en allant chercher au fond de lui même.
    Le bonheur n’est pas toujours où on l’attend, ni ce que l’on croit (…)
    Continuez à nous régaler, vous avez le don des mots, la pertinence d’analyse de chaque émotion, vous êtes incroyablement douée. »

    Et c’est vrai qu’elle est douée Amélie, elle est douée et courageuse, douée et déterminée.
    Amélie, elle a tout compris ! Elle a compris que les lecteurs sont plus importants que les maisons d’édition, et c’est d’eux qu’elle souhaite d’abord avoir les retours.
    Nous avons échangé sur son texte, j’espère que mes mots, et tous ceux des lecteurs qu’elle a pu recevoir l’ont encouragée, nourrie, et que grâce à ces retours, elle continuera à nous livrer des romans d’une qualité exceptionnelle

    Je te l’ai dit Amélie, pour toi » Tout ira bien »

  • Lettres et caractères 1er août 2019
    Les Silences - Amélie Antoine

    Mélancolique est le premier mot qui m’est venu à l’esprit en lisant le titre de ce roman et c’est le dernier qui me reste en refermant ce livre.

    J’ai retrouvé ici toute la sensibilité qui m’a tant touchée dans les romans d’Amélie Antoine que j’avais déjà lus. Dans les autres titres, elle disséquait avec brio la vie de couple à travers ses promesses, ses trahisons, ses désillusions et ses compromis. Ici c’est une autre forme de couple qui est passée au scalpel, un duo père-fils mal assorti et qui n’a eu de cesse de se manquer. Les rendez-vous manqués est un thème éculé et en ce sens ce roman m’a semblé assez attendu. Mais même s’il n’est pas mon préféré de l’auteure, il est parvenu à me faire pleurer à chaudes larmes à un moment. Et ça, c’était totalement inattendu.

    Inattendu car je savais où ce récit m’emmenait mais aussi et surtout parce que le narrateur a mis le même entrain à lire cette histoire qu’il aurait mis à débiter le bottin pendant huit longues heures. Je crois que c’est la pire prestation audio que j’ai été amenée à écouter. Pour donner une idée de l’ampleur du désastre, tous les passages censés montrer les talents d’humoriste d’Edouard ont été enchaînés avec la voix la plus monocorde possible et les remerciements en fin de roman ont été directement enchaînés après la dernière phrase, sans un point ni même une virgule, une pause, une respiration, une voix qui descend ou que sais-je !

    Le narrateur a visiblement un gros problème avec la ponctuation… Un texte, quel qu’il soit et encore plus quand il est aussi bon que celui-ci, mérite un peu plus d’égards à mon sens. Mélancolie n’était peut-être pas le mot de la fin après tout, COUP DE GUEULE aurait été mieux finalement.

    Avis complet sur le blog lettres-et-caracteres.com

  • Stef Eleane 6 mars 2019
    Les Silences - Amélie Antoine

    Bon les amis, je viens de me prendre une claque ! Voilà, c’est dit ! Les Silences d’Amélie Antoine est un petit bijou à lire de toute urgence.

    Édouard Bresson est l’humoriste chéri des Français. Il fait salle comble, tout le monde l’aime et connais ses sketchs par cœur. Il a une vie de rêve que tout le monde envie. Mais quand le rideau tombe, quand est-il des paillettes et des spots, qui est Edouard, est-il si enviable que ça ? Non, car il lui manque l’amour de son fils.

    Tu sais, je suis persuadée que la plupart des artistes ont un besoin de reconnaissance et d’affection supérieur aux autres, ils ont en eux cette soif viscérale d’être appréciés, d’être aimés.

    Ce roman est déjà paru aux Editions Michel Lafon sous le titre » Quand on a que l’humour ». Pour ma part, je trouve que le nouveau titre est justement plein de sens, bien plus proche de l’histoire et finalement moins trompeur sur le sujet. Car ce livre n’est absolument pas un roman humoristique, mais au contraire il est profond, viscéral et vous transperce le cœur.

    J’ai pleuré oui, je l’avoue, j’ai pleuré sur la détresse du personnage d’Edouard. Sur sa pudeur, son besoin d’être aimé et de se punir, sur sa démonstration d’amour pour son fils.

    J’ai pleuré sur son fils, qui part à la recherche de ce père dont il ignore tout, mais dont il sait qu’il lui en veut, il a cette colère en lui que rien n’apaise. Malgré tout il va essayer de combler ce manque, celui d’un père. Il est facile de juger, beaucoup moins de comprendre.

    Amélie Antoine m’a donc complètement chamboulé. La construction de ce roman est intelligente. Construit en deux parties : La première est celle d’Edouard, la seconde celle de son fils. La première est un mélange de présent et de flash-back afin de connaitre l’histoire d’Edouard, la seconde est une quête. La première a l’originalité de terminer un chapitre par une phrase qui commencera le suivant, la seconde égraine les mois.

    L’écriture de l’auteur est bouleversante, pleine d’humanité. Tout à fait ce que j’aime. Ce roman m’a transpercé le cœur, effleuré mon âme. Je ne souhaite qu’une chose, qu’il fasse de même avec vous !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.