Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’accident de L’A35 - Graeme Macrae Burnet

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Avocat respectable dans une petite ville alsacienne, Bertrand Barthelme, trouve la mort une nuit dans un accident de voiture. Lorsque l’inspecteur Georges Gorski vient annoncer la triste nouvelle à sa femme, celle-ci lui apparaît peu affectée. Une seule question semble l’intriguer : que faisait son mari sur cette route au milieu de la nuit ? Question banale en apparence, mais qui va vite mener Gorski à s’interroger sur la vie de cet homme et de ce couple de notables apparemment sans histoires.


Après "La Disparition" d’Adèle Bedeau, on retrouve dans cette nouvelle enquête de l’inspecteur Gorski tout le talent de Graeme Macrae Burnet pour disséquer des vies réputées ordinaires, où la faille n’est jamais loin. Tout le long d’une intrigue passionnante, il nous fait pénétrer dans un théâtre de solitudes peuplé de personnages étouffés par leurs existences, au bord de la rupture. Un nouveau coup de maître.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • calyenol 24 septembre 2019
    L’accident de L’A35 - Graeme Macrae Burnet

    Aujourd’hui je viens vous parler de L’accident de l’🅰35 de Graeme Macrae Burnet dont le premier roman "L’accusé de Ross shire",paru chez Sonatine en 2017,a été finaliste du Booker Prize en 2016.
    .
    Bertrand Barthelme,respectable notaire de Saint Louis,trouve la mort dans un accident de voiture en pleine nuit.
    Aucune trace de pneus visibles sur la route,la victime a été projetée tête et épaules à travers le pare-brise,les bras le long du corps,comme s’il n’avait pas essayé de se protéger de l’impact.La peinture de la carrosserie du côté conducteur est profondément éraflée.
    C’est à l’inspecteur Gorge Gorski de se rendre chez le défunt pour avertir sa famille.
    Il se retrouve face à Lucette Barthelme qui n’a aucune réaction devant la nouvelle,sauf de trouver étrange que son mari ce soit trouvé sur cette route alors que tous les mardis soirs,il est sensé dîner avec certains de ses confrères.
    Idem pour son fils Raymond,aucune réactions.
    Que cache cette famille,cette distance face à la disparition du mari,du père ?
    .
    L’accident de l’🅰35 est le deuxième livre de l’auteur mettant en scène l’inspecteur Gorski,que vous avez peut-être déjà croisé dans "La disparition d’Adèle Bedeau".
    Sachez que vous pouvez lire L’accident de l’🅰35 sans avoir lu le précèdent,en effet,rien de dérangeant en ce qui concerne les personnages.
    L’accident de l’🅰35 est un livre captivant malgré son rythme plutôt lent et qui garde une atmosphère assez intriguante.
    On se demande ce qui c’est réellement passé,accident,
    suicide,meurtre...
    Demi-vérité,secrets,nous montrent la voie (ou pas) avec un suspense présent jusqu’à la fin.
    Petit + pour ce retour en arrière où les interrogatoires se notent avec crayon et carnet en mains,pas de téléphones portables mais des cabines téléphoniques.
    Le petit - est le flic qui abuse de l’alcool.
    La plume de l’auteur est addictive,et rajoute à l’envie de connaître le dénouement.
    Ce fut donc un très bon moment de lecture pour moi.

  • Angie - Blog Culturez-moi 24 septembre 2019
    L’accident de L’A35 - Graeme Macrae Burnet

    Un accident banal sur l’autoroute, une veuve pas très éplorée, un fils qui mène l’enquête et enfin, un flic alcoolique qui va venir mettre son grain de sel dans les affaires secrètes de cette petite ville de Saint Louis. Ça c’est le topo de départ. Mais très vite l’auteur nous amène sur un autre terrain que celui de l’enquête. Scène après scène, telle une pièce de théâtre, il va nous faire entrer dans la vie quotidienne des personnages. Au début de ma lecture, j’ai souvent été hypnotisée par certains chapitres. Sous la plume de l’auteur, un simple déjeuner au restaurant prenait la forme d’une fresque sociale passionnante.

    Et puis… mon intérêt s’est étiolé. J’aurais aimé une petite montée en puissance dans la 2ème moitié du roman qui m’aurait raccrochée au wagon. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et j’ai terminé le roman, laborieusement, en lisant même parfois quelques pages en diagonale.

    ⭐️ En bref ⭐️
    C’est un roman policier original sur la forme et sur le rythme. L’auteur possède un vrai talent pour nous faire entrer dans l’intimité des personnages et provoquer chez le lecteur un attachement rapide à leurs destins. La plume est belle, travaillée et fluide en même temps, mais le rythme de l’enquête, beaucoup trop lent, m’a lassée passée la seconde moitié du roman.

    Ce livre est vraiment plein de qualités. Je suis persuadée que de nombreux lecteurs se délecteront de ce style si particulier, tout en douceur. Malgré tout, le résultat est mitigé pour moi. Mais comme toujours, si ce roman vous tente, ne m’écoutez pas et foncez !

    https://culturez-moi.com/laccident-de-la35/

  • Anne-Sophie Books (Les lectures d’Anne-Sophie) 24 septembre 2019
    L’accident de L’A35 - Graeme Macrae Burnet

    Un soir de novembre Bertrand Barthelme trouve la mort au volant de sa voiture. L’inspecteur Gorski, venu pour constater l’accident, se dit qu’aller annoncer la nouvelle à la famille du défunt sera très certainement l’aventure la plus palpitante qui lui sera donné de vivre ces derniers temps.

    Car, croyez le ou non, mais dans la petite ville de Saint-Louis il ne se passe (presque) jamais rien.

    Mais une fois devant la veuve, force est pour lui de constater 2 choses : la première étant que Mme Bartelme a une réaction pour le moins étonnante face à la mauvaise nouvelle qu’il vient lui annoncer.
    Et la seconde, que la dite veuve est plus que séduisante.

    Alors, puisque sa femme est partie et que Saint-Louis ne croule pas sous la criminalité, pourquoi ne pas faire plaisir à la jolie Lucette et essayer de savoir ce que son mari faisait sur cette route à un moment où il aurait dû se trouver en réunion ?

    D’autant que Raymond, le fils Barthelme, semble lui aussi cacher des choses…

    Graeme Macrae Burnet nous livre ici un polar dans la plus pure traduction du genre, avec pour décor une petite ville dont toutes les contradictions sont passées au microscope.

    En plus de nous offrir une enquête à l’ancienne, avec calepins, filatures et appels depuis des cabines téléphoniques, il dissèque sous nos yeux, et pour notre plus grand plaisir, les mœurs des petites villes de province.
    Et son coup de scalpel est absolument jubilatoire.

    Mensonges, trahisons et petits secrets inavouables se partagent les pages pendant que les sourires de façade, l’excessive pondération et l’abus de faux-semblants nous sautent au visage.
    Petites phrases assassines assénées par des gens de (presque) bonne éducation, et extrême mesquinerie cachée derrière les masques de convenances, relèvent encore un peu plus le menu dont l’auteur nous régale avec un style devenu bien trop rare.

    Ce polar ne se lit pas pour son rythme, il se savoure pour sa justesse et son impertinence.

    Si nous en avions déjà eu un bon aperçu avec La Disparition d’Adèle Bedeau, avec L’Accident de l’A35 il confirme son talent et imprime sa marque.

    G. M. Burnet est décidément un auteur à suivre de près !

  • mouffette_masquee 17 octobre 2019
    L’accident de L’A35 - Graeme Macrae Burnet

    Pour le coup, ce n’est pas un avis en demi-teinte, je n’ai pas aimé. Je suis passée totalement à côté de ma lecture (j’en appelle d’ailleurs aux lecteurs qui ont aimé de m’expliquer ce qui leur a plu) : je me suis ennuyée du début à la fin ! Malgrès une écriture très fluide et agréable, je n’ai trouvé aucun intérêt à cette intrigue plate et dénuée de suspense. Les rares rebondissements sont d’une évidence assez flagrante. On mène une investigation qui n’a pas lieu d’être, et qui n’avance pas.
    Concernant les personnages, ce n’est pas beaucoup mieux : l’enquêteur est d’une tristesse... un véritable cliché avec son alcoolisme et ses problèmes de couple. Quand au fils de la victiime, Raymond, il donne envie de lui foutre des baffes ; imbu de lui-même, qui se donne des airs de rebelle alors que ce n’est qu’un fils de bourgeois, il ne semble aimer personne à part sa petite personne. Allez, hop, au suivant.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.