Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

10 #AvisPolar
11 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Southampton, quartier rouge. Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville. Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l’arrêter avant qu’il ne frappe de nouveau.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Asdrap 30 juillet 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Les meurtres s’enchaînent et ne nous laissent pas de répit. J’ai retrouvé avec plaisir la mystérieuse Helen Grâce qui laisse échapper quelques bribes de son passé.
    Je le recommande les yeux fermés.

  • spirale_livresque 20 juillet 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Dans ce livre, l’inspectrice parfois bordeline traque un tueur en série qui arrache le coeur de ses victimes et le fait parvenir au proche de celles ci. Les victimes sont toutes des hommes respectables ayant fréquenté les bas-fonds de la ville.
    C’est avec plaisir que l’on retrouve l’intrépide Helen Grâce pour une nouvelle aventure. La lecture est super fluide et on a envie de connaître le dénouement. J’ai hâte de lire le prochain tome de la saga !

  • Découverte et curiosité 22 mai 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    . DÉCEVANT.

    Décidément en ce moment je joue les difficiles niveau lecture ! Après mon coup de coeur pour Am Stram Gram, je n’avais qu’une envie : lire le deuxième tome de M J Arlidge.

    Helen Grâce, que j’avais découverte courageuse et atypique, nous revient froide et détestable.

    On aurait pu penser que l’épreuve atroce traversée avec son équipe dans le premier roman l’aurait rapprochée d’eux. Et bien c’est tout le contraire. Elle a pris en grippe la pauvre Charlie ! Sur un point elle reste elle même en continuant ses loisirs étranges et en étant toujours très solitaire.

    Malheureusement pour elle, l’enquête qu’elle mène sur des meurtres d’hommes ayant recours aux prostituées, la rapproche de Charlie qui enquête sur la mort d’une prostituée.

    L’investigation n’est pas aussi dynamique et intéressante que je l’espérais. Le dénouement est loin d’être original malheureusement.

    Je ne sais pas comment seront les tomes suivants mais celui ci est assez insipide.

    Avez-vous lu les suivants ? Les avez vous appréciez ? Et celui ci qu’en avez-vous pensé ?

  • Selene Raconte 11 avril 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Ce roman est le second des enquêtes d’Helen Grace et il faut absolument les lire dans l’ordre car, si les enquêtes sont indépendantes les unes des autres, les relations entre les personnages, leur évolution ne peuvent être comprises qu’en ayant lu le 1er tome.
    Très rapidement, dans l’histoire, et même avant les enquêteurs, on sait que le tueur est une femme.
    Du coup, ça a été un micro bémol pour moi, car je me demande si Helen Grace va systématiquement être confrontée à des tueuses et jamais à des tueurs.
    Il parait peu crédible qu’un commandant de police ne soit confrontée qu’à des meurtrières, surtout quand on sait que les tueuses en série sont bien moins fréquente que les tueurs.
    J’espère que les assassins seront plus variés dans les prochains livres.
    Un nouveau commissaire, Ceri Harwood, a remplacé le commissaire précédent et on ne peut pas dire que les choses se passent bien entre Helen et elle.
    Au début, Helen semble être la seule responsable de leur animosité car elle se montre extrêmement hostile, ne semblant pas supporter de devoir rendre des comptes à qui que ce soit. Mais au fil de la lecture, on se rend compte que Ceri n’est franchement pas un cadeau. Cependant, on se demande quand même si un supérieur hiérarchique trouvera un jour grâce aux yeux d’Helen.

    J’avoue que j’ai du mal à apprécier Helen. Je lui préfère nettement Charlie et j’espère que cette dernière ne va pas céder à l’odieux chantage affectif qu’elle subit dans sa vie privée.
    On retrouve également cette garce de journaliste, Emilia Garanita, qui dépasse toutes les bornes. J’attends avec impatience le moment où cette punaise va recevoir ce qu’elle mérite et ainsi réaliser qu’avoir été victime d’une agression dans sa jeunesse, aussi odieuse soit-elle, ne lui donne pas tous les droits.

    Comme dans « Am Stram Gram », l’auteur nous accroche rapidement avec ses chapitres très courts, alternant entre différents points de vue et évidemment, se terminant toujours de telle manière qu’il ne serait pas bon pour notre santé mentale d’interrompre la lecture.
    L’auteur utilise un vocabulaire percutant et un style concis : s’il peut décrire une scène en dix mots, il ne le fera pas en onze. Pour le coup, c’est efficace car on imagine très bien ce qu’il se passe sans être noyés dans des descriptions sans fin.
    Le petit côté psychologique est aussi appréciable. Comme dans Am, Stram, Gram, on n’a pas une personne qui s’est levée un matin en se disant : « tient, aujourd’hui, je m’en vais massacrer des gens ». Non. Il y a tout un engrenage qui a conduit à cette réaction, un engrenage que l’on va découvrir en même temps que les enquêteurs.
    La fin de l’enquête est bien menée, mais j’ai regretté que certaines personnes tirent leur épingle du jeu alors qu’elles ne le méritaient clairement pas.

  • Aziza_Linda 20 mars 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    J’avais lu Am stram gram que j’avais adoré, c’est donc logiquement que j’ai continué l’aventure avec Helen Grace et "Il court, il court, le furet".

    Encore un bon livre addictif avec des chapitres courts, que j’apprécie particulièrement, car cela accentue mon envie de tourner les pages et d’avancer dans ma lecture.

    Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les coéquipiers d’Helen Grace (Charlie et Tony notamment), tandis qu’elle a été moins mise en avant dans ce tome.

    Je suis impatiente de poursuivre ma découverte de cette série mais je vais quand même attendre un peu avant de lire le tome 3.

  • Emysbook 1er janvier 2021
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Encore un roman de MJ Arlidge qui me comble de joie et me fait valser entre plusieurs émotions.

    Des meurtres atroces sont commis, des cœurs sont arrachés et une course poursuite est engagé.
    Avec ce deuxième volet l’auteur nous plonge une fois de plus dans l’adrénaline et l’angoisse avec un thriller à 100 à l’heure.

    C’est tellement bien structuré et avec une plume tellement accrochante et si aiguisée. Tout dans les mots, les expressions.
    Un roman impossible à lâcher !
    Il se dévore sans ménagement !
    J’ai décidé de reprendre la série de Helen Grâce dans l’ordre que j’avais lu dans le désordre il y a quelques temps. Helen Grâce que j’adore. Une flic indispensable. Comme avec Franck Thilliez et sharko, cette femme fait battre mon cœur et me met à l’aise en toute circonstance.

    Il court il court le furet et subtil et agréable à découvrir à chaque chapitre. Le suspense ne m’a laissé aucun répit. Mj Arlidge sait très bien balader son lecteur d’un prétendu coupable à un autre.
    L’ambiance augmente crescendo et les meurtres sont d’avantages profonds au fil des passages.

    C’est juste complètement déroutant !!

    Il n’y a rien à redire ce roman est une pure merveille, je n’ai pas eu de coup de cœur mais il n’en reste pas moins une magnifique lecture qui me donne encore envie de poursuivre !

    La série débutant avec Am Stram Gram est vraiment prometteuse !

  • Valérie Roumanoffbe 18 novembre 2020
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu du mal à me laisser emporter par ce deuxième volume des enquêtes d’Helen Grace.

    Et pourtant, c’est pas que je n’aime pas le contenu mais je manquais d’accroche, peut-être est-ce du à la multitude de personnages qui passent leur chemin à travers les chapitres, je ne sais pas.

    On verra si à la lecture du troisième volume, mon impression sera toujours la même.

  • Sharon 25 juillet 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Mon avis sur le livre est plutôt mitigé. Points positifs : le livre se lit vite, l’intrigue est bien construite, surprenante. Elle pointe aussi du doigt le sectarisme et les violences faites aux femmes, aux enfants, des violences que l’on ne soupçonne même pas.
    Mais les points négatifs sont bien présents. N’en jetez plus ! La vie privée des enquêteurs est un vaste champ de ronces. J’ai rarement vu (ou plutôt, c’est la seconde fois) un tel concentré de tragédie. Il existe cinq autre enquêtes mettant en scène Helen Grace, je n’ai pas vraiment envie de les lire.

  • Sangpages 28 mars 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    J’enchaîne donc la suite d’Am Stram Gram qui d’ailleurs est une vraie suite.
    Lire "Il court, il court le furet" avant tiendrait carrément du spoil et ne pas avoir lu "Am Stram Gram" vous empêcherait vraiment de tout comprendre. Parfois ce n’est pas indispensable mais là, c’est catégorique !
    On bascule cette fois dans le monde de la prostitution et de la pornographie. Des hommes infidèles, des couples qui battent de l’aile.
    Un livre qui respire le désespoir. Des protagonistes tous plus paumés les uns que les autres, pour lesquels on ne sait plus très bien s’il faut exprimer du dégoût ou de la compassion.
    Comme dans la vraie vie, personne n’est finalement tout noir ou tout blanc et c’est réellement ce qui ressort de cette excellente intrigue.
    Une femme, tueuse en série, comme dans l’opus précédent...Arlidge doit avoir quelque chose contre les femmes... non ?
    Une atmosphère bien glauque. Les cadavres s’amoncellent. La poursuite est effrénée. Des revirements de situation auxquels on ne s’attend pas. Rapide, vif, incisif !
    Beaucoup plus d’émotions que dans le premier et une forme d’évolution dans l’écriture.
    Le développement des personnages au fils des livres est admirable. Il est tel que l’on plonge dans leur vie dans leur passé, leur douleur, leurs problèmes de manière remarquable. On s’attache, on a l’impression de s’en faire des amis !
    De nouveaux personnages apparaissent.
    Qui donc est Robert ? Que nous cache encore Helen ?
    Emilia la journaliste est plus que jamais présente et nous apporte ce regard sur une presse avide de sensationnel, prête à tout pour un scoop, même à détruire une vie s’il le faut. C’est à gerber !!!
    L’auteur nous apporte une dimension toute particulière avec le personnage de Nicola atteinte du "Lock in syndrom". C’est saisissant !
    Addictif, assez différent du premier, plus travaillé, plus émotionnel...j’ai franchement adoré et vous ?

  • Komboloi 28 mars 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Tout comme la première enquête d’Helen Grace, j’ai été plutôt partagé sur ce livre.

    Alors oui, c’est un polar efficace, on ne s’ennuie pas et tous les éléments du genre sont bien présents. Mais c’est encore une fois beaucoup trop classique à mon goût. Rien ne permet de sortir ce roman du lot.

    Des crimes horribles, des personnages torturés avec des profils vu et revu... L’évolution des interactions entre les personnages est, elle, plutôt intéressante. A noter que , à l’instar du premier, on retrouve quelques longueurs.

    Ca se lit bien mais voilà, je reste avec la désagréable impression qu’il manque quelque chose...C’est donc un "sans plus" pour moi.

    Reste à voir si le troisième opus va se complaire dans ce style ou finalement apporter quelques éléments rafraîchissants. Affaire à suivre...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.