Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Southampton, quartier rouge. Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose... son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville. Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l’arrêter avant qu’il ne frappe de nouveau.

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Komboloi 28 mars 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Tout comme la première enquête d’Helen Grace, j’ai été plutôt partagé sur ce livre.

    Alors oui, c’est un polar efficace, on ne s’ennuie pas et tous les éléments du genre sont bien présents. Mais c’est encore une fois beaucoup trop classique à mon goût. Rien ne permet de sortir ce roman du lot.

    Des crimes horribles, des personnages torturés avec des profils vu et revu... L’évolution des interactions entre les personnages est, elle, plutôt intéressante. A noter que , à l’instar du premier, on retrouve quelques longueurs.

    Ca se lit bien mais voilà, je reste avec la désagréable impression qu’il manque quelque chose...C’est donc un "sans plus" pour moi.

    Reste à voir si le troisième opus va se complaire dans ce style ou finalement apporter quelques éléments rafraîchissants. Affaire à suivre...

  • Sangpages 28 mars 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    J’enchaîne donc la suite d’Am Stram Gram qui d’ailleurs est une vraie suite.
    Lire "Il court, il court le furet" avant tiendrait carrément du spoil et ne pas avoir lu "Am Stram Gram" vous empêcherait vraiment de tout comprendre. Parfois ce n’est pas indispensable mais là, c’est catégorique !
    On bascule cette fois dans le monde de la prostitution et de la pornographie. Des hommes infidèles, des couples qui battent de l’aile.
    Un livre qui respire le désespoir. Des protagonistes tous plus paumés les uns que les autres, pour lesquels on ne sait plus très bien s’il faut exprimer du dégoût ou de la compassion.
    Comme dans la vraie vie, personne n’est finalement tout noir ou tout blanc et c’est réellement ce qui ressort de cette excellente intrigue.
    Une femme, tueuse en série, comme dans l’opus précédent...Arlidge doit avoir quelque chose contre les femmes... non ?
    Une atmosphère bien glauque. Les cadavres s’amoncellent. La poursuite est effrénée. Des revirements de situation auxquels on ne s’attend pas. Rapide, vif, incisif !
    Beaucoup plus d’émotions que dans le premier et une forme d’évolution dans l’écriture.
    Le développement des personnages au fils des livres est admirable. Il est tel que l’on plonge dans leur vie dans leur passé, leur douleur, leurs problèmes de manière remarquable. On s’attache, on a l’impression de s’en faire des amis !
    De nouveaux personnages apparaissent.
    Qui donc est Robert ? Que nous cache encore Helen ?
    Emilia la journaliste est plus que jamais présente et nous apporte ce regard sur une presse avide de sensationnel, prête à tout pour un scoop, même à détruire une vie s’il le faut. C’est à gerber !!!
    L’auteur nous apporte une dimension toute particulière avec le personnage de Nicola atteinte du "Lock in syndrom". C’est saisissant !
    Addictif, assez différent du premier, plus travaillé, plus émotionnel...j’ai franchement adoré et vous ?

  • Sharon 25 juillet 2019
    Il court, il court, le furet - M.J. Arlidge

    Mon avis sur le livre est plutôt mitigé. Points positifs : le livre se lit vite, l’intrigue est bien construite, surprenante. Elle pointe aussi du doigt le sectarisme et les violences faites aux femmes, aux enfants, des violences que l’on ne soupçonne même pas.
    Mais les points négatifs sont bien présents. N’en jetez plus ! La vie privée des enquêteurs est un vaste champ de ronces. J’ai rarement vu (ou plutôt, c’est la seconde fois) un tel concentré de tragédie. Il existe cinq autre enquêtes mettant en scène Helen Grace, je n’ai pas vraiment envie de les lire.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.