Horreur boréale : Une enquête de Rebecka Martinsson - Åsa Larsson

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Une ferveur religieuse sans précédent s’est emparée de la petite ville minière de Kiruna, en Laponie, depuis que le charismatique Victor Strangård, le Pèlerin du Paradis, a survécu à un terrible accident et est revenu d’entre les morts. Pourtant, un matin, il est retrouvé sauvagement assassiné et mutilé dans l’église de la Force originelle où il officiait. Sanna, la fragile sœur de Victor, demande à son amie d’enfance, Rebecka Martinsson, avocate fiscaliste à Stockholm, de venir la soutenir et l’aider à échapper aux soupçons de la police. Rebecka, aux prises avec son passé et menacée par les disciples de cette communauté religieuse qu’elle a fuie, doit prouver l’innocence de Sanna au nom d’une amitié depuis longtemps brisée...

Vos avis

  • 1001histoires 22 avril 2017
    Horreur boréale : Une enquête de Rebecka Martinsson - Åsa Larsson

    Horreur boréale : publié en Suède en 2003 sous le titre original de "Solstorm" ( France - 2011 ).

    Février, Kiruna, ville minière en Laponie dans le grand nord suédois : des noms de lieux imprononçables, en été les marais sont infestés d’insectes, en hiver règne un froid polaire, les aurores boréales nappent le ciel de vert et de blanc.

    Février, Kiruna, Viktor Strandgård a été assassiné, son corps horriblement mutilé. Il était appelé "Pélerin du Paradis" parce qu’à la suite d’un grave accident de la circulation, il prétendait être mort, avoir séjourné au paradis, rencontré Jésus avant de revenir sur la Terre pour y entraîner une immense ferveur religieuse. Les croyances et les craintes religieuses sont tenaces dans le Grand Nord. Viktor grâce à son charisme a réussi la fusion de différentes communautés religieuses dans une Eglise unique ayant pour nom "Force originelle" dont l’influence dépasse largement les frontières suédoises. Force originelle a édifié un immense lieu de culte, l’Eglise de cristal. C’est là que le cadavre a été découvert. Sanna Strandgård est soupçonnée du meurtre de son frère.

    Rebecka Martinsson est avocate fiscaliste dans le réputé cabinet Meijer et Ditzinger à Stockholm. Elle accepte l’appel à l’aide de Sanna, son amie d’enfance. Pour la soutenir et la conseiller, Rebecka Martinsson rejoint Kiruna sa région natale. Un meurtre est inhabituel à Kiruna où les violences conjugales et les conséquences de l’alcoolisme occupent surtout la police locale. L’enquête est confiée à Sven-Erik Stålnacker qui sollicite l’aide de sa collègue Anna-Maria Mella bien qu’elle ait abandonné provisoirement le terrain pour des tâches administratives le temps de sa grossesse. Carl von Post antipathique et ambitieux substitut du procureur, exige que l’affaire soit résolue le plus vite possible.

    Ce roman a fait connaître Åsa Larsson en France ( voir sa bibliographie ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/preview/9f44f3614cac67a3e6631ca4eaa9c1213cc3d16e ). Son style est épuré, sans superflu. Les phrases sont courtes tout comme les paragraphes. La lecture est facile et rapide. Des flash back permettent de découvrir le passé de Rebecka et plus spécialement sa jeunesse à Kiruna et ses relations d’alors avec les futurs dirigeants de Force originelle. Rebecka décide d’assurer la défense de Sanna et sa spécialité financière et fiscale lui est très utile afin d’y voir clair dans les montages financiers sur lesquels repose Force originelle. Mais une malversation financière peut-elle expliquer un cadavre atrocement mutilé ? N’est-ce pas plutôt l’oeuvre d’un malade mental ?

    L’enquête au sens strict est peu mise en avant. Le quotidien de Rebecka constitue la trame du récit. L’accent est mis par exemple sur les difficultés de Rebecka lorsqu’elle prend en charge les deux filles de Sanna alors que cette dernière est mise en garde à vue puis incarcérée. J’ai eu l’impression d’avoir à faire à un puzzle dont les pièces retrouvent logiquement leur place. La scène finale est violente, un peu trop à mon goût.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.