Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les visés - Thomas Gosselin et Giacomo Nanni

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

"Toute cette vie passée sur les routes, à l’horizontale... Il faudra que je meure à la verticale, pour être sûr de voir la différence." Ce récit est inspiré de la véritable histoire de Charles J. Whitman (1941-1966), connu pour avoir perpétré l’un des premiers meurtres de masse aux Etats-Unis : le 1er août 1966, il a ouvert le feu depuis la tour de l’université du Texas, à Austin, faisant 16 morts et 32 blessés. Thomas Gosselin et Giacomo Nanni reconstituent la trajectoire et les derniers jours de cet homme, jusqu’à ce qu’il passe à l’acte.

Vos #AvisPolar

  • Serial Lecteur Nyctalope 18 mai 2019
    Les visés - Thomas Gosselin et Giacomo Nanni

    🦊 SÉLECTION DU PRIX SNCF 2019
    🦊 « Toute cette vie passée sur les routes, à l’horizontale... Il faudra que je meure à la verticale, pour être sûr de voir la différence. »
    🦊 Une bande dessinée si atypique, si dérangeante en étant d’une intelligence rare. Parfois le dessin prend le dessus sur le texte, parfois l’inverse, en l’espèce c’est une symbiose qui marche affreusement bien. Richard raconte à sa femme enceinte qu’il a rêvé d’avoir tué Kennedy. Mais Richard, ce si curieux personnage qui après avoir battu sa femme, regrette et lui porte des marques d’affection étranges. Le portrait de cet homme est tout à fait déroutant dans sa conception psychologique. Cet album ne ressemble à aucun autre. On ressent les pulsions qu’il éprouve et sa façon de les contenir. Cependant, il oublie un carnet de confidences qu’il avait écrit, chez sa mère, où cette dernière est effrayée de ce qu’elle lit…
    🦊 Cette histoire fait écho à la tuerie de masse en haut d’une tour par Charles Joseph Whitman en 1966 faisant 16 morts et 32 blessés. En pensant avoir une tumeur totalement imaginaire, il prépare alors sa tuerie tel un sniper de façon très méthodique et surtout de manière consciente. La qualité des dialogues parait surréaliste mais surtout sublime du début à la fin. Le parti-pris des dessins est un choix qui fonctionne entre caricature et traits sans proportions. Il est vrai que cela peut paraitre austère avec quelques teintes seulement mais le sujet s’y prêtait aussi. Un tueur décortiqué froidement entre sa éducation mais surtout sa fascination pour les armes.
    🦊 Éditions Cambourakis, 3 Janvier 2018
    https://www.instagram.com/serial_lecteur_nyctalope/?hl=fr
    https://lecteurenserienyctalope.blogspot.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.