Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Que sonne l’heure - Peter James

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Brooklyn, 1922. En pleine nuit, un petit garçon se terre au fond de son lit : quatre hommes viennent de tuer sa mère et d’enlever son père, le n° 2 du gang des White Hands. Désormais orphelin, il embarque pour l’Irlande avec sa sœur et sa tante. Sur le bateau, l’enfant jure de revenir chercher son père.
Brighton, quatre-vingt-dix ans plus tard. Roy Grace est appelé chez une vieille dame grièvement blessée. Elle a été torturée, son coffre-fort vidé et ses œuvres d’art et antiquités emportées. Mais c’est le vol d’une montre ancienne cassée qui semble le plus perturber le frère de la victime. Une montre qui s’est arrêtée une certaine nuit de 1922...

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.