Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Alfred Hitchcock - LE RIDEAU DÉCHIRÉ (1966)

Jamais avant « Le Rideau déchiré », l’acte de tuer n’avait semblé aussi difficile pour un personnage chez Hitchcock. Entre Julie Andrews et Paul Newman, amour et désamour.

Le pitch

Michael Armstrong, un spécialiste en physique nucléaire, se rend à un congrès à Copenhague avec sa fiancée et collaboratrice, Sarah Sherman.

Sans avertir cette dernière, il décide subitement de partir pour Berlin-Est. Sarah le découvre et le suit jusqu’à sa destination. Michael, qui semble en passe de travailler à l’université de Leipzig, est accueilli là-bas en héros…

Pourquoi c’est un incontournable

La dimension imparable du film ne tient pas qu’à ses qualités mais aussi à ses défauts, en cela qu’ils illustrent le glissement d’Hitchcock vers un cinéma moins incarné, quoiqu’habité de fulgurances. Des imperfections souvent délibérées cependant nuancées par des scènes mythiques : la fuite en bus, le passage du théâtre et du meurtre incroyable d’Herrmann Gromek (clin d’œil à Bernard Herrmann, qui ne compte alors plus parmi les collaborateurs d’Hitchcock ?) dans la ferme.

À noter que certains critiques français étaient passés à côté du film, qu’ils estimaient anticommuniste et auquel, résultat, ils trouvaient à peu près tous les défauts du monde.

Parce que Julie Andrews et Paul Newman.

via GIPHY

Le caméo d’Alfred Hitchcock apparaît à la huitième minute : le réalisateur est visible assis dans le hall de l’Hôtel d’Angleterre, avec sur les genoux un bébé joufflu à son image – une sorte de « mini moi ». En parallèle, la musique s’autorise quelques secondes le thème de la série « Alfred Hitchcock présente ».

La Hitchcock’ touch

La science du suspense, dans « Le Rideau déchiré  », repose notamment sur le personnage d’Armstrong joué par Paul Newman. Celui-ci, au-delà de l’organisation sans faille grâce à laquelle il évolue, ne dispose d’aucune aptitude réelle au combat et ne cesse de commettre des erreurs. Même chose pour les protagonistes l’entourant.

Ce qui offre la possibilité à Hitchcock de le mettre en scène dans des séquences ubuesques, comme ce moment où la fermière – en lien avec Armstrong – tente de réduire au silence Gromek avec un couteau de boucher, mais que la lame finit par se briser avant d’avoir donné la mort. Aussitôt, Armstrong essaie de l’achever sans succès en l’étranglant. Et ce n’est qu’après lui avoir laborieusement enfoncé la tête, à deux, dans une gazinière que le décès se produit.

L’analyse

En quelques mots, outre le caractère plus ou moins historique à la marge de son film (le rideau de fer, etc.), Hitchcock semble avoir voulu montrer combien il peut s’avérer épineux et difficile de tuer un homme. Et pour cause : les scènes de mise à mort échouent ici presque systématiquement.

La genèse

Le romancier Brian Moore, dont un des livres a inspiré « Le Rideau déchiré », se chargea en personne du scénario.

Hitchcock a concédé aux producteurs le choix de deux stars : Julie Andrews et Paul Newman.

02
Aussi, c’est à ce moment que le cinéaste britannique abandonne un collaborateur essentiel, auquel il attribue à tort l’insuccès de « Marnie » : le compositeur Bernard Herrmann.

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.