Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Là où se trouve le coeur - Sara Lövestam

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Une chambre en colocation, un permis de résidence et un job dans une bibliothèque : les années de galère de Kouplan sont définitivement derrière lui ! Toutefois, il y a une chose qu’il ne parvient pas à se sortir de la tête : qu’est-il arrivé à son frère, arrêté en Iran il y a huit ans ? En se lançant à sa recherche, il croise la route de neuf immigrés illégaux qui, comme lui auparavant, font la plonge ou le ménage pour quelques couronnes de l’heure.
L’un des leurs est mort, mais personne ne peut dénoncer les coupables à la police, de peur d’être expulsé... Kouplan va alors devoir faire face à ses anciens démons pour aider ceux qui n’ont personne vers qui se tourner.

La fin de la tétralogie Kouplan, détective privé sans-papiers. Le premier tome de la série, Chacun sa vérité, a reçu le grand prix de Littérature policière 2017 et le prix Nouvelles Voix du polar 2018 de Pocket.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • Celine Vendée 8 juillet 2020
    Là où se trouve le coeur - Sara Lövestam

    « Là où se trouve le coeur » est le dernier volet de la tétralogie Kouplan, détective sans papiers. Les précédents volets « Chacun sa vérité », « Ca ne coûte rien de demander » et « Libre comme l’air » sont sorties chez Pocket. Pour ma part, j’avais juste lu « Ca ne coûte rien de demander », livre par lequel j’avais découvert cette auteure en trouvant son roman dans une boite aux livres de ma ville. J’avais l’opportunité de recevoir ce dernier tome et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé le personnage au profil bien particulier de Kouplan. Si vous souhaitez le découvrir, je vous conseille de lire les précédents volets sinon vous ne comprendrez pas la psychologie du personnage et le coté « détective sans papier » si vous commencez par celui-ci. Moi j’ai ressenti un manque en passant du tome 2 ou tome 4.
    On retrouve donc Kouplan qui est sorti de ses années de galère mais qui a une obsession en tête : rechercher sa famille iranienne et notamment son frère Nima et ses parents.
    On le suit également dans l’aide qu’il veut apporter à 9 réfugiés qui comme lui dans le passé, se font exploiter par un patron malhonnête.
    Sara Lovestam aborde dans ce roman des sujets actuels de notre société (le sort des réfugiés et sur la transsexualité) et amène le lecteur à se questionner.

  • 1001histoires 27 juillet 2020
    Là où se trouve le coeur - Sara Lövestam

    Là où se trouve le coeur  : titre original "Finns det hjärterum" ( Suède 2017 - France juillet 2020 - Robert Laffont, La Bête Noire ). Ce quatrième titre termine la série des enquêtes de Kouplan détective sans-papiers ( voir le troisième tome ICI ).

    C’est le bout du tunnel pour Kouplan, il a un permis de séjour en Suède, une coloc et un stage rémunéré dans une bibliothèque. Son intégration est en bonne voie. Mais il reste sans nouvelles de ses parents, sans doute restés en Iran et de son frère Nima qui a fuit l’oppression. Où peuvent-ils être ? Internet ne lui offre aucune piste. Ses recherches permettent au lecteur de mieux connaître l’enfance de celui qui s’appelait alors Nesrine Amirpour. Il lui arrive de faire des recherches sur le nom qu’il portait avant, avec le secret espoir qu’il croisera sur la toile Nima qui peut-être le cherche aussi. La recherche de sa famille mêlée à une quête de son identité sont à la fois les passages les plus émouvants de ce roman mais aussi les plus inventifs que nous proposent Sara Lövestam.

    Il faudrait que Kouplan retrouve une photo de Nima pour l’aider dans ses recherches. Il en avait une lorsqu’il était sans-papiers et travaillait clandestinement dans un kebab de Stockholm. Il pourrait peut-être la retrouver dans le sordide appartement qu’il partageait il y a quatre ans avec d’autres sans-papiers ?

    Rien n’a changé. L’appartement où logeait Kouplan est partagé pas neuf clandestins venus d’Ethiopie, d’Afghanistan, de Russie. Seules les nationalités ont changé mais il subsiste un minuscule logement pour dormir et un travail d’esclave dans le kebab de Pontus et d’Azad ! Une vie d’esclave, non seulement avec la crainte d’être dénoncé puis expulsé mais aussi sous les menaces de mort car Pontus et Azad ont tué. Kouplan n’hésite pas, il veut faire tomber Pontus et Azad et il redevient détective privé. Il doit faire preuve de psychologie pour obtenir l’aide de clandestins : faire tomber Pontus et Azad va attirer inévitablement l’attention de la police et ils risquent d’être expulsés, au mieux où les loger en toute sécurité ?

    La recherche de preuves destinées à faire condamner Pontus et Azad passe presque au second plan. Sara Lövestam préfère mettre en avant la tragique situation des sans-papiers lorsqu’ils sont livrés aux mains de profiteurs criminels. C’est un peu la face cachée de notre société que l’auteure décrit avec émotion. Son message de tolérance et d’empathie s’étend à la communauté LGBT. L’ensemble permet une fin aboutie à ce récit mais aussi à toute la série. L’entraide, la persévérance, le partage et l’ouverture d’esprit, c’est le message que Sara Lövestam fait passer dans la série des enquêtes de Kouplan, un détective hors du commun.

    Merci à La Bête noire

    Bibliographie de l’auteure ICI

  • Emysbook 8 août 2020
    Là où se trouve le coeur - Sara Lövestam

    J’ai profondément apprécié cette lecture.
    Bien que je n’ai lu aucun des précédents tomes, je n’ai pas eu de mal à saisir les éléments cités dans ce récit.
    A l’ombre de ce que pourrais être un policier ; Kouplan est bien plus que ce détective privé.
    J’ai adoré les deux histoires mises en parallèles entre Kouplan et son frère et l’histoire des réfugiés.
    C’est avant tout un roman social et pas des moindres. L’auteure mène très bien la danse et parle de nombreux sujets qui sont tous très intéressant à découvrir. le roman traite des faits sur les immigrés, contraints de devoir travailler pour des personnes indignes. Leurs quêtes de liberté et de libération face à leurs cadres de vie pitoyable n’en ai que plus justifiable. Dans un moment ou personne n’a sa place et surtout pas eux.
    La sensibilité de Sara face à ce fait de société délicat ma bluffé ; je n’en attendait pas plus et j’ai été surprise de voir les différentes mesures prises pour donner de nombreuses informations au lecteur !
    J’ai adoré Kouplan je me suis attaché à lui comme une moule à son rocher. Pour dire j’ai vraiment apprécié sa différence face aux protagonistes que l’on peut retrouver dans divers polars ou thriller. Celui-ci à quelque chose de spécial.

    Sara nous parle très bien et avec une grande subtilité de la transsexualité. Un sujet actuel que l’on retrouve que très peu dans ce genre de récit où dans la littérature en général.
    J’ai apprécié cette différence qui m’a directement fait accrocher.
    L’intrigue est très bien mené et c’est avec beaucoup de suspense et d’appréhension que l’on suit Kouplan dans ses nombreuses quêtes.
    On se sent directement pris au piège et la traque de son frère n’en est que plus addictive ! J’avais tellement peur !
    J’avais également peur par rapport à ses nombreux réfugiés..C’est très poignants..

    C’est une lecture franchement instructive et très bien construite ! J’ai complétement adoré ! Cependant les adeptes des meurtres sanguinaires passés votre chemin...

    Merci infiniment Filipa pour cette découverte !

  • myfabulousreading 20 août 2020
    Là où se trouve le coeur - Sara Lövestam

    ✈️Dernière virée en Suède✈️⁠

    Avant toute chose, sachez que ce livre est le dernier volet d’une tétralogie qui raconte les enquêtes de Kouplan, immigré et ancien journaliste iranien, devenu détective sans papiers dans le Stockholm Underground.⁠
    ▪️⁠
    Personnellement je n’ai pas lu les précédents et même si cela ne m’a pas dérangée tout de suite, certains éléments me semblent indispensables pour comprendre au mieux l’évolution du personnage de Kouplan. Si vous le pouvez, lisez les autres avant.⁠
    ▪️⁠
    C’est un "polar social", je ne sais pas si cette catégorie existe mais c’est en tout cas ce que j’ai ressenti lors de cette lecture. L’auteure lève le voile sur les conditions des immigrés clandestins dans un monde qui paraît idéal à leurs yeux, loin de la guerre, de la famine et de l’oppression. Et pourtant ils mènent une existence misérable, d’esclavage et d’omerta, exploités par des patrons sans vergogne.⁠
    ▪️⁠
    Il y a bien une enquête mais plutôt au second plan, puisque l’emphase est mise sur cette misère sociale, le destin de ces clandestins que la vie n’a pas épargnés, sur des questions identitaires aussi, et la quête d’un être cher, enfin. ⁠
    ▪️⁠
    L’auteure, militante LGBT et qui fut également professeur de suédois pour des immigrés, dépeint avec beaucoup de réalisme, cette misère qu’elle a dû côtoyer de près. C’est un récit qui, malgré quelques longueurs, respire l’authenticité.⁠
    ▪️⁠
    Une découverte intéressante pour ma part et qui m’a donnée envie de lire les précédents tomes.⁠

    https://www.instagram.com/p/CECqvS0nxa4/?igshid=aylai9a26tnj

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.