Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

11 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.
Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée.
Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident.
Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • stokely 26 mars 2021
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    J’ai mis beaucoup de temps avant de lire de nouveau cet auteur, le Chuchoteur m’ayant laissé un très mauvais souvenir de lecture et La fille dans le brouillard ne fut pas un grand moment non plus.

    J’allais donc lire ce bouquin que j’ai fait dédicacer par l’auteur il y a quelques années franchement à reculons et la à ma plus grande surprise j’ai plutôt bien aimé ma lecture.

    J’ai aimé ici les personnages Sarah dont le mari semble s’être suicidé sur le haut d’un immeuble et Marcus inspecteur au passé sombre également. J’ai également apprécié le lieu ou se passe l’action Rome que j’ai bien retrouvé dans le récit ce qui donne une atmosphère particulière au roman.

    J’ai encore plus aimé la partie se déroulant au Vatican avec ces prêtres particuliers qui confessent des individus au penchant plus que sombre.

    Une lecture dont les pages ont défiler rapidement mais pour moi il y a toujours ce problème de traduction sur l’italien et même ici de redondances plusieurs fois sont mentionnées les mêmes phrases tel que les chiens sont daltoniens ou les propriétaires des maisons meurent mais pas le lieux ou ils ont vécus ce sont de petites choses mais répétées au moins toutes les 100 pages ce qui rend le récit lourd à mes yeux.

    Je lirais cependant avec moins d’appréhension les tomes 2 et 3 de l’auteur.

  • Piùma 4 février 2021
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    Cet auteur est un génie ! Jusqu’à maintenant je n’ai jamais été déçue par l’un de ses romans. Celui-ci ne déroge pas à la règle je le trouve brillamment sombre !

    J’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique, je dois l’avouer car cette intrigue est très complexe et requiert énormément de concentration, c’est peut être le petit bémol que je soulignerai, c’est que l’on peut vite s’y perdre. Mais au final, l’humain lui-même,n’est-il pas complexe ?
    Ce roman est tellement obscur et dérangeant mais à la fois très poussé dans la réflexion. C’est fascinant et machiavélique.

    Oubliez la Rome clinquante et sa Dolce vita, ce musée à ciel ouvert. Nous avançons prudemment dans cette Rome éteinte et brumeuse avec la sensation d’être la proie d’un prédateur indéfinissable. Le mal existe de bien des manières, le mal est malin, tout le monde est à sa portée, même le bien...
    L’auteur explore ici, la frontière intermédiaire entre ces deux notions. D’ailleurs comment pourrait-on définir le bien si le mal n’existerait pas ? Ils sont indissociables l’un de l’autre, comme la lumière ne peut aller sans l’obscurité. D’ailleurs, la lumière peut être aveuglante, hypocrite puisqu’elle abrite bien des monstres. L’obscurité a l’honnêteté de montrer les monstres tels qu’ils sont. L’obscurité nous apprend à regarder les choses autrement, elle lève les illusions. La lumière peut être corrompue, beaucoup de monstres agissent en plein jour.

    On dit que Dieu est le seul juge de ce qui est bien ou mal, mais le véritable juge se trouve à l’intérieur de chacun. Il ne tient qu’à nous de résister aux ténèbres. La normalité nous sert de point d’ancrage, c’est une zone de sécurité mais il existe toujours des anomalies... l’anomalie est cette brèche dans la normalité par où le mal s’infiltre.

    L’identité ne définit pas un individu. La normalité est une illusion. Si vous voulez voir le sens caché des choses, éteignez la lumière ...

  • krisk 26 décembre 2020
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    Il y a trop de personnages dans ce livre, ce qui fait que le début ne m’as pas accroché comme j’aurais voulu qu’il m’accroche.
    Mais si on tient le coup, la fin rattrape ce point négatif.
    Il faut dire aussi que Carrisi est quand même doué pour nous brouiller les pistes, voir peut être un peu trop pour ce livre ci.
    Petit clin d’oeil à Mila, qui nous donne une certaine nostalgie du chuchoteur.
    Ce livre me fait aussi beaucoup penser aux Dan Brown sans que ce soit vraiment ça, sans doute le faite que l’histoire se déroule à Rome et qu’on y visite des églises.
    Bref un bon livre que j’ai aimé lire surtout la fin !

  • ju_se_livre 11 septembre 2020
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    Donato carrisi est pour moi l’un des meilleurs écrivains de thrillers. Je me rappelais que très vaguement de ce livre et j’ai eu envie de me relancer dans cette saga que j’ai déjà lu dans son intégralité.
    📖
    Cet auteur a ce petit truc qui fait que même si on pense enfin connaître tous les tenants et les aboutissants, il arrive quand même à nous mettre quelques uppercuts supplémentaires sur les toutes dernières pages. Et même si c’est une relecture, j’ai quand même été bluffée par cette fin.
    📖
    Je ne saurais dire si je préfère la saga Marcus/Sandra ou celle de Mila Vasquez.Le chuchoteur restera mon coup de cœur parmi tous mes coups de cœur. En tout cas, je n’ai jamais été déçue par cet auteur.
    📖
    En bref, pour moi Donato Carrisi est le roi du page turner. Bonne intrigue, bons personnages, des rebondissements là où il faut, il sait tout mettre en œuvre pour faire passer au lecteur un excellent moment.

  • Les lectures de Maryline 12 juillet 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    C’est mon premier livre de cet auteur...J’en ai beaucoup entendu parlé alors j’ai voulu essayer. Je ne suis pas du tout déçue.

    Pour être franche, j’ai mis du temps à l’apprécier. Les 150 premières pages sont longues, il y a des tas de personnages, des horaires, des retours en arrière...Bref, j’étais un peu perdue et je mélangeais tout, du coup, j’ai eu du mal à me mettre vraiment dans l’histoire...

    Et puis plus on avance, plus on arrive à faire des liens, à comprendre certains retours, à identifier ds coupables et des victimes...Il faut être très concentré pour tout suivre.

    On ne soupçonne pas du tout le déroulement, c’est très bien écrit, très bien structuré, et on découvre la face cachée de chaque personnages au fil des dernières pages.

    Je relirai très vite un autre live de cet auteur qui il a su capter mon attention avec ce premier ouvrage !

  • Hanae part en livre 26 février 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    J’ai découvert Donato Carrisi grâce à son tout premier roman Le chuchoteur paru aux éditions Calmann-Levy en 2010 et mon Dieu ! Quelle découverte. Pour moi, cet auteur est un prodige dans le genre du polar. Tous les ingrédients sont réunis pour que l’intrigue, le suspens et l’angoisse nous agrippent et ne nous lâchent plus jusqu’aux derniers mots de la dernière page. Dans cet opus, Donato Carrisi donne libre cours à sa passion pour l’histoire, en particulier celle de Rome et du Vatican. Nous plongeons littéralement au cœur même des archives de son noir passé. Cela confère au roman un réel ancrage géographique. Nous y sommes, les bas-fonds de Rome et ses méandres. Contrairement à d’autres polars où la police a une place évidente au sein du récit, nous faisons ici la rencontre d’un agent un peu particulier. Il examine les scènes de crime en y recherchant l’identité-même du Mal toujours en retrait des policiers, il mène une enquête parallèle. Il se prénomme Marcus, il est pénitencier et fait secrètement partie d’une confrérie secrète que seul le Vatican a le don de posséder. Un homme secret, sans passé ni véritable futur (Carpe diem prend avec lui tout son sens). Il y a aussi Sandra, enquêtrice photo pour la "vraie" police, traumatisée par la perte de son mari. D’un naturel solitaire, elle va croiser le chemin du pénitencier. Deux destins sur la piste du mal. Mais comment faire le poids face à un tueur transformiste ? Où se cache la vérité ? Y a-t-il une ombre dissimulée derrière la lumière ? L’imagination de Donato Carrisi nous offre ici un roman d’une extrême justesse, une histoire bien ancrée, d’une intrigue saisissante et de rebondissements ahurissants. Avec une plume identifiable, Donato Carrisi a su s’imposer dans les thrillers aux romans effrayants et captivants.
    JE SUIS FAN ;-)

    Savez-vous où se trouvent les plus grandes archives criminelles du monde ? AU VATICAN

  • eTemporel 10 février 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    De cet auteur, j’avais adoré Le chuchoteur, un peu moins L’écorchée, mais j’avais envie de découvrir d’autres de ses livres. Je me suis donc lancée avec Le tribunal des âmes, un nouveau thriller qui relate une enquête menée par un prêtre un petit peu spécial : un chasseur de ténèbres. Un récit qui s’appuie sur la réalité puisque la Pénitencerie apostolique, instance créée au Moyen-Âge, existe encore bel et bien : c’est un des trois tribunaux de l’Eglise.

    Tout commence avec l’enlèvement d’une jeune étudiante en architecture, que l’on va demander à Marcus d’essayer de retrouver. Marcus n’est pas un enquêteur comme les autres, c’est un pénitencier, un prêtre au passé trouble, puisqu’il est amnésique suite à une blessure par balle à la tempe. Il a perdu tous ses souvenirs, mais curieusement, rien de sa capacité à mener une enquête, et il va très vite se rendre compte que celle-ci est liée à beaucoup d’autres.

    Parallèlement, on découvre Sandra, une photographe de la police scientifique, veuve depuis quelques mois. Son mari, journaliste d’investigation, est décédé des suites d’un accident, il est tombé d’un immeuble en construction. Mais un jour, Sandra est contactée par un agent d’Interpol un peu étrange, qui semble sous-entendre que ce ne serait pas un accident. La jeune femme se lance alors sur les traces de son époux pour essayer de démêler les nœuds de cette affaire.

    Marcus et Sandra vont bien évidemment se rencontrer et découvrir des liens curieux entre leurs deux enquêtes, mais l’auteur nous propose également quelques flashbacks mettant en scène un chasseur à la découverte d’un extraordinaire cas de transformisme. Le tribunal des âmes est un thriller touffu, c’est le moins que l’on puisse dire, et j’avoue avoir été un peu désorientée. Il m’a fallu du temps pour rentrer véritablement dans l’histoire. D’autant plus que l’auteur a du mal à rendre ses personnages attachants.

    Les deux héros sont pourtant bien travaillés, avec un passé relativement chargé pour l’un comme pour l’autre. Mais ils ne dégagent pas de réelle émotion, on n’éprouve pas d’empathie à leur égard et leurs relations restent un peu froides et creuses. On les suit sans déplaisir, mais sans passion non plus, et c’est là où le bât blesse, je pense. Le thème est pourtant intéressant, émaillé de réflexions sur le Bien et le Mal, même si la religion ne reste qu’une toile de fond qui ajoute une belle dimension à cette histoire. La plume est efficace, l’intrigue principale originale même si les sous-intrigues le sont moins.

    Cela donne un roman un peu décevant, je m’attendais à beaucoup mieux. Sur le papier, l’intrigue était bien pensée, mais elle s’avère finalement un peu brouillonne, et le fait que l’on ne s’attache pas vraiment aux personnages n’arrange rien. Une lecture agréable, sans plus.

  • ninie 28 janvier 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    Autant j’avais adoré le chuchoteur, autant là .. ça a fait plof.
    Un livre fragmenté, confus, un peu difficile à suivre, des personnages peu attachants.
    Bref déçue par ma lecture

  • La Papivore 27 janvier 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    J’aime bien Donato Carrisi. J’avais adoré Le Chuchoteur (même si je vous avoue que je ne me souviens pas du tout de l’histoire), et j’ai beaucoup aimé Le tribunal des âmes. C’est le premier opus de la saga Marcus et Sandra, et je suis en train de terminer le deuxième, Malefico.

    Ce qui est « innovant » ici, c’est la présence de Marcus, un pénitencier. C’est en fait un prêtre-profiler qui arrive à résoudre des crimes en repérant les « anomalies » : un tableau accroché là où il ne le devrait pas, ou encore un babyphone pas branché. J’ai eu beaucoup d’affection pour Marcus. Dans les notes de l’auteur à la fin du livre, on apprend que ces « pénitenciers » existent réellement et qu’ils enquêtent parallèlement à la police pour résoudre des crimes impunis.

    Par contre, Sandra m’a « gonflée » : un peu candide, naïve, Carrisi n’a, il me semble, pas assez creusé son personnage. Elle est veuve et photographie les scènes de crime, on a vite fait le tour. Espérons que ce sera mieux dans la suite de la saga.

    Mention ultra spéciale au dénouement qui est littéralement magistral.

  • La Papivore 27 janvier 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    J’aime bien Donato Carrisi. J’avais adoré Le Chuchoteur (même si je vous avoue que je ne me souviens pas du tout de l’histoire), et j’ai beaucoup aimé Le tribunal des âmes. C’est le premier opus de la saga Marcus et Sandra, et je suis en train de terminer le deuxième, Malefico.

    Ce qui est « innovant » ici, c’est la présence de Marcus, un pénitencier. C’est en fait un prêtre-profiler qui arrive à résoudre des crimes en repérant les « anomalies » : un tableau accroché là où il ne le devrait pas, ou encore un babyphone pas branché. J’ai eu beaucoup d’affection pour Marcus. Dans les notes de l’auteur à la fin du livre, on apprend que ces « pénitenciers » existent réellement et qu’ils enquêtent parallèlement à la police pour résoudre des crimes impunis.

    Par contre, Sandra m’a « gonflée » : un peu candide, naïve, Carrisi n’a, il me semble, pas assez creusé son personnage. Elle est veuve et photographie les scènes de crime, on a vite fait le tour. Espérons que ce sera mieux dans la suite de la saga.

    Mention ultra spéciale au dénouement qui est littéralement magistral.

  • Saveur Littéraire 21 janvier 2019
    Le tribunal des âmes - Donato Carrisi

    Plongée dans le tout premier opus d’une série de trois tomes pour le moment, mettant en scène Sandra Vega, enquêtrice photo, et Marcus, un personnage qui n’existe pas. En fait, si, il existe mais il ne doit en aucun cas se faire connaitre de qui que ce soit. La première aventure se passe à Rome principalement, mais l’auteur nous emmène dans divers autres endroits, on pourrait déjà parler de Tchernobyl, le Mexique, d’autres destinations…un parcours qui nous emmène partout, autant dans l’espace géographique, dans le temps qui passe, que dans l’esprit humain et ses tréfonds.

    Il y a un sacré panel de personnages, on aime passer du temps avec eux. Clemente, De Michelis, Thomas Shalber, et beaucoup d’autres. Et du suspense aussi, on a un vrai paquet de suspense. Tout ce qu’on nous sort, les révélations, les retournements de situation…

    Comme si le suspense n’était pas assez, on explore des thèmes qui fascinent : on vous parlera de mystérieux pénitenciers, des prêtres qui enquêtent sur les pires crimes possibles et qui rendent justice. Anonymes aux yeux de tous, et devant le rester à tout prix pour mener à bien leur mission. Sous l’ordre du Vatican, eux aussi ont une histoire vraiment intéressante. Marcus est un pénitencier, d’ailleurs. On parle aussi des transformistes. Sujet des plus fascinants, car il s’agit d’un fait rarissime.

    Les trois intrigues principales, car oui il y en a trois, se rejoignent et forment une harmonie complète à la fin du livre. Tout se mêle, s’entremêle, c’est magnifique. Très belle plume comme toujours. Tout ça fait que, pour moi, c’est encore une fois un coup de coeur.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.