Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les larmes de Potap - Nadège Mazery

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Je m’appelle Potap. Potap Kerenski pour être précis. Je suis né à Tcheboksary, en Tchouvachie, sur les bords de la Volga, à 600 km à l’est de Moscou. Aujourd’hui, entouré de ma famille et de mes rares amis, je célèbre mes 18 ans. Un âge où, juridiquement, je deviens pleinement responsable de mes actes. Quels qu’ils soient. Pour ma part, j’assume totalement les miens. En conséquence, n’en déplaise à mon frère, ceci est mon dernier anniversaire.

Vos #AvisPolar

  • Les lectures de Maryline 21 juillet 2019
    Les larmes de Potap - Nadège Mazery

    Le sujet principal du roman n’est pas évoqué dans le synopsis, alors je me suis plongée dans ce récit sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Bravo à l’auteur, elle a réussi à parler d’un sujet difficile, la drogue, de bien belle manière. Potap vient tout juste d’avoir 18 ans et son frère découvre qu’il se drogue avec ses amis. Nous comprenons vite que Potap ne vit pas dans une famille aimante et chaleureuse. Bien au contraire, ses parents ne se soucient guère de lui. Il a du mal à se faire une place, il se sent bien mieux entouré de ses amis et plonge doucement dans un cercle dont il est difficile de sortir. Sa vie est noire, très noire, il va plonger très bas et nous suivons sa descente aux enfers, sa remontée, son combat...

    L’auteur est très documentée, elle connait son sujet apparemment ! Nous voyageons dans la Russie, pays que je ne connais pas du tout, et elle arrive à nous immerger dans un pays au contexte difficile. Les personnages sont très travaillés, j’ai trouvé le frère de Potap très dur au début et finalement, je me demande si ce n’est pas celui que je préfère. Il est dur mais grâce à lui, Potap va peut-être pouvoir s’en sortir. On se prend également d’affection pour Dedouchka qui est sans arrêt évoqué, tout au long du récit.

    L’écriture est fluide, intéressante, très poignante mais je n’ai pas été transportée par cette histoire que j’ai trouvé longue à mettre en place. Le sujet est lourd et parfois, on ressent comme une chape de plomb au-dessus de nos épaules, quelque chose qui pèse et dont on n’arrive pas à se sortir. Pourtant, j’aime la façon dont l’auteur nous fait vivre la vie de Potap pendant une année. Mais je sais pas, il me manque un petit quelque chose que je n’arrive pas à identifier précisément. Peut-être un peu de légèreté. Tout est noir et morose, l’ambiance, le texte, les personnages, le sujet... Il manque un peu de soleil je dirais !

    Bref, mon premier ressenti est vraiment que j’ai aimé, j’ai passé un bon moment. Il faut bien trouver de petites imperfections ! Je vous conseille de lire ce roman qui nous en apprend beaucoup sur la Russie et ses pratiques ainsi que sur la drogue. Bravo à l’auteur !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.