Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Ces polars qui ont marqué l’année 2019

En 2019, nous nous sommes régalés. Nous avons dévoré les polars les uns après les autres. Mais à l’heure de préparer les cadeaux de Noël, il nous faut faire un choix. Mois par mois, s’il ne fallait en choisir qu’un, ce seraient ceux-ci...

Janvier :
Né d’aucune femme de Franck Bouysse (La Manufacture des livres). C’est l’un des grands romans de cette année 2019. Polar rural racontant le destin d’une jeune femme dans une société très dure et peu ouverte au changement, Né d’aucune femme a eu un incroyable succès. Et c’est tant mieux. On est toujours heureux de voir la si belle plume de Franck Bouysse récompensée par des prix et des ventes.

Sans oublier : L’Outsider de Stephen King dont les ventes ont fait la joie des libraires et Le Cherokee de Richard Morgiève qui a eu le Prix Lire.

Février
En février, nous retiendrons la Vague d’Ingrid Astier pour le dépaysement qu’elle nous a offert. Bienvenu dans le monde des surfeurs à Tahiti. Ingrid Astier nous offre une belle immersion dans un cadre enchanteur mais aussi dans une culture, celle de la glisse, à la recherche de la vague mythique. Et ce n’est pas parce que les paysages sont splendides que l’ambiance n’est pas mortelle...

Mars
Dans la brume écarlate de Nicolas Lebel est un roman étonnant qu’on a dévoré. Etonnant parce qu’il nous entraîne dans une enquête à Paris dans une ambiance presque gothique, flirtant avec le mythe des vampires. Là encore c’est la confirmation d’un talent du polar français : Nicolas Lebel. Excellent.

Sans oublier : Prémices de la chute de Frédéric Paulin (Prix Lire) et M, au bord de l’abîme de Bernard Minier, énorme succès auprès des lecteurs.

Avril
Avec Baiser féroce, Roberto Saviano termine sa plongée dans l’univers criminel de Naples. Il continue de nous raconter les aventures de ces jeunes gens, violents et exaltés. La brutalité de ce final en apothéose est bouleversante. Tout cela fait froid dans le dos tant c’est crédible. Féroce...

Allez, on triche pour ce mois d’avril. Surface d’Olivier Norek a également été un immense coup de coeur. L’histoire de cette capitaine de police qui doit se reconstruire après avoir été défigurée par une balle nous a pris aux tripes. Un des grands romans du printemps !

Sans oublier : Qui prend la mouche de M.C.Beaton.

Mai
Pour le mois de Mai, on a retenu Tattoo Blues de Julien Heylbroeck, auteur encore peu connu dans le monde du polar mais qui gagnerait à l’être ! Son roman est une plongée dans l’amérique Post-vietnam avec un vétéran qui se réveille d’une soirée arrosée avec un tatouage et une phrase dans un alphabet inconnu. Un livre, une époque, à redécouvrir.

Sans oublier : la grosse sortie de mai s’intitulait Luca de Franck Thilliez !

Juin
Clémence Sénile de Jean-Charles Fauque est roman dans l’enfer de la vieillesse. Son héros, un prof à la retraite, souffre de démence sénile. Quand le cadavre d’une jeune femme est retrouvée à son domicile, tout l’accuse. Et pourtant... Ce n’est pas courant quand un roman s’intéresse aux personnes âgées. C’est fait ici avec intelligence.

Août
Pour Sébastien Verne, Nos vies débutantes n’est pas totalement un polar, mais emprunte ses codes pour nous emmener aux Etats Unis dans un le sillage d’un trio de jeunes un peu aventuriers, un peu malfrats.
Amateurs de grands espaces...

Sans oublier : Le raz de marée Millénium 6, La fille qui devait mourir de David Lagercrantz

Septembre
A la rentrée 2019, on a dévoré Les Yeux fumés de Nathalie Sauvagnac, essentiellement parce qu’elle raconte la "France périphérique", la France des banlieues, des galères, des misères, de cet environnement qu’on passe notre temps à oublier, à ne pas voir, à invisibiliser. Un roman touchant...

Sans oublier : Les Refuges de Jérôme Loubry (Prix à Cognac)

Octobre
Ian Manook poursuit sa série islandaise. Il fait toujours preuve d’une habileté redoutable pour tisser ses intrigues dans les paysages du nord. C’est passionnant, avec du fond et de la forme. Un auteur qu’on adore et Askja est une nouvelle confirmation.

Sans oublier Ne t’enfuis plus d’Harlan Coben qui a fait frisonner en masse les lecteurs et lectrices en octobre tout comme Un(e) Secte de Maxime Chattam sortit ce même mois...

Novembre
Vous n’avez pas pu échapper au déferlement médiatique du passage de James Ellroy en France. La tempête qui vient est une nouvelle fois un roman dense qui se déroule en 1942 à Los Angeles. L’histoire n’est presque pas importante. C’est surtout l’occasion de se replonger dans l’univers d’Ellroy, de se glisser dans ses mots et de se laisser embarquer...

Sans oublier : Les cicatrices de la nuit d’Alexandre Galien (Prix Quais des Orfèvres)

Article réalisé avec le coup de main bienvenu de Manuel Soufflard...

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.