Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

De si bonnes amies - Amy GENTRY

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
3 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

" Cela n’a rien à voir avec la justice. C’est de la vengeance. Pure et simple. "

Dana Diaz est comédienne de stand-up à Austin, Texas. Lorsqu’elle se lie d’amitié avec Amanda Dorn, programmeuse informatique, toutes deux se confient leurs terribles expériences dans des milieux presque exclusivement masculins – et notamment l’abus sexuel que Dana a récemment subi à Los Angeles. Amanda échafaude alors un plan parfait pour se venger de ceux qui les ont humiliées : chacune se chargera de punir l’agresseur de l’autre.
Mais, rapidement, Dana s’interroge : jusqu’où peut-on aller dans la vengeance sans y perdre son âme ?

Vos #AvisPolar

  • bookliseuse 4 mai 2019
    De si bonnes amies - Amy GENTRY

    Dana est une jeune comédienne humoriste qui n’arrive pas à percé. Jusqu’au jour où elle rencontre Amanda une ancienne programmeuse informatique. Très vite les 2 femmes lient une amitié étrange, l’humiliation subie par des hommes étant le lien qui les rapprochent.

    Elles scellent un pacte de vengeance, qui va très vite dépassé complètement Dana, elle va se sentir prise dans une spirale infernale et devenir comme une joueuse, accro à un mode de fonctionnement et de pensée qui n’avait jamais été le sien jusqu’à présent. Amanda réveille chez elle ce qu’il existe de pire.

    Même si le livre parle de thèmes très sérieux, comme celui de la maltraitance psychologique et l’agression sexuelle, il ne m’a pas du tout convaincu. A plusieurs moments j’ai ressenti un profond ennui et n’ait pas trouvé l’histoire de vengeance crédible un instant.

    Comme d’habitude je vous laisse le découvrir et vous faire votre propre opinion.

  • Ju lit les Mots 19 juin 2019
    De si bonnes amies - Amy GENTRY

    Amy Gentry, aime particulièrement mettre l’accent sur l’aspect tortueux de l’esprit humain et n’hésite pas disséquer les manipulations dont certains sont capables.

    Même si, elle ne révolutionne pas le genre, l’idée de départ est plutôt bonne, puisque deux personnes qui n’ont aucun lien entre elles, se croisent par hasard et que chacune se chargera de punir l’agresseur de l’autre. Ni vu ni connu, aucun moyen de se faire prendre… C’est sans compter les retournements dont l’auteure est friande…

    J’ai eu le plaisir de découvrir la plume de l’auteure avec « la fille des autres », que j’avais particulièrement apprécié. Non pas tant par l’intrigue, assez classique, mais surtout par le traitement psychologique de ses personnages. J’étais donc impatiente de lire son deuxième opus.

    Les deux personnages, Dana et Amanda, antithèse l’une de l’autre, ont subi des abus qui ont transformés leur rapport aux autres et particulièrement les hommes – Amanda, évoluant dans un univers purement masculin, l’univers du stand-up, n’a pas pu exprimer sa rage lors de l’agression dont elle a été victime – Dana, elle a décidé de prendre les choses en main et embrasse sa colère, pour faire corps avec elle. Une prise de conscience de chacune d’elle, sur la place de la femme et l’auto flagellation qu’elles s’infligent pour ne pas faire de vague…

    Une intrigue dans l’air du temps avec un message important, dans la lignée du mouvement MeToo, qui met l’accent sur les désirs de vengeance et l’impossibilité parfois de réagir, selon le vécu ou le milieu dans lequel le harcèlement se produit. Il faut reconnaître que le plan mis en place par les deux personnages féminins est particulièrement machiavélique… Leurs histoires semblent justifier ces vengeances…

    Je dois dire que, malgré les points positifs, je suis sortie de ma lecture un peu mitigée, avec un avis en dent de scie. Le début, se met en place avec précision, une atmosphère légère, mais qui se teinte peu à peu de noirceur. Certaines longueurs viennent parsemer le récit, comme si l’auteur s’essoufflait… Pour autant, le twist final vient donner du peps à l’ensemble.

  • Loudiebouhlis 18 juillet 2019
    De si bonnes amies - Amy GENTRY

    Dans cette histoire on va suivre Dana, une jeune humoriste qui cherche désespérément à percer dans le métier. Un jour, elle fait la connaissance d’Amanda, une jeune femme mystérieuse qui deviendra très rapidement sa meilleure amie. Avec l’arrivée d’Amanda, le passé de Dana ressurgit soudain, sombre et intriguant tout comme sa nouvelle amie.

    Je dois avouer que ma lecture a très mal démarrée... Pendant les cent premières pages, je me suis profondément ennuyée et cela m’a fait peur. Ça fait un bon moment que j’enchaine les thrillers trop moue et lent à mon goût. Je me rends compte qu’au fil des années, mes exigences se font plus affutées. Et les déceptions ont tendance à s’enchainer. Et je reconnais qu’en commençant le livre de Amy Gentry, j’ai eu très peur.

    Heureusement peu à peu durant ma lecture, un thriller psychologique à fait irruption, s’instaurant lentement mais surement. Rendant la lecture vraiment addictive. Pendant le second quart du livre, j’ai été happé par l’intrigue, par les nombreuses questions qui se bousculaient dans mon esprit. 

    Qui plus est, Amy Gentry construit parfaitement bien ses personnages. Dana est la bonne copine qu’on veut forcément avoir. Je me suis attaché instantanément à ce personnage. Ses failles et ses forces poussant au respect. Dana a un lourd passé mais malgré tout, le roman nous démontre la battante qu’elle est. Amanda, elle est plutôt mystérieuse mais très intrigante. Elle cache des choses, on le sait mais quoi exactement. Le doute subsiste et ce durant tout le livre. 

    Alors qu’un dénouement se profilait dans mon esprit, Amy Gentry déjoue mes suppositions et me surprend de manière incroyable. Me poussant à en découvrir d’avantage de l’auteur. 

  • angelita 27 juillet 2019
    De si bonnes amies - Amy GENTRY

    Résumé De si bonnes amies d’Amy Gentry
    Dana est humoriste. Elle est à Austin. Elle se produit dans un bar et remet à sa place un des spectateurs. Une prestation qui plaît énormément à une jeune femme, Amanda.

    L’une et l’autre vont passer un moment à échanger. Amanda demande le numéro de téléphone de Dana.

    Avis De si bonnes amies d’Amy Gentry
    Ceci peut être considéré comme un polar mais ce n’est pratiquement pas un polar. Les faits toutefois le laissent penser ainsi que les conséquences. Mais ce roman est un plaidoyer contre tous ces hommes qui abusent des femmes, n’importe quels homme qui essaient d’asseoir leur domination, surtout dans le monde des arts. Weinstein, vous connaissez ? Et bien, voilà, c’est l’histoire de vengeances féminines. Et pour cela, il faut un personnage féminin, Amanda, on le sait dès le départ, qui va rencontrer Dana et qui va devenir sa meilleure amie jusqu’à ce que cette dernière accepte de participer aux vengeances de Dana. Dès le départ, on sait qui manipule qui, mais jusqu’à un certain point, c’est pour cela que c’est tout de même un polar.

    Dana est humoriste. Elle est revenue à Austin après quelques années à Los Angeles. Elle ne peut pas vivre de son métier. Mais elle a décidé de participer au concours du meilleur humoriste de l’année d’Austin. A la fin d’un spectacle, elle rencontre Amanda. Elles échangent très vite, se font des confidences même si Dana ne révèle pas tout. Seule, sans amis, sans amants, Amanda est comme une bouffée d’oxygène pour Dana. Mais très vite, Amanda va demander à Dana de se venger. Donnant, donnant. Amanda venge Dana d’hommes qui l’ont fait souffrir et inversement. Dana ressent de la culpabilité face à ces actes, mais aussi de la jouissance. Ne joue-t-telle pas un rôle face à cette violence qui se déchaîne ? Elle va tenter de prendre ses distances avec Amanda, surtout lorsqu’elle est appelée à Los Angeles pour tenter de lancer sa carrière.

    Et c’est là qu’elle retrouve Jason, son meilleur ami depuis le lycée, celui avec qui elle a passé tant de temps, celui avec qui elle a travaillé. Mais les liens entre Jason et Dana se sont distendus. Pourquoi ?

    Tout ce roman va se jouer sur la personnalité des uns et des autres, ceux qui souffrent, ceux qui cachent, ceux qui se vengent. Dans l’ensemble, assez bien construit. Les quelques 50 dernières pages ont été vraiment intéressantes à lire, mais franchement je me suis assez ennuyée. Ce n’est pas que je ne me sente pas concernée par ce qui est arrivé à toutes ces femmes qui ont subi la violence des hommes, qui voulaient asseoir leur pouvoir sur elle. Mais actuellement, trop, c’est trop. Weinstein, #balancetonporc, #metoo, j’en ai franchement soupé. Et cela va continuer lorsque le premier sera jugé. Des affaires vont encore éclater.

    Histoire de vengeances, de révélations, de secrets bien enfouis qui refont surface, de personnages qui se révèlent plus sombres que ce que l’on peut croire. Alors, oui, si on sait, dès le départ, qu’Amanda va jouer le rôle de celle qui va harceler Dana, quelle est la part de vérité dans son histoire ? Qui va profiter de l’une, de l’autre ? Est-ce que Dana va changer ?

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.