Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La danse de l’ours - James Crumley

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

L’ancien privé Milo Milodragovitch s’est quelque peu assagi : il s’est trouvé un job paisible d’agent de sécurité à Meriwether, Montana, en attendant de pouvoir toucher l’héritage parental le jour de ses cinquante-deux ans. Quand une riche vieille dame, ancienne maîtresse de son père, lui confie une enquête si facile qu’elle ne semble pas justifier ses généreux émoluments, l’aubaine est trop alléchante pour résister. Mais ce qui devait être une mission de routine ne tarde pas à exploser en tous sens et se transforme en une course frénétique entre voitures en feu, lancers de grenades, tirs de mitrailleuses et rails de cocaïne. A travers les yeux d’un antihéros dur à cuire et attachant, qui regarde avec amertume l’hédonisme des années 1970 se changer en matérialisme des années 1980, James Crumley nous livre un roman brutal et sans concession, à l’humour tranchant.

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 18 décembre 2018
    La danse de l’ours - James Crumley

    Milo Milodragovich, détective privé de son état et ancien policier, se tient tranquille comme agent de sécurité employé par le colonel Haliburton et tache de rester sobre en se contentant uniquement de quelques gorgées d’un infâme alcool de menthe, pour faire bonne mesure il enchaîne les lignes de cocaïne. Deux événement vont venir bouleverser ce relatif équilibre, un incident pendant son travail et la rencontre avec une ancienne maîtresse de son défunt père. Milo se retrouve pris par ces deux affaires qui ne tarderont pas à lui exploser au visage, il aurait du se méfier, cette affaire n’est pas aussi simple qu’il y paraît et son côté sentimental pourrait bien le perdre. L’hiver est rude, sombre et froid avec des forêts et des congères plus hautes que vous. Milo n’est pas fait pour la vie citadine et il me semble bien que c’est lui l’ours mal léché qui devant les difficultés s’enfuie au fin fond de la forêt là où l’ours à vraiment sa place.
    Préparez vous à passer de longues heures de conduite dans des voitures louées même si ici l’intrigue en soi n’est pas ce qui compte vraiment, ce sont plutôt les personnages et les lieux, le Montana bien aimé de Crumley mais aussi l’Idaho et Washington. Et puis il y a le style incroyable de l’auteur, une prose surprenante, un esprit clair et affûté et des dialogues fabuleux qui nous font apprécier la lecture.
    Milo rend parfaitement justice au héros imparfait, il nous met face à des questions d’ordre existentielles sur le sens de la vie, sur la mort. Je l’ai trouvé souvent confus et pourtant mine de rien d’une belle efficacité. Ce polar noir est trépidant et nous offre une vision du monde cynique et pourtant réjouissante à lire. Entre violence non-stop, abus de drogue et humour noir pour faire passer tout cela, on suit la vie désastreuse de Milo, mais que les criminels soient prévenus qu’ils ne devraient jamais à réveiller l’ours. Bonne lecture.

  • Lau Lo 3 janvier 2019
    La danse de l’ours - James Crumley

    Traduit par Jacques Mailhos et illustré par Aude Samama.
    Retour dans le grand Ouest américain, plus précisément dans le Montana, avec ce titre de la collection Americana de Gallmeister.
    C’est toujours une vraie délectation de plonger dans ces romans qui fleurtent avec les westerns. Parce qu’on pourrait dire que La Danse de l’Ours est un western contemporain avec ses saloons transformés en bars plus ou moins bien fréquentés, ses femmes fatales et manipulatrices, ces cow-boys à la gâchette facile et ces indiens plus fermés et mystérieux que jamais.
    Milo Milodragovitch est un ancien privé, ancien alcoolique mais toujours adepte des rails de cocaïne et qui souhaite attendre simplement de toucher son héritage à ses 52 ans. Mais une vieille connaissance de son défunt père va lui confier une filature qui semble facile et qu’il accepte, histoire de se payer des vacances au soleil. Sauf qu’avec Milo, tout tourne à la catastrophe.
    D’une écriture aussi énergique que l’action qu’elle décrit, James Crumley nous entraîne dans une course folle pour notre plus grand plaisir. C’est violent, parfois drôle, en tout cas une lecture qu’on a bien du mal à stopper en cours de route.
    Je n’ai pas lu les autres romans de James Crumley donc je serais bien en peine de vous dire si celui-ci est meilleur ou moins bon. Ce qui est certain c’est qu’il est très bon et que pour ma part, je le classerais au même rang que Craig Johnson avec son fameux shérif Longmire. Ça pétarade dans tous les sens et on compte les pertes. Les personnages sont tous poussés jusqu’à frôler la caricature mais ça donne du peps et de la couleur et apporte un cachet unique à cette histoire pour le moins rocambolesque. On n’aime pas, on adore !
    http://www.evadez-moi.com/archives/2019/01/03/36988788.html

  • ReadLookHear 10 mars 2019
    La danse de l’ours - James Crumley

    Après avoir beaucoup aimé Fausse piste quel ne fut pas mon plaisir de retrouver ce cher Milo dans cette nouvelle aventure qui on peu se le dire lui est tombé dessus comme un cheveu sur la soupe et je pense qu’il s’en serait bien passé. Cette enquête pleine de rebondissements se déroule sept ans après Fausse piste et on découvre un Milo encore plus désabusé que lorsque l’on l’avait quitté. Déjà, il n’est plus ce pseudo détective qu’il essayait de rester, fini le bureau en centre-ville ainsi que son deuxième bureau au fond d’un bar, fini les amis alcooliques, maintenant il travail comme agent de sécurité ne boit plus que du schnaps et est devenu accro à la cocaïne.

    Ce que j’aime avec ce héros qui fait tout pour ne pas en être un, c’est le fait que ça lui tombe dessus, qu’il essaie de ne pas se faire avoir mais qu’il n’est pas très doué pour cela. On peut dire qu’il exècre la violence mais celle-ci fait partie de son quotidien et le rattrape à tous les coups. Il est juste génial dans l’antipathie qu’il essaie de dégager, dans ses réflexions et dans sa manière de voir, sa ville, les gens et le monde.

    Comme dans Fausse piste c’est lui le narrateur et encore une fois cela donne une profondeur de fou à ce roman avec une sorte de torture psychologique auto-affligée. C’est noir, très noir, j’ai découvert James Crumley et je peux dire que pour moi c’est le maître du polar noir, c’est addictif, j’adore. Il y a beaucoup de désespoir, beaucoup d’humour, et beaucoup de grivoiserie car pour le coup c’est encore une fois l’apologie du whiskey, de la bière et du schnaps avec cette fois en plus beaucoup, mais beaucoup de cocaïne, ce qui vous l’imaginez rend l’histoire par moment complètement déjanté comme lors de mon passage préféré lorsque Milo conduit à tout allure avec une grenade dégoupillée entre les cuisses, c’est juste énormissime.

    Franchement, je ne peux que vous conseiller de lire du James Crumley, c’est bluffant et tellement bien, quant à moi, je vais croiser les doigts que Gallmeister édite les prochaines aventure de notre bon vieux Milo Milodragovitch qui attend désespérément ses 52 ans pour toucher son héritage et enfin partir au soleil en quittant la grisaille de Meriwether.

    https://readlookhear.wordpress.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.