Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le canard siffleur mexicain - James Crumley

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Et c’est reparti pour C.W. Sughrue, l’inoubliable privé déjà croisé dans Le dernier baiser, roman tout aussi mythique de Crumley. On n’oublie pas la ville de Meriwether, Montana, après avoir accompagné ses personnages. Sughrue, cette fois, est chargé par une paire de jumeaux géants de récupérer des poissons tropicaux rares auprès d’un mauvais payeur connu de tous pour avoir, un jour, mâché le ney d’un flic avant de l’avaler. Un gentil petit gars ce Norman L’Anormal ! Un peu chef de bikers aussi, du pire gang du pays. Rien de grave pour Sughrue qui en a vu d’autres. Norman, c’est sûr, rendra poliment les petites merveilles avec ce qu’il faut d’eau claire… Ce n’est qu’une broutille, un prélude agité… L’invraisemblable est ailleurs. Quelque part. Dans cet immense pays que Sughrue va de nouveau traverser à la recherche d’une mère…

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 6 janvier 2022
    Le canard siffleur mexicain - James Crumley

    C.W. "Sonny" Sughrue vit dans le sous sol d’une morgue, ancien détective privé sans emploi, il est barman dans un bar de Meriwether dans le Montana. Son ami Solomon Rainbold ancien du Vietnam comme lui, unijambiste et avocat, lui propose une nouvelle affaire qui va l’amener à voyager en compagnie d’autres copains vétérans pour retrouver la femme disparue d’un homme riche.
    On retrouve une brochette de personnages hors norme, entre sexe, drogue et rock’n’roll. Faire la connaissance de Norman l’anormal ou encore des jumeaux obèses était déjà quelque chose. Il fait appelle a ses anciens amis, un flic mourant d’un cancer, un facteur alcoolique et puis la lumière arrive avec la belle Wynona et bébé Lester. Comme souvent avec cet auteur impossible de savoir qui est coupable, ni même si cette enquête façon road movie n’est pas pipée dès le départ. C.W . Sughrue malgré ses nombreux défauts reste un personnage attachant car il a bon fond et cherche toujours la rédemption même s’il faut bien lui reconnaître un sens particulier de la fidélité. Le Vietnam plane au dessus des trois compères plus présent qu’il ne devrait. On comprend avec de nombreux flash-back, les souvenirs douloureux, la perte de l’innocence et l’échappatoire dans l’alcool et la violence. Je me suis un peu mélangée les pinceaux entre les agents de la DEA, ceux du FBI et d’autres encore d’agences non gouvernementales. J’ai apprécié le style de l’auteur qui porte un regard caustique sur la déliquescence des États-Unis.
    L’intrigue est faite de nombreux rebondissements, de changements de cap et l’explication du titre du livre qui arrive à la toute fin, reste inoubliable. Un fabuleux auteur de romans policiers entre Raymond Chandler et Joe Lansdale. On ne peut que regretter qu’il n’est pas eu le temps d’en écrire plus avant sa disparition. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2022/01/06/39252577.html

  • ReadLookHear 3 janvier 2020
    Le canard siffleur mexicain - James Crumley

    Me revoilà avec C.W Sughrue parti à l’aventure à la recherche de la mère d’un vieux biker complètement drogué et alcoolique, mangeant des poissons rouge et tirant sur des rats pour se défouler. Encore une fois Crumley embarque son détective dans une enquête qui commence on ne sait trop comment.

    J’ai déjà pu le dire dans ma chronique précédente, la première enquête de Sughrue, Le dernier baiser, mais j’ai une vrai préférence pour l’autre détective mythique de Crumley, Milo Milodragovitch. Je trouve Sughrue un peu moins mordant que son collègue, ce qui nous donne tout de même un détective complètement à la ramasse.

    Alors cette nouvelle enquête … Et bien je dois avouer que ce n’est pas la meilleure que j’ai pu lire de cet auteur. Tout d’abord, j’ai apprécié pas mal de choses, le road trip entre le Montana et le Mexique, les relations de C.W avec les femmes et Lester mais c’est surtout la bande avec laquelle il s’entoure que j’ai aimé. Vous savez ça fait un peu comme dans certains jeux vidéos d’aventure, vous commencez tout seul, puis vous rencontrez un compagnon, puis un autre … jusqu’à avoir toute une bande qui vous suivra à la vie, à la mort. Et bien c’est cela dans ce roman, et tous les compagnons de C.W sont tous aussi dingues que lui ce qui présage des moments d’anthologie.

    Ce que j’ai moins aimé au contraire, c’est surtout le fait que cela part vraiment dans tous les sens. C’est trop, vraiment trop et cela m’a complètement perdu, j’ai terminé le livre, mais je n’ai toujours pas compris réellement le pourquoi du comment … Et c’est toujours frustrant dans ce genre de roman. Autre point que j’ai trouvé à la longue négatif, c’est le Vietnam, je sais bien que Sughrue est un vétéran de cette guerre, mais là c’était vraiment trop et ça tombait des fois un peu n’importe quand. Cela a contribuer au fait de me perdre.

    Autre point qui m’a plutôt plu, c’est les références à Milo, même s’il n’est jamais cité, pour ceux qui ont déjà lu ces aventures, le clin d’oeil à la toute fin est juste trop bien. Dans la même veine, je trouve dommage qu’il n’y ai aucune référence à la dernière aventure. Bon après, comme dans chaque Crumley, il y a des répliques et des scènes d’anthologie qui fait de cet auteur vraiment un des maîtres du genre.

    https://readlookhear.wordpress.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.