Le Crime au féminin #5 Magdalena Solis, la déesse satanique

Pour améliorer le quotidien de leur famille, un membre de la famille de Magdalena Solis l’oblige à se prostituer très jeune dans les rues de leur Mexique natal. À la faveur d’une mauvaise rencontre combinée à son caractère très influençable, la jeune femme plonge dans l’horreur...

Dans les années 30, malgré son jeune âge, les charmes de Magdalena sont exploités par son frère, Eleazar. Parallèlement, elle croise le chemin des frères Hernandez, avec lesquels elle fomente un étrange projet : convaincre tout le petit village de Yerba Buena, situé au nord du Mexique, de se soustraire à un faux culte satanique inca ! Yerba Buena était le nom originel avec lequel les Mexicains avaient baptisé leur colonie. Située entre la ville de Presidio de San Francisco et la mission Saint-François-d’Assise, la colonie prendra plus tard le nom de San Francisco.

Le culte démoniaque

L’idée principale des frères Hernandez consiste à faire croire aux pauvres habitants du village que Magdalena Solis est la réincarnation d’une déesse. Ils sont tellement persuadés de leur invention qu’elle-même finit par y croire ! À l’occasion d’orgies régulières, se mélangent vampirisme, inceste, pédophilie et… meurtres. Après les deux premiers meurtres, le diabolique trio monte d’un cran dans l’horreur et invoquent des sacrifices humains durant lesquels un "sacrifié" est violemment battu, brûlé, coupé et mutilé par tous les membres de la secte. Saignée à mort, la victime trépasse devant l’assemblée hystériquement féroce. Encouragée par les cris et les acclamations, Magdalena en particulier se régale en buvant son sang tiède.

Des motivations purement sexuelles ?

La petite bande dépravée est stoppée par la police locale le 31 mai 1963. Soit parce que les autres membres de la secte se muèrent dans le silence, soit parce que l’état de décomposition des corps ou leur aspect trop abimé ne permirent pas de pratiquer d’autopsie, la plupart des meurtres n’ont pu être prouvés. Magdalena Solis fut condamné à un demi-siècle d’emprisonnement. Aujourd’hui, le mystère demeure toujours : Magdalena était-elle démoniaque, sexuellement perverse ou l’est-elle devenue au contact du binôme Hernandez ?

S.A.

Sources : Wikipédia.fr ; la-banane-qui-parle.com

Galerie photos

Spip-slider
Spip-bandeau

Votre commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?