Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Larmes de l’Ombre - Sandrine Colmet

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Dans la vie peut-on imaginer que le bonheur dure éternellement ? C’est la question que se pose Elodie qui file le parfait amour avec Tony.
Ce couple part s’installer dans une coquette demeure du sud de la France et semble plus uni que jamais.
Malheureusement, un événement va venir perturber le quotidien tranquille d’Elodie qui va vivre une véritable descente aux enfers et la mener directement dans une tourmente psychologique.
Comment va-t-elle réussir à faire face ?
Saura-t-elle se sortir de ce cauchemar ?
Comment ne pas sombrer quand le sort semble s’acharner ?
A vous de le découvrir...

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 8 mai 2019
    Les Larmes de l’Ombre - Sandrine Colmet

    J’avoue avoir eu du mal avec la première partie du récit, jusqu’au drame, en effet l’enchaînement de minauderies à outrance (Mon Amour, Mon Homme, Mon chéri, et les mêmes versions au féminin) m’a plutôt agacée. A partir du drame, j’ai trouvé beaucoup plus d’intérêt au livre, l’histoire se révèle et s’ouvre vers le côté sombre du personnage qui plonge de plus en plus vers l’enfer sans pouvoir s’arrêter. Il est intéressant et bien dépeint la manière dont Elodie refuse l’aide que ses amis et sa famille veulent lui apporter. Elle ne se remet pas du drame et va s’enfoncer petit à petit dans toutes les dérives, jusqu’à la limite de l’autodestruction.
    Le personnage d’Elodie, m’a ennuyée au début, ne m’a pas attendrie ensuite ; mais j’ai apprécié la découvrir. Mon absence d’empathie ne m’a nullement gênée dans ma lecture. Je la salue quand elle prend conscience où l’ont emmené ses choix et l’analyse de sa remise en question m’a tenue en haleine.
    L’intrigue en elle-même coule de source le lecteur devine qui est le coupable mais je suis restée scotchée sur la manière dont la justice va le mettre en lumière, une partie que j’ai beaucoup appréciée.
    Je découvre l’auteur avec son premier livre, qui joue habilement avec la psychologie de son personnage principal et ses rapports avec les autres, en passant aussi par l’emprise, la manipulation et les sentiments. Elle met également en lumière certains aspects du système carcéral et judiciaire qui sont d’autant plus appréciables. Un style langage parlé, faisant penser à un journal intime, donne toute crédibilité à cette histoire. Le langage percute, parfois vulgaire, interpelle et rend vivant les différentes situations. Les différents dialogues amènent un rythme qui entraîne le lecteur. Je suivrai attentivement ses prochaines sorties.

  • lesmotsdelau 8 mai 2019
    Les Larmes de l’Ombre - Sandrine Colmet

    Connaissant Sandrine par ses merveilleux retours qu’elle distille un peu partout sur différents groupes de lecture, j’étais vraiment curieuse de découvrir son livre. Une folle envie de me plonger dans son univers bien à elle, mais aussi de connaître sa plume en tant qu’auteure. Même s’il y a certains passages qui frôlent un peu trop le côté romance pour moi, je dois avouer que passé ce début j’ai passé un bon moment dans la descente aux enfers de son personnage principal.

    Élodie a tout pour être heureuse, elle est jeune, belle et vit une passion torride avec Tony son futur mari. Ensemble ils décident d’emménager dans un charmant petit village marseillais qui sera le berceau de leur amour fusionnel.
    Élodie profite pleinement de sa nouvelle vie, partageant son temps entre son travail d’institutrice et la douce chaleur de son foyer auprès de son pompier qu’elle ne cesse d’idolâtrer.
    Tout semblait leur sourire, mais la joie et l’allégresse sont bien éphémères, le sentiment de plénitude ne tient des fois à presque rien pour basculer à son opposé. Le fil du bonheur va ainsi se rompre sans crier gare et les plonger dans des tourments dans lesquels Élodie n’aura de cesse de sombrer.

    Le début m’a laissée quelque peu songeuse et pleine d’interrogations, quelque peu désorientées, car je ne trouvais pas les éléments du thriller psychologique. Je me suis retrouvée vite désarçonnée face à cet aspect d’immersion intimiste dans la vie de l’héroïne. Même si le côté romance est étudié dans le but de servir la suite de l’histoire et surtout l’atteinte morale du personnage, j’ai été moins friande de cette première partie. La plongée dans la vie de couple fut pour moi trop longue et j’avais peur au final de ne pas trouver ma place dans le récit. Puis le virage arrive, passé certains événements, la tourmente psychologique commence et c’est là où je suis vraiment plus rentrée dans l’histoire.
    Le personnage d’Élodie est intéressant, même si le côté répétition de ses erreurs peut vite devenir agaçant. La tension s’instaure petit à petit dans le récit et assombrit toujours plus le quotidien dans lequel l’auteure plonge son personnage.
    La chute est brutale et on se demande bien comment elle va réussir à remonter à la surface.

    De profondes valeurs sont intégrées par petites touches qui viennent parsemer ici et là le fil des pages. Les liens familiaux et amicaux ont une place importante, mais aussi des préjugés comme le regard que certaines personnes peuvent avoir sur l’amour, comme si une différence d’âge pouvait empêcher deux cœurs de battre à l’unisson.
    Des côtés plus sombres comme les problèmes de drogue et d’alcool et le maintien dans cette spirale infernale par des personnes malveillantes, plongeant encore plus loin dans les bas-fonds de ces addictions.
    Les larmes de l’ombre c’est également un récit plein d’espoir, car il aura aussi l’intérêt de nous faire profiter de ce que l’on a, sans chercher à avoir plus, rester sur l’essentiel, car le bonheur est fragile et peut très vite s’envoler.

    Je tiens à souligner la gentillesse et la disponibilité de Sandrine, car à la fin de ma lecture nous avons pu échanger librement et amicalement sur mes impressions et mon retour. Un dialogue qui conforte mon ressenti de lecture, à savoir que ce livre peut correspondre à un lectorat assez varié. Que vous soyez un lecteur de romance et de feel good cette lecture sera également faite pour vous, car elle touche vraiment plusieurs genres littéraires.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.