Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Ne pleure pas - Mary Kubica

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Un auteur encensé par la presse, la blogosphère et les lecteurs avec son premier roman Une fille parfaite.

Chicago, en ville. Esther Vaughan disparaît du jour au lendemain. Inquiète, Quinn, sa colocataire, prend conscience qu’elle ne sait rien d’Esther : celle-ci a toujours refusé de parler de sa famille, et laisse derrière elle un fouillis qui ne lui ressemble pas – en particulier une lettre qui instille le doute dans l’esprit de Quinn « sainte Esther », comme elle la surnomme, n’est peut-être pas la personne qu’elle croit…
Ailleurs, dans un petit port sur la rive du lac Michigan. Alex Gallo voit entrer une inconnue dans le café tranquille où il travaille. Le genre de jeune femme dont la beauté et le charme font qu’elle ne passe pas inaperçue et ne laisse pas indifférent. Alex a dix-huit ans ; il se laisse envoûter en toute innocence…

Entre ces deux événements, Mary Kubica construit brique par brique une intrigue aussi époustouflante que celle de son précédent et excellent roman Une Fille parfaite. Sans effets superflus d’écriture et avec sobriété, l’air de ne pas y toucher… C’est une magicienne du suspense qui retourne comme un gant l’apparente simplicité des situations et des personnages. Elle vous attrape dès les premières pages, vous enveloppe dans le mystère, vous y égare, et vous laisse dans l’incertitude jusqu’à la fin. A quoi ressemblera le puzzle, une fois toutes les pièces assemblées ? La réponse est juste avant le point final.

Revue de presse
« Cette histoire prend un chemin inattendu, suivant une construction narrative dans laquelle passé et présent s’entrechoquent en une fin renversante. Huffington Post à propos de Ne pleure pas

Les créateurs de la série TV True Detective ont posé une option pour les droits d’adaptation à l’écran d’Une Fille parfaite.

« Ce premier roman à trois voix, très maîtrisé, ménage jusqu’au bout un formidable suspense. » - Delphine Peras, L’Express à propos d’Une fille parfaite.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur Cultura

Vos #AvisPolar

  • Lecturesetgourmandises 28 avril 2019
    Ne pleure pas - Mary Kubica

    Ne passons pas par quatre chemins : ce livre est une grosse déception. Je guettais la sortie du roman en format poche, hyper emballée par le résumé depuis sa publication le 11 janvier 2017 en format broché aux éditions Harper Collins.

    Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’intrigue, l’histoire étant bien trop lente à mon gout. Je n’ai pas tremblé une seule fois, et surtout je me suis ennuyée.

    Esther est très caricaturale, elle pense beaucoup à sa petite personne. Le seul personnage un peu attachant est celui d’Alex, ce garçon solitaire qui est coincé dans sa petite ville pendant que tous ses amis sont partis à la fac.

    Les moments de paranoïa vécus par Quinn m’ont uniquement fait lever les yeux au ciel, j’ai trouvé les situations grotesques et parfois même sans intérêt.

    J’ai une préférence pour les thrillers avec une histoire plus prononcée, je n’ai pas été séduite par l’écriture sans rythme et trop détaillée de l’auteur. Ce que je recherche dans un thriller c’est d’être captivée, à ressentir des émotions fortes et une légère tension dans ma lecture.

    Pourtant ici ce fut le néant.

    Comme je le dis toujours, chaque lecteur a sa propre opinion, chacun a sa sensibilité et il arrive par moments que la lecture d’un roman ne soit pas appréciée ! Je ne m’avoue pas vaincue pour autant et je compte bien dans les prochains mois ou les prochaines années découvrir un autre roman de Mary Kubica.

  • Morgane 2 avril 2019
    Ne pleure pas - Mary Kubica

    Ne pleure pas... Ah si, j’ai envie de pleurer : d’ennui et de colère !
    Après 250 pages sans qu’il ne se passe autre chose que les quelques lignes proposées sur la 4ème de couverture, une fin abracadabrante, bâclée et surtout ridicule selon moi ! Et le récit à deux voix aurait pu être intéressant, mais il ne mène à rien : la voix masculine est maltraitée par l’auteur...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.