Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Bienvenue à Meurtreville - André Marois

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

La vie se déroule paisiblement dans la petite ville québécoise de Mandeville, peut-être un peu trop au goût des quelques commerçants qui tirent la langue devant le manque de clients. Invectivé sur ce point lors d’un conseil municipal, le conseiller Chevalet trouve une solution au problème en tuant accidentellement un voleur de cannabis qui croise sa route. La découverte du corps place Mandeville dans le radar des policiers et des journalistes, et les touristes répondent enfin présent, mais le soufflé retombe bien vite. Notre bienfaiteur décide alors de prendre les choses en main : à défaut d’attirer les randonneurs, Mandeville pourrait devenir un lieu de pèlerinage pour les badauds en manque de frissons. Tout ce qu’il faut, c’est que les meurtres continuent…
Source : Éditions Le mot et le Reste

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 18 mai 2021
    Bienvenue à Meurtreville - André Marois

    Je découvre l’auteur par cette lecture. Verdict j’ai été totalement enchantée par ce voyage à Mandeville, village québécois qui a connu un temps la prospérité mais de nos jours, les choses ont changé et les habitants et commerçants ont du mal à joindre les deux bouts.

    Pourtant, tout va changer le jour où la découverte d’un cadavre va bouleverser la tranquillité et faire venir de nombreux curieux. La télévision, les journalistes et les touristes se bousculent pour venir découvrir cette petite contrée. Ces événements vont mettre « du beurre dans les épinards » du pompiste, du bar et autres chalands…Les villageois se demandent comment maintenir cet afflux de visiteurs au beau fixe ?

    J’ai adoré ce roman qui pourrait avoir un angle tragique et pourtant tellement révélateur. Comme très bien mis en avant par un des personnages, le « sordide attire », c’est humain, c’est comme ça. Dès qu’il se passe un drame, les gens affluent… C’est triste à constater mais c’est une réalité. J’ai vraiment adoré comment l’auteur a mis en scène cette vérité. Usant de beaucoup de finesses, ils distillent au fur et à mesure cette attirance, limite aimantée au tragique. Sur les autoroutes, un accident, le trafic est à l’arrêt dans les deux sens, le premier car la chaussée est obstruée par les véhicules accidentées et à contre sens car les gens ralentissent pour voir…

    De même, l’auteur nous soumet à nous lecteurs le côté moral… Toutes les morts se valent-elles ? Si c’est un bandit qui décède ? Est-ce une perte par rapport aux bénéfices qu’encaisse la ville par cette publicité ? Quand quelqu’un décide de qui peut vivre ou non ? Le choix et les critères qui le guident sont très intéressants et nous amènent à quelques interrogations.

    J’ai beaucoup apprécié ma visite à Mandeville, y croiser ses habitants, son conseil municipal, les cancans et les drames domestiques. On ressent la graduation entre les différentes « infractions », en effet chacun a son propre curseur et je trouve que dans ce livre cet accent est parfaitement bien mis en lumière.

    Ce livre est court et pourtant, le lecteur est totalement dépaysé, les personnages sont très bien travaillés, tout comme l’atmosphère. L’ensemble est porté par une écriture fluide sans déchet, tous les mots comptent et ont leur place.

    Je souhaite également réveiller votre curiosité et que vous alliez vous mêler aux badauds dans cette province de Québec, je vous assure ça vous le détour, les morts tombent comme des mouches. Une rencontre que je n’oublierai pas, Chevalet, un papy, taiseux, très attachant qui a su beaucoup m’émouvoir et qui m’a aussi fait rire. La phrase que j’ai préférée ? Allez, je vous l’avoue c’est la dernière.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.