L’enfant allemand - Camilla Läckberg

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l’inspecteur qu’elle vient d’épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir n’importe où, qu’il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l’exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite. L’homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné... Dans ce cinquième volet des aventures d’Erica Falck, Camilla Läckberg mêle avec virtuosité l’histoire de son héroïne et celle d’une jeune Suédoise prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. Tandis qu’Erica fouille le passé de sa famille, le lecteur plonge avec délice dans un nouveau bain de noirceur nordique

Vos avis

  • 1001histoires 12 février 2018
    L’enfant allemand - Camilla Läckberg

    L’enfant allemand : titre original "Tyskungen" ( Suède 2007 - France 2011 ).

    A la fin du tome 4 ( voir ici http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2017/06/camilla-lackberg-suite.html ) Erica Falck découvre divers objets ayant appartenu à sa mère Elsy : son journal intime, un habit de bébé taché de sang, une médaille militaire ornée d’une croix gammée. Ces objets permettent à Erica d’effectuer un voyage dans le passé et de découvrir la jeunesse de sa mère. Le portrait est bien différent des souvenirs d’Erica et sa soeur. C’est aussi l’occasion pour Camilla Läckberg de présenter au lecteur ce qu’a été la Suède pendant la seconde Guerre mondiale. La suède s’est efforcée d’adopter une stricte neutralité alors que ses voisins, comme la Norvège, subissaient une occupation cruelle.

    Erica confie la médaille à la croix gammée à un historien. Celui-ci est assassiné. Est-ce en rapport avec le passé exploré par Erica ? C’est le départ de l’enquête policière de ce roman. Mais Patrik Hedström est ... en congé paternité suite à la naissance de Maja. Mellberg, Gösta, Paula Morales ( nouvelle au commissariat de Tanumshede ) et surtout Martin Molin doivent se débrouiller seuls même si Patrik fait de fréquentes apparitions au commissariat en poussant le landau de Maja.

    C’est un très bon roman, la série de Camilla Läckberg trouve un nouveau souffle, les portraits des personnages s’affinent et il est agréable de les voir évoluer dans leur quotidien. La société suédoise est passée au crible, pas seulement son passé mais aussi des thématiques modernes comme la famille, le racisme, les mouvements néonazis.

    C’est un très bon roman mais pas un excellent roman policier. L’enquête et les procédures policières sont peu mises en avant. La résolution des énigmes repose avant tout sur des coïncidences et le hasard. Mais peu importe, ce titre est sans doute un des meilleurs de la série, sinon le meilleur et je suis prêt à poursuivre ma lecture de l’aventure qui suit, à mon avis l’histoire d’un bibliothécaire et d’une sirène.

    http://cercle-du-polar-polaire.over-blog.com/2015/07/camilla-lackberg.html

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.