Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Eugène Terredefeu : Les larmes du Wendigo - Sacha Erbel

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

L’arrivée d’Eugène Terredefeu trouble la tranquillité de Plymouth, petite ville de la côte est des Etats-Unis, car elle coïncide avec une série d’événements troublants, dont plusieurs meurtres. Amateur de romans noirs, l’homme suit à la trace Lilly Anak, une agent du FBI tourmentée qui enquête sur l’assassinat d’une femme enceinte. Il est persuadé qu’elle cache des éléments importants.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

Et chez vos libraires indépendants

  • Acheter sur Jesoutiensmalibrairie.com
  • Acheter sur lalibrairie.com
  • Acheter sur Place des libraires

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures de Maud 28 mars 2021
    Eugène Terredefeu : Les larmes du Wendigo - Sacha Erbel

    Eugène Terredefeu quitte la France plaque tout pour atterrir à Plymouth. Nouvelle vie, nouveau décor, nouvel environnement mais toujours les mêmes costumes qui ne peuvent qu’attirer l’attention !! 

    Un meurtre sordide va attirer l’attention du FBI dans cette ville au demeurant paisible. Qui peut avoir assassiné et mutilé une femme enceinte ? Entre sordide et consternation, mon cœur balance. Lilly va devoir enquêter sans trop attirer l’attention de la presse, la discrétion va devoir être de mise. Un personnage au caractère bien trempé qui ne se laisse pas facilement démonter. Son histoire personnelle va également la mettre à mal, et pourtant si renouer avec son père peut faire avancer l’affaire ?

    Elle va malgré elle faire équipe avec Eugène, un civil original, libraire et pourtant d’un grand recours, même si ses pensées peuvent être perturbées par Poison.

    Un thriller qui met en scène, le Mal, l’incarnation de l’abomination, l’ensemble présenté avec finesse. Une plume travaillée et légère qui permet au lecteur de respirer. De nombreux thèmes dramatiques sont évoqués comme la place de l’enfance dans la vie des tueurs. L’auteur attire le lecteur avec des éléments savamment distillés qui nous met également sur la piste aux côtés de Lilly.

    Une dimension psychologique est également très bien présentée. En apprendre sur le passé, peut permettre de comprendre le présent. J’ai apprécié l’accent mis sur le « pourquoi », bien sûr le « qui » est aussi important, mais le relief a une autre dimension. Ici l’accent et les enquêteurs veulent résoudre cette sombre affaire mais également comprendre. Même si face à autant d’horreurs et de tourments, la vérité est-elle pour autant audible ?

    L’auteur signe ici un très bon livre qui fut pour moi une très bonne lecture, remuante triste et émouvante. Le lecteur ne peut rester de marbre, il est immergé dans le noir profond. Les croyances ne sont pas mises de côté, l’auteur a pris pour bonne habitude de nous faire découvrir des connaissances ancestrales.

    En résumé, vibrer, apprendre, passer par de multiples émotions, voilà ce que vous réserve cette lecture.

  • jeanmid 27 janvier 2021
    Eugène Terredefeu : Les larmes du Wendigo - Sacha Erbel

    RomansNoirsEtPlus 10 octobre 2020
    ★★★★★
    ★★★★★
    Ce roman c’est tout d’abord ce personnage central qui sort des cadres formatés : Eugène Terredefeu .Alors que sa lignée familiale lui assure un train de vie de notable , il se rêve propriétaire d’une station service à l’ancienne , où l’on sert encore les clients . Mais un pompiste en costume trois pièces s’il vous plaît . On a beau faire un métier salissant on peut aimer bien s’habiller !
    Alors qu’il parle avec difficulté la langue de Shakespeare il parvient à se faire embaucher de l’autre côté de l’Océan Atlantique , chez les ricains de la Côte Est , à Plymouth . Cette petite ville paisible fait partie du mythe américain car c’est là que les premiers colons anglais ont débarqué au début du XVIIe siècle . A lui les grands espaces et le rêve américain à portée de main !
    Eugène était pompiste en costume il deviendra libraire ...en costume .
    C’est vrai que son style vestimentaire détonne dans la communauté , alors qu’un acte abominable vient d’y être perpétré : une joggeuse enceinte a été sauvagement assassinée . dans un parc .
    Le calme et la sérénité du lieu , tant espéré par Eugène , vont laisser place à l’inquiétude grandissante des habitants et l’angoisse de savoir qu’un criminel rôde dans les parages , capable de répéter son crime odieux .
    La pression sur les épaules de Saul , le chef de la Police locale , assisté du jeune Finnigan , un brin misogyne et arrogant , va grimper d’un cran alors que vient de débarquer Lilly , agente du FBI , originaire du coin , qui a bien l’intention de démêler cette affaire à sa façon ,
    C’est sans côté sur Eugène , le passionné de romans noirs et d’occultisme , dont la curiosité et la passion pour les grands détectives du cinéma , vont l’amener à conduire ses propres investigations , au guidon de son fidèle destrier mécanique , si l’ado au style gothique , dénommée à propos , Poison, lui en laisse le temps ..

    La richesse de ce récit ce sont ensuite les autres protagonistes de cette histoire incroyable . Des personnages aux multiples facettes , comme l’agente du FBI , Lilly Anak , cette amérindienne en froid avec son père qui lui reproche d’avoir rompu avec les coutumes de son peuple .
    Puis la fluidité de l’écriture , un style parfaitement rythmé , teinté d’humour , et cette force du mal , bicéphale , tapie dans l’obscurité , ébranlant les certitudes des lecteurs comme celles des forces de l’ordre , font le reste . Un équilibre précaire entre la bienveillance des uns qui se manifeste avec une certaine légèreté du ton et la quête malsaine et maladive des autres , qui s’instaure alors peu à peu , vaille que vaille .
    Et ce final , totalement déstabilisant , qui clôture en beauté ce livre .
    Une vraie réussite .

  • L’atelier de Litote 28 août 2020
    Eugène Terredefeu : Les larmes du Wendigo - Sacha Erbel

    Le terrible meurtre d’une jeune femme enceinte de sept mois, vient bouleverser la quiétude de la petite ville de Plymouth. Eugène Terredefeu, vient juste d’arrivée de France et intègre le personnel d’une petite librairie. Il va très vite s’intéresser à l’enquête en suivant de près l’agent du FBI Lilly Anak. L’intrigue nous entraîne dans les profondeurs de l’âme humaine et côtoie la légende amérindienne du Wendigo. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ma lecture pour plusieurs raisons. D’une part la narration à la première personne du singulier « je », n’est pas ma préférée et souvent des expressions s’adressant directement au lecteur me faisaient sortir du texte, ce qui est agaçant à force. J’ai persévéré et j’ai bien fait car après un premier tiers laborieux de ma part, je me suis sentie captivée au point de ne plus voir les pages défiler. Le style de l’auteur est quasiment un style parlé avec des dialogues qui peuvent contenir un langage grossier mais aussi et cela est bienvenu pas mal d’humour. Le scenario en lui-même est très sombre avec des descriptions crus de l’enfance des protagonistes qui mettent mal à l’aise et vous fendent le cœur. Plusieurs alertes nous laissent penser qu’Eugène Terredefeu a un problème avec la réalité, surtout lorsqu’il rencontre cette petite peste de « Poison ». On suit le héros tout au long du livre avec un côté détective privé, métier qui a toujours attiré Eugène Terredefeu. Pourtant rien ne nous prépare au dénouement de l’histoire qui m’a prise de court et c’était bien agréable. Un switch inattendu qui nous fait voir l’intrigue sous un autre jour, avec une vision bien plus surprenante qu’il n’y semblait au début. Pour finir c’était un bon moment passé avec le nouveau roman de Sacha Erbel. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.