Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La Carrière du mal - Robert Galbraith

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

En arrivant au bureau un matin, Robin – la jeune assistante du détective privé Cormoran Strike – trouve un colis qui lui est personnellement adressé. À l’intérieur : la jambe tranchée d’une femme. Pour Cormoran Strike, seuls quatre individus sont capables d’une telle atrocité. Quatre noms tout droit sortis de son propre passé. Persuadés que la police fait fausse route, Strike et Robin se lancent dans une enquête périlleuse, traquant un tueur psychopathe et fétichiste aux motivations insoupçonnables...

Vos #AvisPolar

  • Val André 23 juin 2017
    La Carrière du mal - Robert Galbraith

    très bon livre. plein de rebondissements....

  • lecturesdudimanche 8 février 2019
    La Carrière du mal - Robert Galbraith

    Bonjour les livrophages ! (Ou livropathes ?) Aujourd’hui, c’est le troisième volet de la saga des enquêtes de Cormoran Strike que je termine sous ce beau soleil de dimanche… (Oui, je vous entends dans le fond dire : « Mais on n’est pas dimanche !! », c’est juste que j’ai écrit dimanche et publié lundi… Ouais, je pinaille…) Bref, revenons-en à nos moutons… Ou plutôt à nos psychopathes, parce que dans ce livre, c’est une belle brochette qu’on nous sert !

    Bien ! Je suppose que ce n’est plus un secret pour personne que derrière Robert Galbraith se cache la talentueuse J.K. Rowling, la maman du petit Harry ? Et bien cette fois, Robert est le papa du grand Cormoran !

    Cormoran Strike est un vétéran de la Brigade spéciale d’investigations de l’armée (britannique) qui a perdu une jambe en Afghanistan. Recyclé depuis en détective privé, ce colosse un peu enrobé est un vrai pro des enquêtes, les précédentes lui ayant mis à dos quelques stars de la police londonienne qui coopèrent difficilement avec lui depuis… Il est aidé d’une charmante jeune femme, Robin, qui a commencé par être sa secrétaire et semble en passe de devenir son associée. Oui oui, un homme, une femme… Détrompez-vous ! Robin est sur le point de se marier ! Fiancée depuis le premier tome, ce troisième volet sera celui de la concrétisation de son union avec Matthew… Enfin, normalement… (rire sadique… Non mais si vous croyez que je vais spoiler !!)

    J’avais découvert cette équipe de choc avec « Le ver à soie », qui est le tome deux (ma chronique ici) et que j’avais beaucoup aimé. Le tome un, que j’ai lu plus tard m’avait un peu refroidie ! Je l’avais trouvé long et indigeste (mon avis ici). Ce troisième volet me réconcilie avec Robert, même si le livre souffre encore de quelques longueurs. Dans Harry Potter, c’est une richesse que cette plume volubile de J.K. Rowling, car elle nous décrit un univers totalement étranger à ce que nous connaissons, et nous engloutissons les détails avec bonheur. Dans un thriller par contre, je trouve parfois cet aspect de son écriture assez lourd. Néanmoins, ce troisième opus est brillant. Brillant parce que, comme annoncé, le Mal se décline à toutes les sauces, et pour ceux qui me connaissent, j’adore ça. Brillant aussi parce qu’on lève pas mal de voiles sur les passés de Strike et de Robin, nos deux héros. Cela les rend encore plus attachants.

    En résumé, alors que la notoriété acquise par l’agence de Strike commence enfin à rapporter un peu d’argent à nos deux comparses, Robin reçoit au bureau un étrange colis… Étrange ? Ou plutôt glauque ! En effet, c’est une jambe qu’on vient de lui livrer… Visiblement, c’est Strike qui est visé. Quelques détails macabres prouvent que le tueur en connait un rayon sur lui et qu’il lui en veut personnellement… Avec un passé comme le sien, il est évident que Strike a dû se mettre à dos quelques sinistres fêlés… La carrière du Mal est un plongeon dans les souvenirs de Strike, qui contiennent probablement l’identité du tueur… Épaulé par une Robin que l’on découvre plus forte que jamais, Strike parviendra-t-il à arrêter les massacres qui s’enchaînent et, par la même occasion, à sauver son agence qui souffre de la funeste publicité que la réception d’une jambe lui a apportée ?

    Je vais conclure en ajoutant qu’en fond sonore de toute cette histoire, Robert Galbraith nous a servi du Blue Öyster Cult, et c’est exactement le genre de fond sonore que j’affectionne !

  • ReadLookHear 13 mars 2019
    La Carrière du mal - Robert Galbraith

    La carrière du mal est la troisième enquête de Cormoran Strike, le détective privé imaginé par Robert Galbraith alias J.K. Rowling, après L’Appel du Coucou et Le Ver à soie et pour ce nouveau roman on peut dire que J.K. Rowling nous en met plein la vue.

    J’ai tout simplement dévoré ce livre, j’ai adoré du début à la fin, et quelle fin encore une fois je ne m’y attendais pas du tout, digne d’un Agatha Christie.

    Dans cette nouvelle enquête, tout commence très fort et très vite avec le colis envoyé à Robin, une jambe … Il n’en faut pas plus pour faire le lien avec Cormoran et sa jambe perdue lors d’une explosion de mine quand il était militaire.

    Ce qui est vraiment génial dans ce roman est le fait que rapidement Cormoran Strike nous propose trois coupables potentiels, qui sont tous trois sortis de son passé. Du coup tout le long il mène avec Robin et Scotland Yard une triple enquête. C’est en plus sans compter la force de l’auteur qui fais en sorte également de nous imposer dans nos esprit que potentiellement ce n’est peut-être aucun de ces trois là.

    Pour la première fois, nous quittons un peu Londres pour nous retrouver par exemple à Edimbourg, j’ai adoré toutes les descriptions qui m’ont fait voyager de Londres en Écosse en passant par différentes petites villes. Il y a beaucoup de recherche et pour avoir naviguer un peu sur Internet hier, on se rend bien compte que J.K. Rowling s’est déplacée dans tous les lieux qu’elle nous décrit, sans compter le fait qu’elle a vécue longtemps à Londres et que dorénavant elle habite Édimbourg.

    J’ai aimé en apprendre plus sur Cormoran Strike, sur son enfance et sur sa carrière militaire au sein de la BSI. J’ai mieux compris le personnage et son côté taciturne. On en apprend également un peu plus sur Robin ce qui donne vraiment de plus en plus de poids à ce personnage, surtout que ici elle participe pleinement à l’enquête et ose tenir tête à son patron ainsi que mettre en avant ses propres initiatives.

    Pour finir la relation entre Cormoran et Robin est juste fabuleuse l’auteur prend le parti de laisser plein de non-dits entre eux et du coup cela rend cette amitié très intéressante, je me suis pris à des moments à vouloir que tout aille plus loin entre eux et à d’autres à me dire « oh non surtout pas » par peur qu’ils ne puissent ensuite plus travailler ensemble.

    La fin est juste remarquable, malgré les indices disséminés tout le long je me suis bien fait avoir et la manière dont le livre se termine est juste parfaite. C’est le genre de fin qui donne envie de suite d’aller chercher la suite et de s’y lancer tout de go. Ce qui pour le coup est impossible, le quatrième tome nommé « Lethal white » ne sortant que ce mois de septembre aux États-Unis. Pour informations et pour ceux qui comme moi son fan de cette série, J.K. Rowling a prévue de sortir au moins sept tomes et il y a une adaptation en série télévisée des trois premiers tomes. Je ne l’ai pas encore vu mais je vais essayer de me la trouver pour voir ce que cela donne.

    En tout cas vous l’aurez compris j’ai eu un coup de coeur pour cette troisième enquête.

    https://readlookhear.wordpress.com

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.