Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Top des meilleures BD polar par BePolar ! #4

20. Manuel Montano de Miguelanxo Prado et Fernando Luna (1988).
On reste sur une autre œuvre dans laquelle la dimension humoristique est importante avec Manuel Montano de Prado et Luna. Cette BD désormais un peu oubliée a pourtant connu la consécration avec le prestigieux Alph’Art du meilleur album étranger du festival d’Angoulême peu après sa sortie française, en 1990. Manuel Montano est un détective privé looser, fatigué par la vie, qui mène ses enquêtes grâce à un scooter usé et avec beaucoup de maladresses. Un homme parmi les hommes, hanté par les insomnies, à la recherche de la mystérieuse « source de la nuit ».

21. Série Largo Winch de Philippe Francq et Jean Van Hamme (1990).
Si cette BD est indissociable du dessin de Philippe Francq, le personnage de Largo Winch est intimement lié à son créateur original, Jean Van Hamme, qui lui a d’abord donné vie sous forme de romans avant de transcrire ses aventures en scénarii de BD fonctionnant par dytiques. Cette série à succès s’intéresse au monde de l’entreprise et de la finance, en suivant les aventures de Largo Winch, un orphelin adopté peu avant sa mort par un milliardaire sans descendance. L’héritier du conglomérat W, play-boy au grand cœur, devra jouer de son intelligence comme de ses muscles et de quelques amis fiables pour surmonter les nombreux coups montés auquel il sera confronté. Série mâtinée d’espionnage « à la James Bond », le polar d’entreprise a trouvé sa référence avec ces BD.

22. From Hell d’Alan Moore et Eddie Campbell (1991). Voir aussi et notamment V pour Vendetta d’Alan Moore et David Loyd (1990) et Watchmen d’Alan Moore et Dave Gibbons (1986).

Attention, chefs-d’œuvre iconiques ! Le britannique Alan Moore est sans conteste l’un des plus célèbres scénaristes de comics de tous les temps, qui nous a offert des œuvres impérissables.
Avec Eddie Campbell au dessin, il décortique en 1991 avec From Hell les meurtres devenus mythes du célèbre Jack l’Eventreur, dans une version mêlant sens macabre, érudition et nombreuses références et innovations graphiques et scénaristiques.

En 1990, en collaboration avec David Loyd, il met brillamment en scène un renouveau anarchiste avec V pour Vendetta, un thriller dystopique mettant aux prises un homme masqué avide de vengeance mais surtout de liberté et de justice avec un gouvernement britannique devenu fasciste. Énorme succès qui a notamment influencé le mouvement de pirates informatiques Anonymous.

Enfin, il est l’auteur avec Dave Gibbons et dès 1986 de Watchmen, un comics réputé être, avec d’autres, à l’origine de la régénération du processus créatif de ce médium très populaire aux Etats-Unis. Mêlant là aussi Imaginaire et Polar, il imagine des super-héros déchus et névrosés, dans un contexte de guerre froide, via une enquête menée par l’un d’entre eux et qui pourrait se révéler une terrible machination. Culte !

23. Les Frères Adamov de Loustal et Jerome Charyn (1991). Voir aussi Le Sang des voyous de Loustal et Philippe Paringaux (2006), Coronado de Loustal et Dennis Lehane (2009), Les amours insolentes de Loustal et Tonino Benacquista (2010) ou les illustrations de Loustal des œuvres de George Simenon (à partir de 1998).
Loustal est une sorte d’ovni dans le paysage de la BD de polar francophone. Cet artiste de la BD a en effet autant en commun avec ce média qu’avec la peinture (son travail en couleur directe l’apparente au fauvisme, par exemple), la photographie (dont il est amateur), les créations de presse ou publicitaires (dont il est un collaborateur régulier). Ce dessinateur touche-à-tout est très lié au monde du polar, univers dans lequel il a entrepris plusieurs collaborations scénaristiques prestigieuses (Jérôme Charyn, Dennis Lehane, Tonino Benacquista, etc.) et illustré plusieurs œuvres de Simenon.
Dans Les Frères Adamov, hommage plein de vices au grand roman de Dostoïevski, un caïd du Lower East Side dans Manhattan, Max Adamov, relance la guerre des gangs pour complaire à une femme dont tous les hommes tombent instantanément amoureux, amante de son frère Morris.

24. Série Le Pouvoir des innocents de Luc Brunschwig et Laurent Hirn (1992).
Récit en 5 tomes, la saga Le Pouvoir des innocents peut être qualifiée de thriller politique humaniste. Première œuvre du scénariste Luc Brunschwig, qui reviendra régulièrement vers le polar, et du dessinateur Laurent Hirn, la série imagine là encore un monde « cousin » pas très réjouissant. Dans le New York de la fin du XXème siècle, l’élection municipale déclenche des flambées de violences qui virent bientôt aux chaos. La sécurité devient rapidement la clef du pouvoir pour répondre aux angoisses de millions d’Américains. Mais d’où proviennent ces gangs meurtriers ? Y-a-t-il une manipulation derrière cette folie ambiante ? Joshua Logan, ancien des forces spéciales et vétéran du Vietnam à l’impression de revivre un cauchemar qu’il aurait préféré laisser derrière lui…

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.