Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

La suite de notre top polar : Brigade criminelle, Moi, assassin, Jazz Maynard - Une trilogie barcelonaise, 3 secondes, Parker.

Le Top des meilleures BD polar par BePolar ! #9

45. Série Parker de Darwyn Cooke et Richard Stark alias Donald Westlake (2010).
Fruit de la rencontre entre le talentueux dessinateur Darwyn Cooke et l’un des monstres sacrés du polar littéraire US, la série en quatre tomes Parker est l’adaptation graphique de plusieurs aventures d’un des personnages les plus connus de Donald Westlake. Homme dénué de tout scrupule, violent et impitoyable, ingénieux et charismatique, Parker est l’illustration même de l’absence d’empathie, figure commune du grand banditisme canalisée en un seul personnage. Les dessins « rétro » de Cooke, qui ne sont pas s’en rappeler l’esthétique un peu surannée des sixties, ainsi que l’utilisation de cette bichromie qui sied si bien au polar en BD font de cette série une valeur sûre du genre.

46. 3 secondes de Marc-Antoine Mathieu (2011).
66 pages de zoom continu sous forme d’enquête : difficile de résumer plus simplement cet album mais aussi d’être plus restrictif. Ce serait passer sous silence l’incroyable suspense de ce chef-d’œuvre dont le principe fondateur est la mise en abyme, passant d’une image à une autre via le zoom (le moyen) et les reflets (le support) : on suit alors, à la manière de la trajectoire « aléatoire » d’une lumière sur un miroir, une succession de scènes qui révèlent un meurtre et les possibilités de le résoudre. L’entièreté de l’action ne dure que trois secondes. Formidable enquête qui interroge les limites de la narration, du cadrage et de l’écoulement du temps, 3 secondes n’est pas uniquement une BD intelligente qui rend le lecteur actif -tour à tour spectateur, admirateur, voyeur, témoin puis enquêteur- c’est aussi une très belle œuvre graphique en noir et blanc.

47. Jazz Maynard - Une trilogie barcelonaise de Raule & Roger (2012). Voir aussi L’art de mourir (2018) des mêmes auteurs.
Jazz Maynard est un trompettiste d’exception, mais aussi un cambrioleur qui, après s’être formé aux Etats-Unis, revient exercer « ses talents » dans sa ville natale de Barcelone et plus particulièrement dans le quartier mal famé du Raval. Avec ces intrigues échevelées à la Tarantino, qui mettent en scène la capitale catalane (mais aussi l’Islande dans une seconde trilogie un peu moins réussie), cette série est un concentrée de polar à l’espagnole fait de violences, d’influences américaines (graphiques et musicales) mais aussi d’un certain humour. Vengeance, prostitution, corruption, coups tordus, on retrouve les grands thèmes du polar. L’art du flashback, des trames alternées, le beau graphisme et une belle coloration proche de la bichromie font de cette série une valeur sûre du genre en BD.

48. Moi, assassin d’Antonio Altarriba et Keko (2014). Voir aussi Moi, fou (2018) des mêmes auteurs.
On reste en Espagne, décidément place forte du polar en BD, avec cette œuvre intelligente et glaçante. Au sein d’une université du pays basque, un professeur d’histoire de l’art passionne les foules (collègues et étudiantes) avec ses démonstrations magistrales sur les peintres qui illustrèrent la souffrance et la douleur. Il analyse ainsi brillamment les influences et détails morbides des œuvres de grands peintres comme Goya ou Munch. Mais cet universitaire charismatique est en réalité un psychopathe qui mène une double vie : il pratique les meurtres « artistiques », autant par sens de la « justice » que pour exprimer sa créativité morbide. Une mise en images envoûtante qui met habilement en scène la création comme pulsion de vie et de mort, mais aussi une très belle réalisation graphique en noir et blanc, avec quelques touches de rouge, désormais un classique du polar en BD, mais qui fonctionne à merveille ici.

49. Brigade criminelle, immersion au cœur du 36, quai des Orfèvres de Raynal Pellicer et Titwane (2015). Voir aussi Enquêtes générales, immersion au cœur de la brigade de répression du banditisme (2013) et Brigade des mineurs (2017).
Ce triptyque est une passionnante plongée dans trois prestigieux services de police, la Brigade de Répression du Banditisme, la Brigade Criminelle (le fameux 36, quai des Orfèvres) et la Brigade des mineurs. Si la non-fiction policière est courante en livres, c’est plutôt rare en BD, ce qui rend ces œuvres particulièrement précieuses. On y suit tout autant le travail quotidien des forces de police que le processus de création (approches préalables, « contrats » de présence, difficultés et facilités d’intégration, étapes et impasses graphiques, sentiments des coauteurs, etc.), construisant ainsi une plongée dans différents métiers et manières de les appréhender. Si une large place est accordée aux textes narratifs et explicatifs, l’image ne se contente pas d’être illustrative, elle capte autant qu’elle raconte, ce qui en fait en fait bien des BD, singulières et attachantes, qui ne quittent nos pensées qu’à regret.

Galerie photos

Votre #AvisPolar

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.