Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le silence de la ville blanche - Eva Garcia Saenz de urturi

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
2 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Sa libération conditionnelle étant imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir au cours de cette enquète un tout autre visage de la ville.

L'œuvre vous intéresse ? Achetez-la chez nos partenaires !

En librairie

  • Acheter sur LesLibraires.fr
  • Acheter sur Emaginaire
  • Acheter sur Cultura
  • Acheter sur Rakuten

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 10 septembre 2020
    Le silence de la ville blanche - Eva Garcia Saenz de urturi

    Un thriller sombre se déroulant au Pays basque espagnol, une fiction policière sur un tueur en série qui signe ses crimes avec une mise en scène particulièrement soignée. Le lecteur assiste à une série de meurtres terrifiants, on retrouve toujours un couple nu, assassiné rituellement, qui n’est pas sans rappeler des crimes ayant eu lieu vingt ans auparavant dans la même ville de Vitoria. Pourtant l’auteur est en prison depuis, alors qui est derrière ses nouveaux crimes. L’inspecteur Unai Lopez attachant et perturbé et plus connu sous le nom de « Kraken » est chargé de l’enquête. Il devra déterminer si on a emprisonné à tort un homme ou bien le tueur a-t-il un complice ? Un rythme fulgurant pour ce thriller qui nous plonge au cœur des traditions, de la mythologie et des légendes du Pays basque. Bientôt c’est une course contre la montre qui nous conduit implacablement à démasquer un prédateur invisible. Un style magistral et complètement immersif qui passionnera les amateurs d’Histoire autant que ceux qui aiment les contes terrifiants. Le décor, la cathédrale de Santa maria, la ville blanche de Vitoria et les lieux hautement symboliques choisis par le tueur apportent beaucoup à l’intrigue. L’auteure construit aussi ses personnages en nous laissant voir leurs pensées intimes et cette exploration est riche d’apprentissage. Kraken est un homme brillant au lourd passé. On observe aussi des flashbacks dans les années 1960 au travers du livre qui nous font découvrir d’autres personnages tout aussi intrigants. Tout cela forme un enchevêtrement qui semble inextricable et complexe mais ce croisement des destins est ce qui en fait tout l’attrait. Le petit plus après avoir dégusté le premier volet de cette trilogie c’est de découvrir son adaptation sur Netflix , mais avant tout, bonne lecture.

  • LeahBookAddict 16 septembre 2020
    Le silence de la ville blanche - Eva Garcia Saenz de urturi

    Un thriller dense et rythmé ou comment j’ai dévoré 550 pages en trois jours 😆
    Des enquêteurs réalistes avec chacun un passé assez sombre, une enquête du tonnerre avec des rebondissements cohérents et constants.
    Des meurtres qui s’enchaînent et qui font froid dans le dos.
    Une course contre la montre où on fait des théorie réfutés à chaque chapitres.
    Je me suis fait balader par l’auteure jusqu’au bout, je me suis laisser porter par l’histoire et que c’est bon !
    Décidément les thrillers espagnols sont vraiment très qualitatifs je ne peux que vous conseiller celui ci ❤

  • loeilnoir 21 septembre 2020
    Le silence de la ville blanche - Eva Garcia Saenz de urturi

    Excellente découverte que ce redoutable roman espagnol d’une jeune autrice, dont le nom si compliqué pour les oreilles peu habituées aux consonnances basques, est pourtant à retenir : Eva Garcia Saenz de Urturi. Ce thriller géographiquement aux antipodes des pays nordiques n’est pas sans rappeler les thrillers venus du froid, aux intrigues ancrées dans le passé. C’est pourtant bien sous le soleil brûlant de la province alavaise que nous entraine l’auteure, et pour ce voyage, les amateurs de suspense seront comblés.

    En 2016, alors qu’ils restaurent la vieille cathédrale de Vitoria, ville médiévale du pays basque espagnol, des archéologues découvrent dans la crypte les corps d’un homme et d’une femme d’une vingtaine d’années disposés dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la joue dans un geste amoureux alors que les deux victimes ne se connaissent pas. Un chardon placé prés des corps, une abeille dans la bouche des victimes… Cette mise en scène évoque une série de crimes ayant eu lieu vingt ans plus tôt. A l’époque, un enfant du pays très apprécié, Tasio Ortiz de Zarate , archéologue renommé, avait été arrêté pour ces crimes par son propre jumeau, Ignacio. Etrange coincidence : Tasio est sur le point de sortir de prison après avoir purgé sa peine…

    Ce double crime a lieu la veille de festivités locales réputées qui ne vont pas faciliter le travail des enquêteurs. Formant un tandem des plus fidèles, l’inspecteur Ayala, profileur criminel, et sa coéquipière Estibaliz, qui étudie le profil des victimes, vont être chargés de cette affaire des plus médiatisées : de curieux messages postés sur Twitter à l’attention de Ayala, le guident dans son enquête… Mais leur loyauté l’un envers l’autre risque d’être compromise par certains évènements.

    Originaire de cette région d’Espagne, l’autrice nous fait partager sa passion pour l’histoire de la ville de Vitoria qu’elle parvient à mêler habilement au récit : les monuments historiques font partie intégrante des mises en scènes macabres du tueur. L’intrigue est assez complexe, ponctuée de fausses pistes, de légendes locales, de rebondissements astucieux… Les nombreux personnages sont fournis, certains très attachants (l’autrice ne se cache pas de l’hommage rendu à son grand-père, à travers les traits d’un personnage très émouvant), et d’autres sont détestables, mais servent au mieux le récit.

    Ce roman a donné lieu à une série sur Netflix, que je n’ai pas vu, et il serait apparemment le premier d’une trilogie : cela me va à ravir car j’ai adoré ce premier tome ! Je remercie les Editions Fleuve Noir et NetGalley pour cette lecture captivante que je vous conseille vivement !
    Retrouvez mes chroniques sur https://loeilnoir.wordpress.com/

  • Sangpages 23 septembre 2020
    Le silence de la ville blanche - Eva Garcia Saenz de urturi

    Je dois tout d’abord t’avouer que je suis particulièrement fan des auteurs espagnols, tout comme du cinéma espagnol d’ailleurs. Il était donc évident pour moi de me précipiter sur cette nouvelle sortie. 

    Paru en 2016 sous le titre "El silencio de la ciudad blanca", l’auteure n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il s’agit là de son 5ème roman et même si je me débrouille plutôt bien en espagnol, il est fort dommage que les autres titres ne soient pas (pas encore ?) traduits en français. 

    Le thriller a des codes, c’est certain et à force d’en lire et relire, on devient exigeant (ou peut-être faut-il dire pénible ?)
    Je fais sans doute partie de cette catégorie après plus de 30 ans de lecture noire (pas de commentaire sur la durée hein 😜) et au final, peu peuvent vraiment nous épater. Les modes opératoires sont la plupart du temps identiques et manquent, à force, d’originalité. 
    Je commence par ce point, car, pour moi, c’est le gigantesque point fort de ce livre ou du moins ce qui m’a totalement subjuguée. Les victimes, le mode opératoire, l’esthétisme qui en découle, tout est absolument brillant, et ce n’est qu’un début puisque j’ai littéralement dévoré les 560 pages de ce pavé, englouties quasiment d’une traite.
    J’ai eu, par contre, l’impression que ce livre était la suite d’un autre...il y avait un certain nombre d’éléments qui semblaient s’être produits avant, avec les mêmes personnages...A confirmer, mais quoi qu’il soit, cela ne m’a pas empêché de tout comprendre.

    La trame est excellente de bout en bout, le style tout aussi bon et la psychologie des personnages est habilement développée. Tu te retrouveras emporté dans les abysses de ce tueur hors du commun dès les premières pages en te joignant à Unai dans ce récit à la première personne.

    Et puis, il y a la ville. La fabuleuse Vitoria qui prend une place de choix dans ce récit. A tel point qu’elle en devient un personnage et ça, pour moi c’est ultime. L’auteure est basque d’origine et l’on sent clairement l’amour qu’elle porte à cette ville en lui donnant corps. C’est jubilatoire !

    Bon allez j’avoue aussi, j’adore l’Espagne et sa culture, mais franchement, et tu l’as déjà compris, ce livre est une belle pépite à découvrir absolument ! 

    Et si tu n’en as pas assez, tu peux retrouver l’adaptation de ce livre en film, disponible sur Netflix. Une adaptation espagnole que j’ai trouvé excellente où l’esthétisme prend une place encore plus prédominante pour ravir tes mirettes !

    ¡ Adelante !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.