Rien ne se perd - Cloé Mehdi

Notez
Notes des internautes
1
commentaire
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Une petite ville semblable à tant d’autres... Et puis un jour, la bavure... Un contrôle d’identité qui dégénère... Il s’appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort... Moi, Mattia, onze ans, je ne l’ai pas connu, mais après, j’ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu’à la dislocation... Plus tard, alors que d’étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j’ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice ! C’est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s’en mêler, les mères, les s urs, les amis... Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j’essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n’est jamais vraiment enterré ! Et personne n’a dit que c’était juste...

Pour aller plus loin

Vos avis

  • Les Lectures de Maud 6 juillet 2018
    Rien ne se perd - Cloé Mehdi

    Un livre sur fond de dénonciation à charge sur ce qui semblerait être une bavure policière, étouffée, le coupable reconnu libre à l’issue du procès. Cette décision de justice va avoir de très nombreuses conséquences, notamment sur la vie de Mattia, jeune garçon de 11 ans, enfant en bas âge à l’époque du scandale. Ce jeune homme débutant dans la vie va se trouver au centre de cette quête qu’il entretien pour trouver les réponses qu’il cherche pour comprendre sa famille éclatée et se construire. Un personnage attachant.
    L’auteur, à travers certains passages, sous le vœu de dénonciation pousse jusqu’à la moralisation. La quête de vérité est omniprésente dans cette œuvre à travers les yeux de l’adolescent, elle transpire, certains personnages ne vivent que pour cet aboutissement. Pourtant la fin se termine par un mensonge, pourquoi avoir fait vivre ce besoin de vérité, si quand « il arrange », le mensonge est louable ?
    A mes yeux, une belle histoire de fond mais trop d’incohérences, notamment je doute qu’en CM2 on étudie Marivaux, ou qu’en contrôle d’histoire soit demandé d’énumérer le nom des camps de concentration d’Auschwitz. Quelques erreurs également de langage, pour le renouvellement d’une garde d’enfant on ne parle pas de procès mais d’audience.
    Un thème intéressant mais… je vous laisse vous faire votre propre opinion, ce livre a reçu de multiples récompenses.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.